Le voile islamique aveugle Accoyer

Le voile islamique aveugle Accoyer

Le Président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer, vient de se laisser aveugler par le
voile islamique, comme en témoigne la lettre qu’il a envoyé à tous les députés, après que certains se fussent émus de la présence d’une femme voilée lors d’une séance publique de l’Assemblée.

Au nom du droit et de la tradition de l’Assemblée, Bernard Accoyer rappelle que le règlement de l’Assemblée n’interdit pas le voile. Il ose même faire un rapprochement avec…
des religieuses, oubliant volontairement que le visage de celles-ci demeurait visible !

Au passage, le Président de l’Assemblée rappelle que l’interdiction des signes religieux ostentatoires et du voile est prévue pour l’école et qu’à contrario, le voile est donc
autorisé partout ailleurs.

Une telle analyse, privée de toute perspective et de tout contexte, témoigne de l’aveuglement de son auteur. En effet, si le droit doit l’emporter sur les émotions, si le Président de
l’Assemblée
se devait, du fait de ses fonctions, de rappeler le droit en vigueur, il se devait aussi de proposer une analyse lucide et sans concession de la situation  en France
aujourd’hui et de ce que représente ce voile.

Puisque le Président de l’Assemblée trouve normal qu’une femme voilée soit présente dans ce haut lieu des institutions de la République, cela signifie que la République ne trouve
rien à redire au voile islamique !

Cela signifie aussi que les zélateurs du voile islamique viennent de remporter une nouvelle bataille symbolique : la résistance de la République et de ses représentants vient d’être testée et
elle vient de céder sans combattre !

Un pas de plus a donc été franchi en direction de l’existence autonome au sens fort du terme, c’est-à-dire qui crée sa propre loi) et revendiquée de l’Islam radical en
France, avec la bénédiction des autorités républicaines. Il n’est pas sûr que les Français y soient gagnants…

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: