L’inexorable montée du chômage : une fatalité idéologique !

Posté le 27 mars , 2014, 1:35
2 mins

Va-t-on se dire, à propos du chômage, ce qu’un critique disait avec fatalité sur certaines partitions musicales « on s’habitue à tout même à la sirène de l’arsenal » ?

hausse du chômage

A l’évidence le gouvernement se refuse à admettre que la politique de purge que lui impose conjointement Bruxelles et Francfort est une politique récessionniste qui nous conduit à la faillite !

On est en plein aveuglement , on refuse de comprendre que les déficits sont la conséquence et non la cause du marasme économique . Les causes sont à rechercher à la fois dans l’euro , véritable machine infernale , qui étrangle notre compétitivité et notre superbe fiscalité qui chasse l’épargne des Français hors de France pour créer des emplois partout dans le monde !

Voilà pourquoi mois après mois les chiffres du chômage sont catastrophiques et que les Français ne croient plus aux discours lénifiants et à la méthode Coué du gouvernement et de ses emplois administratifs financés grâce à l’augmentation de la dette …..

Resteront ils cependant fatalistes et amorphes tels du bétail conduit à l’abattoir ?

Rien n’est moins certain , les princes qui à gauche comme à droite ont imposé à la Nation des idéologies euro-béates devraient se rappeler ce mot d’un noble de la Cour à Louis XVI ” Sire méfiez vous ce peuple est terrible “

Il n’y a pas d’autre solution pour mettre fin à la récession de la zone euro qu’une remise à plat radicale de la macro économie européenne et pour cela les princes de droite comme de gauche doivent faire leur acte de contrition et admettre qu’ils se sont fourvoyés !

 
Jacques MYARD
Député de la Nation
Maire de Maisons-Laffitte

6 Commentaires sur : L’inexorable montée du chômage : une fatalité idéologique !

  1. MINUX75

    7 avril 2014

    Jaures ne croit pas si bien dire, c’est le parti socialiste lui même qui parle de supprimer le SMIC pour créer des emplois, même le MEDEF que beaucoup considèrent à droite ne tient pas un discours aussi musclé. Les élections municipales de Mars ont sacrément du ébranler PS pour qu’il fasse un tel revirement. Bien sûr, pour faire une telle annonce, diplomatie oblige, on utilise un sixième couteau du socialisme en la personne de Pascal Lamy, l’ancien directeur général de l’OMC “appele à la création d’emplois rémunérés en dessous du SMIC qui est trop cher ” et comme si cela ne suffisait pas, second poignard dans le dos du SMIC en la personne d’hubert VEDRINE qui ajoute “le SMIC, notre salaire minimum, est vraiment trop maximum. Il faudrait donc pour lui aussi le baisser”. Les gauchistes étant maintenant vieux, il faut les ménager: on risque la crise cardiaque, l’encombrement des hôpitaux aussi le discours est il très alambiqué, on ne parle que de baisser le SMIC mais la volonté est là: supprimer purement et simplement le SMIC.
    Voila le site qui en parle le mieux http://www.lecontrarien.com/ du lundi 7 avril 2014

    Répondre
  2. Oeildevraicon

    27 mars 2014

    Monsieur MYARD.
    Député de la nation.
    Maire de Maisons-Laffitte.

    Avec un tel discours, vous devriez vous allier au FN.
    C’est à un chouia près, le programme de Marine le PEN.
    Alors qu’attendez-vous pour être crédible? Sans cet engagement, tout le monde aura compris que votre discours comme celui des autres élus, n’est que de l’esbroufe (comme d’habitude) et c’est ce qui lasse les électeurs.
    Alors chiche… On fait baisser l’abstention pour les prochaines élections!

    Répondre
  3. Hilarion

    27 mars 2014

    La Chine est réputée usine du monde. Il semble que le salaires moyen des chinois et encore pas partout en Chine soit de l’ordre de 300€ par mois (Le Figaro de ces jours derniers). Les salaires sont en France en moyenne semble t-il de l’ordre de 1800 € plus charges sociales. Imaginons deux industriels, un Chinois et un Français qui décident de lancer un produit concurrent sur un marché. Ou bien un Chinois qui décide de se lancer sur un marché existant. Ou bien le Français qui décide de produire en Chine (délocalisation). Le produit fabriqué en Chine bénéficiera d’un coût de production de plus de six fois inférieur au produit fabriqué en France. Mis en concurrence, le produit fabriqué en France devient invendable, et la Chine en inondera le marché. Autant d’emplois français évaporés. Or depuis trente cinq ans ce sont des pans entiers de l’industrie et même des services qui ont été ainsi siphonnés. L’électronique grand public, le textile, l’habillement, les chaussures. centres d’appels etc…Je rejoins Jaurès au moins sur un point, ça n’est que lorsque les salaires en France seront compétitifs par rapport au salaires Chinois(et à bien d’autres y compris au sein de l’Europe Roumanie rapport 4à1 par exemple) que la courbe du chômage s’inversera. Mais d’ici là, j’imagine beaucoup de monde dans les rues, pas mal de pavés aériens, de pneus brûlés, de vitrines et d’abribus démolis. Le carcan de l’euro est sûrement un facteur aggravant, mais aucune dévaluation de l’importance de celle qui permettrait un meilleur équilibre compétitif avec par exemple la Chine n’est évidemment envisageable. D’ailleurs, le chômage n’a pas attendu l’Euro pour apparaître. Par contre il est apparu dès le début de ce que l’on a appelé la Mondialisation mettant en compétitions directe des économies incomparables à partir des années 75.. Progressivement, la Mondialisation a été érigée en religion et tout apostat condamné au bûcher. Maurice Allais, scientifique de haut niveau et seul Prix Nobel d’économie que la France ait emporté, a démontré le déclin inévitable que générerait la confrontation d’économies sans aucune corrélation qu’allait entraîner le processus de Mondialisation. Seuls quelques curieux connaissent son nom car ses idées à contre courant relevant de l’hérétisme, ont subi l’omerta du système.
    Et à tout gâteau une cerise. La Chine qui a accumulé à nos dépens une masse financière fabuleuse, entre maintenant dans le capital d’entreprises de première importance dont elle captera les profits à hauteur de sa mise et surtout un savoir faire que par exemple Peugeot a mis un un siècle à engranger. En conclusion, c’est tout le système social français qui est tenu à bout de bras, à fatigue croissante, grâce à l’augmentation d’une dette qui compense, mais pour combien de temps, une production de richesse qui ne fera que décliner. Et déclinera tant que, comme les vases communiquant, les niveaux ne se seront pas égalisés.

    Répondre
  4. Jaures

    27 mars 2014

    ” Les causes sont à rechercher à la fois dans l’euro ” N’est-ce pas là justement le discours idéologique ? N’y avait-il pas avant l’euro de chômage en France (10,7% en 1994 et 1997) ? L’Angleterre n’a pas l’euro mais doit pour faire baisser son taux proposer des contrats 0 heure et une indemnisation limitée à 360€ durant 6 mois.
    Vous voulez le plein emploi rapidement ? Supprimez le SMIC, les contrats de travail et les indemnisations chômage. Il n’y aura plus de chômeurs mais seulement des pauvres.
    “qui chasse l’épargne des Français hors de France pour créer des emplois partout dans le monde !” Bien sûr ! Le monde entier connait prospérité et plein emploi hormis la France ! C’est bien connu.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      27 mars 2014

      Avant de lire vos élucubrations Jaures, j’avais lu l’excellent article de Thierry Desjardins. Ci joint le link qui vous permettra de percevoir la différence entre entendre et écouter.
      Bonne lecture en espérant que cela puisse influencer votre comportement.

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)