Les raisons de l’explosion du chômage

Posté le mai 08, 2013, 9:13
5 mins

Ce mois d’avril 2013, le nombre des demandeurs d’emplois dé­passe 3,2 millions. Tous les records sont battus. Le nombre des chômeurs a augmenté de 36 900 d’un mois à l’autre. Et, avec une croissance nulle, on ne peut prévoir qu’une augmentation dramatique du chômage.

Le mariage homosexuel occupe une place énorme dans les médias et il intéresse certainement l’opinion publique. Mais le chômage est, en fait, le souci majeur de tous les Français qui ne travaillent pas dans une entreprise nationalisée où ils sont employés à vie. Et les jeunes sont de plus en plus nombreux à partir travailler à l’étranger, où ils trouvent bien plus facilement un emploi.

De 1945 à 1968, pendant ce que l’on appelle « les 30 glorieuses », le plein-emploi existait en France. On était même obligé d’importer de la main-d’œuvre étrangère. Et de nombreux Espagnols, Polonais, Algé­riens ou Sénégalais sont venus travailler en France et leurs familles continuent aujourd’hui à vivre parmi nous.

Puis, les « événements » de mai 1968 sont arrivés.

Dès le 22 mars, les étudiants se mettent en grève, puis ils occupent les universités. Ils dressent leurs premières barricades le 3 mai, ils jettent des pavés sur les CRS qui essaient de rétablir la circulation. Ils crient le fa­meux slogan « CRS-SS ».

Le 13 mai, les étudiants sont rejoints par les syndicats ou­vriers. La CGT, syndicat du Parti communiste, déclenche une grève générale avec occupation des usines. Même la télévision est en grève et ne donne qu’un communiqué d’une demi-heure tous les soirs.

La France est dans un état prérévolutionnaire. Les forces de l’ordre interviennent de plus en plus vigoureusement à Paris et dans de nombreuses villes de province.

Le 27 mai 1968, les accords de Grenelle sont signés entre le Premier ministre Georges Pom­pidou, les syndicats et le patronat. Ces accords prévoient une augmentation de 32 % du salaire minimum garanti (le SMIG), une augmentation de plus de 10 % en moyenne des salaires, le passage à la semaine de 40 heures payées comme 45. Les syndicats ouvriers de­mandent aussi une avancée de l’âge de la retraite.

La « base » ouvrière, fortement soutenue par la CGT, refuse les accords de Grenelle en demandant encore plus.

Les événements de mai 1968 auraient sans doute permis au Parti communiste, très important à l’époque, de prendre le pouvoir en France. Mais les excès des étudiants et des grévistes ont déplu aux Français. Et, le 20 juin 1968, lors des élections qui ont suivi, le parti gaulliste a remporté une forte majorité à l’Assemblée nationale.

Puis, le 15 août 1971 les Amé­ricains suspendent la conversion en or des dollars que pouvaient posséder d’autre pays, comme ils le faisaient depuis 1945. L’or qui servait de référence depuis des millénaires n’est plus utilisé. Une grande instabilité monétaire rend les échanges économiques européens difficiles. C’est pour y remédier que les pays européens choisissent de supprimer les droits de douane, puis de créer une monnaie unique.

Le 1er janvier 2007, Angela Merkel, chancelière allemande, décide de ne plus faire payer les charges sociales par les entreprises, mais par les consommateurs. Elle augmente ainsi de 3 points la TVA pour obtenir cette réduction des charges des entreprises.

Cette décision de l’Allemagne aurait dû pousser les gouvernements français à l’imiter. Mais ils ne l’ont pas fait, car ils croient qu’une augmentation de la TVA réduirait le pouvoir d’achat de leurs électeurs…

Et, aujourd’hui, les responsables de l’économie française continuent encore à croire que, dans un marché mondialisé, on peut imposer impunément les entreprises installées en France.

Ils font là une très grave erreur et le chômage ne peut qu’augmenter dans notre pays. Alors qu’il serait très facile de le supprimer en copiant ce qui se fait en Allemagne ou en Suède…

9 réponses à l'article : Les raisons de l’explosion du chômage

  1. HOMERE

    15/05/2013

    Pour résorber le chomage,organisons tous les jours des festivités sur laplace du Trocadéro et nous verrons alors les actions de Saint Gobin au plus haut de même que celles de Technal et de Louis Vuitton avec des embauches de technicens en réparations en tous genres.Les compagnies d’assurances et les balayeurs ainsi que les hôpitaux seront demandeurs d’embauches.
    Plus sérieusement,mettons la France au boulot pour satisfaire les centaines de milliers d’emploi inoccupés dans le batiment,les travaux publics, les transports….par une politique suffisamment contraignante,obligeant les professionnels du chômage à se bouger le cul.
    Le reste relève des règles du marché mondialisé et de l’adaptation des entreprises à le satisfaire.Une politique intelligente d’aide aux entreprises et de conquête des marchés extérieurs,copiées sur les mêmes principes des politiques de pays d’importance comparable au nôtre qui réussissent dans ces domaines,seraient opportunes et urgentes.

    Répondre
    • MINUX75

      16/05/2013

      Il est clair que Jaurès raconte n’importe quoi, nous sommes dans le déni pur et simple des réalités. Voila une vidéo de Claude REICHMAN qui répond parfaitement aux « questions » que l’on pourrait se poser sur la crise. http://blip.tv/revolutionbleue/editorial_133-6587347

      Jaurès nous explique pour qu’il y ait une bonne politique économique,qu’ il faut qu’un pays accroisse son déficit budgétaire, son endettement, et bien sûr, le coût de son travail. Un seul pays a réalisé tout ce brillant programme, c’est la GRECE et son magnifique parti socialiste que le monde envie tant le PASSOK http://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_socialiste_panhell%C3%A9nique qui a pris le pouvoir en 2009 avant la grande catastrophe de 2012.

      Un autre pays a fait exactement une politique opposée à la grèce, c’est MONACO dont les idées qui supportent ce régime sont loin d’être comme celles de JAURES et de notre système social: en faillite.

      Un grand penseur à la JAURES nous explique que le PIC de la crise est derrière nous, je vous laisse le soin de la découvrir http://www.wat.tv/video/dsk-pic-crise-est-peut-etre-1dpq6_2exyh_.html Le PIC en question défini par ce granS penseur socialiste à la JAURES n’a aucun caractère sexuel, qu’on se le dise.

      Répondre
  2. Jaures

    14/05/2013

    « cela veut dire que plus on augmente les salaires, plus on diminue l’emploi » nous dit Minux.
    Les salaires allemands sont donc très inférieurs aux salaires espagnols et portugais. « Mes » chiffres étant « faux », Minux nous apportera ceux qui confirment sa théorie.
    Le reste prêterait à rire. Un peu comme si Minux nous disait « il pleut sur Troyes, nous aurons 4 millions de chômeurs en 2015. » Si c’est le cas, il pourra dire qu’il nous l’avait bien dit. Minux aurait dû nous annoncer en 2007 que Goldman Sachs ferait faillite, nous l’aurions dés lors pris au sérieux. Une seule précision qui dément cette théorie fantaisiste. Le déficit budgétaire en 2002, 2003, 2004, 2005 a toujours dépassé 3%. Pourtant, le taux de chômage a peu évolué (8,3 en 2002, 8,8 en 2005).
    Toujours se méfier des théories simplistes et définitives en économie. Elles sont vite balayées par les faits.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      15/05/2013

      @ jaurès devrait savoir ( il est bien placé pour cela ) qu’il existe de nombreuses façons de manipuler le chiffre du nombre de chômeurs … la raison sine qua non qui fait baisser durablement ce chiffre est la possibilité donnée aux entrepreneurs d’entreprendre … ce qui, si on y réfléchit bien, n’est ni une concept  » gaulliste  » ( sauf à être ….temporaire ) ni encore moins un concept socialiste ( stricto sensu ) sauf quand la faillite est là … et voilà pourquoi le chômage vrais est et restera élevé dans ce pays … les autres  » explications  » ( ou raisons évoquées ) relèvent du discours du  » médecin  » de Molière :  » et voilà pourquoi votre fille est malade « 

      Répondre
  3. MINUX75

    14/05/2013

    Il y a une relation entre le montant des prélèvements obligatoires et le montant des impôts, voila une étude qui le démontre, les chiffres de JAURES étant faux. http://www.workforall.org/drupal/references/WFA%20study%20English.pdf

    Plus généralement, contrairement à ce que disent les médias qui nous mentent, il y a péréquation salaire emploi, en clair, cela veut dire que plus on augmente les salaires, plus on diminue l’emploi. Idem en ce qui concerne la fiscalité qui va dans le même sens. Pour créer des emplois, il faut augmenter la masse monétaire, et diminuer les impôts, les salaires, les dépenses de l’état. Nous faisons exactement le contraire, la France étant une machine de guerre destiné à fabriquer du chômage. Le pouvoir est contre l’emploi, les médias sont contre l’emploi et les syndicats sont contre l’emploi. l’UMPS est aussi contre l’emploi Comment voulez vous que dans ce pays on crée des emplois.

    Voila la courbe de chômage http://www.bing.com/images/search?q=courbe+de+ch%C3%B4mage&id=FC27659FB68B9AE2FCE9D90332F3C27FC1360A01&FORM=IQFRBA#view=detail&id=7CCAF0AE8ADFCD25B8F916FDC0AD83DCF49348FF&selectedIndex=5 Si on rejoint le plus haut de 1996 et de 2013, il y a une droite que l’on peut appeler résistance or cette résistance de 3,2 Millions de chômeurs a été franchie haut la main avec une belle vigueur or l’analyse technique nous enseigne que toute résistance franchie devient un support, cela veut dire que nous allons tout droit vers les 4 millions de chômeurs. Comme nous fabriquons 35 000 chômeurs de plus par mois, cela veut dire que nous atteindrons les 4 millions de chômeurs dans à peu près deux ans. Voila pour l’analyse technique.

    Pour ce qui est de l’analyse fondamentale, le parlement européen a autorisé la France à maintenir son déficit budgétaire de 3% pendant deux ans. Le passé étant le meilleur garant de l’avenir, on peut établir l’équation suivante, 3%/ans de déficit budgétaire = 35 000 chômeurs de plus par mois, l’affaire est simple, le déficit budgétaire d’aujourd’hui sont les impôts de demain qui devient le chômage d’après demain. Bref, nous allons la aussi vers les 4 millions de chômeurs.

    La preuve par 9, l’analyse technique et l’analyse fondamentale concordent, on est sûr et certain que dans les 2 ans qui viennent, on atteindra les 4 millions de chômeurs.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      14/05/2013

      le chômage cela dépend aussi d’une ligne de politique économique qui ne  » godille  » pas et qu’en conséquence les entrepreneurs puissent investir avec leurs fonds propres pour …justement entreprendre …

      Répondre
  4. Jaures

    08/05/2013

    Comme d’habitude, Tremeau avance ses opinions sur des données erronées. La Suède n’a absolument pas renoncé aux cotisations employeurs. Celles-ci s’élèvent à 31,42% du salaire (42% en France). Pour illustrer son raisonnement, Tremeau devrait se référer à son ex modèle, l’Irlande. Celle-ci ne prélève que 10,75%. Ce pays devrait donc caracoler devant les autres pays d’Europe et nous prêter de l’argent pour nous aider. De même, avec 30% en moyenne de cotisation, l’Espagne devrait nous supplanter et avec 23% la Grèce devrait être en plein emploi.
    Si l’Economie était si simple que l’avance Tremeau (il suffit de faire ceci pour obtenir cela), le monde serait prospère. Malheureusement, ce n’est pas le cas et Tremeau qui nous incitait en 2007 à « imiter l’Irlande d’urgence » devrait se ranger à une certaine prudence.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      08/05/2013

      La Suède, l’Irlande, la Grèce et l’Espagne n’ont pas le boulet hollandais à trainer derrière eux.
      Leur sort devient lentement enviable!

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        14/05/2013

        la Suède ?
        Le Portugal sans doute mais le sort de sa population est loin d’être des plus enviable … elle émigre en Ontario et au Brésil

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)