Les parents violents se moquent de la fessée !

Posté le novembre 16, 2009, 12:00
53 secs


Tout simplement déplacé : c’est une députée UMP, Edwige Antier, qui s’illustre pour remettre en cause la liberté éducative des parents en proposant d’interdire la fessée,
comme le rappelle le Salon beige.

Cette mesure nous scandalise pour trois raisons, chacune grave :

Premièrement, encore une fois le législateur s’intéresse de près à la vie familiale et ce pour restreindre la liberté des parents. Et ce , sur une pratique éducative dont la nocivité -en dehors
d’abus trop évidents- reste à prouver.

Deuxièmement, parce que cette mesure suppose un flicage et une utilsation de délation au sein même des familles pour connaître la moindre application. Sinon, il s’agit d’une proposition de loi
simplement destinée à faire de la communication, en oubliant que le fait même de discuter une loi et éventuellement de la promulguer a un coût… directement assumé par les impôts !

Enfin, parce qu’avec cette proposition aussi stupide qu’inadaptée et inapplicable, on ferme les yeux sur les cas concrets qui posent de réels défis à la société et détruisent la vie des enfants :
violences, incestes, comportements irresponsables des parents.

Mais voilà, vu le caractère des parents qui posent de réels problèmes, ni le législateur, ni parfois la justice, n’osent vraiment s’y frotter… pour le malheur des enfants !