Lois liberticides et danger « fasciste »

Posté le 07 février , 2017, 1:32
5 mins

La caste politico-médiatique ne cesse de gémir sur le fait que le FN serait « aux portes du pouvoir ».

J’avoue que, pour ma part, j’ai des doutes sérieux sur ce scénario.

Bien sûr, dans le contexte actuel, pratiquement tout peut sortir de l’élection présidentielle de 2017 y compris la victoire de Marine Le Pen.

Cependant, pour que cette victoire puisse avoir lieu, il faudrait réunir des conditions qui me semblent, pour l’heure, assez peu vraisemblables.

Il faudrait d’abord que Marine Le Pen se trouve au deuxième tour face à un candidat de gauche. Les difficultés actuelles de François Fillon rendent la chose envisageable, mais loin d’être certaine.

Surtout, il faudrait que Marine Le Pen ait envoyé des signaux à l’électorat de droite traditionnelle pour que ce dernier puisse la rejoindre au 2e tour. Il semble qu’il y ait des frémissements en ce sens depuis quelques jours, mais il est trop tôt pour dire si cela constitue une véritable inflexion stratégique.

Enfin, le succès du FN aux prochaines élections dépendra largement de la situation politique du moment. Si de nouveaux attentats ont lieu, le débat portera principalement sur l’immigration et l’attitude à adopter face à l’islam radical – sujets sur lesquels le FN a une forte avance sur tous les autres partis. Sinon, le débat portera principalement sur l’économie – sujet sur lequel le FN n’a, à ce stade, guère de légitimité dans l’opinion publique (même s’il pourrait objecter avec raison que, vu les résultats obtenus par les gouvernants « patentés », n’importe qui ferait mieux !).

Mais acceptons, momentanément, l’hypothèse de la nomenklatura sur le FN aux portes du pouvoir.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que, dans cette hypothèse, nos valeureux gouvernants mènent une politique étrange – dans le silence assourdissant des commentateurs.

La caste politico-médiatique est, en effet, persuadée que le FN est une résurgence des partis fascistes des années 1930.

Donc qu’il est un danger pour les libertés publiques.

Or, depuis des années, et cela s’est encore intensifié au cours du présent quinquennat, les lois liberticides s’amoncellent.

Désormais, on peut interdire un site internet sans passer par la justice ou mettre un opposant sur écoute sur simple décision administrative.

Dans quelques jours, la notion loufoque de délit d’entrave numérique à l’avortement va entrer en vigueur et elle implique que l’État se proclame compétent pour dénoncer une « fausse information ». C’est-à-dire qu’il impose une « vérité officielle ». Les lois Pleven, Gayssot et compagnie ont fait, si je puis dire, des petits !

Naturellement, l’État ne s’en tiendra pas au sujet de l’avortement, ni à l’histoire.

Si la possibilité même d’une vérité officielle est acceptée sans réaction, nous aurons rapidement des vérités officielles dans tous les domaines.

Imaginons maintenant que le FN parvienne effectivement au pouvoir. Si les frayeurs de la caste jacassante sont fondées, il est bien évident qu’un parti « fasciste » saura faire bon usage de lois prévoyant l’existence de vérités officielles…

Il est vrai que le PS est familier de ces privations de libertés publiques préparées au nom des droits de l’homme. Se souvient-on que le fichier des Juifs, qui fut utilisé par l’État français et par les nazis dans les années 1940, fut préparé, à la fin des années 1930 par la police du Front populaire ?

En tout cas, je constate une nouvelle fois que l’on peut bien être libertaire en façade et liberticide en réalité. Le quinquennat de François Hollande le prouve amplement !

ARTICLE SUIVANT

Le cirque

5 Commentaires sur : Lois liberticides et danger « fasciste »

  1. André Hommet

    8 février 2017

    Je ne crois pas un seul instant à la sincérité de la contestation par idéologie du FN par les partis en place. Pour une raison très simples, c’est que d’idéologie, soit ils n’en n’ont plus, et depuis longtemps pour la droite, soit ils en manifestent encore, mais seulement dans le domaine dit “sociétal” dans le sens de la démolition systématique de toutes les valeurs qui ont fait la France (écoutons les Bergé, BHL et compagnie qui vomissent sur tout ce sur quoi notre pays s’est élevé au cours des siècles). La seule chose qui les intéresse, c’est le pouvoir et les privilèges qui l’accompagnent. Le FN ne fait que cristalliser le mal être d’une grande partie de la population qui voit ses oligarques et affidés, conduire des politiques qui ne semblent destinées qu’à lui nuire, soutenus par des médias stipendiés. Pire encore cette “politicosphère” du système méprise et combat toute opinion allant à l’encontre de ses intérêts et de la mise en oeuvre de ses lubies. Ces millions de gens qui votent FN sont à quelque chose près dans la situation des dissidents de l’ancienne URSS, vilipendés par des médias aux ordres, quand ils ne sont pas traînés devant les tribunaux pour des délits d’opinion rendus justiciables par des lois de plus en plus sectaires et coercitives. Des intérêts occultes mais contraires aux besoins des Français commandent toute l’action politique depuis des décennies et c’est pourquoi la France va mal. Les candidats des “primaires” sont venus exposer leur programme. Aucune allusion à l’invasion migratoire. Aucune allusion à une régulation de l’arrivée de populations du Sud qui constituent pourtant déjà plus de soixante pour cent de la population carcérale. Ces politiques bâtissent jour après jour un futur sinistre pour une addition qui sera réglée au prix fort par nos enfants.

    Répondre
  2. vozuti

    8 février 2017

    Aujourd’hui,émission “c’est dans l’air” particulierement comique.
    Sur le plateau,les comiques…pardon,les journalistes nous ont expliqué pendant une heure que les russes étaient à l’origine de la déstabilisation médiatique de l’election présidentielle française…avec pour objectif de favoriser fillon et le fn!
    Alors que les journalistes ne cessent jamais de taper sur le fn comme sur un punching ball,et alors qu’ils viennent juste de lyncher fillon dans le but de le remplacer par juppé,ces memes journalistes hypocrites et manipulateurs prennent leur air le plus sérieux pour nous avertir que, selon eux,dans cette campagne présidentielle, fillon et le fn ont été trop favorisés médiatiquement…par les russes.

    Répondre
  3. Richard Mauden

    8 février 2017

    Peut-on être libertaire en façade et liberticide en réalité ? La réponse est non. La liberté des uns s’oppose à la liberté des autres, c’est la loi en politique. On peut donc être libertaire pour soi et protéger les libertés de la caste et donc être liberticide pour les autres, c’est-à-dire combattre les opposants avec la loi inique de délit d’entrave à la vérité officielle socialiste de type post-soviétique selon la nostalgie stalinienne…

    Répondre
  4. FLANDRE

    8 février 2017

    Les lois liberticides sont toutes votées par les “gens” de gauche qui n’hésitent pas à évoquer les heures les plus sombres de notre histoire … oubliant volontairement qu’ils en sont la cause !
    Il n’y a rien de plus répugnant que les idées de gauche.

    Répondre
  5. Janvier

    7 février 2017

    En fait, quel est le reproche fait au FN ?
    Dans le désordre : sortie UE/€/OTAN
    Souveraineté nationale
    Sortie € ?
    Le ministre des finances allemand a dit il y a peu, que l’€ était condamné à disparaître
    Et nous ne savons qui va sortir en premier
    Il ne vous à pas échappé que cela fait 3 ans que Merkel a mis des marks sous presse
    Et cela accompagnera une sortie UE de l’Allemagne
    Le FN précurseur ? Ou s’adapte à la réalité ?
    Vous dites parti “fasciste ” qui se servira des lois liberticides votées par UMP/PS
    Mais pour le moment, ces lois ne sont qu’au bénéfice des LR et PS , non ?
    Et le FN “liberticide” se servant de lois votées par les précédents 😅 On rêve … promulguera le référendum d’initiative populaire
    Là, faut m’expliquer la nature liberticide du FN, parce que moi, sombre imbecile , compris pas.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)