Le temps perdu de Nicolas Sarkozy

Posté le mars 25, 2010, 12:00
59 secs


Malgré son dynamisme indiscutable, Nicolas Sarkozy a perdu beaucoup de temps. La popularité du
Président élu, la majorité parlementaire, n’ont pas été utilisée en 2007 et en 2008 pour mener à bien les réformes structurelles nécessaires à la France.

Au lieu de s’attaquer aux déficits et à la dette, au poids de la dépense social, au train de vie de l’Etat et à la modernisation de l’administration, un temps précieux a été utilisé pour faire le
bouclier fiscal, la réforme de l’audiovisuel public et la loi HADOPI.
Aucunes de ces lois n’a fait économiser de l’argent à la sphère publique, au contraire.
A mi-mandat de Nicolas Sarkozy, la France est toujours le pays développé dont
la dépense publique est la plus élevée proportionnellement à la richesse produite et demeure plus de 10 points supérieure aux rentrées fiscales.

La crise n’a rien arrangée, juste ajouté une dette supplémentaire qui pèsera chaque année par ses remboursements…

Les réformes douloureuses et impopulaires sont toujours devant nous, comme elles le sont depuis 30 ans…
Mais cette fois, la monnaie ne sera pas la variable d’ajustement. Donc soit la France finira par réduire le poids de sa sphère publique pour donner de l’air à ses entreprises, soit elle
continuera à s’enfoncer, plus ou moins vite, dans l’atonie et le chômage massif.
Le temps perdu ne se retrouve jamais, sauf dans les romans…