Les Bleus signent la faillite de la politique du "vivre-ensemble"

Posté le juin 22, 2010, 12:00
2 mins

Ivan Rioufol n’hésite pas à rapprocher les caprices de l’équipe de France de football de ceux des politiques :

« Dominique de Villepin veut « regarder les choses en face » et « dire la vérité« . Il l’a assuré, samedi à Paris, en
lançant son propre mouvement, République solidaire. Mais il commence bien mal, en se faisant le chantre d’un multiculturalisme qui s’effondre sous ses yeux. « Je
n’ai pas oublié la victoire de 1998 lors de la coupe du monde de football car elle nous disait quelque chose sur la France, elle nous faisait ressentir ce que c’est que d’être Français
« ,
a-t-il
dit, en multipliant les flatteries et en direction des banlieues, de leurs usages et de leurs « mémoires ». Au
même moment, l’équipe de France, symbole supposé du vivre-ensemble, accélérait son naufrage en Afrique du sud en ridiculisant la nation.

 

Or, Villepin devrait regarder de plus près ce modèle qu’il défend et qui vire au désastre. […] En 2007, le candidat à la présidentielle,
François Bayrou assurait encore, dans un lyrisme très villepinien: « Même dans la plus lointaine banlieue, on est heureux d’être Français, on est républicain, on croit à la
devise « Liberté, égalité, fraternité
 »  et aux valeurs qu’elle porte« . Ce lundi matin, sur RTL, le président du MoDem semblait être revenu de ses illusions en
admettant, devant ces clans organisés en fonction des origines au coeur même de l’équipe de France : « Nous avons complètement manqué l’intégration« . […]
C’est cette faillite du multiculturalisme (aussi appelé diversité, métissage, vivre ensemble, arc-en ciel, etc), qui est révélée spectaculairement par ces Bleus
qui nous font honte. » Lu ici