Les drapeaux de la colère

Les drapeaux de la colère

Les provocations, le chahut et l’affichage ostensible d’une appartenance à d’autres nationalités sur le territoire français saturent tellement la population que des députés UMP, menés par
Elie Aboud, on déposé une proposition de loi visant à autoriser les maires à interdire la présence de drapeaux étrangers lors des cérémonies de mariages dans les mairies.

Elie Aboud, témoigne :« de plus en plus fréquentes » lors de mariages, en particulier dans le sud de la France. « Les invités
arrivent dans ces cabriolets ou des voitures que je ne pourrais pas me payer. Ils ne respectent pas le code de la route, roulent avec de la musique orientale à fond, les drapeaux algériens ou
marocains agités à l’extérieur. Ils font des allers-retours dans tous les sens à toute allure. Et à l’intérieur de la mairie, il y a des cris et des drapeaux . »

Décidément, l’intégration dont on nous vante les mérites depuis 30 ans a complètement échoué ! Même les élus locaux, malgré leur sens du compromis, finissent par
demander une réaction. Sans doute ont-ils peur que leurs électeurs ne les sanctionnent !

Trois mairies du sud de la France ont déjà pris des mesures, faisant signer une charte aux futurs mariés. Ces chartes interdisent notamment le déploiement des drapeaux. Il s’agit de Cavaillon,
dont le député-maire est Jean-Claude Bouchet ; de Bollène (Vaucluse), dirigée par  Marie-Claude Bompard et  d’Orange, dirigée par son mari, Jacques Bompard.

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: