L'étrange financement du Nouveau Centre

L'étrange financement du Nouveau Centre

Depuis 2009, le Nouveau centre est le seul parti de la majorité à ne plus recevoir d’argent. Le parti d’Hervé Morin doit toutefois son financement à un montage biscornu qui lui permet d’obtenir un financement public indirect. En 2007, le Nouveau centre a échoué à dépasser le seuil de 1 % des voix dans au moins cinquante circonscriptions, condition pour avoir droit à une dotation de l’Etat. Mais dans les territoires d’outre-mer le règlement est différent : une association du Nouveau centre avec petit parti tahitien, Fetia Api, permet aux deux partis de recevoir de l’argent public.

Un dispositif particulièrement rentable pour les associés : il leur a assuré en 2008 un total de 1 024 181 euros, dont 994 060 ont été transférés au Nouveau centre. Selon le dernier rapport de la CNCCFP, le parti d’Hervé Morin a reçu près de 1,4 million d’euros de la part du parti polynésien, via les aides publiques que ce dernier a reçues. Un montage légal qui contourne l’esprit de la loi. (source : le Monde)

Partager cette publication

(1) Commentaire

  • jane doe Répondre

    a vomir…et ce monsieur peu regardant sur la légalité de son financement prétend se présenter à la magistrature suprême ? fuyez électeurs ; allez chercher ailleurs un(e) candidat(e) plus honnête

    20/01/2011 à 17 h 05 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: