Les vieilles recettes de madame Aubry

Les vieilles recettes de madame Aubry

 

Elle n’a rien appris ni rien oublié. Martine Aubry ne voit que de nouvelles dépenses
publiques
, financées par une hausse des impôts pour sortir de la crise.

Et ces nouvelles dépenses, elle veut les faire pour relancer la consommation ( ! ) et recréer
les emplois-jeunes, cette impasse qui ne peut que fabriquer des fonctionnaires surnuméraires.

 

Martine Aubry oublie que ce genre de politique coûte déjà aujourd’hui à la France sa
dette accumulée
depuis les années 80.

Martine Aubry fait tout pour ne pas voir qu’avec l’euro et l’Allemagne 
comme économie dominante dans la zone, la seule politique économique qui reste aux autres pays, la France la première, c’est de s’aligner sur le modèle allemand tout en proposant aux
marchés d’autres produits et services que l’Allemagne

 

Martine Aubry exhibe les mêmes solutions et les mêmes promesses que Georges
Papandréou
lors des dernières législatives grecques… il faut juste souhaiter que les Français ne seront pas assez bêtes pour se jeter dans ce piège qui les mènerait tout droit
vers des souffrances « à la grecque ».

Partager cette publication