Les divisions à droite à l’approche de 2012

Les divisions à droite à l’approche de 2012

Ces derniers jours, beaucoup de commentateurs évoquent – le plus souvent avec gourmandise – les dissensions internes à la droite.

On connaissait déjà la haine Sarkozy-Villepin, le désir de revanche de Borloo, les velléités « autonomistes » des centristes, le messianisme de Bayrou, les bisbilles Fillon-Copé ou Copé-Bertrand. Mais, jusqu’à présent, personne n’avait sérieusement envisagé que Nicolas Sarkozy ne soit pas, à nouveau, candidat en 2012 avec l’essentiel de la droite derrière lui.

Or, c’est bien de cela que parlent en filigrane les commentateurs en question.

Pour ma part, je n’y crois pas – dans l’état actuel de mes informations. Pour réussir le « coup » de Chirac en 1981, il faut un appareil politique d’une solidité à toute épreuve. Le RPR l’était. Il n’est pas certain que l’UMP le soit. Et il est, en tout cas, certain que les militants UMP n’opteront pas pour une dissidence face à Sarkozy.

Il reste que les germes de division sont nombreux et qu’ils risquent fort de gêner le candidat Sarkozy. Jusqu’ici, en effet, il a su jouer avec talent des rivalités entre ses principaux lieutenants, mais, lorsque le temps de la campagne sera venu, il faudra bien qu’il prenne position et qu’il choisisse.

Or, ces rivalités de personnes s’habillent naturellement en rivalités de programmes.

Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP, tente la tactique de Sarkozy avant 2007 : doubler la majorité dont il est membre sur sa droite. D’où ses ballons d’essai sur l’emploi à vie des fonctionnaires ou sur les 35 heures. Face à lui, Xavier Bertrand, et surtout François Fillon, jouent la carte de la « responsabilité ».

Il est à craindre que Nicolas Sarkozy joue, à son tour, la carte du « rassembleur », de « l’expérience », de la « responsabilité ». C’est-à-dire de l’homme qui permet à l’islam de s’installer « se­reinement » en France, de l’homme qui parle aux syndicats, du protecteur de l’État-Providence.

Ce choix serait suicidaire. Pour lui, sans doute. Mais, surtout, pour le pays.

Le bilan du mandat 2007-2012 est fort mince. Si Sarkozy se « chiraquise », il y a fort à parier que le bilan du mandat 2012-2017 soit pire encore.

Comme Pierre Baudouin, je suis persuadé que les élections se jouent sur des petites minorités actives. La seule chance que nous ayons, c’est que les droites libérale, nationale, morale s‘u­nissent et forcent la main de Sarkozy pour réformer courageusement. Et, pour le mo­ment, cela relève de l’utopie !

Partager cette publication

(7) Commentaires

  • IOSA Répondre

    A la Droite plurielle !!!!

    Votez Marine si vous voulez que l’on pense que vous avez des couilles !!!

    IOSA

    06/02/2011 à 13 h 24 min
  • sugier vincent Répondre

    DROITE , GAUCHE , et tout les autres,,,,ce sont les mèmes qui nous roule dans la farine depuis des dizaines d’années . OU est la démocratie ??? , et notre soit disant république ? Nous sommes dans un état communiste , avec nos fonctionnaires priviligiers , transport , ( TOUS : SNCF,EDF,RATP,CORP ENSEIGNANTS,AIR FRANCE , Etc , Etc ) , ils veulent nous faire croire qu’ils privatisent , on nous prend le privé , pour des CONS , une fois de plus ,,, MONOPOLE D’ETAT , ils tiennent tout ; c’est nous le peuple qui bosse qui les nourrissont,dans le PRIVE . Avec les syndicats GAUCHOS , ILS SAIGNENT LA FRANCE , GREVES , GREVES et encore GREVES , les ports entre autre Marseille , LES DOKERS ,,,, et cela sur toute la France , ON EN CREVE CE SONT DES TRAITRES . Et SARKO , qu’a t’il fait ???? Et en plus il a fait une ouverture à GAUCHE !! POUR QUOI ?? . Le bosseurs , il se démerde sur le quai de la gare,il attend,il pert sa journée , les journalistes , " des pourris de gauchos pour la plus par " , lorsque on regarde à la télé une "doc" sur les grèves dans une gare , je croi réver , que des gens qui approuvent,avec un grand sourire , mais ils nous prennent encore une fois pour des cons,,,,, mais qui ils interrogent ???? ET L’IMMIGRATION ,,, qui nous coute des milliards , chut ,,,, il faute rien dire ( tu est raciste ) Notre système est t’il conscient du danger qui nous menace ?? Je crois qu’ils vivent dans une BULLE , ils sont déconnectés des réalitées  du citoyen Français qui n’en peu plus , ils écoutent que les partis et les associations " gauchos " , ils regardent pas le Français qui bosse , et qui la boite " généralement celui là est de droite " , et va de moins en moins voter . DE toute façon dans un déffilé de syndicats , qui soit de travailleurs ou d’étudiants une grande magoritée qui foutent le bordel , " braillards , casseurs " ce sont des faignasses , des tires-au-cus ,et de la racaille qui vont de pair avec les gauchos staliniens prédateurs , ce sont leurs POTS ,,,, et l’islam RADICAL est Là , IL ATTEND LE MOMENT pour finir de nous achever il rigole de nous voir aussi LACHE . SISSOUX . PS : je pense que Sarko a du souci a ce faire avec Marine le Pen . Cette fois ci , je crois pas qu’il va vider le FN .

    05/02/2011 à 18 h 59 min
  • sas Répondre

    Ils s en fouttent de l explosion des droites….

    vu que c est l ump qui contrôlera encore les machines a voter electroniques…..directempent relié place beauvau….

     

    CQFD

    sas

    05/02/2011 à 12 h 52 min
  • Pierre Répondre

    Sarkosy (tout comme Cope, DSK, Aubry, Royale, Bayrou..) est deja l’homme qui permet à l’islam de s’installer « se­reinement » en France, a force d’immigration et naturalisation pletorique souvent islamique (nous sommes helas leader europeen en la matiere), islamisation, discrimination "positive", etc.

     

    03/02/2011 à 20 h 06 min
  • HOMERE Répondre

    Vous êtes rigolo Jean Rouxel….vraiment !  "Il installera l’Islam,il entendra les syndicats,il développera l’assistance…" mais que fera alors une gauche marxisante étant au pouvoir ? on n’ose l’imaginer.Sauf à voir un croissant sur le drapeau français, la classe moyenne étranglée,le nombre de fonctionnaires X fois multipliés, les déficits aggravés, les impôts et taxes en progression exponentielle…..c’est çà que vous voulez ? moi pas….je préfère Sarkozy.Mais soyons sérieux…s’il constate qu’il est largement largué avant les élections,il n’ira pas…faut pas le prendre pour un niais le petit !

    03/02/2011 à 17 h 06 min
  • GLENARVAN00 Répondre

    Et si FILLON avait ses chances ????

    03/02/2011 à 11 h 38 min
  • sdz Répondre

    Il est préférable de ne pas compter sur Sarkozy et de se donner les moyens de le mettre sur la touche avec l’UMP, puis de réserver le même traitement au Modem et au PS… Vaste chantier, mais il ne faut pas oublier la proportion ahurissante d’abstentionnistes qui pourraient complètement bouleverser la donne, sans parler de la lassitude de beaucoup à revoir les mêmes têtes… Etre présent et saisir les opportunités qui se présentent, ou mieux les créer! (cf blog IRC)

    http://www.la-france-contre-la-crise.over-blog.com

    02/02/2011 à 19 h 44 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *