L’UMP au bord du naufrage

Posté le février 11, 2015, 11:05
6 mins

Au moment où j’écris cet article, je ne connais pas le résultat de l’élection partielle qui a eu lieu dans le Doubs.

Quel que soit ce résultat (je pense que le candidat socialiste sera élu), la campagne qui a eu lieu a eu une signification, tout comme les résultats du premier tour et ce qui s’est passé entre les deux tours.

Le Parti socialiste est affaibli, mais il ne l’est pas autant qu’il aurait pu sembler il y a quelques semaines.

Il a su de manière très habile utiliser les attentats terroristes du mois de janvier pour escamoter ses multiples échecs et ses lourdes responsabilités dans l’insécurité qui règne en France. Il a ainsi suscité une forme d’élan national centré sur « l’esprit républicain » et « l’union nationale » face au danger : il a baptisé le tout « esprit du 11 janvier ». Il usera au maximum de « l’esprit du 11 janvier » au cours des deux années à venir, jusqu’à l’élection de 2017, on peut en être assuré.

Cela ne lui suffira pas pour éviter diverses défaites électorales au cours de l’année qui commence, mais cela pourrait permettre à un socialiste d’être présent au second tour d’une élection présidentielle, que ce socialiste s’appelle François Hollande (qui compte se représenter) ou Manuel Valls.

Le Front national, lui, se renforce et va continuer à se renforcer, jusqu’à devenir vraisemblablement le principal opposant au Parti socialiste. Marine Le Pen a, c’est un fait, tenu le discours le plus cohérent de toute la classe politique actuelle concernant le danger islamiste et il est logique qu’elle en tire un surcroît de crédibilité. Son discours économique est digne de celui de Syriza en Grèce, mais séduit, c’est incontestable, dans les milieux ouvriers qui autrefois votaient communiste.

Marine Le Pen sera, cela semble une certitude, au second tour de l’élection présidentielle de 2017. Et il est désormais tout à fait possible qu’elle y soit face à un socialiste qui, très vraisemblablement (« esprit du 11 janvier », « esprit républicain » et « union nationale » obligent !), l’emporterait.

L’UMP, en ce contexte, est très gravement détériorée. Son candidat dans le Doubs a tenu des propos xénophiles pour se démarquer du Front national, et n’a réussi qu’à s’aliéner de nombreuses voix d’électeurs pas du tout séduits par la xénophilie.

La ligne incarnée par Alain Juppé, louée par la plupart des grands médias, n’apparaît pas très porteuse et Alain Juppé, s’il n’est pas le candidat de rechange du Parti socialiste, pourrait être le marchepied d’un candidat socialiste dans l’avenir proche.

La ligne incarnée par François Fillon, plus nette et plus proche de positions libérales et conservatrices, ne semble pas attirer largement.

La ligne que pourrait incarner Nicolas Sarkozy n’apparaît pas de manière nette. Et, en tentant de faire une synthèse entre plusieurs lignes, Nicolas Sarkozy a semblé flou, indéterminé, ce qui a brouillé et amoindri sa crédibilité. Nicolas Sarkozy n’est plus le chef incontesté de son parti.

La coexistence, dans un seul et unique mouvement, entre gaullistes étatistes, centristes, libéraux, gens aux idées socialisantes et à l’esprit bobo, risque de devenir compliquée.

Faute de chef incontesté, une guerre des sous-chefs peut se déclencher à tout instant.

Il n’y a plus, pour l’heure, un parti de droite clairement et nettement défini en France. Les conséquences pourraient se révéler dramatiques.

Ce que paie l’UMP est l’absence d’un programme précis et consistant proposant des solutions pour redresser le pays dans tous les domaines et offrant tout à la fois des perspectives dynamiques de retour à la croissance et à l’esprit d’entreprise, un discours clair et crédible sur l’insécurité, le terrorisme et l’islamisme, et des prises de position sans ambiguïté sur la civilisation occidentale, qu’il importe de défendre.

Si ce programme n’est pas élaboré d’urgence, ou si son élaboration devient erratique en raison de trop de compromis, l’UMP risque le naufrage et pourrait n’être en 2017 que la force d’appoint du socialisme à la française.

Guy Millière

Article précédent

Les élites de droite

Article suivant

Je suis CTD !

26 réponses à l'article : L’UMP au bord du naufrage

  1. quinctius cincinnatus

    15 février 2015

    pas de grands enfants mais assurément de grands naïfs :

    D. S.-K. ignorait qu’ il ( mal )traitait des prostituées , et Nicolas Sarkozy ignorait jusqu’ à l’ existence de Bygmalion … pour l’ instant on ignore ce que pouvait ignorer François Hollande , tout juste peut on dire que c’ est un nul qui s’ ignore

    Répondre
  2. DESOYER

    13 février 2015

    Guy,
    Au lieu de faire des discours, mouillez-vous! Adhérez à un parti.
    Quant à moi, ne faisant confiance à aucun parti existant, j’ai créé mon association, l’association libérale et sociale (voir mon blog), pour attirer de gros potentiels courageux, à la fois libéraux, nationaux et sociaux.
    Alors, mouillez-vous et arrêtez de regarder le monde du haut de votre balcon!

    Répondre
    • quinctus cincinnatus

      14 février 2015

      Votre ami c’ est vous qui l’ écrivez ) Guy a bien d’ autres soucis sans compter qu’ il est comme beaucoup désabusé car ce qu’ il VEUT ” ne passe pas en force ” … la seule chose que l’ on pourrai lui demander ce serait d’ être plus” habile ” pour espérer convaincre, mais ce n’ est pas dans sa” nature ” …. et c’ est bien dommage parce qu’ il nous fait plus de tort que de bien de par son comportement journalistique

      Répondre
      • DESOYER

        14 février 2015

        Que les courageux s’impliquent! Les autres resteront chez eux!

        Répondre
  3. BRENUS

    12 février 2015

    Que ce parti (UMP) , ombre du PS éclate et que ses prétendues élites se ramassent bien comme il faut. Car nous n’avons rien a attendre de ces dhimmis déjà prets à nous vendre au souk. Je ne serais pas étonné d’apprendre sous peu que certaines villes françaises même dirigées par l’Ump fonctionnent un peu comme Rotherham, la honte de l’Angleterre.

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    12 février 2015

    et voilà où mène la politique communautariste enclenchée par Nicolas Sarkozy , puis embrayée hardiment par François Hollande

    L’ Union Des Musulmans Français ( U.D.M.F. ) de Monsieur Najib AZERGUI présentera des liste dans SEPT cantons

    Pour l’ instant ce parti n’ a qu’ un seul élu Monsieur Hocine Hebbali sous l’ étiquette …. U.D.I. de Monsieur Stéphane de Paoli à Bobigny pour prendre la ville au P.C.F. ! cet élu ” musulman ” est le délégué à l’ histoire … locale et aux …. ” mémoires ” autant dire , tout un … programme de … lavage de cerveau )

    Rappelons les deux exigences fondamentales de ce Parti Communautariste : l’ enseignement de l’ arabe sur une grande échelle, le révision des programmes scolaires en particulier ceux de … l ‘ Histoire de France

    Créé en 1997, par Mohamed Latrèche à Strasbourg un autre Parti Communautariste ayant pour nom Parti des Musulmans de France avait obtenu 0,92 % des voix aux législatives de 2007

    il sera intéressant de surveiller la cote de la marée et ne pas voter pour un candidat U.D.I aussi sympathique soit il !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      17 février 2015

      finalement ce parti communautariste ne sera présent que sur un seul canton , les ” sponsors ” ayant un petit peu reculé au vu des derniers ” évènements ” ! mais ce n’ est que partie remise !

      Répondre
  5. HOMERE

    12 février 2015

    Ben voyons !! nos collègues éclairés voit l’immense problématique d’exister entre une gauche glissant sine die vers le libéralisme modéré et un FN englué dans ses promesses dont Tsipras même n’oserait faire siennes….l’UMP aiguise les couteaux pour le duel final qui,effectivement pourrait conduire à un éclatement,mais qui,probablement sera plus consensuel dans la mesure ou les chefs prendront conscience de la volonté des militants à reprendre leurs esprits sur des bases libérales complétées par des mesures drastiques sur l’immigration,l’islam et la sécurité….qui portera alors un tel projet ? ce peut être Le Maire,Fillon ou Sarkozy selon que les primaires se dérouleront dans un contexte donné…Juppé est trop marqué à gauche et son insistance à vouloir inclure Bayrou dans un programme ne fait pas florès à l’UMP.Dans l’hypothèse d’un second tour MLP et un socialiste on devrait voir un remake de l’élection du Doubs sauf si les militants de l’UMP en décidaient autrement ce qui porterait MLP à la Présidence qu’elle ne veut pas….alors elle laisserait tomber in situe les folles promesses dont personne n’est dupe et installerait un régime avec des mesurettes sans intérêt …..
    Nous verrons comment les évènements évoluent….comme le comportement des personnes…rien n’est joué !!! rien !!

    Répondre
  6. druant philippe

    12 février 2015

    Msieu Roger d’ Alger est mort : attendons avec impatience celle de Msieur Bernard (levy) de Paris , de msieur Jacques (de Correze) , de msieur Giscard (de Chamallieres) et
    celle aussi de msieur Jacques de planet finance , belle crevure née aussi là – bas , dis , comme le dirait Haricot Machiasse , poi , poi, poi !
    Dame nature , débarrasse – nous de ces cancrelats au plus vite !!

    Répondre
  7. euréka

    11 février 2015

    “Tous savent qu’en se qualifiant au 2ème tour face à M.Le Pen ils sont sûr de gagner”

    Qui sait ?
    Nous aurons peut-être une surprise. Le Pen pourrait passer et convoquer un gouv d’union nationale.

    Dans le cas contraire, c’est le moment le plus propisce pour qu’émerge à droite une nouvelle figure. Mais qui ?

    Répondre
    • euréka

      11 février 2015

      Les dernières déclarations de Bruno Le Maire :

      “”Il faut dénoncer le comportement du FN et les propositions de Marine Le Pen. On ne le fait avec assez de force. La sortie de l’euro sera la ruine de tous les épargnants français. Marine Le Pen c’est la capitulation de la France”,

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        11 février 2015

        Ceux qui voyaient en Bruno LeMaire LE candidat rêvé ” de “LaDroiteNationale § Républicaine ” ” vont sans doute être déçus … pas moi qui suit le bonhomme à la trace depuis bientôt trois ans … pour ce qui est de la sortie de l’ euro, dont le F.N. , depuis des mois, ne moufte plus la moindre syllabe car il semble y avoir renoncé même si cela n’ est que par pur électoralisme, on sait effectivement ce qu’ il nous en coûterait : une dévaluation d’ environ 40 % sur trois ans … et encore davantage de gabegie de Notre Admirable Administration

        petite annonce : cherche parti politique national , libéral et respectueux de la Nature ( et de ses habitants )

        P.S. la mort de Roger Hanin ” camarade ” notoire ( autant qu’ acteur médiocre ) et de ce fait traître à son pays me réjouit le coeur … il paraitrait me dit on que même François Girouette – Béarn le pleure ce qui est en soi un bon signe qui me conforte dans l’ opinion que j’ avais de ” l’ enfant d’ Alger “

        Répondre
        • euréka

          11 février 2015

          “petite annonce : cherche parti politique national , libéral et respectueux de la Nature ( et de ses habitants ) ”

