Loi Avia

Loi Avia

La députée LREM Laetitia Avia a déposé en mai 2019 une proposition de loi visant à lutter contre la haine sur internet. Elle ne s’attendait peut-être pas à ce que ce texte soit approuvé, mais chaque député rêve de donner son nom à une loi. Cette loi n’obligeait même pas de passer par la justice, l’appréciation des contenus à bannir étant donnée à des entreprises privées. Heureusement, le Conseil constitutionnel a retoqué la loi, refusant que les réseaux sociaux, tels Twitter ou Facebook, soient autorisés à se prononcer sur la simple base d’un signalement d’un de leurs utilisateurs, sans l’intervention d’un juge. Le texte portait donc « une atteinte à l’exercice de la liberté d’expression et de communication qui n’est pas nécessaire, adaptée et proportionnée ». En Allemagne, qui possède une loi du même type, les trois quarts des Allemands estiment désormais devoir faire preuve de prudence sur la question des migrants, ainsi que sur toute référence au nazisme et un peu moins de la moitié des sondés considère la même chose pour des sujets tels que le patriotisme ou l’homosexualité. Mais le véritable scandale, c’est qu’une telle loi ait été approuvée par l’Assemblée et par le gouvernement français !

Partager cette publication

(2) Commentaires

  • OMER DOUILLE Répondre

    « Vive les aviatrices, mon frère, vive les aviatrices, elles ont le manche entre les cuisses, vive les aviatrices »
    Sur l’air des lampions, bien sûr.

    02/07/2020 à 1 h 08 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    L’aviatrice a été désinguée par les Me262 du Conseil Constitutionnel.
    Son vieux biplan en toile et ossature bois n’avait aucune chance.

    Pour ne pas se brûler il faut éviter de s’approcher trop près du fourneau.
    Espérons qu’elle a appris la leçon.

    24/06/2020 à 15 h 21 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: