Les Français et leurs élus

Posté le août 13, 2019, 9:21
3 mins

Le récent décès de Jean-Mathieu Michel, maire de Signes (83), renversé par une camionnette alors qu’il tentait d’en verbaliser le conducteur, a relancé le traditionnel débat sur les Français et leurs élus.

Malheureusement, ce débat est aussi mal posé que possible.

On peut bien dire que les Français sont « schizophrènes » – parce qu’ils plébiscitent leurs maires (dont ils sont 83% à avoir une bonne opinion), tout en vandalisant les permanences de parlementaires (pas moins de 8 permanences de parlementaires LREM ont été vandalisées depuis l’annonce de la signature du traité de libre-échange avec le Mercosur !) –, cela n’explique absolument rien.

La réalité, c’est que les Français veulent des élus responsables et dont le coût soit proportionné à l’apport de ces élus à la société.

Nous en sommes, hélas, très loin.

Ou plutôt, nous en sommes très près chez les élus locaux, aux faibles indemnités et au dévouement remarquable.

Mais nous en sommes très loin avec les parlementaires, dont l’immense majorité vote au coup de sifflet, selon l’injonction de leur groupe parlementaire, soit pour, soit contre la politique du gouvernement – tout en recevant des indemnités tout à fait confortables, plus des « à côtés » non fiscalisés.

Pour que les Français retrouvent l’estime de leurs élus, il suffit de prendre exemple sur ce que font les élus locaux, au lieu d’essayer de faire entrer les élus locaux dans un « statut de l’élu » qui les ferait ressembler aux parlementaires.

Il suffit d’arrêter de déresponsabiliser en permanence les élus. Notamment en créant chaque année de nouveaux « bidules » supposés « améliorer » la décentralisation et la rendant, en réalité, toujours plus corrompue, inefficace et dispendieuse. Arrêter de transformer les maires en vice-présidents d’intercommunalités serait, par exemple, une excellente chose : chacun connaît son maire; personne ne sait à quoi sert une intercommunalité, ni a fortiori qui est son président d’EPCI !

On pourrait aussi rendre gratuits les mandats électifs. C’est le cas de l’écrasante majorité des 500.000 élus de France qui se dévouent sans être payés. C’est le cas du million de présidents d’associations.

Si les parlementaires exerçaient gracieusement leur mandat, ils cesseraient d’être des professionnels de la politique, ne songeant qu’à leur réélection. Ils ne siégeraient qu’un jour ou deux par semaine et éviteraient donc de voter d’innombrables lois idiotes.

Et, surtout, ils garderaient un contact avec la population et avec la réalité !

4 réponses à l'article : Les Français et leurs élus

  1. quinctius cincinnatus

    19 août 2019

    les Français ont pris une très mauvaise habitude : ils élisent ” par défaut ”

    ce qui donne toutes les chances à Hidalgo face au petit marquis macronien

    quant à L.R. ils ont l’ homme qu’ il faut dans cette compétition , Bournazel, et voilà que Rachida Sarko s’ impose sur la ligne de départ !

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    18 août 2019

    nous sommes sauvés : Ferrand Godillot appelle à un sursaut citoyen

    bien entendu cela ne concerne que les dégâts sur les permanences LaRem parce que pour ce qui est du vol de véhicules pompiers, ambulances etc … pas un mot comme il n’ y a pas un mot ” gouvernemental ” sur Hong Kong

    Ferrand, à dégager au plus vite et en direction d’ un bagne

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    14 août 2019

    comme partout on trouve de tout chez les élus qu’ ils soient maire , député ou autre on y trouve même, bien que rarement, des imbéciles notoires

    à l’ électeur d’ être lucide et … vigilant , à la Justice d’ être … juste

    être maire c’ est au moins avoir le désir de la responsabilité, alors les ” toujours râleurs ” bien franchouillards …

    Répondre
  4. OMER DOUILLE

    13 août 2019

    Après ce drame, il est de bon ton – je dirais même politiquement correct – d’encenser les maires qui ne se présenteraient que pour accomplir un apostolat quasi religieux. S’il est exact que nombre d’ entre eux sont respectables, il n’en demeure pas moins que cette fonction comporte aussi ses crapules affairistes qui savent utiliser leur position a leur avantage et a celui de leurs proches ou stipendiés. Le cas du “camion de gravats” qui, en reculant, a oté la vie du maire, est loin d’être une exception et les décharges sauvages se font bien souvent à la connaissance de ces élus ou de leurs copains. J’ai pu, personnellement constater le dépot de vieilles plaques de fibro ciment amiantées auprès de poubelles par un artisan du coin que tout le monde connaissait, y compris les membres de la mairie. Mais pas touche : le lascar était “du pays”. Pas un de ces salauds de “parisiens” – vous l’êtes même en venant de Brest ou Strasbourg, mais pas du patelin. Les maires ont un pouvoir de police et, généralement, des flics à disposition. Il leur appartient d’envoyer ces flics dresser les constats et à eux de poursuivre les salopards. Bien sur, c’est difficile si l’on a l’ambition de multiples réélections. Pour quelques raisons que ce soit.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)