Les utopies télévisées de Jacques Chirac

Posté le janvier 08, 2006, 12:00
4 mins

Jacques Chirac a, comme chaque année, sacrifié à la tradition des vœux télévisés. On ne peut que mesurer, à l’écoute de ce discours, le profond décalage qui existe entre les utopies des « élites » politiques et la réalité. Comme la plupart des discours de Jacques Chirac, cette allocution du 31 décembre est un superbe enfilage de mots creux, de belles idées fumeuses et de contre-vérités.
Sur le plan du constat, on partagera sans difficulté l’analyse du chef de l’État pour qui les émeutes de novembre dernier et le non au référendum sur la Constitution européenne manifestent « des tensions et des interrogations ». À vrai dire, ce sont même un peu plus que de simples interrogations ; c’est un véritable « non » au modèle auquel M. Chirac ne cesse de se référer avec emphase.
Mais, tout de suite après ce constat, le Président part dans des considérations qui n’ont plus qu’un rapport lointain avec la réalité. D’abord, en posant une question surprenante : « Comment rester nous-mêmes dans un monde qui change d’une manière accéléré ? »
Que veut-il dire par « rester nous-mêmes » ? Nous n’en saurons rien ! Mais nous retiendrons que la mondialisation est la source de tous les maux français, alors qu’en accroissant la concurrence internationale, elle ne fait que les rendre plus visibles et les rendre plus cruels pour nos compatriotes.
Ensuite, Jacques Chirac se gargarise des « succès » français, dont pas un seul n’est à proprement parler français : ITER, Galiléo ou Airbus. Toutes ces réussites technologiques (qui demandent à être validées sur le plan économique) sont des succès de collaborations internationales, qui échappent largement aux bureaucraties bruxelloises ou parisiennes.
Enfin, vient l’inévitable couplet sur les « valeurs de la République ». Valeurs qui sont un tel fourre-tout que l’on serait bien en peine de savoir de quoi il s’agit si Jacques Chirac ne nous précisait qu’il s’agit de « respect des règles », de « mérite » – c’est-à-dire de ce dont la ve République sous Chirac est le plus éloigné, par son développement de la culture de l’excuse à l’égard des criminels et par son refus absolu de toute forme de sélection – et… de « haut niveau de protection sociale » – qui confine de plus en plus au rêve inaccessible.
S’il fallait faire des vœux pour la France en 2006, il faudrait rêver d’hommes d’État qui n’hésitent pas à regarder la réalité en face et à s’attaquer aux problèmes sans se préoccuper des conséquences électorales ou médiatiques de leurs choix politiques. Mais ce seraient sans doute des vœux plus irréalistes encore que ceux de M. Chirac !

30 réponses à l'article : Les utopies télévisées de Jacques Chirac

  1. sas

    06/02/2006

    A florent…sauf a avoir surfacer 5 millions de quidams pour débutter(et sélectif encore à la Polpotiène)….nous avons déjà perdu florent….ILS ONT 150 ANS D A VANCE LES DETRICOTEURS….1789 sas le lucide nb)la seule chose que l’on peut faire c’est résister debout,face à l’ennemi et en reculant et permettre ainsi aux plus faibles et aux moins chanceux de s’en tirer sans trop de dômages…tu evoque stalingrad et moi je te parle de varsovie…

    Répondre
  2. Florent

    03/02/2006

    A SAS, tenté, mais non, il faut se battre jusqu’au bout pour montrer aux anti-France que nous sommes prêts à défendre notre patrie. Il faut faire de la France leur Stalingrad ( pardon pour la comparaison osée ).

    Répondre
  3. sas

    01/02/2006

    A florent…ou de galaxie..hein????pour mettre un peu de distance entre ces enculés et nos « Principes »… sas qui dit que la france n’est plus.

    Répondre
  4. Florent

    01/02/2006

    Je partage un peu l’avis de SAS. Même si l’abandon de l’Algérie fut une catastrophe pour la France et les pieds-noirs, je crois que de Gaulle a gouverné infiniment mieux la France que ses « successeurs » et le fait de remettre son mandat en cause reste un principe sain quoiqu’on en dise. La France est plus démocratique maintenant? Allez donc dire cela à Vanneste ou Petré Grenouilleau, ils en riront bien tiens. en fait, ne vaudrait-il mieux pas tout simplement changer de régime?

    Répondre
  5. sas

    30/01/2006

    La france d’après de gaulle est certainement plus démocratique….si sas est m’bala m’bala…là je discute avec E.T….maison dominique…je préfère un DE GAULLE avec son vide , q’un supermenteur ou la mitte appuyé sur la brochette d’emmenchés qui l’entoure… Tu l’a dis toi même superbe ou pas…il a remis ses mandats en jeu…point  » démocrate » n’est pas un vain mot,lui l’a mis en pratique…voit chirac et le referendum …martien va… sas

    Répondre
  6. Dominique

    30/01/2006

    Sas : de Gaulle avait les couilles comme tu le dis de remettre en jeu son mandat parce qu’il avait fait un tel vide politique en France qu’il n’y avait guère d’opposition autre que communiste, ce dont il se servait comme d’un épouvantail pour se faire plébisciter. Ses référendum, c’était sans danger, crois-moi. Beaucoup d’historiens partagent l’avis qu’il savait d’avance perdu le referendum de 69, qui entraîna sa démission. Autant dire qu’il a choisi sa sortie à un moment où il avait perdu de sa superbe. Imbattable comme comédien! Les successeurs ont utilisé la méthode référendaire avec plus de parcimonie, et surtout sans jamais engager leur mandat, c’est vrai. Mais la France d’après DG est certainement plus démocratique, donc les scores de type république bananière y sont mois évident. Pour le reste de son héritage, je te renvois un peu plus loin au forum dont voici le lien http://www.forum-politique-actualite.net/read.php?1,19083. C’est parfaitement bien analysé.

    Répondre
  7. sas

    30/01/2006

    Je respecte DEGAULLE,pas qu’il n’est pas commis des erreurs(tu as bien compris que l’époque des colonies étaient et est révolue….) mais par contre IL A EU LES COUILLES DE REMETTRE CHAQUE FOIS SON MANDAT EN JEU…dès qu’il n’était pas majoritaire….qui d’autre la fait en FRANCE ???? certainement pas son fils bâtard « supermenteur » qui mui est prêt à dissoudre le peuple de FRANCE pour avoir mal répondu au référendum entérinant notre renoncement nationnal… sas qui n’ose même pas comparer un sarko à un de Gaulle…

    Répondre
  8. REYNAUD Bernard

    29/01/2006

    Pour Dominique Mais parce que c’est çà la democratie Française.La pensée unique qui t’autorise à parler sur les ondes par exemple.Seul ceux qui suivent ses directives peuvent se gargariser de discours sans queue ni tête du moment qu’ils ne sortent pas du moule.Je ne voudrais pas passer de la pommade, mais il n’y a que sur ce site que l’on peut dire ce que l’on pense sans trop se faire taper sur les doigts. C’est les RG qui doivent se régaler Pour la Grande Zorha,allez sur des sites Pieds-Noirs et vous verrez que tous le monde ne le vénerait pas;Mais officiellement il et interdi d’en parler:Hala est Grand

    Répondre
  9. dominique

    28/01/2006

    Pour Sas, « la 4 et 5 eme ripoubliques n’ont accouché que d’ânes…à quelques exceptions prêt (De Gaulle) ». C’est vrai que dans l’ensemble c’est pas brillant, mais beaucoup pensaient peut être honnêtement servir la France. Pas comme notre grand bourricot national qui lui s’est froidement servi de la France pour sa gloriole. Ne pas oublier que tous les emmerdements actuels de la France commencent par lui. Moi je n’ai jamais compris ce culte qui lui est rendu. Serait-ce par esprit de corps ? Après tout les Français se sont tous compromis en le soutenant aveuglément dans son abandon de l’Algérie.

    Répondre
  10. sas

    27/01/2006

    a occas 24, lorsque tu retire les pinces à un crabe,occas,c’est pour pas qu’il pince….quand tu retire l’armée à une nation ,occas,C EST POUR QUOI??? sas spécialiste en bourricots.

    Répondre
  11. occas 24

    26/01/2006

    En complement aux etudes sur l’armée de SAS En accord avec Action- Réaction Ce qui m’inquiète de plus en plus avec la discémination positive pronée par Grand ChiChi et Iznogood,c’est que notre armée « française  » et notre gendarmerie(sans parler du reste de la fonction publique) se fond noyauter par des « français » d’origine étrangère ,pour ne pas dire de religion musulmane. Mais le jour où nous auront un gros problème avec ces communautés ils auront déjà choisi leur camp et, malheurs aux Français de souche.

    Répondre
  12. sas

    26/01/2006

    C’est là toute la problématique:qu’à la tête d’une armée de lion tu mettes un général qui soit un âne…et tu as une armée d’ânes… A contrario qu’à la tête d’une arméé de bouriquots,tu mettes un général qui soit un lion…tu n’aura pas de chevaux de course (c’est certain)…mais tu auras des mules qui ont de grandes capacités et qui sont exploitable… la 4 et 5 eme ripoubliques n’ont accouche que d’ânes…à quelques exceptions prêt(De Gaulle). sas

    Répondre
  13. Dominique

    22/01/2006

    Daprès ACTION.REACTION la cinquième aurait donc fonctionné correctement de 58 à 68. C’est donc que pour fonctionner correctement, il lui faut restreindre la souveraineté des citoyens. Triste alternative!

    Répondre
  14. sas

    16/01/2006

    A action réaction…tu peaufine l’analyse…il conviendrait de peaufiner la « contre attaque »…car nous avons déjà les stigmates du non-retours…. sas

    Répondre
  15. Action. Réaction

    15/01/2006

    J’ai écouté, d’un oeil distrait, l’allocution de monsieur chirac (petits « m » et « c » volontaires). Plus rien ne me surprend chez cet homme, plus rien. Mais ce qui me surprend par contre, c’est l’absence de réaction de beaucoup de français dotées de plus de trois neurones (j’espère qu’il en reste encore pas mal en France), qui rient de tout cela, s’indigne un peu, mais ne vont pas plus loin dans leur réflexion. Les questions qui, à mes yeux, sont fondamentales pour l’avenir du pays sont les suivantes (mon point de vue étant par nature subjectif, elles ne sont bien sûr pas exhaustives) : 1) Combien de temps faudra-t-il encore supporter la Vème république, ses institutions, ses « zélites zélées » fossoyeurs au quotidien de l’identité française? Cette république qui n’aura fonctionné correctement que de 1958 à 1968. La suite étant l’inéluctable descente vers le chaos. 2) Combien de temps mettrons les français, ceux que je croise au quotidien, ceux qui se plaignent, grognent, mais ceux là même qui écoutent sagement les prescripteurs bien pensants de notre chère démocratie afin de savoir pour qui « bien » voter en 2002, savoir quoi regarder à la télévision, savoir qui apprécier comme artistes, savoir quoi consommer, savoir comment mieux s’auto-flageller dans cette nouvelle mode occidentale : l’ethnomasochisme? 3) Combien de temps faudra-t-il attendre avant que les français, au-delà de leurs divergences religieuses et politiques, se rendent comptent que depuis une trentaine d’années notre pays est conduit (consciemment ou non, je l’ignore) vers son suicide : des millions de musulmans s’installent sur notre sol avec la complicité de l’Etat, drapé dans ses vertues et ses certitudes droitdelhommistes? Pendant que dans le même temps le taux de natalité des français de souche ou d’origine européenne ne permet pas le remplacement des générations. Automatiquement et à moyen terme, la France connaîtra un bouleversement ethnique et religieux dont elle pourrait ne pas se relever, si rien n’est fait. 4) Combien de temps faudra-t-il encore supporter les méfaits de l’Etat-providence, généreux au départ, mais qui s’est mué depuis 25 ans en une machine à fabriquer du chômage, des entrepreneurs découragés, des miséreux, souhaitant sortir de leur condition mais coincés dans le système, ainsi que de multiples colonies de peuplement venant, depuis 1976, le plus souvent du continent africain et qui coûtent une fortune au pays (ce sont nos fameuses « chances pour la France »)? Un Etat-providence aujourd’hui au bord de la banqueroute. Voilà les quelques questions qui me paraîssent fondamentales pour le pays. Le triste sire chirac ne les a semble-t-il pas abordé, mais peut être étais-je trop distrait…

    Répondre
  16. occas24

    15/01/2006

    Je l’ai dit sur le ton de la plaisanterie,mais il y a longtemps que je penses que Mr CHIRAC et ses valets ne son plus aptes à diriger un pays.Il y a de quoi s’inquieter quand on sent que pour tous les candidats gauche ou « droite »(enfin qui se definissent comme tel),Le seul but c’est que LE PEN ne passe pas.Quel programme annoncent-ils:encore des promesses qu’ils ne tiendront pas et heureusement car la France d’en bas s’enfoncerait encore plus. Bon courage !

    Répondre
  17. occas24

    15/01/2006

    A mediter:Il y a 7 ans,je travaillais tout seul.J’arrivais à subventionner ma voiture,celle de ma conjointe,celle de mon fils,celle de mon travail plus lesetudes de mon fils et nous vivions bien.Maintenant j’ai 2 employes qui gagnent plus que moi,j’ai 1 voiture qui a 5 ans et 230 000 Km,Ma conjointe qui a toujour la même voiture et je n’ai plus mon fils à charge,mais je vis nettement moins bien.Je n’ai pas un travail qui permet la délocalisation, alors que faire?

    Répondre
  18. SAS

    14/01/2006

    Précision de sas…dans ses voeux chirac à parlé d’allèger les « charges patronales « des sociétées qui veulent partir???… et concrêtement son équipe de pieds niklés…étendent l’assiete d’assujetissement pour calculer les cotisations pâtronales(plus sur le salaire) mais sur les salaires et les bénéfices ?????(brillante idée syndicale et marxiste)….sourd,miro,voleur….et idiot car au lieu de contrebalancer idéologiquement la CSG des salariés….nos sociétées au mieux ne feront plus de bénéfices en France, au pire , finiront par toutes se tirer… sas l’économiste…

    Répondre
  19. sas

    14/01/2006

    Au delà de la plaisanterie,ses 2 septennats auront été d’une catastrophe supèrieure à ceux de mittérand qui étaient déjà désastreux pour la france et les gaulois…Puisque la démonstration des convictions gauchistes du voleur supermenteur est faite…..il faut le virer ,lui et les clowns rpr qui le suivent…. NI GAUCHE NI DROITE…. sas

    Répondre
  20. occas24

    13/01/2006

    Depuis le temps qu’il mange de la tête de veau notre clown chi-chi pense comme un veau.Et ses derniers neurones ont été ramollis par la coronna.Moralité evitez ces deux produits.Heureusement que nos frontières sont hermetiques à la grippe aviaire.Il manquerait plus qu’il tousse.

    Répondre
  21. Adolphos

    12/01/2006

    Et surtout pensons bien pendant les fêtes aux défavorisés, dés fois qu’on ait oublié cinq minutes ou part la moitier de notre argent, si ce n’est pas plus.. Amen.

    Répondre
  22. morgan

    10/01/2006

    merci de compte rendu, je ne l’ai pas écouté, je ne voulais pas vomire le bon repas :-))))))))))))))))))))))))))

    Répondre
  23. sas

    10/01/2006

    Ha C EST TROP FORT…c’est qui qui y’était a la pentalonade mitterendienne de jarnak ?????? toute la brochette de cons de gôche..c’est sure Mais tartarin de ramascon alias « la pente est raide »….et pourquoi pas supermenteur…???? jheureusement dieu sait reconaitre les sien et les « chiens »….les uns était auchaud chez eux …les autres trempés jusqu’aux os….c’était la première fois que je voyais des socialistes se « mouiller »…comme quoi contraint et forcé :ils peuvent. sas l ‘observateur…

    Répondre
  24. Adolphos

    10/01/2006

    Surtout, protégeons nous bien de la mondialisation ! Faire du commerce avec des salauds de pauvres qui veulent s’enrichir, ca devrait être interdit : moi, j’aime les pauvres bien pauvres, à qui je peux faire la charité, mais qui ne viennent surtout pas me casser mes priviléges obtenus par la violence fiscal. Refusons un monde ou l’on est payé que selon le service que l’on rend à la société !

    Répondre
  25. Eiff

    09/01/2006

    Plutot que des voeux, Mr Chirac nous a encore servi son numero d équilibriste digne d un clown ou d un farceur et ceci depuis maintenant plus de 10 ans, pour passer sous silence le bilan calamiteux de ses promesses non tenues, de ses echecs légendaires et de ses décisions inconsiderées. Plutot qu une adresse aux francais qui souffrent et qui travaillent Mr Chirac préfere rassurer les associations subventionnées, le patronnat subventionné, les syndicats subventionnés et la presse subventionnée. Mr Chirac s inscrit comme toujours dans la droite ligne des Hollande, Delanoe ou Robert Hue avec tout le faux naturel qui lui va si bien : aucun projet, aucune vision d avenir, aucune perspective pour sortir le pays de la crise et de la guerre ethnique qui se profile. Tout cela finit par être vraiment obscène quand on connait la situation réelle de la France.

    Répondre
  26. Charles

    09/01/2006

    Tout comme MINUX, je me suis asbtenu de regarder « supermenteur » à la télé. Premiérement, cela m’a éviter de sombrer dans la déprime durant ces période fêtes (oui, la discrimination positive me fait déprimer…). Deuxiémement, cela m’a fait gagner du temps et m’a permis de tartiner mes canapés le soir du révéillon. Un Révolté.

    Répondre
  27. sas

    09/01/2006

    Rien perdu minux….mais grâce à chirac…nombre de français regrettent la mitte… sas

    Répondre
  28. MINUX75

    08/01/2006

    Bonjour Cette année, je n’ai pas regardé les allocutions creuses de notre bien aimé « el presidente », j’ai donc échappé aux gargarismes présidentiels, à l’enfilage de mots creux, belles idées fumeuses et contre-vérités. OUF

    Répondre
  29. sas

    08/01/2006

    Voeux d’un alzheimer….à qui on a soufflé une grosse connerie de dernière minute…:COMMENT LUTTER CONTRE LA MONDIALISATION…..solution de supermenteur:allèger les contributions ou « charges patronnales »…grâce à CHIRAC…les français de droite vont finir par regretter mitterand….et toute la Gaule « positiver » ses sptpénats calamiteux… PÔVRE FRANCE… sas

    Répondre
  30. Pierre

    08/01/2006

    Monsieur Chirac vit dans les nuages tout comme Messieurs Sarkosy, De Villepin, Fabius, Hollande, Royale et compagnie.. Ne perdons cependant pas espoir et soutenons toutes les initiatives et tous ceux et celles (au Front National comme en dehors)qui s’attaquent aux mensonges et manipulations vehicules par le politiquement correct. Amities Pierre

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)