L’étonnante ignorance de l’islam

Posté le octobre 21, 2019, 3:34
8 mins

Parler d’un « islam de France » témoigne d’une grande ignorance de la religion musulmane. C’est exprimer un espoir imprégné de naïveté et nier la réalité.

Il faut savoir – ce qui est, en l’espèce, élémentaire – que l’islam est une religion totalitaire. Islam veut dire soumission absolue à la volonté de Dieu. L’abandon de sa volonté propre est le signe du bon musulman – Abdallah, esclave de Dieu (sourate III, 17). « Dis à ceux qui disputeront avec toi : Je me suis entièrement résigné à Dieu » (sourate III, 18).

L’archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit, déclare : « Nous retrouvons là le fatalisme, l’acceptation de son sort comme l’émanation de la volonté toute-puissante d’Allah. La distance entre Allah et l’homme est si grande que l’homme est réduit à l’état d’esclave de Dieu. »

Le musulman radicalisé ne fait qu’obéir à Dieu. En égorgeant des chrétiens, il réalise la parole de Dieu. Il est au-dessus des hommes. Il participe de Dieu.

Lorsque l’Antillais Mickaël Harpon, en qui la police avait toute confiance – il était habilité au secret-défense – a égorgé à la préfecture de police de Paris 4 policiers et un cinquième qui a survécu, il obéissait à Dieu. Or, des Mickaël Harpon, il y en a maintenant un grand nombre en France – Antillais ou non. Ce qui ne veut pas dire que tous sont musulmans, ni que tous les musulmans sont des égorgeurs. J’en connais personnellement qui font passer la charité avant tout. Le tempérament de chacun fait la différence. Il demeure que la gouvernance française a commis une erreur historique et criminelle en laissant entrer et s’installer en France des populations qui nous sont potentiellement hostiles pour des raisons d’origine, de race et de coutume. « On ne mélange pas l’huile et le vinaigre », disait, je crois, le général De Gaulle.

Lorsqu’on dirige un pays comme la France, forgé par le catholicisme et une monarchie très chrétienne, il faut tout de même avoir une certaine connaissance de l’histoire et de la manière de vivre de ses concitoyens qui n’est pas la même que celle des Africains. Alors, quand on lit Attali, le grand penseur de la gauche et mentor de Macron (« Il n’y a aucun envahissement de la France ou de l’Europe par l’islam ou par l’Afrique. 99 % des migrants non européens s’intègrent parfaitement dans la nation française … »), on peut avoir peur et s’attendre à de nouvelles « tueries d’intégration » – pourquoi pas à l’Élysée !

Et ce ne sont pas sûrement pas les vastes mosquées construites avec l’argent public dans les grandes villes de France qui vont amadouer les islamistes. La France compte d’ailleurs déjà 200 mosquées salafistes où on enseigne l’islam radical et 2 000 lieux de culte musulmans. La vérité fondamentale, c’est que la radicalisation n’est pas l’exception, mais la règle.

L’islam donc est une religion totalitaire, inventée et enseignée par un Bédouin pour des Bédouins. Franciser ce totalitarisme mystique, c’est aussi absurde que franciser la langue chinoise. C’est une insulte au bon sens. C’est courir au-devant d’un échec assuré. C’est laisser ourdir des crimes. La démonstration nous en a été largement apportée. Combien faudra-t-il encore de victimes pour qu’on accepte l’évidence ? Les islamistes ont déjà assassiné 230 citoyens français et fait 1 000 blessés au nom d’Allah depuis janvier 2015.

La lutte contre le totalitarisme criminel islamique se fait aussi en Afrique noire où nous avons, sur l’immense bande sahélienne nullement pacifiée, près de 5 000 engagés. Sur ce territoire aussi vaste que l’Europe, à demi désertique, nous perdons beaucoup d’argent et surtout des hommes. Jusqu’ici, nous avons évité le pire, c’est-à-dire que le Mali devienne une base terroriste, mais le succès s’est arrêté là. Aujourd’hui, c’est le Burkina Faso, frontalier du Mali, qui menace de passer entièrement sous le contrôle de l’islam. Déjà un tiers du pays est aux mains des djihadistes, dont le Nord n’est pas très éloigné de la frontière Sud de l’Algérie. Ces territoires sous le contrôle du djihadisme sont aux mains d’organisations qui ont pour noms : État islamique au Grand Sahara (EIGS), le groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), plus ou moins affiliés à Al Qaïda.

Tout cela est largement suffisant pour délabrer un pays où l’infrastructure administrative et sanitaire n’existe plus. La double offensive, le 30 septembre, contre les camps de l’armée malienne, qui a laissé 40 morts, a ravivé l’inquiétude d’une déroute générale. Si celle-ci devait se produire, ce serait un nouveau foyer islamiste pas très éloigné des larges territoires du Nord-Est du Nigéria, tenus par Boko Haram, qui multiplie les raids contre le Cameroun et le Tchad. L’une des spécialités de ce mouvement musulman est d’enlever les jeunes filles des collèges pour le « ravitaillement » des combattants d’Allah. Passons.

Comment allons-nous rétablir une situation aussi compromise sur ces immenses territoires qui, au temps de la colonisation, étaient sérieusement administrés, exemptés de corruption et de tous les trafics actuels qui sont désormais, hélas, la signature de l’Afrique subsaharienne.

Bref, nous sommes maintenant prisonniers d’un bourbier qui s’étend sans cesse. Les militaires utilisent un autre mot plus réaliste, qui rend mieux compte de la situation : ils parlent d’un « merdier ».

Ainsi comprend-on mieux les causes, l’une des causes de l’immigration : se réfugier en France, fuir la terreur et l’esclavage.

« J’ai perdu mon père et mon frère. Les islamistes ont aussi incendié ma case. Je n’ai plus rien. J’ai téléphoné à mon cousin Diallo qui vit à Gonesse à côté de Paris. Il m’a dit : Viens, je t’accueillerai et je te protégerai … »

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

15 réponses à l'article : L’étonnante ignorance de l’islam

  1. Gérard Pierre

    31/10/2019

    Il n’existe pas d’intégrisme dans l’islam !

    L’islam se doit d’être INTÉGRAL, … sinon rien !

    Alors les baveux, les verbeux qui, …… sans avoir jamais lu les six mille et quelques versets ventilés à l’intérieur des 114 sourates du coran, et survolé quelques milliers de hadiths de la sunna, …… polluent l’espace sonore avec leurs considérations imbéciles sur « l’islam de France », … « l’islam modéré », … « l’islamisme qui n’a rien à voir avec l’islam », etc., feraient bien de se retirer un peu dans le silence pendant quelque temps afin de prendre la mesure réelle de ce dont ils parlent sans savoir !

    Pas plus tard qu’hier soir, sur une chaîne de télévision qui diffuse les débats d’Éric Zemmour en différé (dès fois que … sait-on jamais ! …) un jeune vieillard plein de suffisance nommé Didier Geoffroy, représentatif de la non gauche qui se prétend « nouvelle droite », nous a débité tous les poncifs habituels et les automatisme de langage convenus sur l’islam, l’immigration, l’intégration, le « vivre ensemble » montrant ainsi que, comme tous ses  »amis », il ne connaissait rien à l’affaire qu’il entendait traiter avec son contradicteur !

    Quand, Seigneur Dieu, la France va-t-elle être débarrassée de toutes ces scories aussi paralysantes que lénifiantes ?

    Répondre
  2. BRENUS

    29/10/2019

    Pour pallier à « l’ignorance de l’Islam », reportez vous au commentaire d’un nommé ADA – prosélyte muzz- sur un autre post de ce site (Millière) : vous allez enfin découvrir la merveille des merveilles et vous précipiter pour réciter la CHAHADA (en présence de deux témoins muzz – of course-) . Après quoi, vous serez enchainé comme un esclave à la religion d’amour, sous la menace d’être classé dans la liste des condamnés à l’égorgement si vous vous avisez de changer d’avis.
    Faut il en trainer une bonne couche pour se bercer d’illusions avec cette dite religion. Et croire aux mensonges éhontés de ses propagateurs.

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    28/10/2019

    Chérubin nous prend vraiment pour des cons !

     » Emmanuel Macron appelle le C.F.C.M. à combattre le communautarisme et l’ islamisme  »

    ( la presse )

    ah cette fameuse duplicité des jésuites

    Répondre
  4. frei

    24/10/2019

    J’approuve totalement cet article . Au plan pratique je pense que , aussi longtemps que l’on continuera à considérer que l’islam est une religion comme les autres , il n’ y a aucun espoir pour la France . La réalité est que l’islam est une idéologie païenne à visée seulement politique et devrait donc être traitée comme telle .Ainsi , par exemple , le Coran ne devrait être disponible en France qu’en version dégagée des quelque 250 appels au meurtre des apostats (de l’islam) , des mécréants , des Juifs et des Chrétiens .Toute mosquée qui refuserait cette version serait fermée d’office .Quant à l’affirmation musulmane selon laquelle ce livre a été dicté par Allah et qu’on ne peut donc pas y toucher , mieux vaut en rire

    Répondre
  5. jijite

    24/10/2019

    Il n’y a ni bonne ou mauvaise religion , elles sont toutes aussi nocives et débilitantes les unes que les autres , avec leurs dieu aussi peut crédible que ne l’est le pere noel ou leurs pseudo paradis , toutes ces « grandes religions » n’ont rien de différentes avec les sectes hormis le nombres d’adeptes et leurs dangerosités ou chacun est persuadé de détenir une sacro sainte vérité et le seul et unique dieu , mais tout repose sur d’innombrables mensonges et encore bien plus de cadavres. La religion sera a la base de l’extinction humaine .

    Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    22/10/2019

    à lire aussi ( pour ne pas mourir idiot ) : …

     » l’ étonnante ignorance de la Bible « 

    Répondre
    • Gérard Pierre

      27/10/2019

      Rassurez-vous Q.C., …… vous ne mourrez pas idiot !

      Vous serez même l’Ignorant le plus instruit de votre « promotion » lorsque vous vous présenterez devant le Très-haut !

      Après ça, …… à vous de vous débrouiller avec Lui !

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        28/10/2019

        Il ne me jugera pas sur ma Foi mais pour ce que j’ ai fait sur Terre

        Répondre
        • Gérard Pierre

          29/10/2019

          Je vous le souhaite très sincèrement.

          Répondre
      • quinctius cincinnatus

        03/11/2019

        tiens au fait ! dans l’ Islam le  » savant  » est celui qui connait la religion

        ne me dites surtout pas qu’ il en est de même chez les Catholiques et que ceux qui ne croient pas en ses dogmes sont des  » ignares  » vous détruiriez tout l’ assemblage … savant de votre belle casuistique !

        bon dimanche

        Répondre
  7. Alain PROTTE.

    21/10/2019

    L’islam, dès l’origine, est une religion de conquête, de profit et de domination.
    Il est difficile de le nier.
    Sa réussite flagrante est en tout point exemplaire.
    Sa force, c’est la maîtrise du commerce des hydrocarbures et des marchés financiers en résultant qui lui a été concédée par les vainqueurs des deux guerres mondiales pour venir à bout de l’Allemagne.
    Cette domination démontre que les peuples soumis ne savent ou ne veulent ou ne peuvent pas se défendre, et que leurs souverains préfèrent pactiser que de risquer une résistance couteuse et périlleuse pour leur pouvoir et leurs intérêts.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      22/10/2019

      ouai c’est bien connu Mahomet était un Magna du Pétrole

      Répondre
      • R. Ed.

        22/10/2019

        Sa force  » actuelle « , c’est la…

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          22/10/2019

          ça force éternelle c’ est la théocratie avec ou sans pétrole !

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            25/10/2019

            SA force éternelle !

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)