Les djihadistes ont-ils gagné la guerre ?

Posté le août 23, 2016, 9:24
6 mins

J’aimerais penser que les djihadistes n’ont pas gagné la guerre, et c’est pour cela que j’ai mis un point d’interrogation dans le titre de cet article, mais, si j’observe froidement la situation présente, il m’est difficile de ne pas constater certains faits.

L’Église catholique en France a adopté ces derniers temps une attitude qui ressemble à une reddition sans conditions.

Elle a défini l’assassinat du prêtre Jacques Hamel comme un « crime barbare », et non com­me un crime djihadiste.

Aucune question n’a été posée par elle à l’islam et, au contraire, des prêtres sont allés dans des mosquées dire qu’ils priaient le même Dieu que les musulmans – ce qui est théologiquement inexact.

La conférence des évêques de France a invité les musulmans à se rendre dans les églises et les cathédrales, comme si l’islam n’avait aucune part de responsabilité.

Les dirigeants politiques ont, eux aussi, adopté une attitude de reddition sans conditions : quand bien même certains d’entre eux demandent des mesures plus fermes et plus radicales contre le « terrorisme », ils parlent de terrorisme, à la rigueur d’islam radical, mais ils ne posent pas non plus de question à l’islam.

Quasiment tous évoquent la nécessité de renforcer un « is­lam de France » qui n’existera jamais ailleurs que dans leurs esprits soumis et anesthésiés.

Leur attitude est tristement logique, comme celle de l’Église catholique en France.

Dès lors que la population française est à 10 % musulmane et que, chez les moins de vingt-cinq ans, la proportion de musulmans dépasse maintenant les 25 %, des tendances nettes sont à l’œuvre.

Dès lors que la population non musulmane s’amoindrit et vieillit, alors que la population musulmane s’accroît et est porteuse de jeunesse et de vigueur, un avenir se dessine.

Dès lors que les élections dépendent de l’électorat musulman et que la délinquance musulmane est importante, l’avenir implique, pour certains, d’éviter de prendre des risques et d’agir comme si toute résistance était inutile.

Quiconque regarderait la France d’il y a quarante ans et la comparerait à la France d’aujourd’hui verrait s’opérer ce que Re­naud Camus a appelé le grand remplacement.

Quiconque écouterait les discours tenus il y a quarante ans et les comparerait aux discours d’aujourd’hui verrait toute la différence.

Il y a quarante ans, critiquer l’islam était encore possible et la notion même de « racisme islamophobe » n’existait pas.

Le ramadan n’était pas considéré comme une fête française. Les femmes portant le voile et les hommes portant barbe et djellaba étaient des exceptions.

L’obscène « burkini », aux allures d’insultes vis-à-vis de toutes les Occidentales « impudi­ques », n’existait pas.

L’idée qu’un jour se rendre dans une salle de concert ou aller assister à un feu d’artifice impliquerait de risquer d’être tué au nom d’Allah était peu ou prou inconcevable.

Seuls ceux qui avaient connu les atrocités commises pendant la guerre d’Algérie pouvaient imaginer qu’un jour, les mêmes causes produiraient les mêmes ef­fets et qu’il pourrait se commettre en France des crimes abominables au nom de l’islam.

Il y a quarante ans, le danger essentiel semblait venir du communisme soviétique.

Quand celui-ci est tombé, certains ont pensé que le péril totalitaire appartenait à un passé révolu.

Le totalitarisme islamique n’attendait que le moment propice pour renaître de ses cendres encore chaudes.

Il tuait, à l’époque, des Juifs en Israël et des chrétiens au Pro­che-Orient, mais personne n’y prêtait attention.

Quand il a commencé à susciter des émeutes en France, nombre de commentateurs ont détourné le regard.

Quand certains lanceurs d’alarmes ont parlé de zones de non-droit et de territoires perdus de la république, ils n’ont pas été entendus.

Désormais, il est très tard, vraiment très tard. Peut-être trop tard.

Tous les musulmans ne sont pas djihadistes, non ; mais tous les djihadistes sont musulmans. Ceci doit être répété inlassablement.

Le djihad fait partie intégrante de l’islam.

Devrons-nous vivre avec le djihad, dès lors que nous vivons avec l’islam ?

La réponse pourrait bien être : oui.

J’aimerais, dois-je le redire, qu’un sursaut se dessine. Je ne le vois pas venir…

39 réponses à l'article : Les djihadistes ont-ils gagné la guerre ?

  1. druant philippe

    30/08/2016

    « Ne changez rien à vos habitudes et fournissez-vous en circuit court. Au-delà de vos craintes du halal, c’est ce que vous ferez de mieux pour l’environnement »

    Pour une fois , j’ approuve vos propos !
    Une certaine sobriété « carnée  » est recommandée au profit du pain et des légumes / légumineuses mais il est difficile de résister à la viande porcine (saucissons délicieux artisanaux ,rôti de porc ,lard fumé) bien plus goûteuse que la viande de boeuf .
    J’ ai lu que la production de viande bovine était la plus polluante qui soit .

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    30/08/2016

    avec la mort de sa seconde victime on connait enfin le nom du  » Français  » qui a tué les deux jeunes britanniques dans une auberge de jeunesse en Australie au cri d ‘Allahou Akbar et surprise c’ est un arabe et musulman qui plus est … quand on dit à [email protected] qu’ il faut se méfier d’ eux !

    Répondre
  3. IOSA

    30/08/2016

    La question et la seule véritable question que l’on doit effectivement se poser c’est :

    EST CE QUE JE SUIS PRET A MANGER DU PORC TOUS LES JOURS ?

    Parce que c’est le seul moyen d’être absolument sur qu’il n’est pas halal.

    Soutenir la filière porcine c’est se battre contre l’Islam !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      30/08/2016

      si c’ est du cochon de l’ Ariège ou de Corse pourquoi pas deux fois par semaine ! … mais peut être alors que les droits de l’ hommisme imposeront ils un abattement  » rituel  » pour cet animal !

      Répondre
    • Jaures

      30/08/2016

      Vous reprochez aux musulmans de vouloir modifier votre mode de vie et vous le modifiez vous-même de votre propre initiative.
      Manger de la viande tous les jours n’est bon ni pour la santé, ni pour l’environnement et la filière porcine (hors bio) est la plus polluante qui soit !
      Ne changez rien à vos habitudes et fournissez-vous en circuit court. Au-delà de vos craintes du halal, c’est ce que vous ferez de mieux pour l’environnement, votre santé et le revenu des agriculteurs.

      Répondre
  4. IOSA

    30/08/2016

    Le simple fait de poser la question est déjà en soi de la traîtrise et amène les gauchos à souhaiter davantage le califat et ceux qui sont moites à devenir gauchos.

    Lamentable !

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    26/08/2016

     » il ne faut jamais dire , fontaine je ne boirai pas de ton eau « 

    Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    24/08/2016

    si les djihadistes n’ ont pas ( encore ) gagné la guerre [ … asymétrique  » ] le Frère [ trois points ] Cazeneuve a lui déjà relevé son froc devant le Conseil Musulman

    Répondre
  7. Laudance

    24/08/2016

    Le commerce le plus florissant en ce moment, c’est celui de la peur dont – veuillez excuser cet amalgame interdit – l’islam est le fournisseur et l’Occident l’acheteur. Ce dernier l’a même stockée en grande quantité, des deux côtés de l’Atlantique, en prévision de deux élections présidentielles, celle de novembre aux Etats-Unis d’Amérique et celle de 2017 en Hollandie.

    D’un côté, aux USA, les électeurs auront le choix entre l’inconnu et la pourriture. Or, comme l’inconnu fait peur, ils choisiront ce qu’ils connaissent déjà, c’est-à-dire la pourriture. Et ils ne seront pas déçus car, à nouveau cocus, ils l’auront bel et bien dans le c…, pardon Hillary et son mari leur en mettront plein la vue sous le regard attendri de l’Europe envahie.

    Et de l’autre ? Eh bien, quel que soit le nom du futur élu, il sera socialiste issu de la vraie gauche ou de la fausse droite. Rien ne va changer, car l’audace des Français n’ira pas jusqu’à courir le risque du changement. En élisant un autre président ou en réélisant le même, ce qui n’aura rien de différent, ils confieront à nouveau leurs intérêts à la même crasse politique.

    Ne vous inquiétez toutefois pas devant ces constats. Tout cela ne relève que de l’accessoire. Le plus important – que dis-je ? – l’essentiel réside pour les uns dans la chasse aux chrétiens et pour les autres, c’est-à-dire la majorité des sans-dents en Occident, c’est en ce moment… la chasse aux Pokémons. Alors, de grâce, ne les importunons pas avec nos débats.

    Répondre
    • vozuti

      25/08/2016

      Laudance,très juste,les électeurs préfèrent voter pour les pourritures qu’ils connaissent plutôt que de « risquer » un changement, que leur poste de télé leur déconseille fortement.
      On discute comme s’il était possible de freiner ou de faire un virage pour éviter le mur,mais ceux qui sont lucides savent qu’on va se prendre le mur à pleine vitesse.

      Répondre
      • Jaures

        25/08/2016

        Et si ce n’est pas le poste de télé qui vous souffle vos convictions, d’où viennent-elles ?
        Pourquoi ne vous vient-il pas à l’esprit qu’on puisse avoir des idées et opinions différentes des vôtres à partir des mêmes faits constatés ?
        Qu’est-ce qui vous rend si sûr que ceux pour qui vous votez seraient moins « des pourritures » que ceux pour qui votent les autres ?

        Répondre
        • vozuti

          26/08/2016

          arrête de poser toutes ces questions! ce n’est pas de ton age,tu comprendra quand tu seras grand.va jouer avec tes camarades.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            26/08/2016

            arrêtez de répondre à [email protected]

            souhaitez lui plutôt une rencontre avec un  » islamiste modéré « 

          • Jaures

            26/08/2016

            Vous avez raison, Vozuti, continuez à ne vous poser aucune question. On peut très bien vivre sans. Il n’y a qu’à voir les supporters de foot.
            En cela, cher Quinctius, si vous ne l’aviez pas remarqué, Vozuti suit à la lettre vos conseils avisés.
            Et il y a, pardonnez-moi, infiniment plus de chances que vous décédiez en tombant maladroitement de votre fauteuil que moi-même en croisant un musulman. Modéré ou pas.

  8. BRENUS

    24/08/2016

    Les « enseignants », dans de nombreux établissements sensés transmettre des savoirs, même s’ils ne transmettent qu’une idéologie mortifère, ne vont par tarder à goûter ou re-goûter à l’extreme performance de leurs « élèves-maitres » du genre ENTRELESMIURS qu’ils apprécient tant. Il leur sera bénéfique, sans aucun doute de se souvenir (ou d’apprendre) cette citation de Bossuet : Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. C’est toute l’histoire des gauchistes, en fait. De plus, ils sont majoritairement devenus gauchislimistes. Ce qui n’arrange rien à leur suffisante auto-satisfaction.

    Répondre
  9. Laboca Gilles

    24/08/2016

    Les enseignants (en vacances) sont très occupés sur ce site….et qu’ils sont bavards !

    Répondre
  10. Le Ket

    24/08/2016

    @ Jaurès =

    OUI, en France, on bouffe du Halal sans le savoir ! Au restaurant, dans les cantines scolaires ou les « snacks food » !

    A Chalon s/Saône : menu sans porc à la cantine, suite à formulaire envoyé aux parents d’élèves juifs et musulmans (AFP mars 2015).
    A Sargé-les-le-Mans = plus de porc dans les cantines scolaires (déc 2014).
    A Arveyres (gironde) = pas de porc au menu des écoles (mars 2013)
    Selon François PUPPONI, maire de Sarcelles, les menus halal représentent 45% des 7.686 repas quotidiens servis dans les cantines scolaires en 2015.
    A Strasbourg, les repas halal ont été introduits dans les cantines scolaires depuis 1998 (l’OBS du 24.6.2015)

    Un appel de marché du Conseil Général du Nord précise que la viande et les dérivés destinés au Collège Aubrac de Dunkerque devront être « halal », ce qui a été confirmé par le gestionnaire de l’établissement.

    A Nantes l’appel d’offres pour la fourniture de denrées alimentaires destinées aux écoles publiques précise ceci :
     » 2.7. Absence de viande de porc. Tous les produits autres que ceux expressément désignés comme étant à base de porc, devront être exempts de porc sous toutes ses formes (lardons, sang, gélatine) in R.L oct.2013.

    « Menus sans porc dans les cantines scolaires de Colombes » selon Politique et Animaux, du 1.09.2015.

    En outre, la Chambre d’agriculture de l’Ile de France avait déjà confirmé le 21.02.2012 que :
    « l’ensemble de la viande abattue en I-d-F l’était selon les rites musulmans et juifs. Elle regrette que les éleveurs franciliens n’aient pas le choix et que les consommateurs n’en soient pas informés.
    En France on estime que 30% de la viande est abattue selon les traditions musulmanes et juives, alors que la demande ne dépasse pas 7% (en 2011), 23% sont donc commercialisés comme de la viande traditionnelle. » Sce : la Voix du Nord 12.02.2012.

    Jaurès, vous avez vos convictions, moi j’ai les miennes, et je ne fantasme pas ni ne prends vos dogmes, chimères et utopies pour argent comptant. Les tabous que vous et vos semblables avez érigés durant des décennies sont en train de s’écrouler comme châteaux de sable lors d’une grande marée. C’est un constat et non une vue de l’esprit.
    Voyons ce qu’il en restera après le printemps de 2017…..

    « Le mensonge et la crédulité s’accouplent pour former l’opinion  » disait Anatole France.

    Répondre
    • Jaures

      24/08/2016

      Le Ket, vous êtes d’une parfaite mauvaise foi !

      Le halal ne se conçoit que certifié. Un musulman pratiquant ne mangera jamais une viande dont on lui dit qu’il y a une chance sur deux qu’elle soit halal (ou casher !). Peut-être y-a-t-il dans les menus de cantines des viandes dont une partie aurait été traitée selon tel ou tel rite (on trouve bien du cheval dans des raviolis pur boeuf !) mais pour un juif ou un musulman elle ne peut être considérée comme telle.

      Je suis par ailleurs étonné des affirmations que vous citez puisque suite aux accusations de Mme Le Pen lors d’un meeting du 12/02/2012 (c’est peut-être votre source de la Voix du Nord), le syndicat des viandes (Interbev) avait démenti les proportions de viande halal dans le commerce général avancées par le FN.
      L’affaire du collège de Dunkerque (en 2013, un gestionnaire servait des repas halal individuellement) a vite tourné court. Le fonctionnaire a commis une faute et été sanctionné. Votre histoire d’appel d’offre incluant de la viande halal pour les cantines est une fable que vous avez lue sur  » Riposte laïque »et je vous mets au défi de prouver le contraire (les appels d’offre sont publics) !
      Pour Sarcelles, vous déformez la vérité: ce n’est pas 45% de repas halal qui sont servis, mais 27% de repas sans porc : « De fait, à Sarcelles, toutes les communautés semblent y trouver leur compte. Nous n’avons aucune pression pour mettre en place des repas hallal ou casher. J’ai juste une mère de famille musulmane qui m’a un jour demandé qu’on ne serve pas de porc à la table de son fils. Ce que j’ai bien sûr refusé ».(François Pupponi).

      Il n’y a aucun repas halal dans les cantines scolaires.
      La seule exception est Strasbourg mais la ville est liée par le Concordat et échappe aux lois sur la laïcité. Cela vaut pour l’Islam comme pour les autres religions.
      On peut bien sûr être contre ce concordat.

      Mais surtout, vous mélangez menus alternatifs et viande halal. Cela n’a évidemment rien à voir. Les menus alternatifs ont toujours existé. Dés le début du XXème siècle, l’existence de repas diversifiés non liés à un rituel religieux était acquise. Le menu alternatif permet de respecter chacun sans connotation religieuse: ne pas manger de porc concerne également les juifs, les musulmans, certains chrétiens et tous ceux dont la culture éloigne de la viande de porc, voire de la viande en général.
      Renoncer aux repas alternatifs serait une régression à une période antérieure à la laïcité.

      On voit qu’il ne s’agit pas de conviction. Nous avons les mêmes: il ne doit pas être servi de repas confessionnels dans les cantines des écoles publiques.
      De fait, il n’y en a pas et pour le faire croire, vous êtes obligé de mélanger repas alternatifs (laïcs) et halal ou bien de déformer la réalité (Sarcelles). C’est que vos opinions priment sur votre réflexion.
      La France est le pays qui transige le moins avec la laïcité. C’est une des raisons pour lesquelles elle est visée par les terroristes.

      Répondre
  11. druant philippe

    23/08/2016

    « De votre doigt mouillé ? »

    Le doigt que je vous montre est un doigt d’ honneur !

    « Et effectivement, vous n’êtes qu’un samouraï du clavier. »

    Je me préfère samourai du clavier à vous , lâche fiotte parisienne socialiste lècheur de muzz .
    Si jamais ces gens déstabilisaient le pays , j’ ose espérer qu’ ils sauront s’ occuper de vous en vous faisant un sourire kabyle .
    Vos statistiques officielles , vous vous les carrez profond !

    Ce sera ma dernière réponse !

    Répondre
  12. vozuti

    23/08/2016

    La situation est d’autant plus désespérée que ce sont nos dirigeants qui ont voulu et organisé le grand remplacement…et la population continuera de voter pour eux,jusqu’au moment où le pays sera majoritairement, et donc définitivement, musulman.
    Le grand remplacement est un fait accompli,il n’existe aucun scénario qui pourrait enrayer le processus.
    Les moins défaitistes ont longtemps espéré une victoire du fn,mais malgré la vague d’attentats islamistes,le favori de la prochaine présidentielle reste le constructeur de mosquées,celui sur qui se porte l’intégralité du vote musulman,celui dont le nom commence par un j,comme Judas…

    Répondre
  13. druant philippe

    23/08/2016

    @Le Ket :

    merci de confirmer le degré de nuisance de ces gens .

    @Oxydent :

    vous oubliez ses statistiques churchiliennes (celles auxquelles lui seul et ses amis du PS croient mais qu’ ils ont eux – mêmes falsifiées) : « non , il n’ y a aurait pas plus de 15 millions de muzz en France , ouin , ouin , c’ est faux , seules mes statistiques made in PS ou made in PC sont justes »

    Ce jaures est vraiment un détritus humain .

    Répondre
    • Jaures

      23/08/2016

      Et d’où tenez-vous vos statistiques druantiennes ?
      De votre doigt mouillé ?

      Répondre
  14. druant philippe

    23/08/2016

    « Celles d’un Philippe Druant, explicitement nazies ? Rien. Millière demeure dans le flou puis laisse dire peut-être avant de lais »

    Méthodes nazies , mon jauressounet ? ou plutôt méthodes musclées destinées à nous protéger de crapules muzz qui n’ hésitent pas à abattre ou à torturer des innocents .
    Vous êtes bel et bien une ordure gauchiste qui minimise sans arrêt tout fait criminel commis par les muzz vos alliés électoraux (ceux de votre PS qui en tant besoin sous peine d’ obtenir une raclée monumentale ou de purement disparaître du paysage politique .

    Des crevures de votre acabit doivent être éradiquées de la planète et croyez – moi je n’ ai rien d’ un samourai du clavier et ce que je dis je l’ appliquerais dans la réalité , soyez en sûr .

    Répondre
    • Claude roland

      23/08/2016

      Tout ceux qui ne sont pas de l’avis de joresse sont nazis, komdab. Ce qui prouve que joresse est un antifa, ces idiots utiles du 19ème siècle qui rêvent d’anarchie mais qui seront exterminés par les muzz comme vous dites dès que ceux-ci n’auront plus besoin d’eux. Et ça s’appelle une purge qui leur sera facile vu que la grande majorité des antifa sont de type européen.

      Répondre
    • Jaures

      23/08/2016

      Pardonnez moi, cher Philippe, mais quand vous demandez qu’on utilise les mêmes méthodes que les SS durant « la nuit des longs couteaux », ne s’agit-il pas là de méthodes nazies ?
      Assumez ce que vous écrivez.
      Que vous en vouliez aux crapules qui abattent et torturent des innocents, qu’elles soient « muzz » ou non, vous avez raison. Mais en quoi vous en prendre à ceux qui n’ont rein fait, les emprisonner, les déporter, vous protègera de quoi que ce soit ? Vous ne ferez que pousser à la violence des gens qui n’ont aucune mauvaise intention mais qui répondront forcément aux persécutions.
      Et effectivement, vous n’êtes qu’un samouraï du clavier.

      Répondre
  15. Oxydent75

    23/08/2016

    @jaures
    Fidèle à cette bonne vieille stratégie gauchiste du « coin du bois », (chère à votre guide au pouvoir pendant le quinquennat de Sarko), vous attendez Millière. Visiblement, ses propos comptent beaucoup pour vous, pour ne pas dire que leur auteur vous obsède.
    Mais si l’on analyse vos arguments on n’y trouve que sophismes, références hors-sujet (le sujet étant le problème actuel que pose l’Islam galopant dans nos sociétés occidentales), fascisation de tout « lanceur d’alerte » et soumission à une idéologie dont par probable lâcheté (gauche oblige) vous niez la dangerosité.
    Pourtant, vos maîtres à penser (qui, hélas, dirigent ce pays), en des élans (électoralistes!) de tribuns n’ont-ils pas prononcé le mot « Guerre » ?
    Mais Contre qui ? Comment ?
    Là encore se retrouve toute l’ambiguïté de vos visions obscurcies par un vague attachement à des postures humanistes dont nos ennemis djihadistes et partisans de l’Oumma se gaussent, continuant sans relâche d’avancer leurs pions dans notre société : hala, burqua, mosquées, burkini (un détail), agressions anti-juives, attentats de masse, égorgement de prêtre, zones de non-droit, immigration islamiste invasive…
    Et lorsque l’on reparle d’identité nationale, de déconstruction de notre mode de vie occidentale, de dissolution de nos valeurs ou de de destruction de nos racines judéo-chrétiennes le contre-feu gauchiste se dresse : nazification, racisme, islamophobie extrémisme de droite, etc.
    Soljenitsyne a écrit : Pour détruire un pays, il faut détruire ses racines. Et c’est exactement ce que votre bien-pensance est en train de faire en s’opposant plus ardemment à ceux qui s’inquiètent de notre avenir qu’aux barbares barbus et voilées qui prennent lentement mais sûrement possession de notre espace, avec l’aide des idiots utiles et collabos soumis, dont vous semblez faire partie.
    On ne fait pas cette guerre larvée, odieuse contre des dégénérés de cette espèce fanatisée avec vos mots, des fleurs et des bougies… on doit neutraliser l’hostile (comme il se dit en langage militaire).

    Répondre
    • Claude roland

      23/08/2016

      @Oxydent75 : Ne vous inquiétez pas, au côté des bandes islamistes lors de razzias à venir (d’abord dans la France profonde puis dans les villes), vous trouverez des zbires d’extrême gauche « antifa » qui rêvent aussi de chaos et surferont cette vague. Et ils auront l’appui de gens comme Joresse, à n’en pas douter. Le ménage à faire est vaste…

      Répondre
    • Jaures

      23/08/2016

      « on doit neutraliser l’hostile (comme il se dit en langage militaire) » dîtes-vous.
      Soit !
      Ce que je reproche à Millière (et ce n’est pas le seul dont je commente les articles), c’est qu’il prétend décrire un problème, nous reprocher de ne pas le considérer, mais se refuse à énoncer des solutions.
      Je reconnais à Philippe Druant le mérite de la franchise. Ce n’est pas moi qui qualifie de nazies ses propositions mais lui-même qui fait référence aux SS et « la nuit des longs couteaux ».

      Ensuite, vous mélangez un peu tout. Il y a des musulmans, la quasi totalité, qui pratiquent leur culte dans le cadre des lois (halal, mosquées, ramadan,…) et une infime minorité, perturbée par le contexte de guerre qui frappe le monde musulman, qui se laisse prendre à la propagande islamiste.
      Daech pour exister et être crédible a besoin de faire ses preuves en semant le trouble chez ses ennemis. La technique n’est pas nouvelle: l’URSS a également eu recours à des pions terroristes en occident.

      La France bombarde l’E.I, celui-ci riposte avec ses propres moyens. Il ne peut lacher des missiles sur Paris ou Nice, il y largue des bombes humaines.
      La question n’est pas de s’inquiêter de notre avenir mais d’amener les bonnes réponses: neutraliser Daech, développer le renseignement,…
      Contrairement à ce que vous dîtes, le mot guerre a été utilisé à de multiples reprises mais vous souhaiteriez peut-être que la guerre soit déclarée contre votre voisin d’origine algérienne, votre taxi tunisien ou votre plombier marocain. Même si ceux-ci mènent une vie paisible. Quelle absurdité !

      Et je préfère la « bien-pensance » à la mal-pensance, voire à la non-pensance. Car que proposez-vous donc ? De déporter les 5 millions de musulmans et autant de Français d’origine musulmane ? Comment ? Avec quels moyens ? Quelles conséquences imaginez-vous ?
      On n’est pas obligé de souscrire aux pensées de Soljenitsyne. Les racines historiques n’existent pas: ce n’est que le passé et le passé n’engage à rien. Les racines d’un pommier ne donneront que des pommes. Il y a longtemps que vos « racines judéo-chrétiennes » (et il y en a beaucoup dans votre courant de pensée qui omettent le « judéo ») ne donnent plus de chrétiens. Et ceux qui se définissent comme chrétiens ne suivent plus guère les rites et sacrements. Chacun s’est créé sa petite religion à la carte et nombre de musulmans ont pris ce chemin.

      Dés lors, qui est « l’idiot utile » ? Celui qui fait la part entre la quasi totalité des musulmans qui ne souhaite que vivre tranquillement et la petite minorité violemment fanatisée qu’il convient de circonscrire et mettre hors d’état de nuire ?
      Ou celui qui déclare ennemi même celui qui, comme les militaires ou policiers musulmans tués par des terroristes, se sent autant Français que vous même ?
      Idiot ou pas, le second fait clairement le jeu de Daech.

      Répondre
      • Oxydent75

        24/08/2016

        @Jaurès
        Toujours les mêmes arguties ! « la majorié des musulmans est paisible »… ON LE SAIT !!! . Mais je fréquente les terrains de foot amateurs en IDF et ces paisibles-là, français sans la moindre réserve sont souvent traités de « Harkis »

        « Faire la guerre à mon voisin taxi  » Vous plongez dans le ridicule, et donnez dans l’enfumage habituel.

        1300 fichés S en liberté ça vous dit qq chose ? Non. Vous préparez vos futures bougies et vos fleurs, et répétez vos chants angéliques, avec mise en scène télévisée (QUAND ON A QUE L’AMOUR…)

        Des banlieues en fête quand sont perpétrés des attentats ? ça vous parle ?

        Et ce droit du sol qui continue d’abreuver les flots d’arrivée de fanatiques et de futurs radicalisés que vous protégerez encore et toujours. …

        Quant à vos  » 5 millions de musulmans », vous devez être cloîtré pour ne pas pas voir une réalité que leur démographie galopante soutenue par votre idéologie et vos aides sociales, qui en accuse au moins le double.

        La langue française elle-même commence à se dégrader; il n’est qu’à écouter parler, une partie d’une jeunesse anesthésiée par votre communautarisme acharné, elle a perdu l’accent français au profit de minables intonations maghrébines … un Signe!! Wesh mon frère !!!
        Il faut arrêter de perdre des territoires identitaires français, et c’est une question de démographie. Simple non ?

        Répondre
        • Jaures

          24/08/2016

          Si faire la guerre à votre voisin taxi est ridicule, précisez donc votre pensée.
          A qui voulez-vous faire la guerre et comment ?
          Il y a beaucoup plus de 1300 fichés S en liberté. Il y en a plus de 10 000.
          Vous voulez les mettre en prison ? Attention ! Un fiché S n’est pas un délinquant mais une personne surveillée car soupçonnée de vouloir s’en prendre à l’Etat.
          Vous voulez réinstaurer une loi des suspects ? Combien de temps emprisonnerez vous un fiché S ? A quoi le condamner si rien de concret ne peut lui être reproché ? Qui vous dit, au hasard des élections, que vous ne vous retrouverez pas vous-même un jour fiché S ?
          L’arbitraire ne joue pas toujours en faveur de celui qui l’a instauré.
          Les 5 millions de musulmans ne sont pas une invention mais une étude réalisée par « La Croix » et l’IFOP en 2011. D’autres études (INED) parlent de 3,9 millions.
          La confusion vient pour ceux qui estiment ces chiffres sous estimés (sans parler des fantasmes) qu’ils considèrent l’ensemble de la population d’origine musulmane. Or on sait que nombre de ces personnes ne pratiquent quasiment plus, se contentant de participer occasionnellement aux fêtes familiales comme l’Aïd, comme les personnes d’origine chrétienne sécularisées fêtent Noël.
          Enfin, la dégradation de la langue française est une antienne qu’on nous ressort depuis des siècles.
          Il est certain qu’en vous entendant parler adolescent, vos parents et grands parents devaient être pareillement affolés. De fait, les quartiers populaires ont toujours créé leur langage propre (lisez les pages consacrées à l’argot dans « Les Misérables »). Ne sous estimez pas la jeunesse issue de ces quartiers. La plupart sait adapter son langage selon les nécessités: utiliser les mots qu’il faut au travail et retrouver le langage du quartier le soir.
          Vous dîtes fréquenter le milieu du foot ? Ecoutez se parler les joueurs entre eux pendant un match: qu’ils soient jeunes de banlieue ou cadres supérieurs le vocabulaire est le même.

          Répondre
  16. Jaures

    23/08/2016

    « Tous les musulmans ne sont pas djihadistes, non ; mais tous les djihadistes sont musulmans » Toute la reflexion de Millière est dans cette formule tautologique.
    Comme si l’on disait « tous les hommes ne sont pas des violeurs mais tous les violeurs sont des hommes ».
    Et alors ?
    Car Millière à chaque article toujours plus virulent contre l’Islam se garde bien de préciser les conséquences de ce qu’il exprime. Quelles mesures préconise-t-il ? Celles d’un Philippe Druant, explicitement nazies ? Rien. Millière demeure dans le flou puis laisse dire peut-être avant de laisser faire.

    D’autant qu’on se perd dans un discours où les inepties se bousculent. Que veut dire « la reddition » ? A quelles revendications des terroristes l’Eglise ou le gouvernement ont-ils cédé ? La France est le pays où la laïcité est appliquée avec le plus de rigueur. La France est le pays d’Occident le plus engagé contre l’E.I aux côtés des Etats-Unis. La France est le pays qui a stoppé les djihaddistes au Mali.

    Pareillement, sur quelles études Millière se fonde pour affirmer que « chez les moins de vingt-cinq ans, la proportion de musulmans dépasse maintenant les 25 % » ? Il y a en France plus de 8 millions de jeunes de 18 à 25 ans. Millière prétend donc que 2 millions de ces jeunes sont musulmans.
    Un universitaire ne s’avance pas à la légère, il doit se rférer à des travaux sérieux. Sauf si, ayant quitté l’enseignement, Millière se sent dorénavant libéré de toute rigueur intellectuelle.

    Curieusement, Millière réclame depuis longtemps que la France dise qu’elle est en guerre. Cela a été dit et redit sans que Millière s’en aperçoive. Alors oui, quand on est en guerre contre un Etat terroriste, qui utilise les pires moyens chez tous ses adversaires, quelles que soient d’ailleurs leurs origines et leurs croyances, on peut s’attendre à être attaqué de la même manière. Comme lors de la guerre froide, l’URSS n’hésitait pas à financer des groupes terroristes comme les Brigades Rouges.
    Dés lors, la seulle manière d’espérer échapper à toute attaque serait d’adopter une attitude neutre. Comme je l’ai déjà relevé, nul attentat n’est à déplorer de Suisse.
    Millière milite-t-il pour cela ?

    Enfin, il y a 40 ans, il y avait déjà en France une forte communauté musulmane. Je rappelle que les plus fortes arrivées d’immigrés en France datent des années 60. C’est le contexte international qui a changé avec la guerre totale que se livrent les différentes factions du Proche-Orient, chacune essayant d’impliquer l’occident selon ses propres objectifs.

    « Le djihad fait partie intégrante de l’islam.
    Devrons-nous vivre avec le djihad, dès lors que nous vivons avec l’islam ?
    La réponse pourrait bien être : oui » conclut Millière avec son flou malsain habituel.
    Si pour lui vivre avec des musulmans est forcément vivre avec le terrorisme, quelles solutions propose-t-il ? Interdire l’Islam ? Comment ? Avec quels moyens ?
    Déporter les musulmans ? Les mettre dans des ghettos ?
    Il serait temps M Millière que vous précisiez votre pensée. Si vous êtes un partisan d’une guerre civile à outrance, si vous souhaitez créer en France une multitude d’Alep, il faut le dire clairement sans laisser quelques vagues commentateurs aller à votre place au bout de votre logique.
    Mais si vous pensez qu’il faut maintenant envoyer le bois, j’espère que vous ne regarderez pas cela de loin allongé sur une plage de Miami mais que vous viendrez en première ligne aux côtés de ceux que vous aurez convaincus.
    Y êtes vous prêt ?

    Répondre
  17. druant philippe

    23/08/2016

    Il faudra des massacres autrement sanglants que ceux du Bataclan pour que la population décide d’ activer la contre – réaction et inflige à ces saletés une punition cruelle .

    Il nous faut en 1er lieu nous débarrasser des éléments jauressiques façon nuit des longs couteaux avec tous les jauressocollabos dans le rôle des SA (Röhm) et des patriotes (même de gauche , cela existe) dans le rôle des SS (de bon aloi).

    En second lieu , mener des politiques discriminatoires envers les muzz (suppression d’ avantages fiscaux / sociaux liés au nombre d’ enfants ainsi que d’ allocations bien trop généreuses pour ces métèques) .

    Leur interdire de pondre plus de 2 enfants par couple sous peine de stérilisation .
    Les renvoyer au bled par famille entière en les « dénaturalisant « dès qu’ un seul membre de la famille commet un crime

    En 3ème lieu , négocier la remigration massive des afromuzz avec conclusion de traités biatéraux avec les pays concernés (menaces économiques à la clé s’ ilsrefusent d’ accueilir leurs « merveilleux » ressortissants .

    J’ attends le Ket ou Jacky pour nous suggérer d’ autres mesures léonines .

    Répondre
    • Le Ket

      23/08/2016

      @ druant philippe =

      La France et d’autres pays d’Europe ont été le théâtre de centaines d’attentats ces 50 dernières années.

      Ce n’est donc pas un phénomène nouveau, car le but des criminels fanatisés et/ou politisés est d’instaurer la Terreur pour inciter la population à influencer les gouvernements à propos des visées concernant les terroristes.

      Ce qui est consternant c’est d’observer que depuis ces dernières décennies, tous les gouvernements (de gôche et de droite) ont fait preuve de complaisance, de laxisme et de complicité envers les musulmans, partout en Europe, parce qu’ils constituaient un réservoir électoral.

      Jusqu’au 16 avril 1974 (date du décret signé par J.Chirac) et du regroupement familial, il n’y avait que peu de problèmes avec l’Islam : peu de tchadors en encore moins de niqàbs, quelques mosquées et pas de prières de rue, pas de babouches ni de kamis, quelques rares barbus, pas de fillettes voilées, peu de kebabs ou de « bars à thé », pas de rayons halal dans les supermarchés ni de repas halal dans les écoles et aucun « burkini » sur les plages.

      Grâce au « politiquement correct », à la « pensée unique », aux campagnes de « Touche pas à mon pote » et à la « culture de l’excuse », les musulmans ont lentement mais sûrement grignoté les valeurs de notre société et remis en cause notre civilisation européenne et notre culture gréco-romaine, avec l’accord tacite des laïcards de toute origine et dans le silence coupable des responsables politiques.
      Seul le Front National s’y était opposé et avait tiré le signal d’alarme à plusieurs reprises, en s’attirant les foudres du Régime !

      De quoi se plaint alors aujourd’hui la famille Bidochon ? C’est tout de même elle qui a élu et réélu à plusieurs reprises les princes qui nous gouvernent depuis 1974 et qui ont favorisé cette immigration-invasion d’individus qui, avec une grosse minorité vindicative, exigent les us et coutumes propres à leurs origines ancestrales.

      En ayant suivi les impératifs de la société « multiculturelle et pluriethnique », en appliquant les utopies de l’intégration et de l’assimilation et en imposant l’accueil de millions de barbares, les laquais du Nouvel Ordre Mondial et les bureaucrates de Bruxelles nous ont conduit au chaos actuel !

      Comment le résoudre ? Pourquoi ? Quand ? Avec qui ?
      Autant de questions auxquelles la secte socialaud-écolo-libéro-capitaliste se garde bien de répondre, car ce serait faire aveu d’échecs éclatants et le non-sens de leurs politiques successives fondées sur des utopies et des chimères dogmatiques, ignorant notre héritages multiséculaires : l’Europe est une terre de cathédrales et de beffrois et non pas de mosquées et de minarets.

      La RECONQUISTA s’est déroulée sur 8 siècles en Espagne et en France et il n’est pas trop tard pour entreprendre la libération de nos rues, de nos quartiers et de nos cités.
      Le bulletin de vote en est l’un des moyens et la « guerre » invoquée par le tandem Flanby-Manolo aux manettes en est un autre …

      Répondre
      • Jaures

        23/08/2016

        Le terrorisme a toujours existé, le Ket. Et quand il n’y en avait pas, on était en guerre. Dans les années 50 (« c’était mieux avant ! ») nous avons perdu des dizaines de milliers de jeunes en Indochine puis en Algérie.

        Les musulmans ne sont en rien un réservoir électoral. Les musulmans représentent 5% du corps électoral mais leur constitution socio-culturelle (catégorie populaire, jeunesse, urbaine) fiait que l’abstention y est proportionnellement plus élevée et ne représenterait que 1,5% des votants (étude Cevipof-Le Figaro 2013).
        Un homme politique qui jouerait cette carte ne récolterait rien. De fait même si les musulmans votent plutôt à gauche, le PS a perdu largement toutes les élections depuis 2012.
        Pour être efficace un homme politique doit plutôt jouer la carte 3ème âge, plus assidu au vote.

        Il n’y a aucun repas halal dans les écoles publiques. Je lis cette contre vérité pratiquement chaque semaine alors que personne n’a pu me citer une seule école qui servirait ce type de repas.
        Le Front National ne s’est intéressé aux immigrés qu’à partir de la fin des années 70 alors que les plus importantes vagues d’immigration ont eu lieu dans les années 60.
        Aparavent, c’est plutôt aux juifs que s’en prenanit J.M.Le Pen, digne disciple de Poujade. Le PCF a également joué cette carte lors de la même période.
        Le FN demeure très flou sur ses méthode pour stopper l’immigration et est très divisé sur la conduite à tenir avec l’Islam (entre Marine qui parle de « nos compatriotes musulmans » et Marion qui affirme que pour être français « il faut vibrer au souvenir du sacre de Reims »).

        Si vous voulez une Reconquista, il faudra vous adresser d’abord aux Français non musulmans (tout de même plus de 90% de la population) pour qui, en dehors des 6 ou 7 millions de pratiquants, la religion ne représente rien, ou pas grand chose.

        Répondre
        • Le Ket

          23/08/2016

          @ Jaurès : l’article évoque les djihadistes et la « guerre » dans l’hexagone. Pour ce qui est de l’Indo et de l’Algérie, on pourrait en écrire et évoquer durant des heure…

          Bien sûr que les électeurs arabo-musulmans (et autres immigrés) sont un réservoir de clients pour les socialauds-écolos, tel que cela est aussi évoqués par le Cevipof et plus précisément lors des dernières régionales de décembre 2015 : 95% des électeurs musulmans avaient voté PS dans le 93 !
          Cela ne conduit évidemment pas toujours au succès…

          Quant aux repas halal dans les écoles, cela a été confirmé par des élus locaux également dans le 93, mais aussi à Mantes-la-Jolie, Corbeil, Drancy, Nice, Montpellier et ailleurs en France : il suffit de lire la presse régionale.

          Le FN s’est effectivement intéressé à la question de l’immigration au moment où des problèmes commençaient à se poser (1974) avec leur affiche « Ouvrez les yeux ! ». Durant de longues années ils ont été traité de racistes, fascistes, nazis, extrémistes et autres injures…Et n’oublions pas quand même G . Marchais qui, lui aussi, dans les années 80′ dénonçait les dangers d’une immigration-invasion.

          Quand et où JM Le Pen s’en prenait-il aux juifs en général ? Par son calembour « Durafour crématoire » et avec « la fournée » ? Exact, il stigmatisait des individus qui eux aussi le trainait dans la boue !

          Effectivement, pour stopper l’immigration, le FN réclame essentiellement la fermeture des frontière dans un premier temps et l’expulsion des délinquants multirécidivistes dans en second lieu. Rien de comparable avec le Turquie qui en expulse des centaines de milliers du jour au lendemain.

          Pour la Reconquista, point n’est besoin de religion, seul le bon sens et le ras-le-bol suffiront….

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            23/08/2016

            mais laissez donc ce [email protected]ès à son onanisme intellectuel dans sa tour d’ ivoire ( en attendant celle de Londres ) … il est aussi crédible que les frères siamois Hollande-Sarkozy

          • Jaures

            23/08/2016

            « Quant aux repas halal dans les écoles, cela a été confirmé par des élus locaux également dans le 93, mais aussi à Mantes-la-Jolie, Corbeil, Drancy, Nice, Montpellier et ailleurs en France : il suffit de lire la presse régionale. »
            Je vous mets au défi de citer une école dans les villes que vous citez où sont servis des repas halal. Une seule ! Si vous avez des articles de presse qui en feraient part, citez les. Sinon, admettez que cela relève du pur fantasme.

            Le FN demande la fermeture des frontières mais il s’agit d’un voeu pieu. Il ne dit rien sur les moyens pour « fermer » les frontières que nous avons avec une dizaine de pays, certaines montagneuses, certaines traversant des villes (Belgique). Rappelons que même sous Franco, une dictature de fer, avec seulement deux frontières, l’ETA passait régulièrement en Espagne pour y fomenter des attentats.

            Pensez-vous réellement qu’en sortant de l’euro et en expulsant les multirécidivistes étrangers, la France dégagera assez de marge pour remettre la retraite à 60 ans, augmenter les salaires de 200€, créer un revenu familial, augmenter les pensions,…
            Si vous en êtes persuadé, vous pouvez voter FN.

          • Jaures

            24/08/2016

            Fort bien, cher Quinctius.
            Faites donc preuve vous de crédibilité.
            Quelle école sert des repas halal ?
            Comment concrètement fermer les frontières ?
            Comment financer les promesses sociales du FN ?

  18. Claude roland

    23/08/2016

    Qu’on le veuille ou non, la bataille de France a commencé. Et ce sera un Kosovo. Non pas lancé par les Français de type européen, mais par les islamistes. C’est leur volonté.
    Les Français ont le défaut de ne voir que midi à leur porte : il ne se passe rien devant chez eux, donc tout va bien. Mais quand l’horreur sera devant, il sera trop tard pour pleurer et supplier.
    Quand on pense qu’en 1962, en Algérie, des milliers de Français ont été éjectés du pays en un temps record, on peut imaginer la même chose en France.
    Lisez « Le grand rembarquement » d’Emmanuel Albach qui développe l’idée.
    En attendant, aux armes !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)