Les salaires en France sont beaucoup trop bas

Posté le novembre 26, 2019, 10:36
5 mins

Le salaire médian mensuel en France serait de 1730 euros, c’est-à-dire que la moitié des salariés gagnent moins et beaucoup n’atteignent pas les 2000 euros par mois.

Je cite le cas d’une aide-soignante qui, en fin de carrière, gagne 1800 euros nets par mois et celui d’une jeune infirmière qui en gagne, en début de carrière, 1490. Une fois les dépenses obligatoires payées, impôts, taxes, eau, gaz, électricité, loyer, que reste-t-il aux salariés qui, de surcroît, ont parfois des responsabilités importantes ? On en est arrivé à ce que des salariés passent la nuit dans le métro. 20 % des SDF dans le métro ont un salaire.

Avec deux salaires dans un ménage, c’est peut-être moins difficile, mais on ne distribue pas aux débutantes un ticket pour mari avec emploi!

On est d’autant plus choqué par cet état de choses que la France, surendettée, avec des salaires de misère, trouve néanmoins le moyen de dépenser des milliards d’euros en cadeau aux pays dits en développement, généralement en pure perte. Il est tout aussi choquant de constater que les grandes surfaces emploient souvent dans leur petit personnel des immigrés venus de loin, alors que des jeunes filles bien françaises, avec un diplôme d’une petite école de commerce, seraient heureuses d’avoir un emploi complétant les revenus de la famille.

Dans ces conditions, il n’est pas étonnant que 30% des titulaires de comptes bancaires soient dans le rouge à la fin du mois. Ainsi arrive-t-on à ce constat stupéfiant qu’en France, en 2019, des Français ont faim. Le socialisme, c’est revenir au Moyen Âge!

Dans un livre publié récemment – à lire – Virginie Pradel, avocat fiscaliste, écrit: «Beaucoup de Français ne s’en sortent plus financièrement. Les hausses fiscales successives sont devenues insoutenables. Certains ne peuvent plus vivre dignement du fruit de leur travail. Ils survivent dans un sentiment de déclassement …»

On sait que des chefs d’entreprise seraient disposés à augmenter leur personnel, mais beaucoup ont également des difficultés de trésorerie. L’impôt les condamne au déficit, quand ce n’est pas à la faillite. Toujours Me Pradel, dans le livre qu’elle vient de publier, écrit: «Dans un rapport de 2014, l’inspection générale des finances a dénombré 192 microtaxes dont le rendement individuel est inférieur à 150 millions d’euros par an. Outre le fait qu’elles rognent les marges de nos entreprises, ces taxes sont une source extrême et inutile de complexité administrative. Preuve de leur absurdité, certaines coûtent plus cher à recouvrer que ce qu’elles rapportent …»

En tout cas, ce n’est pas la journée du samedi 16 novembre, avec de nouveaux et sérieux dégâts, causés à l’État et aux particuliers, qui va améliorer la situation générale de la France, un pays où plus de 40 000 véhicules sont incendiés chaque année – un grave préjudice pour bien des propriétaires dont la voiture est l’instrument de travail. Que peut faire un commerçant dont le magasin a été saccagé ? Il perd ses revenus et ne peut obtenir un dédommagement, toujours partiel, qu’après des mois de démarches épuisantes auprès d’une administration débordée par les pillages devenus quasi permanents.

La France, dont la gouvernance n’a plus aucune autorité, est livrée au saccage. Parmi les auteurs coupables de ces débordements, figurent des gilets jaunes, excédés parfois de façon compréhensible par les taxes qui frappent leurs modestes revenus.

En politique, il ne s’agit pas seulement d’être élu, il faut aussi avoir les qualités de fond pour gouverner et faire en sorte que la France ne soit plus un bateau en cabotage dont on se demande où il va.

Les Français sont prêts à remettre au pouvoir le «bon sens», mais le bon sens, c’est qui ?

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Article suivant

Général

5 réponses à l'article : Les salaires en France sont beaucoup trop bas

  1. quinctius cincinnatus

    30/11/2019

    oui, cela ne prête pas à discussions, il faut augmenter les salaires pour que black friday soit LA fête spirituelle réussie du consumérisme le plus addictif et participe à un véritable  » progrès  » civilisationnel

    soyons connement yankees ou ne  » soyons  » plus !

    Répondre
  2. Iosa

    28/11/2019

    Ce n’est pas le salaire qui est trop bas, ce sont les taxes qui sont trop hautes.

    Supprimer les taxes pour un an et on verra si l’economie française ne va pas repartir au plus haut.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      28/11/2019

      la relance par la consommation a un intérêt … celui de la Dette !

      nous avons donc bien comme seul recours la Droite la plus bête du Monde !

      Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    26/11/2019

    ce que ne met pas assez en évidence l’ article de Mr Lambert ce sont les gabegies protéiformes des finances publiques ( Etat, Régions, Départements, Communes etc … ) et pourtant les Cours des Comptes les signalent obstinément

    commencez déjà par voter pour des gestionnaires consciencieux et raisonnables dans l’ utilisation de vos impôts et de vos taxes et vos prélèvements diminueront et le pays s’ enrichira

    et n’ apportez vos suffrages qu’ au Parti qui aura dans son programme la promesse de respecter les remarques des Cours des Comptes

    Répondre
    • Gérard Pierre

      03/12/2019

      Ça conduit à se retrouver devant un grand vide le jour des élections : …… AUCUN CANDIDAT ADOUBÉ ne répond quasiment à vos attentes !

      En d’autres termes, ça revient à être absentéiste, …… ou au mieux : abstentionniste !

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)