L’infinie médiocrité des débats « à la française »

L’infinie médiocrité des débats « à la française »

Je connais l’économie. J’ai enseigné pendant des années l’histoire de la pensée économique. J’ai traduit et mis à la disposition du public français les écrits de quelques titulaires du prix Nobel d’économie. Je lis la presse internationale et ses rubriques économiques.

Néanmoins, quand je lis la plupart des articles traitant d’économie publiés par journaux et magazines en France, quand je regarde l’essentiel des débats sur le sujet à la télévision française, j’ai du mal à comprendre, et j’ai l’impression d’arriver sur une autre planète.

Il en est ainsi parce que, à quelques exceptions près, ceux qui parlent escamotent des données, partent de présupposés mal fondés ou pas fondés du tout, empilent des notions vides de sens, parce que susceptibles d’être définies de façons si multiples qu’elles peuvent signifier tout et son contraire.

Les dirigeants politiques, en ce contexte, peuvent énoncer des énormités grotesques sans se voir contredits ou critiqués.

Tout devient une question d’opinion, même ce qui est absolument inepte, et les étiquettes valsent aisément.

Jean-Luc Mélenchon fait-il des propositions proches de celles qui ont conduit son défunt ami Chavez à ruiner le Venezuela ? Il fait des propositions qualifiées non pas de monstrueuses, mais de « très à gauche ».
Marine Le Pen fait-elle, sur divers points, des propositions semblables à celles de Mélen­chon ? Inexplicablement, ses propositions à elle sont qualifiées de « très à droite ».

Et tout est à l’avenant, jusque dans la façon dont sont comprises les idées énoncées par Macron ou Sarkozy.

Les principes élémentaires qui permettent de comprendre l’offre et la demande, la profitabilité, les effets de la fiscalité sur la croissance ou ceux du salaire minimum sur le chômage ne sont quasiment jamais énoncés.
Il y a des journalistes économiques et des économistes compétents en France : ils sont, la plupart du temps, réduits au statut de marginaux, et disposent parfois d’un strapontin.

Ce que je viens d’écrire sur l’économie s’applique à quasiment tous les sujets.

Tous les dirigeants politiques et tous les experts médiatiques du sujet en France adhèrent à la religion du « changement climatique ». Je ne suis pas certain qu’ils soient tous croyants, mais je pense que ceux qui ne le sont pas craignent l’excommunication.

Il y a, en France, de moins en moins de chrétiens pratiquants, mais il y a de plus en plus d’écologistes fervents prêts à déclarer que « le débat sur la question est clos ».

Les lubies qu’ils répandent ici et leur font couler du béton et démultiplier les normes dictées par le « développement durable » tuent, ailleurs, dans les pays pauvres, des millions de gens, mais ce n’est pas leur problème.

Ils annonçaient tous, voici quelques années à peine, une pénurie de pétrole et une explosion du prix du baril : le fait que le baril soit à 35 dollars présentement les pousse, gênés, à changer de sujet si on leur en parle.
Des imposteurs prétendant être scientifiques dictent leur loi. Le thème marxiste de l’exploitation de l’homme par l’homme étant usé jusqu’à la corde, ils utilisent celui de l’exploitation de la nature par l’homme. Dès lors que la nature ne parle pas, cela leur laisse le champ libre, et nul n’est autorisé à les confronter aux faits.

Ce que je viens d’écrire sur l’écologie s’applique à l’islam, où, répète-t-on de tous côtés, seul le salafisme pose problème, aux « migrants » qui, avait-on dit, étaient tous médecins, entrepreneurs, et une chance pour l’Europe.

Il n’existe pour ainsi dire pas un seul sujet qui soit traité de manière pertinente, sinon par des publications très minoritaires.

S’il n’existait pas les chaînes du câble, qui permettent de regarder d’autres chaînes que les chaînes françaises, et s’il n’y avait internet, s’il n’y avait le monde dont la première ou la deuxième langue est l’anglais, s’il n’y avait ces publications très minoritaires, je me sentirais très seul. Fort heureusement, il y a le câble, internet, le monde dont la première ou la deuxième langue est l’anglais, ces publications très minoritaires.

Je plains néanmoins ceux qui pensent s’informer et qui imaginent le faire par le biais des grands médias français. Et je ne m’étonne pas que ce pays aille si mal.

Partager cette publication

Comments (63)

  • Hilarion Répondre

    Louis Ferdinand Céline l’immense et sulfureux auteur, sur lequel il vient d’être réalisé un film, a écrit sa thèse de médecine sur le combat de Philippe Ignace Semelweiss pour introduire l’asepsie dans les hôpitaux dans les années 1830. Semelweiss avait découvert que les médecins eux mêmes transmettaient la mortelle fièvre puerpérale qui décimait les hôpitaux hongrois, par le seul fait qu’ils ne se lavaient pas les mains, passant d’une dissection à l’examen des parturientes. Il mena son combat de nombreuses années et finit fou devant la résistance et l’indifférence du corps médical de l’époque, malgré la preuve scientifique qu’il apportait à sa thèse.
    L’économiste Maurice Allais prix Nobel 1988 X Mines de formation, a hésité au début de sa carrière entre l’économie et la recherche fondamentale en physique quantique. Dans un ouvrage publié vers 1990 intitulé « Mon combat pour l’Europe » il chiffrait le coût de l’immigration et en prévoyait les désastres aussi bien au plan humain qu’économique. Il avait aussi prévu la catastrophe résultant de la déconnexion de la finance avec l’économie réelle qui nous sauta à la figure à partir des années 2005. Il dénonça l’organisation européenne qui permettait les délocalisations industrielles grâce au dumping social laissant maintenant étonnées nos « obscures élites » devant ce constat « bein zut alors, on a plus d’usines, comment kça sfait » Le journal le Figaro édita bon nombres d’articles. Maurice Allais fut cependant ignoré par toute la classe médiato/ politique alors que, partant de chiffres, croisant les sources faisant un travail véritablement scientifique à partir de faits vérifiés, il avait prévu vingt ans avant, les événements qui nous accablent maintenant. Son oeuvre étant à contre courant de la doxa il fut soigneusement ignoré. Les médecins de Molière sont moqués, forcés qu’ils étaient de compenser leur insuffisance médicale par une suffisance sémantique.
    Mais par les exemples de Semelweiss et Allais (il en existe d’autres évidemment sans remonter à Galilée) il se répète qu’en France pays dit « cartésien » il ne suffit pas d’avoir raison pour être écouté et que souvent les économistes, les sociologues et quelques autres ne poursuivent de recherches qu’en retenant les éléments qui confortent leurs préjugés débouchant sur un rassurant CQFD.

    08/03/2016 à 21 h 02 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      il paraitrait  » logique  » que si vous avez à l’ origine une formation et des intérêts intellectuels tournés vers les sciences ( [ dures ] il y ait plus de chances d’ avoir un raisonnement scientifique , même en économie, que si vous avez une formation de sociologue …

      08/03/2016 à 23 h 10 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    voici une déclaration de Manuel Valls, prononcée le menton projeté en avant à la manière du Duce, lors de l’ incontournable diner du C.R.I.F. , qui va rabibocher Millière et notre d’J ack avec les socialistes français :

     » l’ antisionisme est synonyme d’ antisémitisme « 

    08/03/2016 à 8 h 20 min
  • druant philippe Répondre

    @Brenus:

    morpionus socialistis est de retour , moi qui pensais qu’ il était dégoûté par l’ accueil rude qu’ on lui réserve sur ce site .
    Je limite mes échanges avec lui au minimum mais jacky ne peut résister à lui rentrer dedans et à multiplier les échanges .
    Même remarque pour QC

    07/03/2016 à 13 h 01 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      entre le d’ Jack et Q.C. les réponses à @ Jaurès sont d’ une part moins nombreuses et surtout moins longues pour le second que pour le premier et d’ autre part habituellement d’ une autre tenue de style ; car voyez vous @Jaurès est quelqu’ un qui a reçu une certaine  » instruction  » ; qu’ il soit mal instruit et de ce fait bien pensant et tout à fait  » contemporain  » ( même s’ il se pense être lui même projeté dans le futur terrestre et riant du progrès … humain ) est incontestablement un fait qui mérite des moqueries car @ Jaurès c’ est un peu  » les femmes savantes  » … pour ce qui est du d’ jack il s ‘agit , médicalement, de toute autre chose

      07/03/2016 à 13 h 29 min
  • BRENUS Répondre

    La « palabre » est relancée entre JOJO ( de retour de Seychelles via son CE) et les NAIFS du site qui s’y laissent prendre régulièrement. Pôvres de vous. Vous êtes bien partis pour vous faire bananer.

    07/03/2016 à 11 h 08 min
  • Jaures Répondre

    « Je connais l’économie. » proclame Millière.
    Que veut donc dire ce préliminaire ? En effet, l’Economie n’étant pas une science exacte, on peut s’y proclamer savant en développant des théories parfaitement contraires à celles d’un autre tout aussi savant.
    Le fait est que des prix Nobel de l’économie ont été attribués à des chercheurs dont les travaux aboutissent à des analyses totalement opposées.
    Millière a enseigné l’Economie ? Fort bien ! Si c’était le cas en 2008, il a ainsi affirmé à ses élèves concernant l’économie américaine: »La croissance fléchira un peu, mais il n’y aura vraisemblablement pas de krach, juste une correction boursière » ( 30/01/2008). On sait ce qu’il est ensuite advenu.
    C’est que justement, l’économie étant liée au contexte et celui-ci étant sans cesse fluctuant, tout discours la concernant relève de l’opinion. Que celle-ci soit plus ou moins éclairée par une réflexion approfondie la rend plus digne d’attention mais en aucun cas indiscutable.
    Le problème de Millière en économie comme en politique est que son opinion précède sa réflexion, ce qui l’amène à des erreurs grossières comme celle que je viens de citer.
    De même pour l’écologie. Je peux comprendre que l’on doute du réchauffement de la planète. On peut cependant être interpelé par un discours tenu par des milliers de scientifiques de toutes nationalités. Ensuite, que nous demandent les écologistes (je ne parle pas des écologistes politiques comme EELV mais de tous ceux que cette science intéresse) ? De favoriser les énergies renouvelables, d’économiser l’énergie, de trier nos déchets, d’évoluer vers une agriculture raisonnée, de limiter la pollution due aux transports et à la production,…
    Quand je lis cela je me dis que, réchauffement de la planète ou pas, tout cela relève du bon sens, sauf à proclamer que l’air pollué et les fruits gorgés de pesticides sont meilleurs pour la santé et que la consommation de pétrole est une bénédiction pour nos amis du Golfe.
    L’écologie est un pari de Pascal: si vous appliquez ses préceptes simples,même s’il n’y a pas de réchauffement climatique, vous y gagnez. Par contre, si vous ne les appliquez pas, vous perdez, et peut-être tout.
    Là encore, l’opinion de Millière précède sa réflexion.

    06/03/2016 à 21 h 37 min
    • Jacky Social Répondre

      @Jaures: Qu’est-ce qu’un krach boursier sinon une correction boursiere? Il n’y a pas eu de catastrophe a proprement parler. Simplement les « etats providance avec les loups » ont du restreindre leur train de vie. Je trouve cela plutot salutaire, sauf si c’est pour relancer le socialisme. Personnellement, j’aurais souhaite un vrai krach boursier dur et irreversible qui foute la social-democrassie par terre. Celui-ci n’a pas du lieu. Et vous m’en voyez vraiment navre. Mais on nous annonce un veritable tsunami avant juillet. Nous verrons bien. Du moment que la social-democrassie creve, pas de probleme. Ce sera dur d’etre entoure par des cons, mais le systeme changera avec ou sans votre laicite hypocrite et votre republique populaire. On va bien rigoler (en toute discretion). Moi, je jouerai les vierges fofolles genre « oh mais quelle injustisse, quel malheur ». Les petites gens vont enfin crever. Mais quel bonheur !!!! Ils auront vote toute leur vie de con et de loser pour leurs fossoyeurs et puis viendront se plaindre ? On va vraiment bien se marer. J’en jouis d’avance avec toute ma haine de ce que vous etes.

      06/03/2016 à 23 h 07 min
      • Jaures Répondre

        « Qu’est-ce qu’un krach boursier sinon une correction boursière? »
        Soit, cher Jacky. En ce cas, pourquoi Millière écrit-il  » il n’y aura vraisemblablement pas de krach, juste une correction boursière » si il s’agit de la même chose ?
        Après, que vous qualifiez de « salutaire » les millions de familles qui se sont retrouvées à la rue, les millions de retraités qui ont perdu leur épargne et ont dû chercher un job, les millions de chômeurs qui ont dû faire face à un déclassement social relève de votre responsabilité.

        07/03/2016 à 10 h 13 min
        • Jacky Social Répondre

          @Jaures: « Après, que vous qualifiez de « salutaire » les millions de familles qui se sont retrouvées à la rue, les millions de retraités qui ont perdu leur épargne et ont dû chercher un job ».
          Dans quel film avez-vous cela? Des millions de familles? Ou ca? Ah ils ont du chercher un job. Ils vivaient donc sur le compte des autres. Et bien, c’est tres bien ainsi. Qu’ils s’assument. N’oubliez pas que les subprimes sont le mefait des administration Carter et Clinton. Par contre, sur le Venezuela, on ne vous entend pas.

          07/03/2016 à 11 h 30 min
          • Jaures

            Depuis 2007, plus de 14 millions de familles ont été expulsées de leur logement aux Etats-Unis.
            Les retraités privés de leurs économies ne vivaient pas « sur le compte des autres » mais sur leur propre épargne.
            Et je ne sais pas pourquoi vous me parlez du Venezuela dont je ne me souviens pas ici avoir fait l’apologie.
            Mais il est vrai que quand je n’écris pas quelque chose vous le fantasmez de vous-même.

            07/03/2016 à 12 h 54 min
          • Jacky Social

            @Jaures: 1) Merci Jimmy – merci Billy.
            Vous faites l’apologie du social-fascism et de l’etatisme outrancier. Le Venezuela est exactement l’aboutissement de VOS fantasmes. Maintenant, je ne vous reponds plus et rejoins mon camp. Palabrez, Jaures. Vous ferz cela tout seul.

            07/03/2016 à 13 h 53 min
    • Jacky Social Répondre

      @Ch’ti Jaures: il n’y a pas besoin de krach boursier/correction boursiere pour ruiner une societe. Le Venezuela nous apporte un exemple tres concret sur un plateau d’argent de la ou mene le socialisme a visage humain qui vous fait tellement bander, Jaures, avec la debandade que l’on sait genre « on n’a pas voulu ca »: Socialism Has Created a Humanitarian Disaster in Venezuela
      By Juan Carlos Hidalgo

      This article appeared on City A.M on February 29, 2016.

      Venezuela’s accelerating economic meltdown is rapidly turning into a full-fledged humanitarian crisis. For too many in that country, the pervasive shortages of food, medicine, electricity, and other basic goods are making everyday life a nightmare. It is Venezuela’s version of the “winter of discontent,” except that it has been brewing for much longer and its unfolding consequences are far more frightening.

      Margaret Thatcher’s dictum that the problem with socialists is that “they always run out of other people’s money” faced a unique challenge in Venezuela: during the course of a decade and a half, the government received nearly $1 trillion in oil revenues— the equivalent in today’s money of more than seven Marshall Plans. This was enough to mask the effect of hundreds of expropriations, stifling economic controls, and otherwise running the private economy into the ground.

      Venezuela’s accelerating economic meltdown is rapidly turning into a full-fledged humanitarian crisis.

      Part of the windfall was spent on social programmes, which temporarily improved some social indicators and made the regime popular among poor Venezuelans. But a couple of years ago, the then minister of education admitted that the aim of the regime’s policies was “not to take the people out of poverty so they become middle class and then turn into escuálidos” (a derogatory term to denote opposition members). In other words, the government wanted grateful, dependent voters, not prosperous Venezuelans.

      What defenders of the Bolivarian revolution have seldom acknowledged is that a significant portion of the oil revenues was simply stolen. It is difficult to specify an exact figure thanks to the government’s opaque finances, but two former ministers-turned-critics claim that it amounts to $300bn— an estimate consistent with independent analysis. No wonder Transparency International ranks Venezuela alongside Haiti as one of the two most corrupt countries in the Western Hemisphere.

      Thatcher’s axiom did eventually catch up with Venezuelan socialism. Even when oil prices were hovering above $100 per barrel, the government’s finances went increasingly into the red. Now that a barrel of Venezuelan crude is trading at only $25, the situation has reached a breaking point. External debt has gone up by 115 per cent in the last decade and inflation is out of control: the IMF says it will reach 720 per cent this year. The situation is so bad that the government recently had to use 36 Boeing 747 cargo planes to import five billion notes of its worthless currency.

      Behind the macroeconomic figures is a deepening humanitarian crisis. The government lacks the dollars to pay for imports which, compounded with price controls and their devastating effect on production, has caused widespread shortages. People queue for hours only to find empty shelves in government-run supermarkets. Even if they’re lucky, they can only buy a few products— in return for which they must undergo fingerprint scanning under the country’s rationing system. A national poll found that the percentage of Venezuelans eating two or fewer meals a day increased by more than 10 percentage points last year. Looting is now a common occurrence.

      The economic crisis is having a particularly nasty impact on healthcare. According to the Venezuelan Pharmaceutical Federation, only 20 per cent of the drugs that doctors require are available. People must rely on social media to scout the country for medications for their loved ones. The lack of spare parts means that much medical equipment is useless: 86 per cent of X-Ray machines are out of service, for example. “Babies born prematurely are dying like little chicks” was a February headline of El Nacional, Venezuela’s last independent daily. It quoted a resident doctor in one of the public hospitals saying that, due to the shortages, they cannot save the lives of all patients. “We are operating under war conditions,” she said.

      The reaction of the government, when it is not jailing opponents or shutting down media outlets, has been farcical. It recently encouraged people to create “urban gardens” so they can grow their own food. President Nicolás Maduro even claimed that he had 60 laying hens. One man told the US National Public Radio that he tried to follow the President’s example by buying 30 chickens, but he could not find feed for the birds, so his family ended up eating them all.

      Not long ago Jeremy Corbyn, Ken Livingstone, and other Labour bigwigs were praising this Bolivarian revolution. Sycophantic Hollywood stars, such as Sean Penn and Oliver Stone, flocked to Caracas to voice their admiration for its socialist policies. The lovefest continued even when many of the aforementioned problems were becoming apparent. Today, all we hear from them regarding Venezuela is deafening silence.

      06/03/2016 à 23 h 16 min
      • Jacky Social Répondre

        @Jaures: ainsi que a derniere phrase du texte l’indique pour Sean Penn, Oliver Stone et autres zozollywodiens (Today, all we hear from them regarding Venezuela is deafening silence), votre silence Jojollywoodien sur le Venezuela est assourdissant. On vous comprend !!!!

        07/03/2016 à 12 h 03 min
    • Schaïssé Répondre

      [email protected] mangez-vous halal ou casher ?

      06/03/2016 à 23 h 40 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      Il n’ existe pas de Prix Nobel d’ Economie … seuls existent les Prix Nobel de Littérature, de Médecine – Biologie, de Physique-Chimie et cette curiosité morale créée ( par esprit de contrition ? ) par le plus  » illustre  » inventeur et fabriquant d’ explosifs : le Prix Nobel de la Paix

      d’ autre part Mr Guy Millière précise avoir enseigné l’ Histoire de la pensée économique … ce qui apparemment ne semble pas l’ avoir conduit à affirmer des avis moins péremptoires et donc plus prudents en … économie

      pour ce qui concerne la réflexion pseudo-logique et bien  » littéraire  » entre le pari de Pascal et le réchauffement climatique [ pour parti anthropique ] ce n’ est pas une très bonne idée de votre part ; il suffit de ne pas dire  » écologistes  » mais  » écologues  » pour être non plus dans la philosophie  » religieuse  » mais dans la logique rationnelle et c’ est de cette dernière que vient la connaissance … scientifique !

      la neige était elle bonne ? avec vous vu des coqs de bruyères ?

      07/03/2016 à 12 h 09 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    Iran ( presse italienne ) : …

     » le milliardaire Zanjani condamné à mort pour … corruption  »

    sans aller jusqu’ à cette … extrémité ( … islamique ) on pourrait, chez nous, octroyer à nos corrompus quelques années de travaux forcés … non ?

    06/03/2016 à 14 h 28 min
  • BRENUS Répondre

    @QC. Votre ami JOJO n’est pas en burn-out. Mais tout bonnement en « stage de réflexion profonde sur les bienfaits du parasitisme social en France (avec un petit « f » comme il se doit). Ceci aux Seychelles grace à une subvention spéciale de son syndicat, toujours prompt à prendre en compte le bonheur des défenseurs des opprimés. Amen.
    Qu’on se le dise! Ne désespérez pas, vous allez le voir revenir plus en forme que jamais. Tel que le souhaitent les 4V ! re-amen. Et awoué.

    06/03/2016 à 12 h 12 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    François Hollande avait bien dit que :  » ce gouvernement serait un gouvernement de combat  » et c’ est ce qu’ il est effectivement : ils s’ égorgent entre eux !

    04/03/2016 à 13 h 16 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    je prend la place de @ Jaurès actuellement en …  » burn out  » sévère !

    Monsieur Guy Millière nous affirme qu’ il  » connait l’ Economie  » puisqu’ il l’ a … enseignée ( mais sans doute jamais pratiquée en version réelle ) ou plus exactement qu’ il a enseigné  » l’ Histoire de la pensée économique  » … Personnellement j’ ai ( à un modeste niveau ) enseigné la thérapeutique après … l’ avoir pratiquée … ce qui m’ a permis d’ avoir mon propre jugement sur … l’ Histoire de la Médecine … je ne pense donc pas avoir trop d’ a priori dogmatiques puisque je me suis contenté de transmettre un savoir soumis à l’ esprit critique de l’ expérience ! de même en politique !

    03/03/2016 à 16 h 03 min
  • druant philippe Répondre

    @jacky :

    cette Belgique méritait d’ être défendue non seulement pour la qualité de ses voitures et motos mais aussi pour ses produits alimentaires et ses produits industriels remarquables .
    Helas , le pays est en voie d’ écroulement et pas seulement sous l’ action de Bartounet : le conglomérat MRPS y a pourvu avec di sodomito , monsieur patate , ce plat de nouilles aussi répugnant que son père Big Loulou , l’ instit gauchiste ! et l’ effroyable Open Vld , saloperie mondialiste !

    03/03/2016 à 13 h 01 min
    • Jacky Social Répondre

      Ce pays-la me manque. Tout etait possible. Petit par la taille, mais grand par la qualite de ses produits et de ses gens (creatifs, innovateurs). Vous imaginez si la France, l’Ukraine ou la Turquie (Leopold II voulait envahir la Turquie. Ses plans furent abandonnes au profit du Congo, cible plus realiste) avait ete belge? Cette Belgique-la etait vraiment liberale et capitaliste. Elle reussissait. Aujourd’hui elle est comme la France: etatiste, socialiste, islamiste, subsidiee, ecolo-duraaaable, di-rupo-taxaaaable, socialo-equitaaaable et desequilibree avec une Flandre riche et conservatrice et une Walbanie arrieree, pauvre comme Job, exsangue, sacrifiee sur l’hotel de la pourriture socialiste que sont les incompetents du MRPSCDHalalEcoloPTBFNRTLRTBF. Quant a la NVA, ou sont les fameuses grandes reformes economiques qui devaient nous liberer de l’etat? Hein elles sont ou? La NVA est un PS light, mais un PS quand meme. La deglingue a commence avec les greves fascistes de 1961 (Cools, Renard) et s’est poursuivie vers la fin des annees 80 avec notre Obama a nous: Zean-Luxe Dehaene, avec sa dette abyssale et ses taxes a n’en plus finir. La Belgique, c’etait la folie russe (notamment la Place Rouge et la GP de Bxl sont faites avec le porphyre des carrieres de Quenast), Jean Jadot et ses chemins de fer en Chine, le Transsiberien, les trams de Moscou, Tashkent, Tiflis ou St Petersbourg, l’Orient-Express, les mines Solvay, le Baron Empain et Heliopolis, Raoul Warocque, John Cockerill, Browning, Saive et la FN, Leopold II, le Pere Damien et Hawaii, nos Prix Nobel(ges) (Beernaerts, Pire, Heymans, Bordet), et tant d’autres. N’oublions pas l’Union Miniere ou la Brugeoise et Nivelles. Aujourd’hui, comme figure interessante, nous avons donne l’actuel ministre des finances conservateur-liberal a l’Australie. Mais il est australien et pour des raisons etranges il n’a pas tres envie de rentrer au pays des dirupovres. L’inventeur du plastique (Baekeland), du moteur a explosion (Etienne Lenoir), du saxophone (Adolphe Saxe) et de la Theorie du Big Bang (le chanoine Georges Lemaitre). Et alors vous avez ces petits cons de francais qui viennent faire « le Belge une fois ». Non mais. Savent-ils qui est Renquin Sualem et sa Machine du Marly? Nos groupes pop: Hooverphonics, Vaya con Dios, Machiavel, Wallace Collection (et Daydream), Clouseau. Nos acteurs: Patrick Bauchau, Mathias Schoonaerts, JCVD qui ont perce aux USA. Ou encore Helena Noguerra, Bernard Yerles, Jean-Claude Drouot, Alexandra Vandernoot (Delanoix pour les francais). Y a pas que Poelevoorde. Nos chanteurs: Maurane, Axelle Red, Brel ou Rapsat. Ou meme Lara Fabian. Et pourquoi Pasternak avait-il choisi de faire de Lara la fille d’un ingenieur belge dans Docteur Jivago? Ce pays avait une aura et une renommee internationales. La gauche a bien reussi son travail de sape. On la felicite.

      03/03/2016 à 14 h 08 min
      • Le Ket Répondre

        @ Jacky Social :
        la BELGIKSKE petit paradis ? C’était mieux « avant » ?

        C’était du temps où « Bruxelles brusselait » ?
        A l’époque où Antoinette SPAAK déclarait : « Bruxelles aux Bruxellois » ?

        Où NOLS, le bourgmestre alcolo de Schaerbeek installait dans son Hôtel de ville des guichets séparés pour les flamands et les francophones (et pour les germaniques rien!) ?

        Une époque durant laquelle 1 seule banque ( la Société Générale) détenait le pouvoir de décision dans les 50 plus importantes sociétés industrielles du pays ?

        Une période qui permettait à un ministre d’Etat, ministre de la Défense, chrétien, (Paul van den Boeynants) de détourner des fonds publics par milliards, et se livrant à des dizaines de fraudes, comme l’a énoncé le Président Amorès lors du prononcé du jugement contre ce mafieux, image représentative de la majorité de la population :  » Vous êtes un fraudeur viscéral et invétéré ! » en juin 1985 ?

        Un petit pays qui a aussi acquis une aura et une renommée planétaire à cause d’un petit yaourt qui a causé la perte d’un malade sexuel, l’innommable DEROCHETTE, assassin-sodomite de la petite Loubna Ben Aïssa ? Bien avant la bande à DUTROUX ….et ses implications dans les hautes sphères de l’Etat ?

        Pays où la fraude fiscale est un sport national et le chômage érigé en profession depuis plus de 40 ans ?

        Où la mafia libéro-écolo-socialaud-capitaliste se répartit les ministères avec l’aval des syndicats ?

        Où la liberté de presse, de conviction, de réunion et d’expression est un monopole des pourriticards aux manœuvres?

        Où, comme en France, le Régime interdit toute déclaration, toute réunion ou manifestation nationaliste ?

        Depuis 70 ans , la Belgique a été gangrénée par un gang de corrompus qui a érigé le mensonge et la désinformation comme ligne de conduite et où il est possible qu’un ministre de l’Intérieur nie ses responsabilités après le drame du Heysel entre supporters anglais et italiens, quand il savait pertinemment que 48hres avant le match, les hooligans arrivaient à Bruxelles pour se battre ?