          Et comme le FN ne promet que le national et pas le libéral, quel est l’homme politique de droite qui se rapproche le plus de ce que vous cherchez ?
          Vous devez bien avoir une idée Quinctius.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            12 février 2015

            Bien sûr ! bien sûr ! mais tout micro-micro-microscopique et pas toujours , comme tout parti politique , bien ” habité ” ***, mais qui, par contre, donne régulièrement les premiers jours du mois et les premiers jours de la troisième quinzaine une bonne vidéo” d’ une durée d’ environ 20 minutes façon Journal tévé et qui a pour titre ” Réinfo “… vous devez connaître : c’ est le R. D. V. de Chasse des anciens du F.N. !

            *** J ‘entend par là qu’ il y a un certain nombre d’ agités et d’ impatients des rangers ( les chaussures ! ) !

        • euréka

          11 février 2015

          Hanin, l’enfant d’Alger qui a demandé à être enterré à Alger au cimetière près de son père. Et qui a obtenu gain de cause. Le président Bouteflika en personne s’y est engagé.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            12 février 2015

            notre sol ne sera donc pas souillé ! c’ est bien la seule chose de respectueux pour de la France qu’ ait fait l’ enfant d’ Alger … ne pas laisser s’ y décomposer son ordure !

        • DESOYER

          13 février 2015

          Je suis un libéral national et social (pas socialiste). La protection de la nature, je veux bien, mais je suis pro-nucléaire, contre l’éolien.

          Répondre
  8. quinctius cincinnatus

    11 février 2015

    Bernard Longuet Sénateur de la Meuse à propos des difficultés de l’ Ex- descendu au rang de Président ( toujours ) mais seulement de l’ U.M.P. :

    ” Vous êtes toujours obligé de vous battre avec des gens qui inventent tous les matins quelque chose pour exister eux-mêmes et en général en crachant DANS LA SOUPE QU’ ON DEVRAIT MANGER EN COMMUN ”

    moi, c’ est LA SOUPE qui me reste un peu sur l’ estomac

    mais j’ ai une solution le Diable lui a une grande cuillère , que ne l’ utilise t il pas ?

    Répondre
  9. quinctius cincinnatus

    11 février 2015

    mais mon pauvre Monsieur Millière , l’ U.M.P. n’ est pas seulement la ” force ” ( ? ) d’ appoint du ” socialisme à la Française ” il en est le coeur , le noyau, pour ne pas dire les gènes mitochondriaux … comment peut on commettre pareille erreur de jugement , sans doute à vouloir écrire trop rapidement son papier !

    Répondre
  10. quinctius cincinnatus

    11 février 2015

    ” Madame Le Pen ne veut probablement pas du pouvoir ” alors là ce n’ est plus un pronostic politique (très aléatoire comme vous aimez tant à nous le redire ) mais carrément d’ une ” supputation infondée ” ( si j’ en crois ceux qui disent la bien connaître )

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      11 février 2015

      c’ était un clin d ‘oeil à l’ inévitable @ Jaurès et à ses redites !

      Répondre
  11. Oxydent75

    11 février 2015

    Il plus qu’évident que cette Droite molle faite des NKM, Juppé, Fillon et autres fantômes blêmes et inutiles, animés du seul soucis d’exister politiquement – c.à.d de bénéficier du prestige(!) médiatique et des avantages financiers- ne peut plus faire le poids face au FN qui a su capter les besoins du peuple de France. Besoins que ce même FN ne saura pas plus satisfaire que les UMP précités et PS consternant d’incompétence, soyons réalistes.
    Il est presque assuré, que MLP sera au second tour face à un Valls sur qui, l’UMP, dans sa désolante insipidité donnera ses voix faute de n’avoir rien compris et de s’être maintenu dans la sa ligne consensuelle du centre gauche et son “combat” contre le FN.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      11 février 2015

      Sauf que nombre de militants [ u.m.p. ] seront déjà passés avec armes et baguages au …F.N. ou à D.L.F. à moins que Sarkozy fasse IMMEDIATEMENT ce qu’ il a à faire c. à d. … une ” purge ” … c’est en CE MOMENT que se gagne ou que se perd pour lui 2017 … allez mon bon Homère usez ( adroitement ) de toute votre influence !

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        11 février 2015

        bagages ou baguages les deux conviennent ! selon que l’ on considère qu’ il s’ agit de ” touristes ” ou de ” drôles d’ oiseaux ” !

        Répondre
  12. Jaures

    11 février 2015

    Il est toujours audacieux de formuler des pronostics sur une élection si longtemps à l’avance. Millière devrait être échaudé lui qui prédisait en 2007 que l’élection présidentielle américaine se jouerait entre Hillary Clinton et Rudolph Giuliani !

    “L’esprit du 11 janvier” n’aura aucune conséquence électorale. La mobilisation au 2ème tour de l’élection du Doubs, somme toute partielle, ne s’est faite que sur le refus du FN.
    La seule chose qui permettra à un socialiste d’être présent au second tour, c’est l’apparition de résultats économiques durables. L’image de Hollande étant très détériorée, rien n’indique qu’il sera le candidat en 2017, ce qui serait une situation inédite.

    On peut effectivement dire que le discours du FN est cohérent sur l’islamisme, mais cohérent dans sa ligne populiste.
    Les Français ont peur de l’islamisme, le FN propose des mesures soi-disant anti islamistes mais qui n’auraient aucune efficacité
    Les Français craignent pour leur retraite, il promet le retour du départ à 60 ans et l’augmentation de pensions.
    Les Français ont peur pour leur pouvoir d’achat, il promet des augmentations générales de salaire.
    Les Français ont peur de perdre leur emploi, il promet des nationalisations.
    Les Français sont méfiants envers l’Europe, il promet de s’en retirer.
    Le FN épouse les peurs des Français comme tout parti populiste et en cela il est cohérent. Mais seulement en cela.

    Le problème de l’UMP, c’est son rapport au chef. L’UMP ne fonctionne pas sur un programme précis ou des valeurs mais sur un leader fort et fédérateur.
    Cela n’est pas sans avantage. Dés qu’un chef s’impose, le mouvement fait corps derrière lui quand, au PS, une forte personnalité génère immédiatement méfiance et hostilité.
    L’inconvénient est que quand ce chef est affaibli ou contesté, le parti est désemparé, hésitant, inhibé.

    Le programme n’est donc pas l’urgence pour l’UMP. D’ailleurs, que veut dire un programme plus de deux ans avant une élections ? On sait pertinemment que la plupart des propositions seront obsolètes. De plus, le leader désigné, comme d’habitude, élaborera son propre programme en s’inspirant librement de ce qui aura été publié précédemment.
    L’UMP a donc besoin d’un chef crédible. Sarkozy a raté sa rentrée mais garde le parti, ce qui est un réel avantage. Fillon est le plus avancé en matière de propositions (dans un sens plutôt libéral) mais garde un déficit de popularité.
    Reste Juppé qui risque gros en trop voulant jouer le soutien des centristes.

    Tous savent qu’en se qualifiant au 2ème tour face à M.Le Pen ils sont sûr de gagner. D’autant que Mme Le Pen ne veut probablement pas du pouvoir. Tous pronostiquent que le candidat socialiste sera hors course.
    Leur stratégie est donc de s’assurer la victoire aux primaires qui est définitivement pour eux la seule élection au résultat incertain.

    Répondre
    • Rouletabille

      12 février 2015

      Très bonne analyse Jaurès. Encore que la description du programme de MLP a été faite à la hache et sans nuances.

      Mais effectivement, considérant que sur le plan économique nous redoutons tous un séisme et la pioche forcée dans l’épargne des français pour combler les déficits, il est impossible de savoir ce qui se passera dans deux ans.

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)