Lettre ouverte d’un électeur déçu au Président de la République

Posté le mai 27, 2011, 12:00
4 mins

Monsieur le Président de la République,

J’ai voté pour vous en 2007 pour plus de liberté, car je suis persuadé que la liberté engendre la richesse. A un an des élections présidentielles, votre politique m’a déçu dans son application.

Comment pouvez-vous diminuer l’imposition sans offrir de contreparties ?

Ceux qui voyaient leurs impôts diminués auraient dû être avantagés par des investissements nationaux pour redonner un tissu productif au pays. L’argent gagné a été investi à l’étranger. La France a perdu deux fois.

Vous avancez un gain dans le prêt fait aux banques nationales à travers les intérêts versés. Mais cet argent prêté est l’argent de la dette française, qui supporte des intérêts. Où est le gain ?

Vous aviez l’occasion de faire entrer l’État dans le conseil d’administration des banques pour qu’elles servent l’industrie française et votre politique.

De Gaulle, lui, les avait nationalisées. Il avait osé.

Le pays croule, et ses habitants avec, par les intérêts versés qui laminent les plus faibles. C’est la loi de la jungle, qui va à l’encontre du sentiment national.

Il faut redonner aux lois la solidarité nationale, redéfinir le bien et le mal en fonction de la nation.

La dette française s’augmente des intérêts. Pour supprimer les intérêts vous pourriez vous appuyer sur les trois religions monothéistes qui les condamnent. Une vague d’air pur rentrerait dans les transactions bancaires et stimulerait l’économie.

En quatre ans, nous avons eu des lois qui ont restreint notre liberté. Relisez les résultats de vos législatures : elles sont restrictives, comme si les Français étaient des délinquants. Les dernières, sorties de je ne sais quel cerveau déréglé, devaient supprimer les avertisseurs de radars, tant en panneaux qu’en avertisseurs particuliers, alors qu’ils sont des facteurs de sécurité par la prévention.

Un enfant de cinq ans a été écrasé par une voiture dans le XIXe arrondissement de Paris. Les médias nous apprennent que le conducteur n’avait plus de permis et qu’il avait eu un accident semblable un an avant. Ils ajoutent qu’il roulait vite.

A 20 km/h, je défie n’importe quel conducteur de pouvoir s’arrêter pour éviter une personne qui se jette sous les roues de sa voiture. La vitesse accusée n’a pourtant rien à voir quand un enfant se précipite sur la chaussée pour ramasser son ballon. De mémoire la circulation des voitures avait été interdite et au Parc Monceau et aux Buttes Chaumont avant la guerre de 1939, à la suite d’accidents du même genre. J’ai 83 ans, je me souviens…

Vos lois sont répressives, Monsieur le Président, pas préventives.

Il est temps de redonner une bouffée d’air frais à ce pays.

Comment puis-je quitter cette lettre sans vous froisser ? En vous assurant, Monsieur le président, de tout mon espoir, car il est encore temps de faire une bonne politique.

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

7 réponses à l'article : Lettre ouverte d’un électeur déçu au Président de la République

  1. Anonyme

    30/05/2011

    Je n’ai pas voté pour Nicolas Sarkozy en 2007, car, au vu de ce qu’il avait fait comme ministre du budget et puis de l’intérieur, je m’attendais à ce qui est arrivé.

    Mais au delà de ses défauts les plus criants, celui que les diplomates américains ont catalogué comme "vain and mercurial" selon les wikileaks (vaniteux et inconstant), n’est pas responsable de tout.

    Nicolas Sarkozy est, comme Lionel Jospin ou Jacques Chirac, et je pourrai bien sûr en citer d’autres, le représentant de la France d’Azincourt, d’un pays stupide prêt à se surcharger de protections au risque de ne pouvoir bouger sur le champ de bataille. On a ainsi des régimes sociaux qui écrasent les entreprises de charges et découragent le travail et une fonction publique pléthorique qui ressemble de plus en plus à la noblesse d’Ancien régime à la fin du XVIII ième siècle. A cela il faut ajouter la peur devant les nouvelles technologies, comme la recherche bioéthique ou l’exploitation des gaz de schistes. Tout cela au nom d’un imbécile principe de précaution, comme si l’on avait construit d’emblée des scanner,des Airbus A 380 et des TGV, fiables et sans danger.   

     Finalement les français ont largement ce qu’ils méritent, c’est à un dire un pays qui est en train d’être colonisé par ses anciennes colonies, vidé de son industrie et criblé de dettes.           

    Répondre
  2. Moulin

    30/05/2011

    Nicolas Sarkosy a été le plus mauvais président de la république de la Véme république. Si il se presente ,il sera battu. Il est donc souhaitable pour notre PAYS qu’il laisse la place à une personnalité de DROITE si il défend vraiment l’interet des français. Dans le cas contraire nous aurons un président de GAUCHE élu par défaut suite à un rejet du "sarkosysme" qui a fait tant de mal à LA FRANCE.

    Un homme de droite qui a voté pour lui en 2007 et le regrette.

    Répondre
  3. beligue

    30/05/2011

    Je suis d’accord avec vous ce déput éest glaude goasguen comme vous l’écrivez. Lapsus révélateur????????????????????

    Répondre
  4. fatal

    29/05/2011

    Le Président a réalisé diverses choses très positives, particulièrement pour l’économie et l’emploi ; il suffit de voir les 21% de chômage en Espagne avec la politique socialiste de Zapatero semblable à celle prévue par les socialistes français en 2012 comme en 2007 ! Certes, M. Sarkosi a échoué concernant les problèmes d’immigration. d’éducation nationale et de sécurité. MAIS la faute est essentiellement due aux syndicats et aux diverses associations gauchistes qui sont la police de la pensée unique à la solde d’ une idéologie archaïque qui immobilise le Pays … cassant la Puissance de la France qui est dépassée par de nombreux Pays qui jadis nous enviaient !

    Répondre
  5. ozone

    28/05/2011

    Pas possible !!!!!!

    Y’en a encore qui ont envie de perdre leur temps a lui écrire des lettres ?

    Répondre
  6. goasguen.2012

    27/05/2011

    Je viens de publier une tribune sur le site "enquête & débat" en faveur d’une candidature de Claude Goasguen La voici en intégralité ci-dessous. Pourriez-vous faire suivre l’information ?

    http://www.enquete-debat.fr/archives/presidentielles-2012-nicolas-sarkozy-accroche-au-pouvoir-comme-une-moule-a-son-rocher-na-aucune-chance-de-lemporter

    Pour moi, Nicolas Sarkozy c’est terminé, je suis fatigué du baratin, de la communication et du politiquement correct, sans compter les atteintes à la liberté d’expression sur Internet, HADOPI, le népotisme, le gaspillage et les promesses trahies.

    Présidentielles 2012 : Nicolas Sarkozy, accroché au pouvoir comme une moule à son rocher, n’a aucune chance de l’emporter.

    Il a failli, trompant tous ses électeurs, des centristes au Front national, préférant la communication aux actes, obsédé par lui-même et par l’idée de caser son fils à la tête du Conseil général des Hauts-de-Seine. Que ce soit dans les domaines d’une plus grande efficacité de l’État, du respect des droits de l’homme en politique étrangère, de la disparition des zones de non-droit, de la sécurité, ou de la régulation de l’immigration, il a menti : l’immigration n’a jamais été aussi élevée, et la violence augmente, il a supprimé plus de 10 000 postes de policiers, et autant de militaires. Avec sa loi du travail le dimanche, ses critiques du Vatican, sa laïcité et sa discrimination « positive », ou le financement public de construction d’édifices religieux, il a réussi à tromper laïcs et catholiques !

    En politique étrangère, il s’est mis à dos la Colombie, et le Mexique pour une affaire de droit commun. Il souhaite vendre des armes à la Chine totalitaire, tout comme à Kadhafi il y a peu.

    Il s’est Giscardisé, pour plaire à la gauche. Ses discours de matamore et de maire de Champignac* ne passent plus : il a eu 4 ans pour faire ses preuves, il a échoué, passons à autre chose.

    Les éventuels postulants ? Pas mieux : Fillon : coresponsable de son échec, malgré ses coups de menton, Alliot-Marie : son double langage en matière de sécurité la disqualifie, Copé : un arriviste sans convictions, comme Bertrand…
    À gauche : Aubry : mère des 35 h, ancien super ministre inefficace de Lionel Jospin, Strauss-Kahn : père des 35 h, piteux ministre des finances du même, sans compter ses ennuis judiciaires, Royale : ministre permanente du narcissisme, Hollande : incapable de diriger le PS…

    Quand au désastreux programme du PS : augmentation d’impôts, retour à la loi contre-productive des loyers de 1948, aux emplois jeunes inefficaces Aubry-Jospin, et soviétisation législative. Sans compter la sécurité et la défense.

    Comment faire cesser cet étatisme oligarchique ? Comme la tour Triangle, imposée aux Parisiens, qui n’ont pas droit à la parole.

    Je ne vois qu’un candidat crédible : le député de Paris et ancien ministre Glaude Goasguen.

    À mon sens, par ses convictions, son discours posé, sa vision de l’efficacité économique qui ne s’oppose pas à la solidarité, autant que par son expérience de la gestion des affaires publiques, il est le seul qui ait l’étoffe pour devenir président de la république, et mettre fin à la spirale de l’échec.

    Il saura répondre aux attentes déçues des Français depuis des dizaines d’années, que ce soit dans les domaines de la formation professionnelle et de l’éducation : avec une optimisation de l’organisation et des enseignements, qui permettra enfin une saine concurrence entre privé et public, le privé étant pour le moment un privilège d’hommes politiques et de journalistes de gauche ; de l’économie : avec une meilleure efficacité de l’administration, de la fiscalité, de la recherche, ainsi que la liberté d’entreprendre, plutôt que 300 000 emplois jeunes bidons aux frais du contribuable ; ou encore de la sécurité, dont souffrent d’abord les plus pauvres qu’ignore superbement la boboïté, avec du simple bon sens.

    Même chose pour la défense : l’actuelle guerre en Libye montre nos insuffisances. Le monde devient instable et dangereux, ne renouvelons pas les erreurs du passé.

    Un obstacle sérieux cependant : Claude Goasguen n’est pas encore candidat, pour ne pas diviser son camp dans cette période compliquée.

    La fidélité est une grande qualité. Mais c’est à nous de tout faire pour qu’il se présente, dans notre intérêt.

    Une précision sur la page dont le nom est :
    Avec Goasguen-Deux Mille Douze
    http://fr-fr.facebook.com/people/Avec-Goasguen-Deux-Mille-Douze/100001993762196

    Groupe
    GOASGUEN PRÉSIDENTIELLE 2012
    http://www.facebook.com/home.php?sk=group_203068909703557

    Je ne suis ni militant politique, ni journaliste, ni spécialiste d’Internet et encore moins de Facebook.
    Cordialement,

    Charles de France

    *Lire les aventures de Spirou en bande dessinée

    Répondre
  7. François

    27/05/2011

      " Cet argent est l’argent de la dette qui supporte des intérêts. Où est le gain?"
     Tout simplement que l’Etat a prêté aux banques à 8% l’argent qu’il empruntait à 3%. Je suis prêt à emprunter tous les jours pour prêter dans ces conditions. Parce qu’arriver à gagner 5% de l’argent que vous n’avez pas, c’est quand même très fort…
     Moi aussi, je suis un déçu de Sarkozy, probablement pas pour les mêmes raisons, mais surtout pas avec des arguments aussi contraires à la réalité!

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)