Les épargnants spoliés par les banques et les socialistes !

Les épargnants spoliés par les banques et les socialistes !

Fin octobre dernier, la Commission européenne a annoncé qu’elle allait poursuivre devant la Cour européenne de justice la Tchèquie, le Lu­xembourg, les Pays-Bas, la Pologne, la Roumanie et la Suède.

Motif : ces pays n’ont pas encore transposé dans leur droit national la « Directive sur le redressement des banques et la résolution de leurs défaillances » (dite aussi BRRD, selon l’acronyme anglais).

Vous aurez noté que la France ne figure pas dans la liste. Tout simplement parce qu’elle a devancé les sommations de Bruxelles.

Cela vous avait échappé ? À moi aussi. Et je ne l’ai appris que grâce à un article de l’excellent économiste politiquement incorrect Philippe Herlin paru sur le site goldbroker.

Comme quoi la liberté d’internet sert vraiment à quelque chose et aucune lutte contre le terrorisme ne saurait justifier une restriction de la liberté d’expression, en particulier sur internet – quoi qu’en pense M. Valls qui se verrait bien régner sur la France à la tête d’un gouvernement « d’union nationale » doté des « pleins pouvoirs » !

Concrètement, la France a promulgué une ordonnance, le 20 août dernier – procédure particulièrement discrète, surtout dans la torpeur de l’été.

Cette ordonnance n° 2015-1024 impose aux épargnants français le « droit » européen déjà expérimenté sur les épargnants chypriotes. C’est-à-dire que les banques françaises pourront se renflouer, en cas de crise bancaire, en ponctionnant les comptes des épargnants.

Officiellement, il ne s’agit que des comptes de plus de 100 000 euros, mais cette protection est fragile et, dès l’instant que l’on renonce au droit de propriété comme l’ont fait les voyous qui font mine de nous gouverner, rien n’empêche d’aller plus loin…

Heureusement que François Hollande s’était déclaré « ennemi de la finance » lors de sa campagne présidentielle, car on aurait pu croire qu’il était, au contraire, docilement asservi à la finance et ennemi des contribuables.

Oui, ce texte est une forfaiture. Il justifierait, à lui seul, que tous les ministres coupables et le président lui-même soient jugés par la Haute cour de justice.

Rassurez-vous pour eux : il n’en sera rien. La « justice » de Mme Taubira ne sert pas à mettre les criminels hors d’état de nuire. Elle a trop de travail à s’occuper des citoyens honnêtes !

Mais, décidément, quand l’oligarchie financière et les dirigeants socialistes s’acoquinent, c’est toujours sur notre dos…

Partager cette publication

(1) Commentaire

  • Drakkar Répondre

    Une banque anglaise a averti ses clients français le 20/11/2015.
    La limite est de75000 livres soit 103971 euros.
    Si vous détenez plus que cette somme, vous ne serez plus intégralement couverts.
    Il faut aussi savoir qu’il ne s’agit pas d’un niveau par compte mais d’un niveau total.
    L’application de cette ignominie est fixée au 1e janvier 2016, autant dire que c’est très court pour acheter des lingots d’or…

    Et après çà, si vous avancez que la gouvernance mondiale est une association des pires crapules de la planète, le troll socialiste qui veille va vous répondre que vous versez dans le conspirationnisme ………..

    15/12/2015 à 11 h 32 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: