Les socialistes préparent un régime de délation organisée !

Les socialistes préparent un régime de délation organisée !

Nous savions déjà que les oligarques, qui n’ont que le mot « démocratie » à la bouche, n’envisageaient la dé­mocratie qu’à la condition que le peuple soit privé de parole.

Souvenons-nous, à ce propos, de la honteuse manipulation du Traité de Lisbonne qui avait permis de faire ratifier par le parlement un texte pourtant rejeté massivement par référendum quelques mois auparavant.
Mais cette conception pour le moins originale de la démocratie sans peuple n’est pas le seul indice de l’instauration lente et progressive d’une sorte de « totalitarisme doux ».

Le plus frappant, en ce domaine, c’est la remarquable attrition de nos libertés.

Liberté d’expression et de pensée sont battues en brèche à la fois par la censure du politiquement correct et par la censure judiciaire.
Internet, dernier espace de liberté, est en train d’être mis en coupe réglée par les équipes de MM. Hollande, Valls et Cazeneu­ve.

Officiellement, pour lutter contre le terrorisme (et aussi, pour faire bonne mesure, contre le nazisme et la pédophilie). Comme si Hadopi allait empêcher des attentats !

En attendant, on parle de sanction pénale (sic !) contre ceux qui oublieraient de couper leur connexion wifi…

L’idée sous-jacente, c’est qu’un terroriste pourrait utiliser votre connexion pour préparer ses attentats. Mais nos oligarques pensent-ils vraiment que, sans wifi « piratable », les djihadistes se trouveraient démunis de tout moyen de communication?

En réalité, toutes ces mesures sont destinées à museler les honnêtes gens – qui, plus sans doute que les islamistes, sont le cauchemar des dirigeants démagogues et utopistes.

Cependant, la principale mesure liberticide, même si elle est rarement perçue comme telle, c’est la pression fiscale délirante qui en vient à abolir pratiquement le droit de propriété.

Or, après les attentats du 13 no­vembre, nous avons appris deux choses en ce domaine.

D’abord, que la réforme de l’État, et donc les économies et les hypothétiques baisses d’impôt, étaient remises aux calendes… grecques (si bien nommées !).

Ensuite, que Bercy « réfléchissait » à rémunérer ceux qui ap­porteraient des informations sur les fraudeurs fiscaux (cela a été confirmé par Michel Sapin au « Parisien »).

Entre la propagande d’État, l’abolition de la propriété privée, la fin de nos libertés, et la délation or­ganisée et rémunérée, la distinction entre la France socialiste et l’Union soviétique d’antan de­vient de plus en plus ténue !

Partager cette publication

(6) Commentaires

  • quinctius cincinnatus Répondre

    personnellement j ‘ aime beaucoup le côté moralisateur des socialistes, aspect moralisateur qui cela va de soi ne s’ applique pas à eux-mêmes

    après la pédagogie par la contrainte voici maintenant la délation vychissoise ! un grand pas, mais maintenant officiel, vient d’ être fait pour sublimer les valeurs républicaines , car il ne faut pas se faire d’ illusions le fisc a toujours ainsi fonctionné … sur l’ envie et la vengeance anonyme

    08/12/2015 à 8 h 39 min
  • lavandin Répondre

    ce qui confirme bien que Vichy fut aussi un régime de gauche (11 ministres de gauche sur 17) de par ses méthodes

    08/12/2015 à 7 h 49 min
    • Jaures Répondre

      « 11 ministres de gauche sur 17 ». Où avez-vous lu pareille ineptie ?
      Sur les 17 ministres du gouvernement Laval aucun n’est membre de la SFIO (A.Marquet en a été exclu depuis 1933) ou du PCF.

      08/12/2015 à 11 h 59 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        les rad-socs et  » apparentés  » n’ étaient ils pas de gauche ? de la droite saint-sulpicienne alors ?

        vous savez l’ Histoire française RADOTE ; ainsi lorsque de Gaulle est revenu au pouvoir ( un coup d’ état soft ) c’ était bien pour être un ( ou le ) … Pétain de l’ Algérie française … non ?

        enfin c’ est pour ce qui me concerne ma … grille de lecture … iconoclaste !

        09/12/2015 à 13 h 39 min
  • Pascal Blaize Répondre

    …la délation or­ganisée et rémunérée…

    En France, en 40, nous étions les meilleurs !…

    Mais la Kommandantur ne réussissait pas à ouvrir toutes les enveloppes de dénonciation, car trop nombreuses.

    Hélas, ces mêmes salopes de l’an 40 ont fait des gosses, et ceux-là ont Internet où c’est encore plus pratique pour dénoncer son voisin de façon anonyme…

    VIVE LA FRANCE !

    07/12/2015 à 15 h 45 min
  • Jacky Social Répondre

    La description correspond parfaitement au pays dont reve le beau Jaures, notre Jojo la Trollure.

    07/12/2015 à 15 h 36 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *