Les drôles de "potes"

Posté le janvier 05, 2010, 12:00
42 secs



Nous avions déjà évoqué ici la fin des amitiés de la génération « touche
pas à mon pote ». Dans les années 80, les « potes » de SOS Racisme, cultivaient l’image d’une nouvelle génération de militants de gauche se voulant unie et surtout solidaire. Solidaire des milieux
sociaux, des immigrés. On a vu la suite des parcours : la plupart sont devenus des appartchiks du PS et se sont taillés des fiefs politiques.

L’affaire Julien Dray aura montré les pratiques douteuses de ceux qui se présentaient comme des consciences morales de premier plan. Avec la vidéo réalisée (voir sur youtube) par
celui-ci pour régler ses comptes avec ses ex-potes, et leur commentaires en retour, l’histoire aura été jusqu’au bout de son habituelle ironie. Ceux qui défilaient avec le « pins » « touche pas à
mon pote » se déchirent aujourd’hui entre eux, sans que personne n’ait envie de les toucher !

Quand on se souvient des grandes leçons de morale et de politique que ces personnes osaient asséner sur les ondes des radios et sur les
écrans de télévision, on se dit que la fameuse « génération Mitterrand » aura vraiment été une grande bouffonerie.