        Un petit pays où la Justice ferme les yeux et la police baisse les bras? Exemple de la commune de Molenbeek où depuis des décennies les terroristes de l’ETA, des CCC et des djihadistes d’Al Qaïda qui ont abattu le commandant MASSOUD, disposaient de bases de repli ? Sans que les services secrets soient au courant ?

        OUI, une Belgique libérale et capitaliste dont le roi Léopold 2 disait :  » Petit pays, petit peuple, petit esprit »….et dont la capitale se désigne maintenant comme Brüsselabad, capitale de l’Eurabia avec 60% de population d’origine étrangère selon le sociologue Vertongen de l’Université de Gand !

        Pour ma part, si je n’ai pas choisi mon lieu de naissance, ni ma nationalité, je les assume, sans regrets ou amertume : avec réalisme !

        03/03/2016 à 15 h 02 min
        • Jacky Social Répondre

          Le Ket: comme vous l’avez dit – c’est le declin depuis 70 ans. J’ai situe le grand tournant aux greves facho de l’Hiver 1960-61. Mais tout ce que vous avez ecrit est egalement rigoureusement exact. Quant a L-II, replacons les choses dans leur contexte. Le Roi savait que le pays etait beaucoup trop petit et qu’un pays doit s’etendre. En Europe, c’etait impossible. C’etait un visionnaire et un ambitieux. Tout le monde ne peut pas etre comme ca. Lui avait trouve l’expansion economique a travers l’industrie et le commerce et puis vint le Congo. Tout le monde condamnait le Congo belge evidemment. Par envie et par jalousie. Mais L-II l’a jouee fine et a bien eu tous ces hypocrites en les montant les uns contre les autres. Aujourd’hui, après votre description et la situation actuelle, pensez-vous qu’on a touché le fond?

          03/03/2016 à 15 h 22 min
          • Le Ket

            @ Jacky Social : « pensez-vous qu’on a touché le fond ? »

            Ma réponse est NON ! Et cette situation est comparable à celle que connaissent aussi d’autres pays d’Europe, comme la France, les Pays-Bas, l’Italie ou l’Espagne entre-autres…

            RIEN ne changera, parce que le Système a bien compris que les Européens (en majorité) attachent une extrême importance à leur niveau de vie, aux droits z’acquis et à la Coupe d’Europe de foot !

            Tant que les assiettes seront pleines, personne de bougera !

            Panem et circenses ! Et les gouvernements feront tourner les planches à billets jour et nuit, afin de contenter 500 millions de mougeons (hybride du mouton et du pigeon) abrutis par la télé et lobotomisés par le désinformation permanente.

            Heureusement, les mêmes causes produisent les mêmes effets et il n’est pas exclu que dans l’avenir, un GROS krach bancaire et financier ne vienne ramener sur Terre ceux qui ont cru que les arbres grimpaient jusqu’au ciel !

            03/03/2016 à 16 h 20 min
        • Jacky Social Répondre

          Le Ket: Vous avez oublie les Tueurs du Brabant, la « Chaudiere de Carcassonne » installee en noir dans sa seconde residence par le camaraaaade Claude DePSpigheleer (de rien), vice-bourguemaitre de la tres prospere et rutilante ville de Charleroi, les scandales des lodgements sociaux, la Douche en plaque-or de la marxiste Marie Arena, la Onckendaele Inc., l’Affaire des Trois Guy et des helicopters Agusta, les caisses noires des syndicats au Luxembourg, etc, etc.. Vous remarquerez au passage que la plupart de ces affaires sont etroitement liees au bon vieux Pehesse des grandes consciences donneuses de lecons.

          03/03/2016 à 15 h 35 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        vous oubliez entre autres :

        … Arthur Poirot ( sic ) , Georges Simenon , Hergé, quoique ces deux derniers aient été plutôt de bons … collaborateurs, ainsi que Hugo Claus ***, Ensor , Soulage etc …. enfin tous les vrais Grands quoi !

        *** et là je n’ ose pas vous parler du Néerlandais Harry Muslisch né d’ un père austro-hongrois nazi convaincu et d’ une mère … Juive

        03/03/2016 à 15 h 06 min
  • Schaïssé Répondre

    d’[email protected] les voitures belges sont les meilleures; elles ne tombent jamais en panne !

    03/03/2016 à 9 h 55 min
    • Jacky Social Répondre

      Ecoute mon ch’ti, la Belgique produisait plus d’une dizaine de marques de voiture jusqu’en 1940, dont la Minerva, qui depassait Rolls Royce en charisme, technologie et confort, pendant que votre pays produisait des citroen pour les FFI et la milice. Citroen a survecu (merci l’etat et le pognon des autres), mais bon, aujourd’hui il faudrait me payer pour rouler dans ces charettes ridicules et ultra-moches pour francais tres moyens qu’ont pas les moyens. Aujourd’hui, on produit encore la Vertigo par exemple. Mais c’est pas pour les p’tits pooofs. Ca va?

      03/03/2016 à 10 h 16 min
      • Raspoutine Répondre

        Jacky;à André Citroen étit juis, et pourtant son entrepise a fourni la Milice et les FFI – C’est seulement Louis Renault qui a payé pour tous constructeurs autoS

        03/03/2016 à 21 h 11 min
        • Raspoutine Répondre

          André itroen était Juif

          03/03/2016 à 21 h 11 min
          • Jacky Social

            Et alors? Votre idole Trotsky etait juif aussi. Et alors?

            03/03/2016 à 21 h 43 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

          la famille Renault avec la famille Dassault chez les grands industriels : le C.N.R. et de Gaulle ont fait deux lots : un lot pour les communistes, un autre pour le capitaliste tous les deux gavés par le contribuable

          04/03/2016 à 10 h 56 min
      • Raùs Répondre

        [email protected] AAAh la Belgique fabriquait 10 marques voitures avant 1940 ? Vous m’en apprenez des choses ! A part Minerva pouvez-vous me donner les noms des 9 autres parques disparue ? Cela m’intéresse beaucoup pour compléter ma collection ! Merci d’avance

        04/03/2016 à 15 h 48 min
        • Jacky Social Répondre

          Imperia, Alatac, Brossel, Pinart, Pipe, Nagant, Excelsior, Speedsport, Vivinus, FIF, FN, EDRAN, Antoine. La plupart de ces marques ont disparus pour cause de rachat, d’insucces commercial ou de guerre mondiale. Aujourd’hui, il reste Gillet et Edran. Je ne suis pas collectionneur de voitures miniatures, mais j’aime l’histoire de l’economie, des sciences et des techniques. Et connaissez-vous La Jamais Contente de Mimile Jenatzy qui est la premiere voiture a avoir depasse les 100 km/h en 1899/1900 ? C’etait une voiture electrique !!!

          05/03/2016 à 10 h 56 min
  • Hilarion Répondre

    Je suis en train de relire les mémoires du Général Piotr Grigorenko qui devint dissident. Il explique comment il lui a fallu dépasser la cinquantaine dans les années 55/60 pour découvrir son complet aveuglement à propos du régime soviétique, alors qu’il avait vu durant des décennies tous les malheurs et les crimes occasionnés par ce régime.
    Ce constat est le même qu’avait fait Soljénitsyne, resté lui aussi, longtemps admirateur d’un régime totalitaire, n’interprétant répression et crimes que comme nécessité à l’application d’une doctrine infailliblement bénéfique au peuple. Le déni fut a fortiori bien plus fort en Occident, Gide à son retour d’URSS ayant été parmi les premiers à subir les foudres des communistes et de leurs mouvances lorsqu’il émit des doutes sur la réalité du bonheur en Union soviétique. Il a fallu l’effondrement de l’URSS en 1990 pour que ce que l’on appelait les « intellectuels » baissent le ton devant l’évidence de l’échec du communisme, défendu, avec aplomb et arrogance jusque là, alors que la vérité sur la vie derrière le Rideau de fer était bien connue et depuis fort longtemps
    Le Prix Nobel d’économie Maurice Allais, expliqua dans les années 1990 que dans une Europe aux économies non homogènes, aux coûts de production incomparables, on verrait disparaître l’industrie française. Aucune disposition ne fut prise, bien au contraire. Résultat vingt ans plus tard, le nouveau « Billancourt » est en Roumanie…mais les chômeurs eux sont toujours à Billancourt. (pour ne prendre qu’un exemple). Comme le déménagement de l’industrie n’était pas suffisant on a ajouté les travailleurs détachés qui seraient au nombre de 300 000. Ces travailleurs viennent prendre en France des emplois qui ne sont pas délocalisables, bâtiments, différents services… mais là encore avec des conditions sociales les mettant hors concurrence des entreprises françaises. Avancer ces arguments pourtant évidents pour expliquer une large part du chômage, c’est se retrouver là encore confronté au déni, parce que la doxa des frontières grandes ouvertes et de la concurrence n’importe comment est la plus forte.
    Déni toujours avec ces sinistres affaires de Cologne et autres villes du Nord de l’Europe ou il fut impossible de cacher les faits devant l’énormité ce qui s’était produit. Mais ou néanmoins diverses justifications tendant à minimiser l’événement intervinrent, dont bon nombre laissant pensif sur l’équipement neuronal des ciboulots émetteurs. La Maire de Cologne invitant les futures potentielles victimes à s’assurer d »une distance d’un bras avec l’agresseur possible, tandis que notre Clémentine Autain expliquait qu’il n’était absolument pas nécessaire d’être musulman et immigré pour être violeur, à preuve le nombre de femmes violées par l’Armée Rouge en 1945 !
    La conclusion est que lorsqu’un esprit est formaté autour d’une idée, et même s’il s’agit d’un individu doté d’une intelligence et d’une culture de bon niveau, cette idée sera préférée à une réalité qui lui est contradictoire… tout au moins tant qu’elle restera suffisamment loin pour ne pas lui causer de préjudice. Et si la réalité vient contredire cette idée, elle sera niée par tous les moyens, y compris l’absurde, s’imposant mauvaise foi à soi même.

    02/03/2016 à 19 h 09 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      vous allez attirer sur vous la foudre de Jupiter @Jaurès , bien absent ces jours ci sur le blog et sans doute en train de préparer le torpillage de la Loi Scélérate el ,Khomri à moins qu’ une méchante  » grippe  » le prive de son  » travail « 

      02/03/2016 à 19 h 36 min
  • Raùs Répondre

    [email protected] dreuz c’est raciste, un peu ?

    02/03/2016 à 18 h 49 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      improbable ! Dreuz est un site pro-sioniste ; vous allez vous attirer le courroux élu de B.-H. L.

      02/03/2016 à 19 h 39 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        et celui de d’ Jack ! c’ est fait

        02/03/2016 à 20 h 11 min
      • Raùs Répondre

        [email protected] ben oui, les juifss ont racistes!…un peu…

        02/03/2016 à 23 h 48 min
      • Raùs Répondre

        [email protected] BHL est effondré en ce moment; car sa soeur vient de se convertir au Christianisme

        02/03/2016 à 23 h 55 min
      • Schaïssé Répondre

        [email protected] les Juifs ne sont donc pas racistes – seulement les Goys quoi !

        06/03/2016 à 10 h 24 min
    • Jacky Social Répondre

      Je suis pro-Israel. En quoi dreuz est-il raciste, mon ch’ti?

      02/03/2016 à 20 h 08 min
      • Schaïssé Répondre

        d’[email protected] ça veut dire quoi pro-Israel ? Soyez aussi pro- belge.

        02/03/2016 à 23 h 57 min
        • Raùs Répondre

          Schaïssé@ le Jacky est pro-Israel espérant que tous les Juifs dégagent

          03/03/2016 à 0 h 00 min
        • Le Ket Répondre

          Etre « Pro-Israël » est-ce faire la promotion de la construction d’un mur efficace de 185 km de long entre la communauté arabe et juive ?

          Quand on se déclare « pro-Israël » on défend donc les intérêts de l’Etat hébreux dans tous les domaines de sa politique, y compris de colonisation dans les territoires occupés ?

          Etre « pro-Israël » est-ce accepter que l’on entasse des millions d’individus sur 2 km2 ?
          Que l’on se torche le cul avec les résolutions de l’ONU depuis 1948 ?
          Et que l’on soutien le Front Al-Nostra par tous les moyens pour combattre la Syrie ?

          Etre « pro-Israël » implique-t-il aussi l’obligation d’aller tous les ans à Yad Vashem et de passer ses vacances sur les plages d’Atlit ?

          03/03/2016 à 15 h 21 min
          • quinctius cincinnatus

            on ne vous a pas dit , en Belgique, qu ‘ être opposé au pan-sionisme, c. à d. être contre l’ occupation des territoires  » palestiniens « , ceux qu’ on dit  » occupés « , c’ était être de facto anti-sémite ? devriez lire B.-H. L. dans  » Le Point  » !

            03/03/2016 à 15 h 52 min
          • Le Ket

            @ quinctius : en Belgique, que ce soit à Anvers ou à Bruxelles, résident de fortes concentrations d’ashkénazes et de sépharades (qui se détestent) qui, au travers de leurs lobbies, défendent les intérêts de l’Etat hébreux.
            Quant à BHL, je lis ses tribunes dans le Point d’un « derrière distrait »….

            03/03/2016 à 16 h 30 min
          • Jacky Social

            Le Ket: ma reponse est OUI a toutes les questions. Et je m fous de votre ONU.

            03/03/2016 à 19 h 05 min
          • Jacky Social

            C’est quoi votre probleme?

            03/03/2016 à 19 h 07 min
          • Jacky Social

            Je ne sais pas pourquoi, le Ket, mais je prefererais un Bruxellead-Vashem au Bruxellabad actuel.

            03/03/2016 à 19 h 41 min
          • Raùs

            le [email protected] à longueur d’année les européens sont traités d’antiSémites par des Juifs, ou des porte-paroles. c’est du racisme envers les non-juifs par les Juifs.

            05/03/2016 à 5 h 42 min
      • Albert Bertold Répondre

        « Lorsqu’on n’aime un message, inutile d’en discuter, il suffit d’insulter son auteur. »

        Quelle insolence de demander en quoi Dreuz est raciste, vous êtes tombé sur la tête ?

        Depuis quand les gens qui insultent ceux dont ils n’aiment pas l’opinion devraient-ils apporter la preuve de leurs accusations fantaisistes ?

        03/03/2016 à 12 h 54 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    Monsieur Millière ne soyez pas si sévère ; il existe assez souvent de  » BONS  » articles ( généralistes ) traitant de l’ Economie par exemple dans  » l’ Opinion « ,  » le Figaro « , parfois même dans  » Le Point  » et dans  » les Echos  » … le tout est de re-connaître les …  » BONS  » auteurs

    01/03/2016 à 23 h 39 min
  • Jacky Social Répondre

    @Guy Milliere: encore une fois, votre texte apporte une lumiere juste sur la situation. Notez que je n’ai pas besoin de vous. Vous n’etes pas mon maître a penser. On se rejoint a peu pres sur tout, a part peut-etre sur la Foi. En lisant votre texte, j’ai beaucoup souri, mais peu ri car tout ce que vous ecrivez est ce je ressens point par point. La difference est que vous etes poli comme un Guy Moliere. Je viens de passer mon temps (beaucoup trop de temps) a combattre tous les Jaures du site notamment sur l’article de Mme Joslain. C’est fou les prejuges et les gens qui viennent soi-disant avec des arguments qui n’en sont pas. Il est impossible de discuter. Ils en sont toujours a « Bush est con », quoi qu’ils en dissent et quoi qu’on fasse (le lavage de cerveaux est effrayant – une grande reussite de la gauche). Il n’y a aucune analyse possible, aucun debat digne de ce nom. Evidemment, avec moi, ca vire au mepris, a l’invective et a l’insulte. Vous avez fait les frais egalement de leurs investives et insultes. Je vais certainement abandoner ce site pour de bon et revenir sur dreuz. Mme Joslain devrait venir sur dreuz aussi, le reste etant a jeter de toutes facons.

    01/03/2016 à 20 h 33 min
    • Schaïssé Répondre

      [email protected] et c’est qui votre maître à penser ?

      02/03/2016 à 18 h 33 min
      • Jacky Social Répondre

        Mais vous Maitre Schiasse. Votre pensee est unique.

        02/03/2016 à 20 h 07 min
        • Schaïssé Répondre

          [email protected] vous me confondez avec Enrico maChiasse, hein !

          02/03/2016 à 23 h 51 min
          • Jacky Social

            Non avec la marque roumano-francaise de voiture pourrie Dachiasse.

            03/03/2016 à 7 h 49 min
          • quinctius cincinnatus

            alors là vous versez dans la diarrhée verbale anti-sémite ! Enrico est naturellement, objectivement, sociologiquement nul , inutile de l’ insulter !

            03/03/2016 à 15 h 15 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        Schaïssé, vous voyez, notre d’ Jack retombe aussitôt dans le domaine où il se plait : celui de la scatologie ! c’ est bien dommage parce qu’ il peut avoir des éclairs sinon de génie ( nous n’ en avons pas ) au moins de lucidité politique

        02/03/2016 à 20 h 16 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: