Les mensonges du mois d’août

Posté le 04 septembre , 2004, 12:00
7 mins

Où en est le monde après ce mois d’août où tout s’arrête en France ? En politique intérieure, les guerres picrocholines se poursuivent. Nicolas Sarkozy sera probablement le prochain président de l’UMP. Il lui restera à démontrer qu’il peut incarner le renouveau et faire sortir la France du déclin vers lequel elle glisse. Pour le moment, les mesures qu’il a prises au ministère de l’Intérieur sont ou bien désastreuses (création du Conseil de l’islam de France) ou de l’ordre de l’effet de manche et de la poudre aux yeux (tolérance zéro pour les automobilistes), et celles qu’il a prises en tant que ministre de l’Économie ne valent guère mieux et semblent s’inspirer d’un keynesisme usé, davantage que du libéralisme, qui prévaut ailleurs sur la planète. Peut-être n’avait-il pas les mains libres et peut-être agira-t-il autrement une fois débarrassé de Chirac. J’attends de voir, avec beaucoup de scepticisme.

Et Chirac n’a, de toute façon, pas dit son dernier mot. On suppute ici ou là que le référendum sur la Constitution européenne auquel il a consenti est un référendum qu’il sait perdu d’avance et au terme duquel il dissoudrait l’Assemblée nationale, sachant qu’un retour des socialistes serait probable, mais sachant aussi que les socialistes échoueraient en deux ans, ce qui laisserait toutes ses chances lors de la prochaine présidentielle à Chirac, bien sûr…

En matière de commémorations, le gouvernement français a fait, en tout cas, ce qu’il fallait pour récurer les cerveaux : après un soixantième anniversaire du 6 juin utilisé pour souder davantage le couple franco-allemand, et faire croire que la France avait été libérée par le général De Gaulle, le 15 août a permis de découvrir que le débarquement en Provence devait tout aux semblables de M. Bouteflika, que la ville d’Alger aujourd’hui épurée de ses juifs et de ses pieds-noirs méritait une médaille, et que les Anglo-Américains étaient tout juste des figurants sans importance.

Les 23 et 24 août, les Parisiens ont appris que la Résistance française les avait libérés, et personne d’autre, sinon peut-être Leclerc, et que la résistance avait commencé à se manifester à la Préfecture de Police, là où les serviteurs zélés de l’épuration ethnique antisémite œuvraient pourtant le 20 août encore. Pas de chance : pour savoir que la France avait collaboré et déporté des juifs avec ardeur jusqu’à la troisième semaine d’août 1944, il fallait attendre une heure du matin. Qui pourrait avoir l’idée saugrenue de montrer que de nombreux Français ont allégrement et ardemment collaboré dans les années 1940 ?

Sur un plan international, le terrorisme a continué de frapper l’Irak, et les médias français, comme à leur habitude, ont laissé croire que le terrorisme touchait tout l’Irak et que le petit putschiste frénétique à la solde de l’Iran des mollah, Moqtada al Sadr, faisait l’objet d’une très large adhésion. Le terrorisme a disparu en Israël et quasiment disparu aux frontières d’Israël, mais en France on a insisté sur l’abominable mur de protection qui, ô horreur, évite des attentats qui permettraient de tourner de si jolies images rouge sang sur le « cycle de la violence ». Israël apparaît victorieux, en somme, et les terroristes « palestiniens » vaincus, mais nul ne pourrait dire en France qu’Israël a gagné, et nul moins encore ne dirait qu’Israël a gagné contre l’abjection. C’est impensable de dire ce genre de choses en France, même si c’est la vérité.

Au Darfour, à l’Ouest du Soudan, un ethnocide s’est poursuivi sans encombre, et grâce aux efforts d’obstruction de la France qui, dixit Renaud Muselier, ne jugeait pas intelligente l’application de sanctions drastique à ce pays si riche en pétrole…

Aux États-Unis, a eu lieu voici un mois la convention démocrate qui a intronisé John Kerry et qui, pour l’occasion, a permis aux démocrates d’essayer, grâce aux mensonges et aux conseillers en communication roués, de se doter d’un visage qui n’est pas le leur. Quand cet article paraîtra, la convention républicaine sera en cours, et les républicains n’auront, eux, pas besoin de mentir. Les mensonges des démocrates seront, par contre, en train de leur exploser au visage.

Les journalistes et hommes politiques français vont devoir se faire bientôt à une réalité douloureuse : George Bush sera réélu en novembre, John Kerry sera battu. Ceux qui voudront savoir en détail pourquoi devront lire mon prochain livre qui sort dans quelques jours. J’ai passé l’essentiel de l’été dans l’Ouest américain, dans l’Amérique profonde, et ce fut une expérience salubre sur laquelle je reviendrai.

32 Commentaires sur : Les mensonges du mois d’août

  1. R. Ed.

    10 septembre 2004

    Tout le monde sait, à part les sots, que Chirac n’est pas une référence pour la France. C’est le spécialiste des bourdes, c’est à se demander si il ne le fait pas exprès!Plus con tu meurs. Ben Shirachmed VXXXII le “benêt”

    Répondre
  2. Florent Morlan

    10 septembre 2004

    Je ne suis pas contre une repentance de la France, pas plus que du Zimbabwe ou du Turkistan si l’envie leur en prend, mais j’aimerais tout d’abord que les juifs commencent eux-même par battre leur coulpe. Je ne vais pas chicaner sur les monsieur Joseph et autres margoulins qui firent leur beurre d’une fructueuse collaboration économique avec l’Allemagne nazie. Les affaires sont les affaires et il faut bien faire tourner la boutique. La collaboration spirituelle du sionnisme avec l’idéologie nazie me parait peut-etre davantage sujette à réprobation. Le 21 juin 1933, la Fédération sioniste d’Allemagne envoit un mémorandum de soutien au parti nazi . Elle y note : ” … Une renaissance de la vie nationale telle que celle qui se produit dans la vie de l’Allemagne.., doit également se produire dans le groupe national juif. A partir de la fondation du nouvel Etat (nazi) qui a établi le principe de la race, nous souhaitons insérer notre communauté dans l’ensemble de cette strucure de façon à ce que pour nous aussi, dans la sphère qui nous est assignée, une activité fructueuse pour la mère patrie soit possible… ” En 1937, la Haganah invite Adolh Eichmann à visiter la Palestine, sans doute afin qu’il donne ses conseils pour construire les futurs camps de réfugiés palestiniens. C’est la belle époque où le Bétar défile en chemises brunes (ils les ont préféré aux chemises noires que leur grand ami Mussolini leur avait offert) et en levant la main droite. Goebbels fait frapper une médaille avec d’un coté la croix gammée et de l’autre l’étoile de David. David Ben Gourion trace avec ses amis germains les futurs plans d’Israel. Un magnifique état parsemé d’ilots de pureté raciale juive, baptisés kibboutz. Tout au long de son histoire, ce pays se révèlera un modèle fidèle de l’Allemagne du troisième reich. Les palestiniens y sont traités comme des untermenshen et Israel n’a de cesse d’étendre son Lebensraum. (Aujourd’hui l’état d’Israel est un des seuls pays régi par un code de nationalité racialiste et un des seuls pays où la torture soit légale). Alors voilà messieurs les garants de la bien-pensance, avant de me flageller le derrière avec des orties en hurlant ma honte d’être le compatriote du méchant Pétain, j’aimerais que vous vous donniez vous mêmes quelques petits coups de pied aux culs. Si vous voulez je veux bien vous aider.

    Répondre
  3. Nemesis

    9 septembre 2004

    “Ce n’est un secret pour personne cher Monsieur, que les Français ont collaboré” C’est la vérité depuis 1995, lorsque ce Chirac que vous haïssez tant l’a “reconnue”. Jusque là, on considérait que Vichy, “puissance de fait” établie par les Allemands (certes avec des éléments idéologiques propres à la France, mais qui n’auraient pu arriver au pouvoir tous seuls) était nul et non avenu. D’ailleurs, si nous avions été vaincus par les Allemands, pourquoi aurions nous eu une zone d’occupation en Allemagne et un siège au conseil de Sécurité ? On a gagné sur le tapis vert, soutenu à bout de bras par Churchill (plus que par Roosevelt, d’ailleurs) ? Oui bon, et après ? C’est interdit d’avoir de la réussite ? Cette interprétation juridique (de la nullité de Vichy) entendait rendre justice du fait que la France n’avait pas souhaité être envahie par les Nazis (bien au contraire, elle était partie au conflit contre Hitler avant cette chère Amérique). Les Français ont dû obéir aux Nazis ? Oui, avec un pistolet sur la tempe. En droit, on parle de vice du consentement. Les actes éxecutés en vertu d’une volonté ainsi viciée, car n’ayant pas pu être exercée librement, sont nuls et non avenus. Alors bien sûr DES français ont devancé les souhaits des Nazis. D’autres ont resisté. Beaucoup sont resté attentistes. Or, s’agissant du droit international, il faut dégager une responsabilité collective, c’est à dire amalgamer les comportements différents des uns et des autres, pour juger de l’attitude de “la France”. Il n’existe pas de machine impartiale pour “additionner” la responsabilité des uns et des autres. Donc il avait été retenu que “LES Français” n’avaient pas approuvé Vichy. Moi, en tant que patriote Français, cette interprétation de la réalité (que certains appellent “pieux mensonge”) me convenait fort bien. Je ne vois pas pourquoi tout d’un coup, en 1995, ça nous a pris comme une envie de pisser de vouloir en changer, sinon parce que quelques PLEURNICHARDS SHOA-CENTRISTES ne supportaient pas que la France puissent vivre sa vie sans être convoquée “au tribunal de sa conscience”. Que veulent dire les “demandeurs de repentance”, en réalité ? Ils insinuent que les Français auraient dû “se révolter” contre les Nazis pour les empêcher de tuer les Juifs. Ah bon ? Même au prix de notre propre mort ? Et puis quoi encore ? La France a fait ce qu’elle a pu pour combattre le Nazisme (certains Français ont été plus courageux que d’autres et c’est très bien). Lorsque quelqu’un doit choisir entre sa vie et celle d’autrui, il est conforme à la morale de privilégier sa propre vie, et les Juifs, d’un point de vue religieux, par exemple, sont d’accord avec cette idée. Ainsi la France a suffisamment oeuvré contre Hitler pour bénéficier d’une place à la table des vainqueurs. Le récent changement de la doctrine officielle concernant la responsabilité de la France vis-à-vis de Vichy est une incongruité et finira par être abandonné. En attendant, cette abberante disponibilité de la France pour se reconnaître des responsabilités fantaisistes a créé un appel d’air (ou un effet d’aubaine) qui a inspiré des demandes de repentance de la part d’autres “victimes” qui ont semblé se dire “puisque les Français sont masos, y a pas de raison que les Juifs soient seuls a en profiter”. D’où la naissance d’une branche schismatique de l’idéologie antinazie, celle là spécialisée dans la défence des victimes du racisme plutôt que de l’antisémitisme. “Ceci dit, je ne crois pas que c’est être raciste que de dire qu’iul y a trop de Maghrébains et autres étrangers en France. Ce n’est qu’une constatation d’un fait qui a des conséquences sociales, économiques et politiques. Croyez vous qu’on supprime ces conséquences en jetant au visage de ceux qui en parlent l’accusation de racisme ?” Vous savez très bien que Monsieur Millière ne se contente pas de dire ça. Il somme la France d’obéir aux Etats-Unis sauf à être taxée de pétainisme. Il se base sur la “collaboration” passée des Français pour les culpabiliser et faire triompher son point de vue. Il est donc mal placé pour critiquer l’ethnomasochisme des Français et les accuser de céder au chantage moral des gauchistes tiers-mondistes, car il véhicule lui-même un autre ethno-masochsisme : non plus en faveur de la sphère arabo-musulmane, mais en faveur des USA (voire d’Israël). Ces deux ethno-masochisme entendent rappeler la “dette” des Français envers leurs prétendues “victimes” (les “colonisés” pour les uns, les “déportés” pour les autres). Ce n’est pas en traitant les Français de “collabos” tous les trois mots, comme le fait Monsieur Millière, que l’on luttera contre l'”ethno-masochisme”. ce n’est d’ailleurs pas son but : il tient une boutique concurrente des Mouloud Aounit et compagnie et le sait parfaitement. Pour sortir de l’ethnomasochisme par le haut, il faut opposer une fin de non-recevoir aux demandes de repentance tant des “atlantistes” que des “tiers-mondistes”.

    Répondre
  4. Florent Morlan

    9 septembre 2004

    Comme Guy Millière, j’espère ardemment que Bush remportera les élections et qu’il continuera à précipiter les etats-unis vers le déclin. Cette puissance nuisible qui exacerbe tous les fanatismes quand elle ne les crée pas, qui a toujours soutenu l’islamisme le plus dangereux pour faire échec aux pays européens, que ce soit dans les Balkans, en Turquie, ou en Arabie Saoudite. Bush n’est-il pas un ardent partisan de l’intégration de la Turquie dans l’union européenne ? Que pense Guy Millière de cette position ? Oui, souhaitons tous que le paranoiaque bas du plafond soit réélu, qu’il dresse tous les pays du monde contre lui et les siens, et que prenne fin le pouvoir de la Babylone décadente.

    Répondre
  5. LESTORET

    8 septembre 2004

    En reponse à Monsieur NEMESIS — Ce n’est un secret pour personne cher Monsieur, que les Français ont collaboré ,pendant le dernière guerre. Il n’est que de lire quelques livres d’histoire et notamment celui de Mr AMOUROUX qui est un historien généralement classé à droite et qui a içntitulé son livre “Le peuple du désastre”. Ceci dit, je ne crois pas que c’est être raciste que de dire qu’iul y a trop de Maghrébains et autres étrangers en France. Ce n’est qu’une constatation d’un fait qui a des conséquences sociales, économiques et politiques. Croyez vous qu’on supprime ces conséquences en jetant au visage de ceux qui en parlent l’accusation de racisme ?

    Répondre
  6. LESTORET

    8 septembre 2004

    C’est une affaire entendue, du moins je le pense: Les Français ont élu Kerry qu’ils ne connaissent pas, mais les Américains eux, vont élire Bush. La Presse n’aura même pas l’air d’être surprise et elle l’annoncera sans ciller et même sans se souvenir de tout le mal qu’elle a dit de Bush. Elle continuera sans doute. Les Français sont ils responsables ? Je ne le crois pas. Ils sont manipulés (on ne peut pas dire informés) par une Presse qui n’a aucun sens des réalités, qui confond hier et demain et qui en long et en large explique à longueur de colonnes que la politique pro arabe de la France et bonne et que de toutes façons c’est la seule possible, qu’il n’existe aucune alternative. Sur le plan intérieur, elle se gargarise de toutes les petites phrases des uns et des autres et s’acharne à commenter des mots ridicules pour peu qu’ils aient été prononcés par quelqu’un de connu. Comment voulez vous dans ces conditions que nos concitoyens pensent à autre chose qu’à la pêche et aux jeux télévisés ? J’exagère sans doute, mais si peu. Et pendant ce temps, Poitiers n’est plus qu’un vieux souvenir remplacé par les banlieues populaires de Paris, Marseille ou Lyon.

    Répondre
  7. theodore

    8 septembre 2004

    En matière de commémorations, le gouvernement français a fait, en tout cas, ce qu’il fallait pour récurer les cerveaux : après un soixantième anniversaire du 6 juin utilisé pour souder davantage le couple franco-allemand, et faire croire que la France avait été libérée par le général De Gaulle, le 15 août a permis de découvrir que le débarquement en Provence devait tout aux semblables de M. Bouteflika, que la ville d’Alger aujourd’hui épurée de ses juifs et de ses pieds-noirs méritait une médaille, et que les Anglo-Américains étaient tout juste des figurants sans importance. / dixit votre texte. ——————————————— Bravo et Grand Merci Monsieur Guy Millière, pour vos vérités…( vous êtes le seul dans ce pays a les donner correctement ! ) a savoir et vous vous le savez, combien de pieds noirs ( juifs compris ) , ont participés a la libération de cette France…? qui les a si bien remercié ensuite ! je donne les chiffres pour les plus jeunes : Sur les 175 500 Européens d’Afrique du Nord mobilisés, les neuf dixièmes venaient d’Algérie (20 classes, 1 sur 6 habitants), combattant au coude à coude avec 230 000 Indigènes des trois pays du Maghreb.( algerie / maroc / tunisie ) bien amicalement a vous !

    Répondre
  8. Thierry

    8 septembre 2004

    Pour répondre a Michael: La France n’est pas une “sous-race”, c’est un pays qui a été gangréné par l’islamo-marxisme. cette réalité tentaculaire affecte toutes les institutions francaises jusqu’au jour ou notre beau pays deviendra la “République Islamique de France”. Pourtant la France est toujours un pays brillant, mais il se trouve aujourd’hui dans un déclin inexorable que seul un miracle….ou un clone de Margareth Tatcher pourra sauver.

    Répondre
  9. Nemesis

    8 septembre 2004

    “Moi je me réjouis d’avance de la victoire de Bush, en pensant à unanimité de la classe politique et des médias officiels français qui ont fait de la propagande pour Kerry (1), et qui comme d’habitude se sont trompés et fait le mauvais choix !” Tant mieux si Bush est élu. ça sera de toute façon une catastrophe en Irak (déjà 1000 soldats américains morts) et ce sera à lui de l’assumer. Si Kerry devait être élu, les atlantistes honteux Plenel et Colombani seraient capables de faire pression sur Chirac pour qu’il envoie des troupes afin de récompenser l’Amérique pour avoir fait “le bon choix”. Et Chirac est capable de les écouter (nous avons bien fait la guerre à la Serbie pour plaire aux belles âmes telles que BHL et Glucksmann). L’idéal, ce serait que Bush passe de justesse, grâce à Ralph Nader. On verra bien…

    Répondre
  10. R. Ed.

    8 septembre 2004

    Quelques explications pour Michael: 1°le Français fait partie des “Blancs”(en majeure partie), la plupart des Maghrébins aussi. Les plus nombreux(pour l’instant)sont de type “Caucasiens” et les autres de type “méditerranéens”.Il n’y a que trois races, les Blancs, les Noirs, les “Jaunes”, les Rouges étant en fait des “Jaunes”. Donc “racisme anti français” n’a pas lieu à moins que tu penses que le Français soit une race. Le reproche que l’on peut faire aux Français c’est leur “acceuil”, au nom des grands principes de solidarité et de liberté ils ont acceuillis sur le territoire des millions d’immigrés, beaucoup trop pour qu’ils puissent s’intégrer(je n’ose pas dire s’assimiler)aux autochtones qui sont quand-même, ne l’oublions pas les vrais propriétaires de leur pays. Au pays de la “liberté”, dire qu’il y a trop d’étrangers à Roubaix(300.000 h. et 65% de Maghrébins est devenu un “délit” à défaut d’un crime. Par contre au nom de cette même “liberté” il y a entre 2 à 3 millions d’illégaux qui se trouvent sur le sol national. C’est un délit ! Non poursuivi ! Rouler trop vite est une “infraction” mais alors là, aucun espoir d’échapper à la répression. Le jet de “cocktails Molotov sur les forces de l’ordre est considéré comme le jet d’un pétard(en ’40 les Chleux fusillaient le coupable sur place).Le premier de France est un escroc, et on devrait être respectueux des lois ? Fait ce que je dis mais pas ce que je fais . Huit cents zones de non-droit en France, ce qui représente deux millions de personnes, une dette publique “kolossal”, qui est responsable, l’Américain ? Non le responsable de toute cette chienlit c’est le Français et personne d’autre! Sa télé, ses vacances, sa bagnole et pour le reste c’est pas son problème! Quand on laisse tout faire on récolte les pots cassés. Quand un curé musulman appelle au meurtre des roumis, on lui file 9000 euro par mois pour ses bonnes paroles. Béni soit ce zélé reproducteur en série de petits français . On peut déjà dire sans se tromper qu’ils recevront la bonne parole de leur papa. Ceux-ci à leur tour engendreront 256 petits français (leur papa n’a peut-être pas terminé son cycle reproducteur, il faudra alors revoir les chiffres à la hausse) Amen

    Répondre
  11. sialor

    8 septembre 2004

    Salut Bush gagnera pour le plus grand bien des occidentaux etles Américains sauveront une fois de plus cette pauvre France remplie de Lâches.

    Répondre
  12. Nemesis

    8 septembre 2004

    Pour R. Ed. : Je ne vais pas débuter un débat sur “l’alliance” que nous devrions maintenir avec les USA ou sur les manquements que nous aurions commis envers l’amitié qui nous liait à eux. On pourrait décortiquer les évènements qui ont conduit à notre différend sur l’Irak. Il aurait sans doute mieux valu éviter dès le départ de prendre part au processus de contrôle de l’armement irakien, dans la mesure où l’on aurait dû se douter que les USA n’y voyaient qu’un prétexte pour entrer utilement en guerre. Sur le fond, il m’apparaît clairement que les puissances anglo-saxones ont toujours, dans le tréfond de leur inconscient collectif, jugé convenable de haïr la France à un degré qui ne serait jamais autorisé -à notre époque- s’agissant de Noirs ou de Juifs, cette haine étant au mieux dissimulée par un mépris condescendant de la part d’un certain establishment supposé plus “respectable”, mais qui ne s’est jamais scandalisé de la prose des tabloïdes nous concernant. S’agissant de la sphère arabo-musulmane, je ne doute guère que la “gratitude” qu’elle manifeste à notre égard depuis notre prise de position sur l’Irak soit des plus opportunistes. Mais enfin les problèmes d’immigration ne datent pas d’hier et le danger qu’ils représentent pour la France se rattache à la façon dont notre nation doit distinguer entre le “soi” et le “non-soi”. Tous les Etats occidentaux doivent faire face à des problèmes analogues, à des degrés divers, y compris les USA avec leur immigration en provenance d’Amérique latine (qui représente un défi linguistique tandis que l’islamisme est pour nous un défi “religieux”). Ces problèmes, la France doit les affronter seule ; personne ne peut le faire à notre place. L’ouverture d’un front au Moyen-Orient dans un pays moins islamisé que la moyenne n’a guère de rapport avec les solutions qu’il faudrait appliquer chez nous. C’est pourquoi, même si je conçois que nous puissions un jour entrer en conflit avec la sphère arabo-musulmane et ses représentants sur notre sol (ce qu’à Dieu ne plaise), il ne m’apparaît pas opportun de laisser les USA faire acte de co-belligérance à nos côtés, dans une telle hypothèse. Ils m’ont l’air au contraire sur le point de quitter l’Irak la queue entre les jambes, car les moyens qu’ils devraient employer pour soumettre ce pays se trouvent en contradiction avec les objectifs droit-de-l’hommistes qu’ils veulent atteindre. Ils laisseront finalement l’Irak plus islamiste qu’ils ne l’ont trouvé, nous le voyons bien. Enfin et surtout, quand bien même un rapprochement avec les USA serait, malgré tout, opportun s’agissant du problème islamique, la prose de Monsieur Millière n’est pas de nature à en persuader les Français. Il croit qu’il suffit d’appuyer sur le bouton “culpabilité liée à Vichy” pour que ces derniers se mettent au Garde-à-vous. Il faut le prévenir que ces vieux trucs ne fonctionnent plus. Pourquoi ceux qui s’indignent du chantage à l’antiracisme de la part des “arabo-musulmans” ne se scandalisent-ils pas de la reductio ad hitlerum, lorsqu’elle émane des pleureuses shoa-centristes. Tant que les USA (et leurs amis) auront recours au chantage à la “mémoire”, nous saurons qu’ils n’ont pas pris acte des conditions nécessaires à une meilleure entente avec la France. Ils ne prétendent d’ailleurs pas la rechercher ; c’est pourquoi nous n’avons pas à saisir une main qui ne nous est pas tendue, ça me paraît clair.

    Répondre
  13. T.Larger

    7 septembre 2004

    “na’al eddin almuk” je maudis la religion de ta mère, cher M. Arthur ( encore une histoire de rapport au féminin assez confuse propre aux muslims )

    Répondre
  14. Sous-Commandant Marco

    7 septembre 2004

    Même si les blessures ont été auto-infligées (apparemment, Kerry reconnait que la première l’était), elles peuvent valoir une décoration, pourvu qu’elles se soient produites non-intentionnellement et au cours de combats. Si ce sont des accidents, autrement dit. C’était la régulation en vigueur à l’époque. Je vais vous expliquer calmement pourquoi critiquer Kerry sur son séjour au Vietnam est très, très bas. Tout simplement parce que lui-même n’a jamais prétendu être un héros, n’a jamais mis en avant ses médailles autant que le fait qu’il a critiqué la guerre du Vietnam après son retour et n’a jamais attaqué Bush sur son passé militaire. Cela lui aurait été facile pourtant. C’est le dossier militaire de Bush qui est incomplet. C’est lui que personne n’a jamais vu en Alabama alors qu’il prétend y avoir été. C’est Bush qui ne s’est pas présenté à ses examens médicaux obligatoires, sans recevoir de sanction. C’est lui qui a été libéré de ses obligations militaires avec deux ans d’avance.

    Répondre
  15. Michael

    7 septembre 2004

    Je suis étonné du racisme anti français qui règne sur ce forum. En vous lisant j’ai vraiment l’impression de faire partie d’une sous-race.

    Répondre
  16. Aude

    7 septembre 2004

    3 blessures de guerre. Oui, dont 2 ont apparamment été autoinfligées. Je rappelle que le dossier militaire de Kerry n’a jamais été dévoilé. Je rappelle également que de la quinzaine de soldats sur la célèbre photo de Kerry et sa “Band of Brothers”, 1 seul le soutient. Et comment interpréter qu’aucun des supérieurs militaires de Kerry ne le soutiennent. Et son mensonge à propos du fait qu’il aurait passé Noel au Cambodge ? Je peux continuer la liste SOUS Commandant. C’est marrant, à l’époque de l’élection de Clinton, ne pas servir dans l’armée pendant le Vietnam était tout à fait acceptable, on ne doit pas juger un président sur ça. Je suis tout à fait d’accord mais maintenant pour Kerry, le discours a changé. C’est bizarre, non ?

    Répondre
  17. Arthur

    7 septembre 2004

    Moi de ce mois d’aout je retiens surtout la fin de la republique française qui a vendu son ame et passé les clés de la maison à l’islam de france. Nordin amouk,j’espére pour pour tous ces politiciens qui nous gouvernent que les dollards saoudiens leur ont été profitable car ça va étre bientot fini ce cirque,il va falloir tout raser pour reconstruire ce pays. Et n’oubliez pas la serbie…..si vous ne voulez pas que marseille ou l’ile de france ressemble un jour au kosovo… ciao

    Répondre
  18. Observateur

    6 septembre 2004

    Moi je me réjouis d’avance de la victoire de Bush, en pensant à unanimité de la classe politique et des médias officiels français qui ont fait de la propagande pour Kerry (1), et qui comme d’habitude se sont trompés et fait le mauvais choix ! Ca devient lassant à force de se tromper toujours. Ce n’est pas pour rien que pratiquement tous les pays développés du monde ne peuvent plus supporter le gouvernement français et son clown de président ! (1) Et oui, il n’y a pas de pluralité et d’objectivité de l’information en France dans les médias officiels, que la fausse droite ou que la vraie gauche soit au pouvoir !

    Répondre
  19. Sous-Commandant Marco

    6 septembre 2004

    “[Kerry] Héros de guerre ? Il a servi 4 mois au Vietnam! ” Cette déjection (comment l’appeler autrement?) est typique des méthodes mafieuses utilisées par l’équipe de Bush. Il n’y a pas de temps minimum pour être un héros. On peut être un héros pour 5mn d’un comportement remarquable. Bush utilise des seconds couteaux comme ces menteurs du groupe Swift Boat Veterans, tout en se donnant le beau rôle de celui qui reconnaît que le passé de son adversaire est remarquable. C’est d’une bassesse à peine croyable. Kerry n’a servi que 4 mois au Vietnam car il y a été blessé trois fois: http://www.mojones.com/news/update/2004/02/02_400.html Pendant ce temps, les seules blessures qu’a reçues Bush sont des foulures au poignet, à force de déboucher des bouteilles liquoreuses dans la “Champagne Unit”.

    Répondre
  20. Aude

    6 septembre 2004

    A G.J.M. Le discours de Bush était médiocre ? En tout cas, contrairement à Kerry qui n’a bénéficié d’aucune augmentation dans les sondages juste après le Convention Démocrate (du jamais vu), Bush est maintenant en tête de 11 points après la Convention Républicaine. Pas si médiocre que ça son discours après tout. Kerry est un menteur qui mise tout sur son passé militaire. Je conseille fortement le livre par les Swift Boat Veterans “Unfit for Command” qui est numéro un des ventes sur Amazon. Héros de guerre ? Il a servi 4 mois au Vietnam!

    Répondre
  21. R. Ed.

    6 septembre 2004

    Pour Nemesis: “La France n’est plus disposée à y céder . Allez donc voir la photo du petit Nicolas qui fait “soumission” au pape des Musulmans de France (je préfère ce mot à “français”). Va-t’il lui baiser la main ? Ou peut-être lui lécher les bottes ? La préférence nationale et ensuite la préférence occidentale. A choisir, je préfère un cow-boy du Texas à un bédouin du désert qui nous les gonflent avec ses Allah et Mahomet à longueur de journée. Les Américains sont nos alliés et les autres ne rèvent que de nous soumettre, nous les mécréants, les êtres impurs, les bouffeurs de porc, les sous-merdes !

    Répondre
  22. Nemesis

    6 septembre 2004

    “pour savoir que la France avait collaboré et déporté des juifs avec ardeur jusqu’à la troisième semaine d’août 1944, il fallait attendre une heure du matin. Qui pourrait avoir l’idée saugrenue de montrer que de nombreux Français ont allégrement et ardemment collaboré dans les années 1940 ?” Comme c’est important de rappeler sempiternellement à la France qu’elle doit se repentir de la collaboration !!! Parce que, même si Chirac (eh oui !) a reconnu la “culpabilité de la France” pour les crimes de Vichy, on risquerait de l’oublier et ça serait bien dommage… Surtout que c’est un thème tellement nouveau dans la prose de Monsieur Millière… Vous rendez-vous compte que vous n’affaiblissez pas l’antisémitisme mais que vous le renforcez ??? Et après, les atlantistes viendront se plaindre qu’il existe une “concurrence victimaire” exploitée par les inconditionnels du tiers-monde ! Mais qui a commencé le prechi-precha sur “les heures les plus sombres de notre Histoire” sinon Klarsfeld et compagnie ? Allez vous étonner que d’autres s’en inspirent pour fourguer leur propre “devoir de mémoire” sur l’esclavage et la colonisation, cette fois ! Ils auraient bien tort de se priver : la France est tellement bonne poire ! Pourquoi attendez vous des Arabo-musulmans qu’ils aiment la France alors que vous et vos amis la detestez encore bien plus qu’eux (et ça ne date pas du différend sur l’Irak…). Les vrais Français opposent depuis longtemps une fin de non-recevoir à vos demandes de repentance pour la “responsabilité de la France” dans le régime de Vichy, et si vous trouvez que Chirac est antisémite, vous devriez bien réfléchir parce que vous risquez un jour de le regretter, à force de vous essuyer les pieds sur la France comme sur un paillaison ! Ce qu’un représententant de l’Etat a fait (reconnaître un crime que la vraie France n’a pas commis) un autre devra bien le defaire. La France faisait partie des vainqueurs de la Seconde Guerre Mondiale, jusqu’en 1995, lorsque Chirac a cédé à un lobby -qui n’était pas spécialement pro-Arabe- pour accuser la France d’un crime imaginaire. Mais hélas pour vous, depuis, il a choisi de plaire davantage à un autre lobby, alors évidemment cela déchaine votre vindicte contre notre pays. Puisqu’on est censé être reconnaissant envers les Américains du fait que nous ne parlions pas Allemand, il faut être honnête jusqu’au bout et reconnaître qu’avec Hitler, au moins, on ne risquerait pas de parler Arabe, malgré sa supposée complaisance envers l’Islam. Vous voyez, il faut choisir, si vous voulez être anti-nazi, ce qui est fort estimable, il faut comprendre que c’est un “package”, ça implique l’anti-racisme, pas seulement le philo-sémitisme, et c’est en vertu de ce principe qu’on a accueilli tant de Maghrébins en France. Nous avons des problèmes avec eux que nous n’aurions pas si nous n’avions pas adopté la philosophie antiraciste, laquelle n’avait jusque là pas tellement défavorisé les Juifs. l’irréprochable atlantiste Romain Goupil n’attaquait-il pas le pauvre Chevènement simplement parce que ce dernier avait osé parler des “sauvageons” ? Maintenant que cette présence arabo-musulmane pose des problèmes aux Juifs, les atlantistes (je ne mets pas un signe égal entre les premiers et le seconds) seraient bien aimables de ne pas prendre à partie la France pour sa politique laxiste d’immigration. Et surtout pas en ressortant l’éternelle accusation d’antisémitisme pour la “faire chanter”, car tout ça n’est jamais que du chantage effectué au profit des USA. La France n’est plus disposée à y céder.

    Répondre
  23. Sous-Commandant Marco

    5 septembre 2004

    Comme d’habitude, Millière et ses supporters ne font pas dans la dentelle. Devant le bilan calamiteux de Bush et raides de peur à l’idée que Kerry (qui pourtant a annoncé qu’il poursuivrait la politique extérieure de Bush, notamment contre le terrorisme et en Irak) puisse l’emporter, ils perdent tout sens de la mesure. Submergés par l’angoisse, ils s’avancent un peu trop dans la manipulation des faits et racontent à peu près n’importe quoi. Quelques exemples: “…le libéralisme, qui prévaut ailleurs sur la planète”. Où le libéralisme prévaut-il ailleurs sur la planète? Certainement pas aux USA, dirigés eux-aussi par un keynésien, ni en Russie, dirigée par un potentat qui a lui aussi lancé son pays dans une aventure anti-islamiste au nom du pétrole, ni en Chine. Sarkozy est anti-libéral par atlantisme et par mimétisme de la politique bushiste, interventionniste et protectionniste. “Les médias français, comme à leur habitude, ont laissé croire que […] le petit putschiste frénétique à la solde de l’Iran des mollah, Moqtada al Sadr, faisait l’objet d’une très large adhésion.” Seulement dans votre esprit, M. Millière. Les chaînes de TV ont régulièrement informé que Moqtada al Sadr n’était suivi que par quelques milliers de militiens. Si je devais être aussi excessif que Millière, voici ce que je dirais. Bush est le premier président américain depuis la crise de 1929 à terminer son mandat avec plus d’américains employés qu’à son début. Sa politique keynésienne de relance par le déficit a été une brillante réussite. Et, grâce à lui, les Américains n’auront jamais à rembourser les énormes dettes que la politique de Clinton (cette ignoble crapule qui ne pensait qu’à planter son cigare dans les parties génitales des stagiaires de la Maison Blanche) a causées. Sa brillante anticipation face aux menaces annoncées par le FBI et la CIA dans un mémo officiel daté du 6 août 2001 n’a malheureusement pas permis d’éviter les évenements du 11 septembre: http://www.gwu.edu/~nsarchiv/NSAEBB/NSAEBB116/pdb8-6-2001.pdf Ceci démontre à quel point était grave la négligence du gouvernement de Clinton, cet affreux serpent qui, au lieu d’entretenir des relations douteuses avec Monica Lewinsky, aurait dû envahir l’Irak et zigouiller Bin Laden depuis longtemps. Bush, qui a si courageusement passé la guerre du Vietnam dans l’unité “Champagne” en première ligne au Texas, pourrait facilement ridiculiser le menteur Kerry, qui s’est porté volontaire pour le Vietnam seulement deux fois (le couard) et a obtenu quelques breloques par la manipulation et la tromperie. Mais, comme il passe beaucoup de temps à expliquer aux chômeurs que la création d’emploi va bientôt redémarrer, il n’a pas le temps de faire lui-même cette basse besogne. Alors il charge quelques seconds couteaux de le faire à sa place, comme il l’avait déjà fait avec son rival McCain en 2000. Ce qui démontre son courage, a peu près du même niveau à celui d’un parrain de la mafia qui ferait éliminer son concurrent par des tueurs pour ne pas se salir les mains. Bref, Bush est l’homme qu’il nous faut. Lui seul peut nous protéger du terrorisme islamiste qui menace nos bérêts basques, nos baguettes de pain et la vertu de nos femmes. Il n’y a qu’à voir ce qui s’est passé récemment en Ossétie du Nord ou en Israel pour être convaincu que le terrorisme recule grâce au courage de Bush et à l’intelligente politique de l’humaniste Sharon.

    Répondre
  24. T.Larger

    5 septembre 2004

    non seulement Bush est médiocre, mais l’Amérique entière est médiocre, c’est pour celà que la France domine la scéne mondiale de façon si brillante, tant sur les plans économiques, politiques, diplomatiques, militaires. Quand Villepin fait un discours, les Américains sont subjugués………………..

    Répondre
  25. Henry E. Greder

    5 septembre 2004

    Moi aussi j’y suis dans l’Amérique prfonde. Malgrés notre gouverneur D’Arizona est une démocrate, Nous avons votés pour Bush il y a 4 ans et je suis sur que l’Arizone votera encore pour Bush en Novembre. Les electeurs votant pour Kerry n’ont ancune idée de ce qui ce passe dans le monde Voir ce qui vient de ce passer en Russie. Cela pourrait bien arriver en France d’ici q.q. années. C’est le départ de la 3em guerre mondiale contre des terroristes qui ne reculent devant sauf ce montrer ne plein jour. Il faut être aveugle ou idiot pour ne pas le comprendre. Même un senateur démocrate a dit qu’il ne voulait pas confier la securité de sa famille à Kerry. Un général de haut niveau a dit aussi qu’il préférait combattre les terroristes dans leur pays au lieu de les combatre sur le sol US je suis entiérement d’accord avec lui et je supporterai Bush.

    Répondre
  26. chevalier de la Liberté

    4 septembre 2004

    ” Son discour à la Convention a été d’une rare médiocrité. Aucun des problèmes importants n’a été évoqué. ” Avec une croissance deux fois plus forte qu’en Europe, les problèmes sont plutôt dans les yeux des Européens. Maintenant, qui a parlé d’abscence d’objectivité ? http://www.reuters.fr/locales/c_newsArticle.jsp?type=topNews&LocaleKey=fr_FR&storyID=6151637′ defer onload=’ Un nouveau sondage donne à Bush 11 points d’avance sur Kerry Sat September 4, 2004 9:23 PM NEW YORK (Reuters) – Le président américain George Bush sort de la convention républicaine avec une avance de 11 points sur John Kerry, son rival démocrate lors de la présidentielle du 2 novembre, selon un sondage publié samedi par le magazine Newsweek.

    Répondre
  27. dolf

    4 septembre 2004

    monsieur milliere, surtout n’arretez pas d’ecrire ici. Pensez a moi 😉

    Répondre
  28. G.J.M.

    4 septembre 2004

    (suite de mon commentaire) De nombreux signes s emanifestent que votre absence d’objectivité ne veut pas voir. Kerry, qui sera probablement élu, ne pourra que continuer la politique a

    Répondre
  29. G.J.M.

    4 septembre 2004

    Cher Monsieur Millière, l’Amérique profonde, j’y suis aussi, et elle est loin de penser comme vous. Jamais un président des Etats Unis n’a été aussi haï que Busch et, contrairement à ce que vous pensez, par une forte majorité de la population. Son discour à la Convention a été d’une rare médiocrité. Aucun des problèmes importants n’a été évoqué. Bush ne sera pa

    Répondre
  30. Cioran

    2 septembre 2004

    Cher Monsieur Millière, j’espère que vos prédictions se réaliseront et que G.Bush sera réélu.Le prochain combat, la prochaine guerre mondiale sera celle contre le terrorisme et baisser son froc ne servira à rien Monsieur Chirac si ce n’est se faire enc..comme en 40 (les Franchouilles sont fortiches pour collaborer). Bush a déjà l’expérience de la lutte anti terroriste et quoiqu’on en dise (vérité cachée par les médias français), il y a beaucoup de résultats positifs en Irak. Quand les Français auront du couscous jusque dans les oreilles, ils appelleront les Ricains..mais les boys leur diront” Pas trois fois, Frenchies, démerdez-vous avec vos voiles et vos turbans”

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)