Liberté d’expression : Bravo, M. Ménard !

Posté le mai 13, 2015, 9:31
4 mins

Je n’ai bien évidemment pas signé la pétition qui m’a été transmise contre l’outrage à la pudeur boboïsante que le maire de Béziers assume fièrement.
Cette pétition visait à réclamer des sanctions contre Robert Ménard, supposé coupable d’avoir réalisé des statistiques ethniques.
Je la trouve fort mal venue et contraire au vent de liberté d’expression tant revendiqué par les « Charlie’s » et le fa­meux « esprit du 11 janvier ».
Mais, sous le climat socialo-fascisant entretenu par Hollande et Valls, avec la complicité des médias de gauche (pléonasme à 95 %), on sait bien que la liberté d’expression est réservée aux « bien-penchants » !

Dans mon livre « Directus et Sinister », je critiquais naguère l’hypocrisie consistant à refuser toute statistique « ethnique » (et toute dénomination publi­que) dès 1981, dans le but de masquer la sur-délinquance ma­ghrébine et, par conséquent musulmane à 99,9 %.

Ce refus des statistiques ethniques vise aussi à masquer la formidable croissance démographique de toute une catégorie de la population, dont tout le monde s’accorde à reconnaître aujourd’hui qu’elle n’est ni intégrée ni assimilée (et même, loi du nombre oblige, qu’elle n’est, hélas, plus ni intégrable ni assimilable).
Moyennant quoi, l’entreprise d’intégration-assimilation est inversée selon le vœu et sous la pression de nos élites.
Cette inversion est aujourd’hui largement mise sur les rails et cela, dès l’école, puisque l’essentiel n’y est plus d’enseigner, mais d’y formater nos chères têtes blondes en les extirpant de leurs déterminismes sociaux et surtout familiaux.

Comme on a sciemment ignoré le problème de la mal-intégration des populations d’origine essentiellement nord-africaine depuis les années Mitterrand, 30 ans plus tard, le fait de leur sur-délinquance est rendu obso­lète par celui de leur sur-criminalité, mais nos « forces de progrès » persistent à nier ce que tout le petit peuple voit, puisqu’il le subit !
Pourtant, Jack Lang a bien vu et dit que 65 % des prisonniers étaient de culture musulmane… mais c’était pour demander qu’on procure à cette catégorie de population carcérale davantage d’imams !

Comme le dit Robert Ménard, d’où Lang tient-il cette statistique interdite à d’autres ?
Cet éclair de lucidité lumineuse lui serait-il parvenu d’Allah lui-même, à la faveur de sa sinécure (pardon, de ses fonctions !) à l’Institut du Monde Arabe ?
Alors, on épuise 10 000 soldats + les compagnies de CRS + les gendarmes à protéger ce que l’on peut, mais on ne pense pas les employer à extirper les arsenaux de nos cités perdues (enfin pas perdues pour tout le monde, si l’on en croit les citoyens de Roubaix, pour n’évoquer qu’eux !).

La réplique de Robert Ménard, à propos de cette pudeur effarouchée de nos « bien-penchants », est imparable, lorsqu’il met en cause les statistiques ethnico-religieuses avancés par Valls, Aubry et Lang qui n’ont ému aucun de nos vigilants gardiens des « valeurs de la République » !
Une autre pétition circule à présent, celle-ci en faveur de Robert Ménard. Je l’ai signée et je dis : Bravo, M. Ménard !

10 réponses à l'article : Liberté d’expression : Bravo, M. Ménard !

  1. vozuti

    19/05/2015

    En france,il est interdit de compter…bientôt,il sera interdit d’ouvrir les yeux dans les lieux publics.les français seront autorisés à ouvrir les yeux seulement devant leur TV pour pouvoir enregistrer la propagande.

    Répondre
  2. PHILY

    15/05/2015

    sauf erreur de ma part, j’observe que 64% des élèves sont musulmans et, donc, ne mangent pas de port : c’est important pour organiser les approvisionnements à la cantine . Il y a seulement 36% de chrétiens qui se trouvent minoritaires . Qu’en sera-t-il dans 20 ans ?

    Répondre
  3. ALEXANDRE

    14/05/2015

    Mille fois bravo Monsieur Ménard. LE petit peuple, comme mensionné plus haut , nous sommes de tout cœur avec vous.

    Répondre
  4. raylugauthier99850400

    14/05/2015

    Interdire par la loi les statistiques ethniques, la recherche concernant les gaz de schiste, les OGM …etc est contraire à la démocratie.
    Le citoyen doit, pour pouvoir voter en conscience, être informé des bases des sujets sur lesquels il aura à prendre position.
    Cette information devrait être une obligation de nos dirigeants.
    On comprend bien évidemment pourquoi.

    Répondre
  5. Sancenay

    14/05/2015

    Efforçons-nous de rester un peu cohérents .Car comment pourrait-on féliciter Monsieur Ménard, prétendu défenseur de la » liberté d’expression » alors qu’il applaudit des deux mains la censure, qui plus est exercée par le parti auquel il est associé, et qui a frappé de manière si indigne Jean-Marie Le Pen?
    Preuve est faite aujourd’hui que « d’affaire Ménard », il n’y en a pas eu. Qu’il s’agissait en fait d’un piège médiatique pour gogos et autres moutons de panurges, et dont les trois objectifs étaient les suivants:
    1)faire de Ménard ,homme du sérail, faut-il le rappeler, une star de la vrai -fausse résistance alors que dans le même temps l’on s’efforce , avec son propre concours zélé , d’euthanasier littéralement le président d’honneur du Front national.
    2 il s’agissait également de démontrer que l’on peut connaître la répartition ethnique de la population sans passer par de savantes statistiques, puisqu’il prouve lui-même -tout comme le malicieux Jack Lang volant à son secours -, qu’il suffit d’observer la réalité ici ou là, et partout .
    3) piéger la pression anti-raciste, en démystifiant la propagande de ses mercenaires. On pourrait féliciter Monsieur Ménard sur ce point s’il ne s’agissait pas, en fait, là aussi, d’endormir le bon peuple dans le goût de l’UMPS, en signifiant ainsi au final : qu’une fois le « diable » écarté, on saurait maîtriser le sujet de l’immigration massive entre gens politiquement corrects, soit totalement aseptisés.
    On peut conclure en évoquant l’exemple du sage berger d’alpage. SI celui -ci ne saurait passer son temps à compter avec exactitude les moutons de son immense troupeau, il veille, par contre, continûment à leur évite à tous et à chacun de se précipiter dans le vide.
    Sans préjudice, bien au contraire , de la gratitude et de l’ estime juste de son œuvre que l’on devrait , en principe, à Jean-Marie Le Pen, lui qui a eu le mérite d’annoncer le danger en temps utile , on remarquera que le berger prend grand soin de tenir son plus fidèle et courageux compagnon de garde en bonne santé puisque, sans lui sa mission serait perdue. Convenons que c’est tout de même plus fiable que de tuer son chien en découvrant soudainement qu’il aurait la rage.

    Répondre
    • Philippe Mangé

      18/05/2015

      Etes-vous certain que les Le Pen ne nous roulent pas dans la farine ?? Moi non !

      Répondre
  6. 14/05/2015

    Qui est l’auteur de cet article ? Rien n’est mentionné.

    Intox ?

    Répondre
  7. Trannod

    14/05/2015

    Monsieur Ménard nous sommes avec vous

    Répondre
  8. Philippe Mangé

    13/05/2015

    Monsieur Menard va dans la bonne direction, merci. Quelques musulmans par ci par là, ça passe mais c’est la dose qui fait le poison! Une prochaine action que je souhaite est de passer à la mise en place de la traçabilité des bidoches halal car les mécréants et les infidèles ne doivent pas être volés d’une taxe d’abattage barbare à l’insu de leur plein gré .

    Répondre
  9. Sarah Liscarroll

    13/05/2015

    que dire ! simplement vous dire BRAVO et souhaiter que votre courage déteigne je garde précieusement votre article

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)