Les trois problèmes insolubles de la France

Posté le novembre 25, 2015, 11:36
7 mins

Le premier de ces problèmes est l’islam. Depuis 1945 et surtout depuis les règnes de Giscard, de Mitterrand et de Chirac, les musulmans originaires d’Afrique du Nord et d’Afri­que noire ont afflué. Ils sont aujourd’hui quel­que huit millions en France, dont beaucoup ont reçu la nationalité française et les privilèges qui l’accompagnent, notamment au plan financier.

On ne s’étonnera donc pas que les auteurs des tueries de janvier et de novembre soient tous des Maghrébins francophones, plus un Noir originaire du Burkina Faso. Ces crimes sont la conséquence d’une immigration souhaitée et facilitée par les gouvernements qui se sont succédé depuis 1960.

Or, phénomène stupéfiant, dans le flot de commentaires débités par les médias depuis le 14 novembre, le mot « musulman » n’a ja­mais été prononcé, absolument jamais – pas plus que le mot « Maghreb ».

Le pouvoir et la presse contrôlée s’acharnent à dissimuler une réalité pourtant évidente, pour faire croire que ces tueries islamiques ont été commises par des… « fascistes français » ! Ainsi a-t-on entendu, pendant 48 heures, ce refrain : « Un jeune Français né à Cour­couronnes (Essonne), un jeune Français… ». Jusqu’au moment où, croyant qu’il s’agissait d’un Jean-Marie Dupont, j’ai appris que le jeune « Français » s’appelait Ismaël Omar Mostefaï, Algérien, délinquant de droit commun, condamné à huit reprises.

C’est une politique délibérée de dissimulation et un indéniable aveu d’impuissance, pour ne pas dire de complicité quand on sait qu’on laisse les imams financés par des pays fondamentalistes prêcher la haine contre les chrétiens et les Juifs, comme vient de l’écrire dans le « Figaro » du 15 novembre le sociologue Jean-Pierre Le Goff. Quand on sait aussi que les délinquants ne sont presque jamais incarcérés avec la bénédiction de la Garde des sceaux. Le gouvernement de Hollande se comporte ainsi comme un médecin qui soignerait un patient atteint de gangrène en lui appliquant un cataplasme sur les doigts de pieds.

« La France est en guerre », proclame le chef de l’État, en évitant soigneusement de citer l’agresseur. Quand on est en guerre, il faut évidemment désigner l’ennemi et livrer bataille. Dans le cas contraire, persuadée que l’impunité lui est garantie, la communauté musulmane se révoltera un jour pour prendre le pouvoir avec une extrême violence, financée et soutenue militairement par les pays du Maghreb et en Moyen-Orient. Il sera alors trop tard pour réagir.

Afin d’écarter cette éventualité, ce ne sont pas les discours que rédigent à longueur de journée les énarques du cabinet de François Hol­lande qui régleront le problème ; c’est une coalition regroupant l’Europe, l’Amérique et la Russie qui procédera à la conquête du Moyen-Orient, de la Libye et de la corne de l’Afrique (soit 500 000 hommes sur le terrain), avec une administration ad hoc pour une durée minimale de cinquante ans. Sans doute resterait-il des millions de musulmans en France, en Grande-Bretagne et en Allemagne. Mais, l’Oc­cident s’étant rendu maître des pays que je viens de citer, des « rapatriements » de masse deviendraient possibles.

Les bombardements aériens de l’Irak et de la Syrie ne réussiront pas à anéantir l’État islamique. Signalons à ce sujet qu’un bombardement de dix chasseurs-bombardiers, ce n’est que la moitié d’un chargement de bombes d’un seul B52 américain et que, jusqu’ici, les opérations militaires françaises au Moyen-Orient ne représentent que 4 % de l’ensemble des opérations occidentales dans la région… C’est ce que François Hollande se garde bien de révéler, espérant par ces postures guerrières retrouver une popularité perdue.

Deuxième problème : le chômage.

Celui-ci atteint 11 % si l’on intègre l’Outre-mer, malgré tous les emplois aidés par l’État, alors que les États-Unis, la Grande-Bretagne et la Suisse ont retrouvé le plein-emploi et que la situation de l’emploi s’améliore en Espagne et en Italie.

L’idéologie socialo-communiste en est responsable. Ses incantations optimistes sont dérisoires. Pour que le chômage baisse réellement, il faudrait une croissance de 3,5 %. Or, on en est à applaudir quand on annonce 1 % de croissance. Les licenciements vont donc continuer à succéder aux licenciements et des secteurs entiers de notre industrie seront achetés par l’étranger. Il va sans dire que ce délabrement général coûte extrêmement cher et aggrave le troisième grave problème de la France : la dette.

À l’heure où j’écris ces lignes, celle-ci s’élève à 2 162 milliards d’euros. Elle augmente seconde après seconde et, plus encore, depuis quelques jours avec l’obligation de faire face à l’insécurité La lutte contre le désordre exige le recrutement d’un plus grand nombre de policiers et magistrats, alors que la France entretient déjà six millions de fonctionnaires et que les transferts sociaux se chiffrent annuellement à la somme astronomique de 600 milliards d’euros – résultat de la politique démagogique de po­liticiens, dont la seule compétence réelle est d’alourdir les prélèvements obligatoires.

Pendant combien de temps encore va-t-on subir cette incurie générale et spoliatrice, dans un climat d’insécurité permanente ?

28 réponses à l'article : Les trois problèmes insolubles de la France

  1. quinctius cincinnatus

    28/11/2015

    un autre problème et pas n’ importe lequel : le dynamisme économique qui fait la richesse et la force internationale d’ un pays

    1 /4 des énarques passent par les entreprises ( surtout celles publiques ou para-publiques ) … cela peut donc aussi expliquer notre dynamisme, notre réactivité et notre souplesse en Economie

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    27/11/2015

     » nous continuerons à chanter, à aller dans les stades …  » dit François Hollande capitaine d’ un Titanic !

     » l’ ennemi c’ est la haine  » dit le même; tiens donc ! pas le salafisme ?

    et si on commençait à nommer les choses par leur nom !

    Répondre
  3. Jaures

    26/11/2015

    Quinctius, le grand avantage (si je puis dire) des pays communistes était que personne ne voulait y entrer.
    Il est plus facile de retenir une population (notamment par le chantage à la famille) que d’empêcher d’entrer des gens déterminés.
    Et si vous voulez pour la France des frontières style RDA, il vous faudra assumer également le mode de vie qui en découle.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      26/11/2015

      Vous plaisantez … Nous avons deux exemples vivants : Israël et la Fédération de Russie qui ont refusé, tous deux, l’ accueil des  » réfugiés  » syriens et irakiens … même chrétiens vous me direz que l’ un et l’ autre ont assez à faire avec leur minorité musulmane … mais ils ont aussi en commun la Religion

      Répondre
      • Jaures

        26/11/2015

        Vous faites fausse route, Quinctius. La Russie subie une très forte pression migratoire avec plus de 300 000 entrées par an et plusieurs millions de clandestins installés.
        Quant à Israël, c’est un Etat colonial. On peut vivre comme tel mais il nous faudra alors bâtir un mur sur nos principales frontières, doubler notre budget militaire, dépendre des Etats-Unis pour la défense et l’économie, instaurer un service militaire obligatoire de 3 ans,…
        Et je doute que notre diaspora établie en Suisse ou à Londres se révèle aussi solidaire.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          27/11/2015

          Pour l’ essentiel il s’ agit ( hélas ) de Chinois ( en Sibérie ) et de ressortissants des Républiques d’ Asie Centrale ( dans les grandes villes, s’ y installant comme  » commerçants « , et dans centres industriels ou chantiers russes ) et en général ils ne débarquent pas … en famille ! il ne s’ agit pas de  » réfugiés  » Syriens, Irakiens, Pakistanais, Erythréens ou autres …. c’ est pour cela que Poutine relance la machine à faire des bébés … russes ! ! !

          Répondre
          • Jaures

            27/11/2015

            Donc nous sommes d’accord, la Russie accueille de nombreux immigrés sur son sol.
            Sur leur origine, je serai moins affirmatif que vous puisque le nombre de clandestins, dont par nature on ne sait pas grand chose, est évalué de 5 (chiffre officiel) à 15 millions (chiffre de la banque mondiale).
            Rappelons que la forte dénatalité russe conduit à ce que la population ne diminue plus que grâce à un apport migratoire historiquement exceptionnel.

          • quinctius cincinnatus

            27/11/2015

            oh vous savez quand Le Russe décidera de les expulser il le fera sans état d’ âme !

        • quinctius cincinnatus

          27/11/2015

          pour ce qui concerne l’ Etat d’ Israël il s’ agit avant tout d’ une Théocratie tempérée par une Cour Suprême ; c’ est aussi le seul pays du M. – O. où des élections peuvent se dérouler de façon à peu près démocratiques

          Répondre
  4. trividic

    26/11/2015

    Pas une seule fois le mot islam n’aura été prononcé par nos merdias télévisés, notre caste politique ? Et pour cause ils sont tous lèche-babouches, des lèche-babouches traites à la nation qui auront vendu à l’ennemi !

    Répondre
  5. frei

    26/11/2015

    Cher Quinctus Cincinnatus (8H33° , je ne suis absolument pas d’accord avec vous .C’est même par là que le combat doit commencer .Autrement , nous allons (peut être) écraser l’Etat musulman sous les bombes -et c’est nécessaire de le faire aussi -, mais croyez vous qu’il n’y aura pas immédiatement des métastases cancéreuses ailleurs ?

    Répondre
  6. DENISOT

    26/11/2015

    Un gain budgétaire immédiat et efficace serait la division par 2 du nombre d’élus, d’autant plus que leurs interventions ou actions sont totalement inutiles, le pouvoir est ailleurs, notre marionnette de Président ne fait que profiter des événements que, nous, nous subissons, lui étant bien évidemment protégé, non pas pour ce qu’il est, mais pour ce qu’il est censé représenter, l’usage du scooter est sans doute remisé momentanément au placard.

    Répondre
  7. druant philippe

    26/11/2015

    La guerre civile avec plongée dans un chaos infernal et une misère terrible (qui s’ en suivra inévitablement) est la seule solution pour en finir avec l’ islam et le trop plein de muzz sur le territoire Européen : ce sera une horreur si cela se réalise !
    L’ action abominable des djihadistes va dans le « bon sens » même si cela se fait au prix de la vie d’ innocents : la monté e de la haine dans les 2 camps va faire son oeuvre et nous mener à cette guerre ethnicocivile (islamistes + gauchos à la jaures versus natios patriotes)
    La prise du pouvor par un parti mou comme le FN et sa cheftaine poissonnière est une utopie ; de plus , la brave dame est assimilatrice envers les muzz et les noirs , inutile d’ espérer quoi que ce soit de ce côté .
    Qu’ il y ait des muzz en Bougnoulie , au Pakistan ou en Indonésie , m’ indiffère ,mais je n’ en veux point en Europe !
    Que des évènements pareils se déclenchent et je promets au Jauressic park ( les gauchos ecolos bobos cosmopolites relativistes islamophiles métisseurs , vivre ensemblistes )
    l’ enfer sur terre .
    Ils ne connaîtront plus la sérénité car leur liquidation sera à l( ordre du jour où qu’ ils se cachent sur cette planète .

    Répondre
    • Jaures

      26/11/2015

      Qui vous dit que vous ne seriez pas la première victime de cette guerre civile ?
      Mais peut-être comme les terroristes vous délecterez-vous de mourir en martyr.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        26/11/2015

        réminiscence :  » mourir en martyr  » ( sic de votre part il n’ y a si pas longtemps ) … d’ autre part vos grands exemples ne disaient ils pas

         » plutôt mourir debout que vivre à genoux  »

        devriez davantage réfléchir Jocrisse avant que de vous lancer dans une polémique sur une hypothèse douteuse

        Répondre
  8. frei

    26/11/2015

    Je pense vraiment qu’il est possible et urgent de dénoncer la supercherie intellectuelle qu’est l’islam qui , des origines à nos jours est basé sur une série de mensonges .A titre de premier travail pratique , on pourrait imaginer la rédaction d’un petit lexique français /musulman qui montrerait comment le sens des mots français est systématiquement détourné dans l’islam :Allah/ Dieu , prophète , martyre , aumône , pèlerinage , etc …J’ajoute que , pour moi , ce détournement du sens des mots est , non seulement la signature d’une idéologie totalitaire mais , dans le cas de l’islam , celle du prince du mensonge lui-même .

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      26/11/2015

      quand comprendrez vous, enfin, que cette  » approche intellectuelle « , je veux dire  » théologique  » (  » la supercherie intellectuelle de l’ Islam  » ) , est stérile et en même temps contre-productive ? C’ est perdre son temps !

      Répondre
    • Jaures

      26/11/2015

      Quinctius a raison. Un croyant fonctionne à la croyance, c’est à dire qu’aucune prise intellectuelle n’est possible en dehors de sa croyance.
      Et ceci quelle que soit la religion.
      Ce qui compte n’est pas de traiter la croyance en elle même mais la façon dont le croyant va la vivre.
      Peu importe ce qu’un citoyen croit tant qu’il respecte les lois de la république. S’il ne les respecte pas, quelles que soient les raisons, il devient un délinquant au même titre qu’un braqueur, un pédophile ou un tueur de la route.

      Répondre
  9. 26/11/2015

    DE SOYER-Je ne suis pas d’accord avec vous, il ne faut pas interdir le PS, au contraire, il faut qu’il aille jusqu’au bout. Ce bout, c’est le totalitarisme. Et même après le totalitarisme, comme dans tous les bouquins de gauche vous pourrez lire qu’ils ne sont pas aller assez loin. L’histoire du XXe siècle n’a pas servi aux peuples, il leur faut de l’Etat socialiste-juste-qui-aime-son-prochain et qui veur l’égalité de tous (dans la misère et le contrôle de sa vie)

    Répondre
  10. Jaures

    25/11/2015

    On pourrait avoir quelque indulgence à entendre dans un troquet ces propos d’après boire, mais venant d’un « ancien ambassadeur »…
    Envisager sérieusement la conquête du Moyen-Orient jusqu’à la corne de l’Afrique avec 500 000 hommes, quelle bêtise !
    Lambert sait-il que rien que pour l’Irak il a fallu mobiliser plus de 300 000 hommes, et avec le succès que l’on a vu !
    A-t-il une seule idée de ce qu’une telle expédition provoquerait comme déluge de feu, de coût en vies humaines, de retombées économiques ruineuses et de décennies de guerres, y compris à l’intérieur des frontières européennes ?
    Une telle idée ne peut émaner que d’un esprit atteint.
    A moins qu’il sache au fond de lui que tout cela ne verra jamais le jour mais alors quel est l’intérêt, autre que pervers, de le suggérer ?

    Répondre
    • 25/11/2015

      Jaurès, vous êtes tellement con que vous ne vous en rendez même pas compte. C’est à cela qu’on les reconnaît d’ailleurs!
      Qu’un socialiste puisse traiter un homme aussi intelligent et compétent que Christian Lambert d' »esprit atteint » et « pervers » montre bien quel ramassis de crapules et d’imbéciles constitue le parti socialiste. Ce parti devrait être interdit définitivement pour le plus grand bien de la France.

      Répondre
      • Jaures

        26/11/2015

        Cher Pierre, faute d’arguments rationnels vous sombrez à nouveau dans la vulgarité qui semble être votre milieu naturel.
        Si M Lambert est « intelligent et compétent », qu’il le prouve.
        Avancer qu’on peut avec 500 000 hommes envahir et contrôler le Moyen-Orient jusqu’à la corne de l’Afrique est, pardonnez moi, une ineptie qu’on ne pardonnerait qu’à un simple d’esprit.
        Sauf si vous me démontrer le contraire. J’attends vos arguments, votre plan d’invasion, votre stratégie d’occupation, vos alliances, votre scénario d’offensive, votre programme de gestion des conséquences économiques, …
        A moins que tout cela soit déjà dans votre livre.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          26/11/2015

          attention voici maintenant que l’ illustre Jocrisse veut corriger les copies à l’ ex Ecole de Guerre … mais, de sa vie, a t il au moins tenu un fusil ?… est encore capable, l’ animal, de se tirer tout seul une balle dans le pied puis d’ accuser les  » faschistes  » en bon socialiste qu’ il est !

          Répondre
          • Jaures

            27/11/2015

            Et quel est l’avis du probable héros de guerre que vous êtes sur l’hypothèse Lambert d’une invasion du Moyen-Orient et d’une partie de l’Afrique avec 500 000 hommes ?

          • quinctius cincinnatus

            03/12/2015

            mon avis ? quand on n’ a pas les  » moyens  » de faire une guerre on ne la fait pas ! mais c’ est une spécialité commune aux Français et plutôt socialiste que de faire la guerre à tous et à chacun et de  » les  » perdre … allea jacta est !

    • quinctius cincinnatus

      26/11/2015

      Vous avez parfaitement raison, car à moins que de les exterminer jusqu’ au dernier il restera toujours l’ Indonésie, le Pakistan, l’ Afghanistan, les Républiques d’ Asie Centrale, la Chine etc … et … et, et nos  » chances locales  » … Commençons déjà par bloquer effectivement, efficacement les frontières … si on le peut car savoir que les gardes frontières aux confins de l’ espace Schengen, par exemple dans les iles grecques, ne sont pas raccordés aux données des personnes recherchées pour  » appartenance à une organisation terroriste  » montre suffisamment un léger dysfonctionnement alors que nos tomates sont parfaitement calibrées depuis la Commission de Bruxelles

      Répondre
      • Jaures

        26/11/2015

        Quinctius, le blocage des frontières est un fantasme. Même les pires dictatures ont pu être infiltrées et subir des attaques, voire des révolutions.
        Comment imaginez-vous rendre imperméables plus de 4000 kms de frontières terrestres avec 11 pays ?
        Surtout si l’on revient au système de chacun pour soi où l’on verra des pays pas mécontents d’en déstabiliser d’autres ou de se préserver en facilitant quelques passages.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          26/11/2015

          lorsque je parle de cadenasser les frontières pour stopper le tsunami migratoire ( ce qui n’ est pas très difficile , à preuve les pays du bloc communiste ) j’ entend aussi par là cadenasser les frontières  » financières  » …

          Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)