Lettre ouverte à mon (très) cher député

Lettre ouverte à mon (très) cher député

Électeur français, père de famille, appartenant à la sphère privée non protégée et dévorée par de multiples sangsues, croyant à la famille, à la patrie et au vrai travail, je porte beaucoup d’attention (abonnement à des revues « mal-pensantes », signature de pétitions, car je n’ai pas accès au droit de grève) à certains thèmes « anodins » :

1) L’identité nationale, face aux dérives communautaristes puissamment favorisées par la gauche, par électoralisme :
– Négation des racines chrétiennes de la France ;
– Minoration de ce que fait notre armée pour nous et notre rôle de grande puissance – minoration qui conduit à traiter le budget de la Défense comme une variable d’ajustement ;
– Négation ou minoration du danger des fondamentalistes dont le credo est de tuer et d’asservir et qui imposent un prosélytisme impuni sur des populations sans cesse augmentées ;
– Refus des instances dirigeantes de chiffrer et de publier les exactions commises par les entrants récents, selon leurs origines.

2) L’éthique et la religion :
– Décomposition programmée de la famille normale, traditionnelle et promotion des autres « unions » ;
– Défense de la vie, contre l’avortement et l’euthanasie ;
– Octroi aux musulmans de ce qu’ils refusent aux chrétiens ou juifs dans leurs propres pays : la sécurité, le maintien et la protection des lieux de culte et de leurs pratiquants.

3) La liberté de pensée :
– Règne de la désinformation orientée, imposé par les médias à quelques exceptions près ;
– Endoctrinement marxo-trotskiste des bataillons de l’« Éducation » nationale et de la magistrature entre autres.

4) Le contrôle et la surveillance des deniers pu­blics (notre argent) :
– Inutilité des rapports de la Cour des comptes sur les gabegies de certaines administrations, de certains comités d’entreprise du secteur parapublic, opacité de domaines entiers vi­vant de subventions sans aucun contrôle en toute impunité ;
– Refus par nos élus, qui nous demandent de nous serrer la ceinture, de toute diminution de leurs « avantages acquis » et de leur nombre (record mondial d’un élu pour cent citoyens).
– Sauvegarde des retraites du privé, « gérées » par des syndicalistes publics (pléonasme), qui piochent allègrement dedans à leur profit ;
– Prétention de certains repris de justice à briguer un nouveau mandat de représentation publi­que.

5) La gouvernance :
– Conception de lois et décrets sur le fonctionnement et les contraintes des entreprises par des gens qui n’y connaissent rien et ne risquent rien à faire des erreurs gravissimes ;
– Faillite du fameux « modèle social » que tout le monde nous envierait. Son seul effet est d’accentuer le syndrome de l’assistanat, la fuite des cerveaux et des fortunes privées encore en France, la venue de tous ceux qui veulent se faire soigner, loger, et subventionner à nos frais, sans nous en être reconnaissants, ni désirer s’intégrer.
Il y a bien d’autres sujets, hélas, mais tous ont une caractéristique en commun : j’ignore, Monsieur le Député, votre position à leur égard et je n’ai pas connaissance d’une quelconque action de votre part durant les dernières mandatures dans ces domaines. Je n’ai franchement pas envie de voter pour vous !

Bruno de Peyret

Partager cette publication

(3) Commentaires

  • quinctius cincinnatus Répondre

    il est sans intérêt que l’épistolier nous donne la couleur ( politique ) de SON député … à lire son courrier il pourrait être tout aussi bien socialiste qu’ UMPéiste … la couleur ne change rien à l’habit  ,toujours plus rétréci et rapiécé pour celui qui travaille  ample et  neuf pour celui qui se baguenaude ( en franco-provencal lyonnais : qui se pavane en se promenant  à ne rien faire )

    31/05/2012 à 19 h 00 min
  • Yew Répondre

    Tout à fait d’accord avec vous,je fais suivre à mon député.

    31/05/2012 à 14 h 48 min
  • Paul Répondre

    Mais au contraire, il faut absolument aller voter ! Les députés sont élus par le peuple et représentent fidèlement et scrupuleusement le peuple. On peut donc leur faire confiance. Regardez ce qui est advenu du référendum sur le traité de Lisbonne !!

    31/05/2012 à 7 h 22 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: