L'UE intervient sur les bonus

Posté le juillet 01, 2010, 12:00
35 secs

 

Les différents gouvernements européens n’ayant pas le courage de s’attaquer aux bonus faramineux des banquiers et des
traders, à leur dimension spéculative qui fausse complètement le fonctionnement du capitalisme et qui donne naissance à une catégorie cooptées d’initiés surrémunérés, c’est l’Union européenne qui
a met en place une première régulation visant à diminuer la spéculation :

 

Cet accord prévoit que les traders reçoivent à l’avenir 60 % de leur rémunération variable (bonus) immédiatement et
« une partie substantielle, d’au moins 40 % » après une période d’au moins trois ans, de façon à prendre en compte les risques à long terme, selon le texte du compromis. « Le Parlement
européen est confiant que l’accord fixera des règles dures et efficaces, qui couvriront tous les bonus accordés ou payés à partir de 2011 »
, a-t-il indiqué dans un communiqué.

 

On aurait apprécié que les actionnaires et notamment les petits porteurs, aient dorénavant leur mot à dire sur les
rémunérations faramineuses et sur l’attribution des primes. Le capitalisme contemporain y aurait gagné en efficacité et en moralité !