Les crèches, le ramadan et la libre-pensée

Les crèches, le ramadan et la libre-pensée

Le tribunal administratif de la Roche-sur-Yon oblige le conseil général de Vendée à démonter la crèche que ce dernier avait installée dans son hall, celle-ci étant un « symbole religieux », réputé incompatible avec le principe de « neutralité du service public. »

En tant que catholique fervente, je serais très heureuse s’il y avait autant de catholiques pratiquants, pour qui la crèche rappelle la nativité du Fils de Dieu et qui viennent y prier, qu’il y a de gens attachés à la tradition de la crèche de Noël.

Ce n’est malheureusement – et de loin – pas le cas et l’installation d’une crèche, visible par tous, est beaucoup plus une tradition culturelle qu’une profession de foi.

On peut d’ailleurs se demander si les « libres-penseurs », qui n’aiment pas beaucoup la pensée libre des autres, vont s’arrêter là : ne vont-ils pas exiger que, dans les « foires aux santons » qui font la joie des villes du Midi, où l’art santonnier est une des composantes de la vie locale, les juges interdisent que soient exposés les principaux santons : l’enfant Jésus, la Vierge sa mère, saint Joseph et l’Ange, puisque ces foires ont lieu dans l’espace public ?

Pourquoi, pendant qu’ils y sont, ne demanderaient-ils pas à la justice d’obliger toutes les collectivités publiques à cesser de cacher sur leurs terrains des œufs de Pâques que les enfants viennent chercher au matin de Pâques ?

Je suis d’ailleurs surprise que les juges donnent raison aux groupuscules christophobiques et non aux populations attachées à leurs traditions et qui sont infiniment plus nombreuses.

L’ancienneté et la généralisation de telles traditions devraient peser plus lourd que les inquiétudes d’une poignée d’athées purs et durs.

Sur ce point, comme sur d’autres, nous voyons d’ailleurs ces libres penseurs et la justice user de deux poids et de deux mesures : la crèche traditionnelle, dont l’existence date du XIIIe siècle et dont l’installation s’est généralisée depuis deux siècles, est pourchassée, mais la mairie de Paris peut instituer une fête pour la fin du Ramadan (dont la tradition en France ne concerne une partie importante de la population que depuis moins d’un demi-siècle), sans que la « libre pensée » s’en indigne…

Marie Merlin

Partager cette publication

(30) Commentaires

  • Jaures Répondre

    Quinctius, la seule période objectivement prospère de ces 40 dernières années, où l’on a vu conjointement le chômage, les impôts, le rapport endettement/PIB et le déficit baisser, le tout avec d’importantes avancées sociales (CMU, 35h,…), fut la période Jospin.
    Ce que vous dîtes n’est donc pas vérifié.

    15/12/2014 à 10 h 33 min
  • Magne Répondre

    Comme pour la rupture du jeûne à la Mairie de Paris , au lieu de mettre une crèche , la Mairesse pourrait refaire vivre les Noëls d’antan , et renouer avec les anciens usages .

    Le 24 au soir dans toutes les Mairies de France et de Navarre , dans la cheminée de la Mairie ( on peut encore faire du feu dans les cheminées , ce n’est pas encore haramoun , mais pour combien de temps ? ) , chacun viendrait apporter sa bûche et repartirait pour les plus pauvres avec , dans une serviette soit une belle galette à l’huile , une rouelle de nougat , un fromage etc…

    Ensuite avec les SDF ( tirés au sort , les autres recevant une bonne soupe devant le parvis de la Mairie )les Maires et Mairesses pourraient , en attendant la messe de minuit ( s’ils le veulent , nous sommes une République laïque ) prendre le repas de la veillée de Noël .

    Dans les villages français , avant bien avant , à l’époque de nos troisième , quatrième grands pères et ceux d’avant , un porc se promenait dans le village et tout le monde le nourrissait . Ce porc était réservé au repas des pauvres la nuit de Noël .

    11/12/2014 à 16 h 31 min
    • Jaures Répondre

      Eh oui ! La vie était si douce et paisible au XIXème siècle !

      11/12/2014 à 17 h 31 min
  • druant philippe Répondre

    « Par contre, à mon avis, ce jojo n’est pas un troll, mais rétribué de ce site, une sorte de Père Joseph,une éminence grise.
    Autrement, il y a longtemps qu’il se serait fait éjecter. »

    Voilà pourquoi QC le qualifie de jésuite !
    Ce jojo le trollo fréquenterait même des « riches lieux » .

    11/12/2014 à 13 h 12 min
  • Nicolas Répondre

    Je suis ok avec Hillarion sur le principe. Maintenant, la crèche n’est pas un symbole religieux (rejetée par le Concile de Trente 1534). Ils st sans doute revenus aux origines (Bible) : un homme peut adorer Dieu, un animal ne le peut pas.
    C’est donc un symbole culturel qui sous-tend notre identité française. C’est pourquoi nos ennemis veulent l’éradiquer. Au passage, Strasbourg n’a pas fait d’arbre de Noël l’an dernier pour ne pas choquer la sensibilité musulmane ???!!! Mais nous sommes chez nous, Bon Dieu. Mais Hidalgo fête la fin du Ramadan à l’Hotel de Ville avec notre fric. Le Conseil en Vendée ne doit pas se coucher, nous nous fichons de ces décisions de l’oligarchie. Ménard doit persévérer pour le principe.

    11/12/2014 à 10 h 25 min
  • THUREAU Répondre

    J’ai la fâcheuse tendance à être très bavarde lorsque l’on touche à notre Identité, au respect de nos valeurs et traditions. Donc je serai brève. Il nous est signifié chaque jour qui passe ce à quoi nous devons nous attendre très bientôt : à l’ ISLAMISATION de toute la FRANCE. Nous sommes sous l’occupation du Maghreb. Faisons en sorte de demander NOTRE INDEPENDANCE, Vive la France aux Français.

    11/12/2014 à 10 h 02 min
  • Marquette Répondre

    C’est dit et fait: je mets une crèche derrière ma fenêtre avec enluminures ….. Greg

    11/12/2014 à 9 h 45 min
  • Lascombes Répondre

    Les crèches ont leur place ailleurs que dans les églises:preuve en est LA RONDE DES CRECHES da,s le Gers qui attire de plus en plus de touristes et de passionnés sans que jamais il n’y ait le moindre reproche de qui que ce soit,LAISSEZ NOUS nos traditions coutumes et notre CULTURE millénaire sans quoi vous serez à coup sur de nous diriger vers des guerres de religion tel que cela s’est passé au Liban et l’unique solution pour nous français de souche ou gaulois sera de nous expatrier pour laisser la place à l’occupation …

    11/12/2014 à 9 h 10 min
    • Jaures Répondre

      On a ici typiquement l’exemple de crèches sécularisées puisqu’elles répondent à des thèmes sans rapport avec sa nature religieuse.
      Ainsi une de ces crèches a pour thème « Sinbad le marin », personnage d’origine perse.
      Par ailleurs, je ne vois pas ce qu’une crèche a à voir avec votre « souche gauloise ». Sauf à ajouter un cerf aux traditionnels santons provençaux.

      11/12/2014 à 15 h 44 min
  • Oeildevraicon Répondre

    @ Jacky Social
    A quand, Jojo-la-Trollure, la prochaine tempête dans un verre d’eau?

    -Mais la prochaine foi qu’il ira au « cagouinces » sans pouvoir démouler correctement son bronze.
    -Ou la prochaine foi qu’il pissera en plein air contre le vent, ce qui aura pour effet de lui mouiller les grolles.
    -Peut-être bien lors de son prochain pet, s’il sent le munster (petite coucou à Hans) au lieu de la rose.
    Ce genre de personnage invoquera n’importe quel prétexte
    pour donner la leçon (quand ce n’est que ça) aux autres, à l’image de tous les bobos de gauche qui veulent tout gérer, même nos pensée les plus intimes.

    10/12/2014 à 23 h 38 min
  • R. Ed. Répondre

    Je suis un vieux monsieur, athée depuis presque toujours – à l’âge de raison – et une crèche ne me dérange  » ABSOLUMENT pas.
    Par contre, voir défiler dans l’espace public une ribambelle de Sophie Marceau en costume de Belphégor m’orripile au plus haut point
    Des anthropopithèques plus que barbus affublés de frocs à chier dedans idem…

    10/12/2014 à 20 h 49 min
    • R. Ed. Répondre

      horripile…

      10/12/2014 à 20 h 50 min
  • R. Ed. Répondre

    Jojo-la-trollure avec une simple minuscule suffira largement dans ce cas.
    Ce n’est pas la peine de le béatifier.

    Par contre, à mon avis, ce jojo n’est pas un troll, mais rétribué de ce site, une sorte de Père Joseph,une éminence grise.
    Autrement, il y a longtemps qu’il se serait fait éjecter.

    10/12/2014 à 19 h 56 min
  • Hilarion Répondre

    Les crèches ne font que matérialiser cette fête chrétienne par excellence qu’est Noël. Ce sont des centaines de kilomètres de guirlandes lumineuses, qui sont déployées jusque dans les plus petits villages, ce sont des marchés dits de Noël qui se créent un peu partout, tandis que des centaines de millions seront dépensés en cadeaux. Le jour de Noël est férié depuis des siècles et les plus totalitaires athées n’iront pas travailler ce jour là. Noël est une balise temporelle dans l’année, il y a chaque année avant et après Noël. Supprimons la nativité et Noël disparaît. La crèche n’est que la matérialisation symbolique autant qu’artistique de cette fête chrétienne malheureusement de plus en plus noyée dans une débauche de bouffe et de cadeaux. Si Noël n’est plus qu’une coquille vide, rayons la du calendrier. Nos technocrates et autres juges ne nous ferons pas croire un seul instant que la vue aussi pacifique qu’émouvante d’un nouveau né dans son berceau de paille près de la mère qui vient de le mettre au monde constitue un danger pour Sainte République mère de Sainte Laïcité. Ou alors, c’est que Sainte République repose sur un socle bien fragile. Il s’agit plutôt, là encore, de la mise en œuvre de la destruction de nos valeurs culturelles donc identitaires qui passe par la destruction de nos traditions cultuelles. On pourra rétorquer que des tribunaux ont donné ordre de supprimer les crèches. Ceux qui croient au père Noël (bien païen celui là pour le coup) expliqueront avec l’air sérieux qu’il faut prendre dans ces cas là, que la loi est appliquée et qu’il faut la respecter. Ceux là aussi devront se souvenir que le juge, comme son non l’indique, dispose d’une latitude importante dans ses décisions par rapport à l’application d’une loi, sinon la chose serait confiée à un ordinateur, et que le fameux « mur des cons » du Syndicat de la magistrature a révélé que se trouvait au sein de cette corporation un nombre important de ceux qui ont juré d’avoir la peau de notre société, abusant du pouvoir qui leur a été conféré pour le mettre au diapason des hordes christianophobes. Les groupes nihilistes devraient se souvenir que leur cousins de la défunte URSS ont eux aussi tenté de faire disparaître le christianisme, et malgré plus de soixante dix ans de dictature, n’y sont pas parvenus.

    10/12/2014 à 18 h 58 min
    • Jacky Social Répondre

      @Hilarion: je partage tout-à-fait votre analyse.
      « Ou alors, c’est que Sainte République repose sur un socle bien fragile ». C’est évident. Ils ont peur car le christianisme est la seule religion qui par sa force spirituelle et son système de valeurs permet d’échapper au totalitarisme et au contrôle total de la pensée et ce, pacifiquement. C’est extraordinaire et contre ça ils savent bien qu’ils ne peuvent rien. Ces enragés en ragent de fureur (de führer). D’où les trollismes que nous pouvons lire sur les 4V² de manière assez intense si vous voyez ce que je veux dire.

      10/12/2014 à 19 h 15 min
    • Jaures Répondre

      La crèche est, comme vous dîtes « une tradition cultuelle ». Sa place naturelle est donc dans les lieux de culte ou chez soi.
      Sa traduction artistique a toute sa place dans les musées ou salles d’exposition.
      Sa présence dans les lieux ou s’exerce l’autorité publique est par contre au moins discutable.
      Accepteriez-vous dans ces mêmes locaux une exposition athée fustigeant votre religion ? Après tout, l’anticléricalisme est aussi une tradition française, non ?

      11/12/2014 à 17 h 43 min
  • mange_philippe33888600 Répondre

    Une crèche a sa place dans une église, c’est tout simple. Tout le reste n’est que manifestation de prosélytisme qui tente sa chance.

    10/12/2014 à 14 h 54 min
    • Jacky Social Répondre

      @mange_philippe: de même que la gay pride a sa place dans un bar gay. Tout le reste n’étant que propagande vulgaire et inutile qui tante sa chance.

      10/12/2014 à 21 h 42 min
      • Philippe Mangé Répondre

        Vous voulez dire « Qui tEnte sa chance auprès des tAntes »
        …. ?

        11/12/2014 à 9 h 27 min
      • Jaures Répondre

        Effectivement, la gay pride n’a rien à faire dans le hall d’une mairie.

        11/12/2014 à 17 h 44 min
        • De Soyer Répondre

          Ni dans la rue!

          12/12/2014 à 16 h 16 min
          • Jaures

            Eh si ! On peut manifester et défiler dans la rue. C’est une liberté reconnue par la loi. La gay pride est aussi légale que le défilé du 14 juillet, celui du 1er mai et la Manif pour Tous.

            12/12/2014 à 19 h 31 min
          • quinctius cincinnatus

            c’ est à l’ évidence pour cela que la Manif pour Tous a été gazée d’ importance par notre laïc Ministre de l’ Intérieur

            14/12/2014 à 19 h 42 min
          • Jaures

            « Gazée »…Savez-vous simplement ce que cela veut dire ?
            Vous n’avez pas dû participer à beaucoup de manifestations.

            15/12/2014 à 10 h 27 min
  • Jaures Répondre

    Il y a beaucoup de confusion dans cet article. Ainsi sur la notion d’espace public.
    Le problème de la neutralité ne se pose que là où existe l’autorité publique. On peut très bien se promener en soutane dans un espace public ou vendre des santons sur un marché.
    Pose-t-on le moindre problème aux commerçants de Lourdes ?

    Par contre, imaginez que vous alliez vous inscrire sur une liste électorale et que le fonctionnaire qui vous accueille arbore un badge « Je suis communiste, pourquoi pas vous ? ». Ou que vous demandiez une salle pour fêter votre mariage et qu’une femme en niqab vous fasse remplir le contrat….
    La neutralité doit prévaloir là où s’exerce l’autorité publique.

    De même, les fêtes organisées pour le ramadan seraient inacceptables si l’on refusait les mêmes pour les autres religions. Or, à la ville de Paris on organise des concerts de noël, des illuminations, on tire les rois, on fête l’Hannouka,…Rien ne permet de dire qu’une communauté serait favorisée. En participant aux fêtes des différentes communautés, on ouvre celles-ci aux autres, on crée un lien social.
    Il y a un concert de noël dans ma ville et j’y assiste régulièrement.

    Par contre, le débat est intéressant sur ce qui relève du culturel et du religieux. Si la crèche n’a qu’un rôle culturel, pourquoi les associations catholiques y tiennent tant ? Après tout, celles qui sont installées dans les églises devraient suffire.
    Où s’arrête le religieux, où commence le culturel ? Par exemple, les oeufs de Pâques sont une tradition ancienne devenue chrétienne. L’oeuf comme symbole de la création et du renouveau se retrouve dans de multiples cultures. Comme noël n’est que la célébration du solstice d’hiver, chacun peut lors de ces célébrations y donner la teneur et la signification qu’il souhaite.
    Comme le fait de ne pas manger de porc qui touche des personnes de religions diverses.

    Sur la crèche, le débat est ouvert mais il ne faut pas dans ce cas le pervertir en lui donnant un caractère religieux.

    10/12/2014 à 13 h 05 min
    • Jacky Social Répondre

      @Jojo-la-Trollure: « Sur la crèche, le débat est ouvert mais il ne faut pas dans ce cas le pervertir en lui donnant un caractère religieux ». Mais quel débat? C’est vous et vos charlatans qui pervertissez nos valeurs occidentales. Allez donc en terre musulmane chez vos amis, des gens très tolérants paraît-il. Là on verra bien notre trollure se faire massacrer. Là-bas, chez vos amis, il n’y a pas de débat et vous n’oseriez d’ailleurs pas l’ouvrir, hein m-as-tu-vu?
      « Comme noël n’est que la célébration du solstice d’hiver, chacun peut lors de ces célébrations y donner la teneur et la signification qu’il souhaite ». Et bien voilà. Alors? Si un chien traverse en dehors des clous près de chez vous, prévenez-nous afin d’en débattre. A quand, Jojo-la-Trollure, la prochaine tempête dans un verre d’eau?

      10/12/2014 à 19 h 09 min
    • Philippe Mangé Répondre

      Mairie de Paris et ministres sont plus ouverts aux mahométâneries et à la halalisation qu’aux événement catholiques !

      11/12/2014 à 9 h 32 min
    • Oxydent75 Répondre

      @Jaurès
      votre citation :
      « En participant aux fêtes des différentes communautés, on ouvre celles-ci aux autres, on crée un lien social »
      Toujours d

      11/12/2014 à 10 h 15 min
      • Oxydent75 Répondre

        suite…
        toujours cet angélisme enfumeur !
        Allez proposer cel

        11/12/2014 à 10 h 16 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      en dehors de la  » déviance  » de votre  » logique  » le problème, voyez vous est bien celui ci : TOUTES les décisions prises par des socialistes ont TOUJOURS conduit le Pays au(x) désastre(s) et cette  » opinion  » est, maintenant, t si profondément ancrée dans le  » conscient  » des personnes encore sensées que les gens s’ en méfient justement , laïcité comprise ! d’ ailleurs à vous lire, il est impossible de croire qu’ une seule de vos idées soit bénéfique ! laissez donc les  » autochtones  » vivre librement leur culture et continuez à délirer mais seul ; merci

      14/12/2014 à 20 h 50 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: