Les criminels étrangers renvoyés dans leur pays (votation Suisse)

Les criminels étrangers renvoyés dans leur pays (votation Suisse)

S Les Suisses ont approuvé dimanche l’initiative de la droite populiste (UDC) sur l’expulsion automatique de criminels étrangers. Le oui en faveur du durcissement de la politique de renvoi pour les criminels étrangers l’emporte avec 52,9% des voix contre 47,1% de non. Le contre-projet présenté par le gouvernement a quant à lui été repoussé à 54,2%.

Le renvoi des criminels étrangers est déjà possible en Suisse sous certaines conditions mais le texte proposé par l’UDC va plus loin en proposant un retrait automatique du droit de séjour des étrangers inculpés sans prendre en compte la gravité des délits, le renvoi fonctionnant autant pour des crimes graves que pour les cas d' »abus de l’aide sociale ». Toute la classe politique, à l’exception de l’UDC, s’est indignée de ce vote, comme pour l’affaire des minarets. Le pays réel a pris le pas sur le pays légal.

Bruno Gollnisch a estimé :

« Cette mesure de bon sens, acquise contre la volonté des partis dominants, permettrait en France de libérer un très grand nombre des places de prisons. Elle serait dissuasive à l’égard de beaucoup de petits et grands délinquants dont les français les plus humbles sont contraints de supporter les méfaits. »

Partager cette publication

(1) Commentaire

  • doe jane Répondre

    quelle avancée démocratique que cette votation !
    c’est étrange qu’aucun de nos politiques ne pense
    à l’instaurer en France

    30/11/2010 à 12 h 28 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: