Les peuples européens et l’immigration

Les peuples européens et l’immigration

Le 31 juillet dernier, l’Union européenne a présenté son « Eurobaromètre » du printemps 2015 (enquête réalisée fin mai). Cette enquête permet de suivre l’évolution des préoccupations des citoyens européens.
Désormais, l’immigration est la préoccupation principale de ces derniers : c’est le thème énoncé en premier par 38 % des citoyens (un chiffre en hausse de 14 points depuis l’automne 2014), loin devant la situation économique (27 %, -6 points), le chômage (24 %, -5 points) et les finances publiques (23 %, -2 points).
Encore faut-il préciser que ce chiffre cache d’importantes disparités, puisque 65 % des habitants de Malte ou 55 % des Allemands considèrent l’immigration comme le problème prioritaire de l’UE.

Ajoutons que la préoccupation du terrorisme a également fortement augmenté. 17 % des citoyens européens considèrent, en effet, le terrorisme comme le problème n° 1 de l’UE (+ 6 points).
Contrairement à l’idéologie du « padamalgam », ces deux préoccupations sont liées.

On se souvient, en effet, que le « calife » Al Baghdadi, chef du sinistre État islamique, avait menacé l’Europe d’envoyer des djihadistes parmi les dizaines de milliers d’immigrés clandestins que les pays d’Europe vont obligeamment repêcher jusque sur les côtes libyennes.

Cette menace a été confirmée par un avertissement – rapidement étouffé par les médias aux ordres – de Gilles de Kerchove, coordinateur de l’UE pour la lutte contre le terrorisme.
Tant que la lutte contre l’immigration sera frauduleusement assimilée à du racisme, les tensions ne peuvent qu’augmenter. On en vient même à se demander si l’oligarchie qui, contre tout bon sens, continue à encourager le déferlement migratoire, ne vise pas, en réalité, une stratégie de la tension, permettant l’asservissement des populations.
En tout cas, malgré toutes les rodomontades, la responsabilité des oligarques occidentaux dans la désastreuse situation sécuritaire actuelle est écrasante.
Elle est évidente dans la situation géopolitique des terres d’émigration. Sans remonter jusqu’à la décolonisation bâclée, il suffit de réfléchir à la hargne des médias occidentaux contre les dictateurs arabes laïcs. Ces derniers n’étaient certes pas de saints de vitrail, mais ils avaient au moins le mérite d’assurer l’ordre et le développement dans leurs pays. Les « printemps arabes », lyriquement chantés par les politiciens et les médias occidentaux, ont ravagé ces germes fragiles du développement.

La responsabilité occidentale est également frappante dans le développement de l’islam radical.

Elle est aussi claire dans le refus de combattre l’État islamique. Manifes­tement, beaucoup de stratèges de l’OTAN, en particulier, souhaiteraient vivement que l’État islamique abatte Bachar Al-Assad et le double jeu turc dans la région n’arrange rien.

Et, surtout, la dépendance occidentale au pétrole et aux pétrodollars rend toute velléité d’opposition au terrorisme islamiste inopérante.
Au demeurant, et puisque nous parlons de pétrole, il semble difficile de croire que les avions occidentaux ne pourraient pas bombarder les puits de pétrole contrôlés par l’État islamique et priver ainsi ce dernier de ses sources de financement. D’ailleurs, il faut bien des acheteurs pour ce pétrole. Qui sont-ils, sinon des membres ou des alliés de l’OTAN ?
Les citoyens européens ont donc toutes les raisons du monde d’être préoccupés par l’immigration, comme par le terrorisme.

Mais la principale de ces raisons, c’est que leurs dirigeants ne s’intéressent nullement à leur protection et aggravent, au contraire, la situation chaque jour.
Pourtant, paradoxalement, cet « Eu­robaromètre » semble donner un chèque en blanc aux « élites » européennes. En particulier, 73 % des Eu­ropéens sont favorables à une politique migratoire commune. Or, on sait bien que la politique européenne de l’immigration, c’est principalement le traité de Schengen et la transformation des frontières européennes en passoires.

Finalement, les peuples et leurs dirigeants se ressemblent : ils ne veulent pas les effets, mais ils veulent les causes. Les dirigeants prétendent être en guerre contre le terrorisme, mais le terrorisme international leur doit tout (de la formation au financement, en passant par les conditions géopolitiques d’une confrontation sanglante). Quant aux peuples, ils ne veulent pas de l’immigration, mais ils applaudissent les politiques de destruction des frontières.
Dans ces conditions, le pire est, hélas, devant nous !

Partager cette publication

(11) Commentaires

  • quinctius cincinnatus Répondre

    les accords franco-britanniques sur  » l’ enclave  » ( sic ) de Calais sont effectivement très profitables … pour les Anglais s’ entend ! on pourrait même ajouter :  » comme d’ habitude « 

    21/08/2015 à 13 h 37 min
  • Claude Roland Répondre

    « On en vient même à se demander si l’oligarchie qui, contre tout bon sens, continue à encourager le déferlement migratoire, ne vise pas, en réalité, une stratégie de la tension, permettant l’asservissement des populations. »

    « Mais la principale de ces raisons, c’est que leurs dirigeants ne s’intéressent nullement à leur protection et aggravent, au contraire, la situation chaque jour. »

    Mais c’est bel et bien le but !!! Il faut se réveiller et lire un livre clé : Des pions sur l’échiquier, de l’amiral W.G. CARR, Ed. St Rémy.

    Sinon, pour les flemmard de la lecture, voyez cette conférence de haut niveau d’un universitaire sérieux :

    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Nouvel-ordre-mondial-ordre-ou-chaos-Conference-de-Pierre-Hillard-et-Alain-Soral-a-Lyon-33968.html

    Il serait temps de réaliser le fond des choses ! Et aller à l’essentiel.

    18/08/2015 à 9 h 50 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      Alain Soral comme référence ça ;;; c’ est du dur [ sic ] …

      18/08/2015 à 14 h 14 min
      • Claude Roland Répondre

        Je parlais du Pr Pierre HILLARD, pas de Soral.

        18/08/2015 à 14 h 48 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

          connais pas !

          18/08/2015 à 15 h 34 min
  • Chloé Distinguin Répondre

    65 % des élèves des écoles de Béziers sont d’origine musulmane (et quelques fois même jusqu’à 90 %) selon Robert Ménard. 60 % de la population de Mulhouse est musulmane selon Arlette Grosskost, députée. Combien à Tourcoing, à Roubaix, à Lille, à Evreux, à Marseille ?? Alors enfoncez-vous bien ça dans la tête, d’ici quatre ou cinq ans une seule question : « Quel sera le sort réservé aux autochtones de souche chrétienne lorsqu’ils deviendront minoritaires sur la terre de leurs ancêtres ?  » suivant récit très love story « les corps indécents ». Le vivre ensemble rêve ou cauchemar ? De quoi en perdre la tête.

    13/08/2015 à 22 h 51 min
  • Véronique HURTADO Répondre

    Oui, évidemment que c’est voulu !

    Il faut arrêter de nous interdire de réfléchir en prononçant le mot « magique » :
    – complotisme !

    L’absence de transparence sur le TAFTA avec interdiction d’en faire connaître le contenu aux peuples de l’Europe, c’est quoi ?

    Comment peut-on accepter de se faire ainsi manipuler ?

    Une bonne guerre, François HOLLANDE le pétainiste nous informant que nous n’avons pas d’autre choix que de nous laisser envahir et occuper, réélu car « petit, très petit père de la patrie ».

    Une patrie qui n’existera plus !
    Mais nous continuerons à payer des salaires démentiels à ces élus politiques, qui, de leur propre aveu, ne nous serve plus à rien.

    13/08/2015 à 11 h 28 min
  • Guy Marquais Répondre

    D’un coté on a supprimé la peine de mort pour les pires assassins, de l’autre on découpe en famille les têtes d’innocents enlevés ici et là !
    L’avenir est déjà écrit !

    13/08/2015 à 7 h 27 min
  • druant philippe Répondre

    Ceci est voulu , monseigneur : plan Kalergi – Coudenhove pour la métèquisation de l’ Europe et du monde entier .
    Politicards , grand patronat , tous complices !
    Demandons à la cagola maxima MLP si elle connaît ce répugnant personnage et ses plans machiavéliques .

    12/08/2015 à 12 h 53 min
  • Topor Répondre

    Intéressant cet article sur l’immigration, merci!

    12/08/2015 à 12 h 00 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *