L'Etat interdit aux Français de rendre hommage à leurs morts

L'Etat interdit aux Français de rendre hommage à leurs morts

 

La Préfecture de police a interdit l’habituelle réunion d’hommage aux morts français, monuments des rapatriés
d’Algérie du cimetière du haut Vernan, près de Perpignan.

 

Sous prétexte que les contre-manifestants (entendre associations de gauche) et les manifestants (patriotes)
sont déterminés à en découdre, il est impossible de rendre hommage dans ce cimetière aux morts Français de la guerre d’Algérie.

il faut rappeler que le monument avait été badigonné de peinture rouge (certainement une coïncidence) en
2007.

 

La grande presse, peu avare de désinformation évoque :

« Les autorités ont interdit tout rassemblement près d’un cimetière de Perpignan le 7 juin dans la crainte
d’éventuels affrontements entre nostalgiques de l’Algérie française et opposants autour d’un hommage à des membres de l’OAS, a annoncé la préfecture aujourd’hui. « 

 

Cela permet de dissimuler le fait qu’en France, les personnes qui souhaitent rendre hommage aux Français mort
pour la patrie se voient censurés à la fois par les associations financées par les fonds publics et par l’Etat !

 

De quoi encourager l’esprit d’insoumission…

 

Partager cette publication