L’indispensable union

Posté le mai 14, 2012, 12:00
2 mins

Quel avenir pour la droite, ou plutôt pour les droites ? Elles sont, on le sait, majoritaires dans le pays – selon certains sondages, elles pourraient, toutes mouvances confondues, obtenir 55 % des suffrages aux prochaines législatives… et néanmoins subir une déroute qui donnera à la gauche les clés de l’Assemblée nationale, et absolument tous les pouvoirs dans le pays !

La raison de cet échec programmé tient à l’incapacité de s’entendre qui lie les mains des droites. Il existe, certes, des différences sensibles entre leurs différentes composantes ; néanmoins, les gauches, elles, parviennent à s’unir, alors que les différences ne sont pas moindres – si elles ne sont pas plus importantes – entre les radicaux de gauche, par exemple, et les écologistes ou les trotsko-communistes.

Les droites, au contraire, paraissent incapables de srmonter leurs divergences, fût-ce sur des sujets aussi importants aujourd’hui que l’immigration et l’identité nationale : on l’a de nouveau constaté au cours de la campagne pour la présidentielle, par les critiques, voire les coups de couteau dans le dos assénés à Nicolas Sarkozy par quelques-uns de ses principaux ministres.

L’affaire n’est pas nouvelle : à l’origine même de la IIIe République, la désunion des droites monarchistes (orléanistes ou légitimistes) aboutit au vote de l’amendement Wallon, déposé par un monarchiste, qui inscrivit la République dans la loi.

Quelque 130 ans ont passé et les droites poursuivent sur la même logique de division. Sans une réconciliation, voire de simples accords, les gauches seront au pouvoir pour longtemps.

9 réponses à l'article : L’indispensable union

  1. Quéribus

    22/05/2012

    T’ as raison Homère, camaaaaaarades (de droite) unissons nous ! Ce n’est pas ton périscope qu’ on aperçoit mais carrément le massif !

    Répondre
  2. Hubertus

    17/05/2012

    C´est le candidat qui a le plus menti qui a gagné. Pas de surprise. Mais les gens vont se réveiller.

    Répondre
  3. HOMERE

    16/05/2012

    A la lecture des commentaires,on voit très clairement que le FN est de plus en plus isolé politiquement même s’il a la prétention inique de vouloir représenter la droite à laquelle il n’appartient plus…..

    Si l’on recherche la symétrie avec la gauche, il faut faire émerger un Front de Droite Populaire et National (à l’instar du Front de Gauche) qui soutiendra le candidat de droite,et marginalisera le FN (à l’instar du NPA et LO) alors nous aurons un très grand rassemblement qui jettera aux oubliettes de la politque,les Gauches minoritaires et faillitaires *…..pour l’éternité !! Un homme comme Collard pourrait être à l’initiative….peut être !!

    Avec le FN actuel ? aucune chance !!! Aucune !!

    * Déjà 30  milliards d’Euro ont quitté la France !!

    Répondre
  4. Gendre

    15/05/2012

    Pour pouvoir affirmer que la droite est majoritaire en France il faudrait classer le F.N. à droite. Le programme du F.N. est nettement à gauche. Le comble c’est de qualifier d’ EXTREME-droite dans le but de les faire déconsiderer par l’électorat de gauche. La droite emboite souvant le pas à la gauche dans le but de réduire la concurrance …

    Répondre
  5. dany

    15/05/2012

    D’accord avec dissident. Demandez à NKM ce qu’elle en pense. Ses déclarations irréfléchies (ou au contraire si favorables à la gauche) de refuser de voter FN en cas de choix entre le FN et la gauche sont suicidaires. Ca peut lui rapporter quoi ?

    Répondre
  6. MONGLOND

    15/05/2012

    Cela tient je crois au fait que la droite en France n’existe pratiquement pas. L’UMP ressemble plutôt à un parti de gauche semblable à celui de l’Angleterre , voire de l’Espagne. Quant à évoquer une économie libérale … aucun parti n’en cause, c’est un gros mot. Que reste t-il ? le FN, c’est quasiment un parti de gauche au moins pour l’économie et la finance, donc on peut toujours attendre en France l’avènement d’une majorité de droite, quand cela arrivera les poules auront des dents et moi il y a belle lurette que je n’existerai plus, d’autant qu’entre temps on aura été « colonisé » par les barbus! ainsi soit-il.

    Répondre
  7. dissident

    14/05/2012

    que faire ? simplement denoncer l engagement pris par l udf rpr, dans le dos de ses electeurs en 1985, de ne jamais s allier avec le fn, engagement signe avec une loge maconnique etrangere !

    Répondre
  8. Oeildevraicon

    14/05/2012

    Très , très longtemps, avec l’apport les voix islamiques et du vote des immigrés !

    Répondre
  9. quinctius cincinnatus

    14/05/2012

    que voulez vous le " gaucher " est moutonnier et  le " droitier " individualiste " …
    un point commun  ( " d’ambidextrie  " )  : tous deux sont envieux l’un de l’autre ( ou plus exactement les uns des autres ) …
    c’est pour ainsi dire , des constantes sociologiques " sui generis "

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)