Les « objectifs » de François Hollande

Les « objectifs » de François Hollande

Pour lire la suite vous devez être abonné au 4 Vérités Hebdo.

Se connecter Inscription

Partager cette publication

(5) Commentaires

  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    P.Gattaz n’a pas beaucoup de marge de manoeuvre face à l’incompétent élyséen. Ce dernier a des arguments frappants avec les contrôles fiscaux et d’autres déicatesses du même accabit.
    Si le contrat compétitivité venait à échouer suite à l’intransigence des syndicats nul doute que cela serait imputé au manque de souplesse du Medef.
    Cela arrangerai bien ce gouvernement de croquignols et lui éviterait de se pencher sur la baisse des dépenses, sujet qui leurr donne des sueurs froides.

    2 mars 2014 à 11 h 36 min
  • BRENUS Répondre

    Dommage que ce cinema du « pacte de tout ce que vous voulez » n’ait pas été enclenché avec la Parizot qui, bien que n’étant plus a la tête de MEDEF malgré ses tentatives de magouilles, trouve le moyen de la ramener sans cesse et à tous propos. Cette rombière que je vois bien en chieuse féministe aurait été capable de mettre encore plus le souk dans cette affaire. Tellement elle se croit « uber alles » . Ceci dit la grosse astuce de Moije pour tenter de refiler le mistigri au patronat est si cousue de fil blanc qu’on a envie de lui demander de retirer ses sabots a deux kilomètres du but, tellement on l’entend arriver.

    1 mars 2014 à 18 h 14 min
  • banro Répondre

    Ce pacte de compétitivité/responsabilité est un marché de dupes. Tout est flou, on ne connait pas exactement le % de baisse des cotisations, ni la contre-partie demandée aux entreprises, sinon qu’elles devront embaucher, quand et combien ?
    Il s’agirait, selon certaines infos, de la suppression des cotisations d’AF soit 5,25%
    Un simple calcul nous donne les résultats suivants :
    Prenons l’exemple d’un salaire moyen mensuel de 2000€
    La suppression de la cotisation AF représenterai une économie mensuelle pour l’entreprise de :
    2000 x 5,25% = 105€.
    Pour économiser 2000€ il faudrait attendre près de 20 mois pour, éventuellement, embaucher un salarié. Mais pour embaucher un salarié il faut que la croissance reprenne et que l’offre soit en adéquation avec la demande. Aucune entreprise ne pourra embaucher si sa production ne trouve pas preneur.
    Pour créer des emplois il faut avant tout de la croissance et ce n’est pas en augmentant les impôts et taxes et les dépenses publiques que l’on va relancer la croissance, ni inverser la courbe du chômage.
    Donc ce pacte c’est encore un coup d’épée dans l’eau et surtout de l’enfumage !

    28 février 2014 à 15 h 44 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      depuis le début j’ai toujours dit que ce pacte était  » monté à l’envers  » ( ce qui n’est pas surprenant venant des socialistes …. encore que l’U.M.P. en aurait été tout aussi capable ) et qu’il AURAIT pour seul  » avantage  » de faire porter la responsabilité de la …. Croissance … du Chômage sur les … entrepreneurs
      devant un désastre médiatique ( car syndical ) annoncé la Présidence sort son atout ….  » CHARME  » le retour de Ségolène Royal …

      mais F.H. sait maintenant que , abandonné par presque toutes ses troupes, il doit se méfier en 2017: le candidat socialiste risque fort bien d’être son – EX qui pour le P.S. aurait l’avantage d’être , une femme, d’avoir une  » image  » de patriote et de mère de Famille ( à peu près  » normale  » pour l’époque que nous vivons ) en résumé une image centriste

      28 février 2014 à 17 h 24 min
  • baud Répondre

    Il n’y a aucune interrogation a se poser quant aux revirements supposés de F H c’est un pur collectiviste!,il fait partie des continuateurs de l’oeuvre de Robespierre Saint Just et consorts!ses coups de godille apparemment
    désordonnés ne sont en fait que machiavélisme mélé d’ hésitations congénitales..
    Quant à P Gattaz,suite à la succession de Parisot la soumise,j’espérais un certain réalisme et un combat pas à pas et permanent contre les destructeurs il semble bien que ce n’était qu’un réve!!!
    Il ne sert plus à rien de constater la gravité de la situation et critiquer les auteurs ,il est temps de mettre en oeuvre le changement radical qui s’impose d’extréme urgence.

    27 février 2014 à 8 h 59 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *