L’Europe envahie et impuissante

Posté le 02 septembre , 2015, 10:43
9 mins

Voilà 30 ans au moins que, dans l’exercice de mes fonctions, puis dans la presse, je dis et j’écris que l’immigration massive qui déferle sur l’Europe est un problème vital. L’évolution de ces derniers mois me donne, hélas, raison.

Nous en sommes arrivés aujourd’hui à prévoir, en 2015, quelque 2 millions d’immigrés supplémentaires en Europe de l’ouest, venant surtout d’Afrique et du Moyen-Orient.

Les conséquences de cette invasion sont évidentes. Elles sont désastreuses aux plans financier et sécuritaire, ainsi qu’à celui de la santé publique. Opposer le déni à cette réalité n’est qu’un aveu d’impuissance.

Dans cette inexorable marée montante, on distingue trois groupes : les Africains venus d’Afrique du nord et d’Afrique tropicale, en majorité musulmans ; les Orientaux, du Liban au Pakistan, en passant par l’Afghanistan, en grande majorité musulmans, eux aussi ; et les Asiatiques d’Extrême-Orient, notamment les Chinois, aux fortunes diverses, qui, déjà, sont un million en France.

La quasi-totalité des migrants africains et orientaux sont démunis de tout. Après avoir été contraints de surpayer des passeurs arabes et turcs, qui sont autant de criminels, ils gagnent l’Europe occidentale pour y être secourus et s’y fixer.

Leur installation progressive se fait de la manière suivante :

La première phase est humanitaire. Les pays d’Europe occidentale les accueillent, les aident, leur prodiguent soins, alimentation, hébergement et, dans le cadre du droit d’asile, un pécule mensuel. Ce droit d’asile sera accordé en Allemagne à quelque 800 000 immigrés en 2015, a précisé le 19 août Thomas de Maizière, ministre allemand de l’Intérieur, quatre fois plus qu’en 2014. Ce droit est considéré comme un devoir, non seulement en Allemagne, mais en France, en Grande-Bretagne, dans les pays scandinaves, en Belgique… En France seule, il coûte aux contribuables 2 milliards d’euros par an.

La deuxième étape est celle de l’enracinement. Les enfants des immigrés vont à l’école gratuite et obligatoire. Déjà, en banlieue parisienne, des classes entières sont africaines. Les adultes, eux, trouvent un emploi ou plutôt sont inscrits au chômage indemnisé ou alors ils mendient ou ils volent. De toute façon, les uns et les autres sont pratiquement inexpulsables.

La troisième étape sera celle de la conquête par métissage et violences sous la direction de l’islam. Tous les attentats mortels qui ont eu lieu en France, ces derniers temps, ont été commis par des islamistes maghrébins : Mohamed Merah, Medhi Nemmouche, Yacine Salhi qui, le 26 juin dans l’Isère, a égorgé et décapité son patron, Ayoub El Khazzani, Marocain à qui l’islam avait confié la mission de massacrer 2 à 300 passagers du Thalys, le 21 août – massacre évité par miracle.

S’ajoute à ce palmarès l’Algérien Sid Ahmed Chlam qui, lui, devait mitrailler les fidèles d’une église du Val de Marne, les instructions lui étaient données de Syrie, heure par heure, par l’État islamique.

À ces musulmans du Maghreb s’en ajoute un autre d’Afrique noire : Amedy Koulibaly qui a tué, en janvier, une jeune policière à Montrou­ge, avant d’abattre 4 autres Français, parce qu’ils étaient de confession juive, dans l’Hypercacher de la porte de Vincennes. « Tu tueras le Juif, le chrétien et le mécréant », prescrivent le coran et la charia.

Que va-t-il se passer maintenant ? La réponse est simple. L’invasion va s’amplifier. Les populations immigrées, déjà présentes en Europe, vont se multiplier. La progression démographique de ces populations (5 enfants par femme, contre 1,4 pour les populations « de souche »), avec le droit du sol (pensons à Mayotte, nouveau département français dans l’océan Indien, où fonctionne la plus grande maternité du monde), sera telle qu’on comptera, d’ici 20 ans, quelque 20 millions de nouveaux individus extra-européens. Ils compléteront les 40 millions de musulmans présents en Europe, dont 6 à 7 millions en France, qui, à ma connaissance, n’ont jamais clairement condamné les crimes commis par leurs jeunes coreligionnaires, ceux qui fréquentent les 90 mosquées salafistes de France où les imams prêchent l’islam radical !

Que fait la gouvernance européenne devant une telle situation ? Elle la combat ? Non. De facto, elle l’aggrave. Non seulement, elle a pris d’importantes dispositions pour secourir les centaines de milliers d’immigrants qui tentent de traverser la Méditerranée, ce qui se comprend au plan humanitaire, mais elle stigmatise ceux qui cherchent à s’opposer à l’invasion de leur pays. Même au plan sémantique, il convient d’être vigilant : les « migrants » doivent être appelés « réfugiés ». Le HCR, à Genève, entretenu par l’argent public, c’est-à-dire par le contribuable, impose le « devoir de solidarité », tout comme l’UE à Bruxelles.

Des associations largement subventionnées dispensent soins, nourriture et hébergement aux immigrés, notamment à Calais, tout cela avec la bénédiction du pape François, plein de sollicitude pour « nos frères musulmans » – lesquels « frères » égorgent au Moyen-Orient des milliers de chrétiens !

Si vous ne voulez pas vous adapter et si vous persistez dans vos réserves, l’appareil judiciaire peut vous poursuivre pour islamophobie et incitation à la haine raciale, dans le cadre de la « liberté d’expression ».

On comprendra donc sans peine que, dans ces conditions et à ce rythme, l’Allemagne pourrait devenir un jour le prolongement de la Turquie (qui, je le note en passant, offre des « maisons d’accueil » aux islamistes qui se rendent en Syrie pour s’engager dans les rangs de l’État islamique, la Turquie membre de l’OTAN, candidate à l’UE !).

La France pourrait devenir une sorte d’État du Maghreb et la Grande-Bretagne, où des temples protestants sont transformés en mosquées, un prolongement du Pakistan. Tel est le bilan de la décolonisation.

Pour être complet, je dois faire une distinction concernant les flux migratoires venus des Balkans. Ceux-ci sont alimentés par les centaines de milliers d’Orientaux, des Syriens principalement, qui viennent de Turquie via la Grèce, mais aussi, ce que l’on oublie de dire, par l’émigration des Yougoslaves eux-mêmes (qui, c’est une vieille tradition, vont en Allemagne pour fuir leur pays à l’administration corrompue, au chômage élevé, bénéficiant, de surcroît, d’une exemption de visas vers l’espace Schengen accordée en 2009).

C’est ainsi que, depuis le début de l’année, 32 000 Kosovars musulmans sont arrivés en Allemagne, sans parler des Albanais. Ces immigrés intra-européens comptent, paraît-il, selon la presse, des groupes criminels qui ont fait leurs preuves…

Beaux résultats, belles perspectives !

48 Commentaires sur : L’Europe envahie et impuissante

  1. seppidalsace

    8 septembre 2015

    Pour les sidis ben couscous la valise pour l’Arabie, le Quatar, le Koweit, l’Algérie etc…

    Répondre
  2. seppidalsace

    6 septembre 2015

    Miane – les Français n’ont pas dit leur dernier mot et la Grande Muette non plus

    Répondre
  3. huguo

    5 septembre 2015

    Pauvre monsieur Louis,il souffre dans son corps ce que l’Europe souffrira bientot:des cellules incontrolable à prolifération exponentielle………..

    Répondre
    • blumkovitch

      5 septembre 2015

      ok mais qui veut nous faire porter le chapeau quant aux conséquences de la politique criminelle au Proche-Orient ?

      Répondre
    • sylvain Drey

      7 septembre 2015

      Tiens ? Vous savez parler et écrire le français ?

      Répondre
  4. HansImSchnoggeLoch

    4 septembre 2015

    It is another cruel fact that the smartest subdues the weaker to push ahead his own interests. Neanderthal was a sad case in that regard.
    Unfortunately there were no no weeping women and no well thinkers to cry for them at that time.

    On the other hand there is no need to refer to the nazi era to try to make a point. As far as I am concerned this is a telltale sign that the opponent is running out of arguments (aka reducio ad hitlerum).

    Assigned mission accomplished!

    Répondre
    • Jaures

      4 septembre 2015

      “Le plus intelligent soumet les plus faibles” ??
      Ainsi Attila, Gengis Kahn, les conquistadors, les bolchéviks, etc … avaient un sacré QI !
      Ou bien avaient-ils en eux plus de force brutale que leurs adversaires. J’opterai plutôt pour la deuxième hypothèse.
      Quant à la reducio ad hitlerum, elle est bien pratique à invoquer pour évacuer d’un coup une guerre mondiale et la shoah. Il faudrait que les communistes vous soumettent régulièrement le même mépris pour une reducio ad stalinum, ce qui leur ferait d’un coup évacuer plusieurs dizaines de millions de morts du débat.

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        4 septembre 2015

        Communism is the brother party of french socialism. Stalin was only an exectioner.
        I never meddle into family matters.

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          4 septembre 2015

          Correction: Stalin was only an executioner

          Répondre
          • sylvain Drey

            7 septembre 2015

            sur Stalin tout le monde sait qu’il n’était qu’un exécutant. Et vous savez bien de qui !

    • Sylvain Drey

      8 septembre 2015

      Jean-Jacques Walls avait-il Alzheimer ?

      Répondre
  5. HansImSchnoggeLoch

    4 septembre 2015

    It is a fact and not a feeling that the “out of Africa” constructed the world as we can see it today. Be it or not with denisovan or neanderthalensis genes.
    If some are not happy with the result they can always settle in the Kalahari desert and click with the sympathetic inhabitants of that region.

    By the way Kenya has one the most important rate of albinos among african countries. They are chased and when caught often massacred. A not so nice example on how racism works there. Antiracism teaching is urgently needed, where is UNO and all the well thinking of the world?
    http://www.huffingtonpost.com/2009/11/29/10000-albinos-in-hiding-a_n_372976.html

    Répondre
    • Jaures

      4 septembre 2015

      Vous ne montrez pas que les occidentaux sont “mieux réussis” mais qu’ils se sont imposés. C’est différent. Sauf à dire que les nazis seraient mieux réussis que les juifs puisqu’ils se sont imposés. Que les bolchéviks étaient plus réussis que les tsaristes,…
      Vous confondez force et aboutissement.
      A ce compte, le “mieux réussi” des Français serait Tedddy Rinert !
      Les occidentaux ont produit Socrate, Mozart, Proust et Einstein mais aussi Néron, Torquemada, Staline et Hitler.
      Bien heureux qui peut décréter de quel côté penche la balance.
      Quant au racisme, c’est quelque chose d’également partagé dans le monde quelle que soit l’ethnie.

      Répondre
  6. HansImSchnoggeLoch

    3 septembre 2015

    If some north african populations have traces of Neanderthal genes it’s due to roman, byzantine and vandal interbreeding.

    Overall the “out of africa” were the most successful species, having settled the rest of the world, Eurasia, Australia, Oceania and both Americas. The eastern branch having denisovan genes and the western having neanderthal genetic material.

    Why did the the “stayed in Africa” not develop the way their counterparts in the rest of the world did?
    Research might tell us one day why.

    Répondre
    • Jaures

      4 septembre 2015

      Ce que vous dîtes relève de la pure spéculation (d’où viendraient selon vous les traces d’ADN néandertaliennes des Kenyans ?).
      Mais, dîtes moi, qu’appelez-vous une espèce “mieux réussie” ?
      Quels sont vos critères ?

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        4 septembre 2015

        le Keynian est une ” espèce ” mieux ” réussie ” pour les courses de demi-fond et de fond ainsi que, depuis peu, pour le lancer du javelot ( nouveau et remarquable techniquement ) , le Jamaïquain pour les sprints courts et longs, c’ est une histoire de sélection naturelle chez des ethnies ayant des prédispositions neuro-musculaires propres et qui leur sont particulières ( l’ inné et l’acquis ) etc … ce qui ne veut pas dire qu’ ils peuvent eux aussi avoir des génies en biologie, en mathématique, en physique et s’ il n’ en ont pas encore c’ est tout simplement une histoire de société, de préférence dans les choix individuels

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          4 septembre 2015

          NE PEUVENT EUX AUSSI AVOIR ( bien entendu )

          Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          4 septembre 2015

          Unfortunately for swimming they have a too dense body and sink like a whetstone.

          Répondre
          • Jaures

            4 septembre 2015

            Cette ineptie sombre peu à peu dans le catalogue des vieilles idées reçues.
            Dans le relai français champion du monde on trouve un certain Medhi Metella dont la soeur a été médaille d’argent aux jeux olympiques (entre autres).
            Des Noirs apparaissent peu à peu dans les équipes américaines ou canadiennes.
            Construisez plus de piscines dans les quartiers populaires et vous verrez éclore des champions de natation blacks et beurs.

          • HansImSchnoggeLoch

            4 septembre 2015

            2 or 3 trees are a far cry from a forest.

            And comparing american or canadian blacks to their counterparts back home in Africa is slightly biased. Most of these blacks are already mixed with whites or latinos.

            Before yelling foul let’s wait till a genuine Mr.Congo or Mr.Kenya wins the 100m free style on the next olympic games or sets a new world record.

          • Jaures

            4 septembre 2015

            Ne faites pas l’enfant, Hans. Si être Noir est rédhibitoire pour la natation je ne vois pas pourquoi quelques éventuels métissages non avérés leur allègeraient assez le corps pour créer soudain une élite mondialement compétitive.
            Et ce n’est pas quelques arbres car pour qu’une élite émerge il faut qu’il y ait derrière un nombre important de pratiquants.
            Construisez des milliers de piscines au Kenya et vous verrez des nageurs kenyans battre des records.

          • HansImSchnoggeLoch

            4 septembre 2015

            There is only one child on this site and I am quite sure that all the other readers know him.

            As for the Kenyans I can only hope that they stop chasing and slaughtering their albinos and switch over to the noble task of building swimming pools.
            Big deal but with the help of the french socialists it is possible. No worry the french taxpayer won’t mind he is used to such practices.

    • sylvain Drey

      7 septembre 2015

      Staline et Roosevelt étaient manipulés par le même lobby; d’où ce partage entre les deux puissances dès avant la fin de la Guerre mondiale !

      Répondre
  7. vozuti

    3 septembre 2015

    @jaurès ne fait pas la différence entre un chimpanzé et un humain.la différence génétique entre les 2 (entre1%et 2% de différence d’ADN) est trop faible pour qu’il puisse la discerner.

    Répondre
    • Jaures

      3 septembre 2015

      Mais, cher Vozuti, quelle est selon vous l’héritage génétique concret de Néandertal ?
      Qu’est-ce que l’accouplement entre deux espèces d’homininés il y a 50 000 ans entraine selon vous aujourd’hui comme conséquences ?
      Y a-t-il plus ou moins de différence selon vous entre un européen avec 1% de gènes néandertaliens et un africain avec 0,10% qu’entre deux européens dont l’un aurait 1% et l’autre 4% ?

      Répondre
  8. druant philippe

    3 septembre 2015

    # Hans:

    do you mean “Lyssenko Jaures” ?

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      3 septembre 2015

      Hello Phil, that’s the one guy I was looking for, many thanks.

      Répondre
  9. HansImSchnoggeLoch

    3 septembre 2015

    It is a fact that no Neanderthal trace has ever been found on the african continent. They were endemic to the middle east and the european continent.
    Homo Denisovan one of its far cousin emigrated earlier to the asian continent.
    The average European has 1 to 4% genetic material from Neanderthal and not 0 to 4% as stated by the marxist scientist of this site.

    Répondre
    • Jaures

      3 septembre 2015

      Vous avez faux, Hans. Il existe des traces du génome néandertalien chez les populations africaines.On en trouve chez les populations d’Afrique du Nord, afro-américaines ou kenyanes.
      Ainsi, selon l’étude de Harvard, les européens ont 1,15% en moyenne du génome néandertalien, les Kenyans 0,08%, les afro-américains 0,34%.
      Mais surtout, les éléments d’ADN varient d’un sujet à l’autre: si nous avons vous et moi des gènes de Néandertal, ce ne sont probablement pas les mêmes.
      Aussi, quelles sont vos conclusions quant à cette proximité de Néandertal et d’homo sapiens il y a 30 à 50 000 ans sans doute plus longue et importante en Europe qu’en Afrique ?

      Répondre
  10. HansImSchnoggeLoch

    2 septembre 2015

    Out of Africa.
    Homo neanderthalensis emigrated out of Africa some 500000 years ago and homo sapiens some 60000 years ago.
    Today’s Europeans, descendants of the latter, have between 1 and 4% neanderthal genetic material, today’s Africans have none.

    Motto: Africa to the Africans and Europe to the Europeans.

    Répondre
    • Jaures

      2 septembre 2015

      Renseignez-vous, cher Hans, on trouve des traces du genre homo en Europe datant d’1,8 million d’année.
      Quant aux traces d’ADN du Néandertale, pouvez-vous m’expliquer ce qu’elles impliquent sachant qu’un européen peut en contenir de 0 à 4% ?

      Répondre
      • vozuti

        3 septembre 2015

        il y a moins de 2% de différence d’ADN entre un humain et un chimpanzé, donc entre 0 et 4% d’ADN du Neandertal c’est très loin d’être négligeable.

        Répondre
        • Jaures

          3 septembre 2015

          Qu’en savez-vous, Vozuti ? Vous parlez dans le vide. Il peut y avoir des européens avec aussi peu de gènes néandertaliens qu’un afro-américain ou un Kenyan.
          Qu’en tirerez vous comme conclusion si votre génome est identique sur ce point à celui d’Obama ?
          En fait, ce micro-métissage est lié au hasard:la cohabitation plus longue entre certaines communautés homo sapiens et néandertaliennes, ces dernières étant plus nombreuses en Europe qu’en Afrique.
          Les conclusion que vous en tirez 100 000 ans plus tard sont totalement arbitraires mais on sait qu’on peut nourrir un préjugé avec n’importe quoi. Comme ces créationnistes qui voient en chaque chose la preuve formelle que Dieu a créé la Terre et tout ce qui vit il y a 6000 ans.

          Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        3 septembre 2015

        Vozuti made the point,
        If traces count than rather in differences of the genetic material, which made Europeans what they are today.
        Siberia has vast stretches of empty space and could accomodate all those invaders trying to escape their fate.

        Répondre
        • seppidalsace

          5 septembre 2015

          Hello Hans, ùn schriwa ?kànsch net elsassisch reda

          Répondre
        • rosenberg

          7 septembre 2015

          arrête ton char !

          Répondre
    • sylvain Drey

      7 septembre 2015

      je m’en fiche d’être descendant de cromagnon, de Néanderthaler, d’homo sapien. Ce qu’il faut c’est diminuer la pollution de l’air des rivières, et réduire le chômage.

      Répondre
  11. 2 septembre 2015

    Monsieur Lambert a toujours raison. Une seule question : où sont les militants?

    Répondre
    • Le Ket

      4 septembre 2015

      @ DE SOYER = A la maison, derrière leur clavier !

      Répondre
    • 7 septembre 2015

      C’est une partie du travail, mais rien ne vaut l’engagement dans un parti ou une association.

      Répondre
  12. vozuti

    2 septembre 2015

    petit rectificatif : les afro-arabes ne sont pas 6 ou 7 millions en france ( c’était leur nombre dans les années 70), mais environ 20 millions.
    Sinon le constat est lucide, les envahisseurs vont se partager l’europe et les européens vont progressivement disparaitre.Ce processus est déja bien avancé et il est normal qu’il s’accélère.Ceux qui votaient ump en pensant que les troubles seraient pour la génération suivante ont mal calculé,ils vont bientôt récolter le résultat de leurs votes pour les traitres.

    Répondre
    • Jaures

      2 septembre 2015

      Nous sommes tous des afro-arabes puisque l’Europe s’est peuplée depuis 2 millions d’années par des migrations successives venues de l’Afrique de l’Est et du Proche Orient.

      Répondre
  13. Jaures

    2 septembre 2015

    “Tel est le bilan de la décolonisation.”
    Lambert ne va pas au bout de sa logique car pour qu’il y ait eu décolonisation il a bien fallu qu’il y ait préalablement colonisation.
    Il est évident que les conflits actuels avec les frontières arbitraires, les dictateurs surarmés, les monarques milliardaires côtoyant les populations indigentes découlent de la colonisation.
    Les seules colonies qui ont perduré sont celles où les autochtones ont été impitoyablement éliminés.
    De la même façon, le problème n’est pas l’immigration mais ses causes. Tant que des populations entières n’auront pour seul salut que la fuite, ces mouvements continueront.
    Il est urgent qu’au lieu de se lamenter en prévoyant toujours le pire on s’intéresse enfin à ce qui crée ce désordre: la guerre au proche-orient.

    Répondre
  14. LOUIS

    2 septembre 2015

    Je suis âgé, 83 ans et souffre d’une récidive de cancer ce qui limite fortement mon espérance de vie, et ma seule consolation est que je ne vivrai pas assez longtemps pour voir mon pays devenir une république islamique, Mais ma femme mes enfants et petits enfants subirons cette transformation, et je suis triste pour eux

    Répondre
    • Sylvain Drey

      4 septembre 2015

      Je vous souhaite sincèrement que votre santé s’améliore/
      Ne soyez pas si pessimiste quant à l’avenir greco-romain-chrétien de notre pays. Le grand Monarque viendra, et nous chasserons, et nos politiques anti-France, et biensûr les sémites non juifs ! courage Monsieur !

      Répondre
  15. MIANE

    2 septembre 2015

    Propos modérés bien que réalistes.
    Excellente synthèse de la situation…
    Très bonne conclusion : “La France pourrait devenir une sorte d’État du Maghreb et la Grande-Bretagne, où des temples protestants sont transformés en mosquées, un prolongement du Pakistan.
    Tel est le bilan de la décolonisation.”

    Répondre
    • sylvain Drey

      7 septembre 2015

      alors fallait-il garder les colonies coûte que coûte ? Malheureusement DE GAULLE dans son discours de brazzaville avait promis l’indépendance à celles des colonies
      qui le rejoindraenit ! Il était capable de tout ce mec pour sauver sa peau !

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)