L'Italie commence la rigueur par les hauts fonctionnaires et la finance

Posté le mai 26, 2010, 12:00
46 secs

Une fois de plus, Silvio Berlusconi, que la presse française présente comme un clown
parce qu’elle est incapable d’expliquer sa réussite, prend des mesures que les politiques français sont bien incapables de s’imposer, pour le malheur de nos contribuables

 

Selon une source gouvernementale citée par l’AFP, le salaire des ministres devrait être réduit de 10% pour la
partie dépassant les 80.000 euros par an, tandis que la rémunération des hauts fonctionnaires gagnant entre 90.000 et 130.000 euros par an serait diminuée de 5% et celle des
hauts fonctionnaires gagnant plus de 130.000 euros de 10%. Les autres fonctionnaires verront leurs salaires gelés jusqu’en 2012.

  Les subventions aux partis politiques seront divisées par deux.

 

 

Le gouvernement va par ailleurs augmenter la fiscalité sur les stock-options et sur les
bonus des hauts dirigeants d’entreprises privées. Selon la presse italienne, elle devrait être de 10%.

 

Au final, c’est un plan d’austérité de 24 milliards d’euros que le gouvernement de Silvio
Berlusconi
devait approuver, au cours d’un conseil des ministres qui se tiendra à 18 heures,ce mardi. Cette enveloppe de mesures d’austérité doit permettre au gouvernement de tenir son
engagement de ramener le déficit public à 2,7% du Produit intérieur brut (PIB) en 2012 contre 5,3% en 2009.