L’UMP écarte Le Pen de la présidentielle

Posté le décembre 13, 2006, 12:00
4 mins

Samedi dernier, le premier des trois forums UMP fut courtois. Nicolas Sarkozy et Michèle Alliot-Marie ne se déchirèrent pas, réservant leur acrimonie à Ségolène Royal. Les dissensions sont apparues le lendemain : MAM dit que les règles « ont été changées au dernier moment […] J’aurais pu dire je m’en vais, mais ce n’est pas mon genre ». Le ministre de la Défense annoncera, après le troisième débat, qui se tiendra le 21 décembre à Bordeaux, sa décision de se présenter ou non à la candidature de l’UMP. Et Dominique de Villepin n’a jamais exclu explicitement sa candidature. Cependant, Sarkozy apparaît comme le candidat favori, de loin, pour remporter le vote de plus de 300 000 adhérents UMP, le 14 janvier.

Jean-Marie Le Pen, lui, n’obtient toujours pas les 500 parrainages de maires nécessaires pour être candidat à la présidentielle. En mesure de débloquer la situation, l’UMP semble décidé à ne pas le laisser entrer en lice. Le 9 novembre dernier, Bernard Accoyer, président du groupe UMP à l’Assemblée nationale, dit que donner sa signature, « c’est une liberté fondamentale de tout élu ». Le lendemain, il déclara qu’il « n’avait jamais envisagé qu’un élu UMP apporte son parrainage à Jean-Marie Le Pen ». Une autre solution pourrait être mise en œuvre : supprimer la publication des noms des parrains, pour désinhiber les maires.

Dans une récente lettre à Villepin, Le Pen écrivait : « Le gouvernement dispose de la maîtrise de l’ordre du jour des Assemblées, et il est tout à fait à temps pour modifier la loi, en supprimant la publication et en confiant à un groupe indépendant de hauts magistrats le contrôle de la sincérité des parrainages. » Cette lettre est restée sans effet.

Le président du FN obtiendrait 17 % des intentions de vote au premier tour de l’élection présidentielle, selon un sondage CSA pour Le Monde et i Télé publié le 24 novembre. L’absence de Le Pen au premier tour bénéficierait principalement à Sarkozy et à Royal, avec des gains respectivement de 8 et 5 points, selon ce sondage. Sarkozy obtiendrait 37 % des suffrages au premier tour en cas d’absence de Le Pen, contre 29 % s’il était là. Royal obtiendrait également 37 % des suffrages sans Le Pen, contre 32 % dans l’hypothèse où le président du FN serait présent.

Certes, son absence à la présidentielle serait un déni de démocratie. Mais cela vaudrait mieux qu’un second tour Le Pen-Royal, pense-t-on à l’UMP, où l’effroi est à son comble.

74 réponses à l'article : L’UMP écarte Le Pen de la présidentielle

  1. la France doit elle aussi se débarrasser du fardeau de l'utopie. En rendant leur argent aux travailleurs et en les laissant libres de s'assurer où ils veulent

    30 novembre -0001

    on fera de la France un pays à haut niveau de salaires

    Répondre
  2. car elle induit des charges salariales excessives ;
    - l'immigration incontrôlée

    30 novembre -0001

    que des travailleurs étrangers viennent suppléer ;
    – la démoralisation générale

    Répondre
  3. plus complexes

    30 novembre -0001

    que nous avons publié en septembre 1991 (et que les lecteurs de notre site peuvent trouver à la rubrique MLPS)

    Répondre
  4. « bouc émissairiste »

    30 novembre -0001

    lire faux

    Répondre
  5. mais il n’est pas certain. On n’entend aujourd’hui dans les médias que des démagogues irresponsables. Mais il existe un monde parallèle

    30 novembre -0001

    ils ne pourront rien contre l’irrésistible avancée de l’information honnête et lucide.

    Il arrive d’ailleurs parfois que les idées que nous exposons depuis plus de quinze ans fassent leur apparition dans un média où l’on ne les attendait pas. C’est ainsi que dans sa chronique hebdomadaire du Monde

    Répondre
  6.   "en démocratie

    30 novembre -0001

    mais l’état dans lequel elle en sortira. Notre pays peut aussi bien sombrer dans une effroyable guerre civile que se donner une nouvelle classe dirigeante de salut public qui le hissera hors du gouffre où il s’est enfoncé. Le pire est possible

    Répondre
  7. comme le proclame M. Sarkozy ! On devine sans peine leur réaction. Et celle-ci se traduira inévitablement dans les urnes. C’est pourquoi les pronostics électoraux pour 2007 n’ont aujourd’hui strictement aucun sens.

    30 novembre -0001

    qui n’examinent la situation qu’au travers des déclarations des politiciens et de leur entourage

    Répondre
  8. car il est accablant pour la France : 48 % des personnes interrogées pensent qu’il est possible qu’elles deviennent SDF un jour ! Voilà ce qu’est devenu en trente ans un pays qui était et avait vocation à res

    30 novembre -0001

    comme le fait Mme Royal

    Répondre
  9. Pierre

    30 novembre -0001

    La demarche est scandaleuse et anti-democratique mais non surprenante de la part des ripoublicains! les dernieres affiches du FN crient de verite: UMP-PS-PC-UDF-MDC-VERTS ont tout casse: Emploi, Identite, service public, solidarite, securite, etc.

    comme beaucoup d’autres, Je les attend au tournant!

    Cordialement

     

    A la une

    10/12/06 Claude Reichman

    Riche ou SDF

    Répondre
  10. masson

    8 janvier 2007

    on assiste a un barrage fait par les médias vis a vis de le pen, mais je crois sincèrement si au deuxième tours le pen arrive, a un coup d’ètat de chirac, sauveur des libertés et blabla,  ne pas oublier les manifs CPE avec les immigrants dans les rues, oui chirac peu ne pas respecter le vote des francais. pour le bien de la france fera-t-il savoir.

    Répondre
  11. sas

    23 décembre 2006

    laisse devillier tranquille……il a fort à faire avec l’affaire qui vient d éclater, entre ses 2 fils…….LAURENT ET GUYLLAUME

    SAS

    Répondre
  12. Anonyme

    20 décembre 2006

    Je trouve très fort de la part des villieristes de critiquer sarkosy à qui ils donneront leur voie au deuxième tour sans hésitation en oubliant tout d’un coup ce leur attaque face à celui ci. Il font la morale en le critiquant sur le vote des immigrés, sur l’inéfficacité de son ministère (ce qui est vrai). Mais messieurs supporters de mr VILLIERS arrêtez vous allez nous faire pleurer, votre numéro d’illusionniste ne dupe personne, et ne dupera personne lors du premier tour, le peuple ne vote pas pour une fausse photocopie de JMLP qui lui, tient ses engagements et qui ne se prosterne pas au deuxième tour pour faire passer qui que ce soit.

    J’ai hate de voir la réaction de MR VILLIERS aux résultats du premier tour, va-t’il appeller à voter sarkosy son ennemi (qu’il veut faire croire) ou mr LE PEN (qui sera sans doute au second tour) dont il aura essayé de remplacer dans son programme.

     

    Répondre
  13. Anonyme

    20 décembre 2006

    (sic)  En réalité, l’islam n’est pas une religion. C’est la plus vaste escroquerie intellectuelle de tous les temps car c’est en réalité un système politique totalitaire assis sur un prétexte religieux. Mahomet avait autant de dispositions pour la théologie et le mysticisme qu’un cul-de-jatte pour la tauromachie. Sa biographie relève de l’anecdote guerrière et tribale de son siècle et de sa région. Elle n’a rien de religieux. Elle relate simplement l’habileté d’un chef de gang qui aurait sans doute été le premier surpris d’apprendre l’étendue de son pouvoir de nuisance. Il est vrai qu’il exploitait un gisement plus inépuisable que celui des hydrocarbures dont il ignorait l’existence: la crédulité humaine, … pour ne pas dire plus.
    oui monsieur,je suis d’accord avec vous!!!!
    Répondre
  14. Anonyme

    20 décembre 2006

    Gerard Pierre : " Ma préconisation se propulsait déjà sur le second tour qu’à l’évidence on nous concocte."
    Je regrette, ceci n’est pas coh
    érent : Les candidats du Second tour sont LEGITIMISES par les votes du Premier tour. Vous ne pouvez PLUS les refuser, car issus d’un vote Populaire.
    Si vous voulez voter "Blanc", c’est au PREMIER tour.
    Best,
    Mancney

    Répondre
  15. Esprit5

    19 décembre 2006

    LE PEN SINON RIEN.

    Répondre
  16. Gérard Pierre

    19 décembre 2006
    A Florin :
     
       Bonsoir. Vous ne partagez pas l’idée d’un vote blanc et je respecte votre position puisque c’est visiblement celle d’un homme de conviction. Ma préconisation se propulsait déjà sur le second tour qu’à l’évidence on nous concocte. Il est bien certain qu’au premier tour ma voix se portera sur un Dupont-Aignan ou sur un De Villiers.
     
       Le vote blanc n’est donc pas, chez moi, une position de principe, mais une position de rejet d’une alternative inacceptable. C’est le dilemme d’un choix entre Sarkozy qui a eu tout le loisir de payer son ticket d’entrée à l’Elysée en nous faisant une démonstration que nous attendrons toujours et celui de l’égérie d’un parti qui a produit le fiasco des 35 heures, du laxisme, de la régression économique et voudrait encore que nous en ayons les yeux bordés de reconnaissance.
     
       Que ces deux manipulateurs machiavéliques nous prennent pour ce que nous ne sommes pas, ce n’est déjà pas admissible, mais qu’ils insistent à ce point pour nous le faire remarquer c’est insupportable. Et quand on ne supporte plus, ……. on rejette en bloc ! Lorsque vous évoquez Moscou, croyez vous que nous sommes si loin de l’exemple ? Exit, par exemple l’islam ! ……… où, sur quelle chaîne de télévision, sur quelle radio, dans quel quotidien ou hebdomadaire avez-vous trouvé trace d’un vrai débat sur la compatibilité de cette prétendue religion avec les principes républicains de la France ? …… NULLE PART ! … à votre avis est-ce fortuit ?… cette question est pourtant centrale.
     
       Le monde a connu deux totalitarismes :
     
    ·        Le TOTALITARISME ROUGE qui prônait l’émergence d’une classe sociale et la suppression, y compris physique, de toutes les autres. Cela s’est soldé par des millions de victimes.
    ·        Le TOTALITARISME BRUN qui prônait l’émergence d’une race et la disparition progressive, y compris physique, de toutes les autres. Cela s’est soldé par des millions de victimes.
     
       Nous assistons à la montée d’un troisième totalitarisme, le TOTALITARISME VERT, qui prône l’émergence d’une religion (sic) et la disparition, y compris physique, de toutes les autres. A voir les premiers résultats, le bilan final est déjà prévisible. Lénine et Hitler avaient d’abord écrit ce qu’ils envisageaient de faire, après quoi ils ont entrepris de réaliser ce qu’ils avaient écrit. Peu les avaient lus, et ceux qui les lurent ne les crurent point. Aujourd’hui le coran existe. Qui l’a lu sérieusement ? Qui croit son contenu ? … Il est encore possible de faire l’économie d’une hécatombe, pour autant que nous le voulions réellement. Ce qui est par contre certain, c’est que les deux « sélectionnés » finaux ne veulent pas plus l’un que l’autre aborder la question, laissant aux générations futures l’héritage d’une situation totalement balkanisée et inextricable. Ce n’est plus admissible.
     
       Alors ne laissons pas ces renégats de l’esprit de nos pères se prévaloir de nos voix pour les voir se draper ensuite dans une légitimité qu’ils auront usurpée.
     
       VOTEZ DONC BLANC EN L’ ARGUMENTANT !…….. au second tour, bien sûr, et en vous assurant de toute ma sympathie.
                  
                                             **********************************************************
    (sic)  En réalité, l’islam n’est pas une religion. C’est la plus vaste escroquerie intellectuelle de tous les temps car c’est en réalité un système politique totalitaire assis sur un prétexte religieux. Mahomet avait autant de dispositions pour la théologie et le mysticisme qu’un cul-de-jatte pour la tauromachie. Sa biographie relève de l’anecdote guerrière et tribale de son siècle et de sa région. Elle n’a rien de religieux. Elle relate simplement l’habileté d’un chef de gang qui aurait sans doute été le premier surpris d’apprendre l’étendue de son pouvoir de nuisance. Il est vrai qu’il exploitait un gisement plus inépuisable que celui des hydrocarbures dont il ignorait l’existence: la crédulité humaine, … pour ne pas dire plus.
    Répondre
  17. Jean-Claude THIALET

    19 décembre 2006

    EIFF. J’ai essayé en vain de consulter le site "frontnational" dont vous donnez l’adrsse. Le site "refuse de s’afficher" ! Cordialement,Jean-Claude THIALET

    Répondre
  18. jacques

    19 décembre 2006

    Un message toujours d’actualité à rappeler au politburo Sarkozy/Royal

    "A society that puts equality – in the sense of equality of outcome – ahead of freedom will end up with neither equality nor freedom. The use of force to achieve equality will destroy freedom, and the force, introduced for good purposes, will end up in the hands of people who use it to promote their own interests.
    On the other hand, a society that puts freedom first will, as a happy by-product, end up with both greater freedom and greater equality. … (freedom and competition) prevents those positions of privilege from becoming institutionalized"

    Milton Friedman. 1980

    En France il n’existe plus qu’un seul parti de la liberté: Alternative Libérale. Et ils auront mon vote au premier tour (quoique leur politique extérieure soit malheureusement  néo-conservatrice donc anti-libérale).. Bonne chance à Edouard Fillias et les autres amis de la liberté. Vous avez un brillant avenir devant vous, et si ce n’est en politique (tout dépendra de la vitesse de comprendre des Français), ce sera dans votre vie personnelle.
    Car l’application des principes libéraux dans les décisions de carrière et de vie conduit presqu’immanquablement au bonheur et à la réussite… parfois même spectaculaire. C’est un fait. C’est la réalité.

    Répondre
  19. i see

    19 décembre 2006

    combien de parloteries inutiles de la part des politiques, candidats ou non!!!!!

    on devrait leur dire en substance; bon d’accord!!!! tous les autres sont mauvais, mais vous vous etes bon n’est-ce pas?   ALORS QUE FEREZ VOUS POUR DIMINUER LA DETTE

    QUE FEREZ VOUS POUR STOPPER L IMMIGRATION INVASION?

    QUE FEREZ VOUS POUR DIMINUER LES DEPENSES DE L ETAT SUPERIEURES DE 20% AUX RECETTES?

    QUE FEREZ VOUS POUR EVITER LES DELOCALISATIONS?

    APPROUVEZ VOUS LE MAINTIEN DU SENAT QUI COUTE CHER ET NE SERT A RIEN?

    ET PATIN

    Répondre
  20. Florin

    18 décembre 2006

    A tous ceux qui plaident pour le bulletin blanc : cette blague était bonne à Moscou sous Staline, je ne vois pas pourquoi on l’appliquerait ici ?

    Quand vous entrez dans un resto, et l’on vous propose 40 plats différents, dites-vous, après en avoir goûté deux seulement, "c’est de la m…, je m’en vais" ???

    Donnons la chance à tous ceux, droite ou gauche, qui sont aujourd’hui "hors système". Je préfère mille fois voter pour un Chévènement, ou Dupont-Aignan, ou de Villiers, que voter blanc. Le vote blanc est une connerie, une lâcheté, une manière de laisser le voisin de palier faire votre boulot à votre place.

    Quand vous êtes dans les tranchées, et les balles sifflent, vous ne sortez pas dehors les mains dans les poches – ou alors, vous mettez les mains sur la tête pour vous rendre. Ceux qui veulent continuer le combat ont besoin d’une arme, au moins une – et le bulletin de vote, c’est notre dernière arme. Et notre dernière balle, on va la tirer en 2007.

     

    VISEZ JUSTE ! Démolissons la baraque sur la gueule de ces incompétents qui se vautrent dans les palais depuis pile 40 ans !!! Coupons-leur les sales pattes qui nous font les poches chaque jour, arrachons-leur les griffes qui nous étranglent.

    Et, j’oubliais :  un argument à proscrire : untel est vieux !!! quelle connerie !!! Reagan était vieux, Clémenceau était vieux, tout comme Franco était petit, Gorbatcheff chauve, Eltsine picoleur, Maggie bien coiffée … c’est quoi ce genre d’argument ? on vote pour des idées, pas pour une belle gueule (je vous signale que Miss France, c’est bon, elle a déjà été élue).

    Répondre
  21. Anonyme

    18 décembre 2006

    François HOLLANDE annonçait par les médias que le pen pourrait faire 25 % au premier tour de la présidentielle 2007, étonnant n’est-ce pas, exactement à quelque chose près le pourcentage que j’avais annoncé plus haut dans mon dernier message, ce score n’est pas une plaisanterie, les médias cherchent bien à sous-évaluer le FN en le créditant de (seulement) 17 %

     

    LE PEN SERA AU SECOND TOUR QUE CA PLAISE OU NON!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre
  22. Richard

    18 décembre 2006

     à longueur de textes je lis "les valeurs de la France"..
    quelles valeurs ?? il y a longtemps qu’il n’y a plus de valeur dans notre république bannanière  ( ou énarquo bannanière )!
    Quand aux élections … qu’ont elles encore de démocratique ?? non seulement il faut des dizaines de miliions d’ € pour prétendre y participer mais en plus il faut les signatures.
    Tu parles d’un parcours du combattant.
    le choix de l’électeur ??
    il n’est plus assuré : choisir dans une liste vérouillée par ceux qui sont au pouvoir et n’ont aucune intention de laisser quelqu’un venir prendre sa part du gâteau ( ce n’est pas le partage comme pour les 35 h…)nous en sommes à "circulez brave gens " il n’y a rien à voir …mais payez et taisez vous!!
    Qui dira que nous sommes en démocratie ??

    Répondre
  23. Anonyme

    18 décembre 2006

    JMLP a peut-être quelques idées réalistes sur l’immigration, mais pour le reste, c’est pas géant.  Et de plus, il a 80 balais, et nous n’allons pas encore faire avec des vieux, comme sous la 3 ème république.

    Marre des vieux, place aux jeunes !!! 

    Il serait malin, il pousserait sa fille en avant pour faire face à Ségo. Mais à mon avis, il est d’abord mysogine.

    Quant à son programme économique….  il est zen !!!

    Répondre
  24. Anonyme

    18 décembre 2006

    Gerard Pierre : "   Alors commencera le round suivant, celui de la LEGITIMITE DU NOMBRE contre une LEGALITE MINORITAIRE , qui permettra alors au Peuple de France de reprendre l’initiative politique en affirmant clairement ce qu’il veut réellement et ce qu’il ne veut surtout pas !’
    C’est sur le "round suivant" que l’on aurait besoin de précisions.
    Voter Blanc n’est pas "facile", car cela sous-entend une Non-action, une Non-expression. Or, pour "exister", les gens, surtout en France ou le Citoyen est plutot mal écouté, les gens ont besoin de s’exprimer; a tort, le vote "Blanc" ne donne pas cette impression; c’est un peu comme si on ne rendait pas sa copie, c’est, aux yeux de certains, une abstention.
    De plus, il présente un aspect "secondaire", on ne vote pas "pour" ou "contre", untel ou untel, on vote contre TOUTE la brochette, de maniere a s’en débarrasser; ce qui implique une deuxieme partie. What next? C’est le trou noir dans la tete. Pour la grande majorité des gens, "n’importe quoi" est meilleur que l’inconnu, tant nous avons été conditionnés ab initio par notre chere Education Nationale…
    Pour avoir une chance d’avoir une participation "Blanche", et exprimer ainsi le rejet de l’entiere classe politique Francaise, il faut absolument lui "associer" un but ou objectif clair et précis.
    Best,
    Mancney

    Répondre
  25. sas

    18 décembre 2006

    c’est bien mon pierre…c’est bien…..

    jean marie au 1 er tour

    sas

    Répondre
  26. jacques

    18 décembre 2006

    Ripostes- Segolene Royal – impression générale

    Mes espoirs sont tombés. J’avais le faible espoir que Segolene Royal pourrait possiblement devenir le Tony Blair français pouvant débloquer la France en entrouvant la fenêtre du libéralisme. L’intérêt est qu’avec un fort support d’investiture socialiste elle n’avait plus à craindre ses confrères et n’aurait pas trop d’opposition à droite (l’anti-libéral Sarkozy y aurait été son principal adversaire) pour appliquer des réformes libérales.

    Tous mes espoirs gisent gelés. Ségolène Royal est une socialiste pure et dure avec en plus un fanatisme féministe, pour ne pas dire une hostilité marquée envers les hommes dont elle n’a vraisemblablement pas conscience, vraisemblablement héritée de son pénible  passé familial.

    Au début de l’entrevue on croît avoir affaire à une lycéenne à son oral de baccalauréat: bien que tout est soigné, une certaine insécurité transparait. Elle tente d’éviter de parler d’elle-même mais n’aura pas le choix face au très habile, gentiment insistant, sympathique et talentueux animateur. Ce sera finalement bénéfique pour elle car elle se dégèle un peu et le reste de l’entrevue sera relativement moins rigide.

    C’est la véritable Margaret Tatcher du socialisme. Elle semble très ferme, inébranlable et déterminée à accomplir son agenda. Elle ressemble ici beaucoup à LePen et se démarque franchement de Sarkozy: elle a une ligne d’action, elle veut les accomplir. Il y a un fil directeur; ce n’est pas seulement une attitude de supermarché de mesures électorales sans conviction personnelle à la Sarkozy. Mon impression est qu’elle agira, avec la même force que Tatcher. J’en suis convaincu.

    Hélas son fil de pensée est hyper anti-libéral. Un état dirigiste, omni-potent, dépensant sans limite. Un dédain marqué pour l’entreprise avec les propos les plus hostiles déversée à l’endroit de la chef du Medef qui était et restera pourtant fort courtoise envers elle. Une approche d’avocate aux problèmes économiques: faire des lois pour diriger. Elle proclame ouvertement que le "libéralisme, c’est le désordre". Elle se réclame de l’ordre, presque stalinien. Avec son passé familial et son regard, cela fait peur. Le dialogue social, ce sera vraisemblablement pour les autres: tout parait déjà très claire dans sa tête, décidé d’avantage, et cela sera fait, manu militari, par la loi.

    Dans la deuxième partie, la réalité la ratrappe: forcée à s’expliquer sur l’emploi elle démontre une ignorance étonnante ce qui lui vaudra un cours par un des intervenant pour lui expliquer que son Colbertisme est d’un autre siècle. D’autres y ajouterons des explications sur le mécanisme de la création l’emploi pour l’éclairer. Visiblement, cela n’aura aucun effet: elle est rigide dans ses idées et préjugés et je crois qu’elle ne sera jamais capable d’évoluer sur ce point car cela est trop profondément ancré dans son échafaudage íntellectuel. Or le chomage est le problème numéro un de la France.

    Elle refusera de répondre aux questions des 35 heures pourtant posées et reposées, remise sur le tapis par l’animateur: rien n’y fera. Ségolène est trop fragile sur ce sujet, elle patinera, pas très élégamment d’ailleurs.

    En résumé, une candidature très sérieuse par une femme extrêmement déterminée qu’on aurait tort de sous-estimer et qui pourrait faire un dommage considérable à l’économie française.

    Une seule lecture que je pourrais conseiller à Ségolène, si elle me lit: le classique texte de Frederic Bastiat sur "Ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas". Ce texte explique clairement l’erreur principale de l’action économique qu’elle propose et cette proposition est dite d’un ton sincère pour une fin louable: faire régresser le chomage des jeunes un sujet sur lequel nous nous rejoignons.

    Dans un choix final, Royal vs LePen, je crois que le choix le moins dangereux est LePen, quoiqu’aucun des deux ne soit l’idéal.

    Répondre
  27. Gérard Pierre

    17 décembre 2006
       Je me permets de revenir sur le concept de BULLETIN BLANC ARGUMENTE afin de l’expliciter.
       Jusqu’à présent, ce n’est qu’au terme de présélections auxquels les électeurs ne sont jamais conviés que les partis politiques proposent à leurs suffrages le nom d’un de leurs membres.
     
       Que savons nous du contenu des tractations internes qui ont amenés sur le devant de la scène le (ou la) candidat(e) providentiel(le) ?…… RIEN !
       Que savons nous de son allégeance à tel ou tel « club », de son adhésion à tel ou tel mouvement de réflexion, de son appartenance à tel ou tel réseau d’influence occulte ? …… RIEN !
       Sur quoi fondons nous l’octroi de nos suffrages ?…… sur ses propositions ? …… sur ses « engagements » comme il (ou elle) n’hésite pas à le prétendre ?…… alors même qu’il (ou elle) sait pertinemment que ces engagements ne présentent AUCUN CARACTERE CONTRACTUEL !
     
       On nous a affirmé en 1978 que la jugulation du chômage passait par la jugulation de l’inflation ( Raymond Barre ). Il y avait alors cinq cent mille demandeurs d’emplois en France et 14% d’inflation. Sans commentaire !
     
       On nous a affirmé, pour mieux nous faire avaler les accords de Maastricht, que l’Europe était créatrice d’emplois. On connaît le résultat. Sans commentaires !
     
       On nous l’a réaffirmé pour nous faire avaler le projet de traité constitutionnel européen. 55% des Français, restés en éveil, ont dit NON ! …… or, « on » nous prépare une ratification simplifiée par voie parlementaire ! ! ! …… si, si ! … nous ne pourrons pas dire que nous ne le savions pas !
     
       Les partis politiques développent donc, chacun de leur côté, une stratégie visant à faire du citoyen français un électeur captif. 
       Cette stratégie est basée sur le PRINCIPE DE LA LEGALITE RESTREINTE . En clair, peu leur chaut qu’une fraction importante de l’électorat ne se déplace pas vers les urnes. Ils en concluent à l’unanimité des partis et à leur seul avantage que, je cite : «  le taux d’abstention fut très élevé ». En clair, traduisez : « Nous n’avons cure des raisons qui ont motivé un tel taux d’abstention puisque, ce qui compte pour nous LEGALISTES à tous crins, ce sont uniquement les voix exprimées ! »
     
       En supposant que, sur 41 000 000 environ d’électeurs inscrits, 32 000 000 se rendent aux urnes ( bon taux de participation ) et que 17 000 000 d’entre eux déposent un BULLETIN BLANC ARGUMENTE ! ! ! …… celui ou celle qui engrangera un peu plus de 7,5 millions de voix sera certes élu(e) LEGALEMENT, mais …… QUELLE SERA ALORS SA LEGITIMITE REELLE ?
     
       Le choix entre deux inconvénients majeurs n’est pas acceptable, et le fait de l’imposer aux Français n’est pas respectable.
     
       Il revient alors aux hommes et aux femmes de notre pays, responsables de leurs actes et de leurs choix, confrontés à un tel dilemme, de faire ce que préconisait André Malraux et ce que fit le général De Gaulle en 1940 :        D I R E    N O N !
     
       LE BULLETIN BLANC ARGUMENTE CONSTITUE LE  MOYEN DE DIRE NON .
     
       Il ne pourra pas être comptabilisé dans les abstentions. Certains, qui n’en sont plus à une forfaiture prés, essayeront de le compter parmi les nuls, mais leur nombre posera d’autant plus problème qu’il sera plus élevé que d’ordinaire.
     
       Alors commencera le round suivant, celui de la LEGITIMITE DU NOMBRE contre une LEGALITE MINORITAIRE , qui permettra alors au Peuple de France de reprendre l’initiative politique en affirmant clairement ce qu’il veut réellement et ce qu’il ne veut surtout pas !
     
       Un exemple ci-dessous de BULLETIN BLANC ARGUMENTE à glisser dans l’enveloppe :
     
     
    JE NE CHOISIS AUCUN(E) DES CANDIDAT(E)S PRESENT(E)S
     
    pour le motif suivant:
     
    # Les candidats font l’impasse totale sur l’incompatibilité des prescriptions de l’islam et des principes fondamentaux de la République Française (cf. le contenu de certaines des 114 sourates du coran et de bon nombre des milliers de hadiths de la sunna). Ils retardent ainsi gravement le traitement d’un problème qui, s’il n’est pas pris en compte sans tarder, ne pourra que conduire la France dans une impasse tragique.

    Répondre
  28. EIFF

    17 décembre 2006

      A voir absolument cette vidéo pour les gogos qui croient encore au miracle socialiste de l’UMPS, affligeant, c’est la France qu’ils ont trahi, qu’ils ont détruit et qu’ils ne cessent de livrer aux voyous et à l’immigration invasion.  

      http://www.frontnational.com/multimedia_videos_detail.php?id=9

    En appellant au boycott et à la censure contre les idées du Front National et contre les patriotes le système oligarchique UMPS se rend coupable de la barbarie et de la colonisation communautaire.

     

     

     

    Répondre
  29. commentateur1

    17 décembre 2006

    " 1) Villepin et LePen sont tous deux les plus libéraux."

    En effet. Villepin a maintes fois démontré son libéralisme : "patriotisme économique", repêchage de l’industrie automobile, coup-de-pouce en faveur de tel ou tel lobby…. Le Pen, lui, le grand libéral, n’a de cesse de dénoncer l’"ultra-libéralisme" et de vouloir fermer les frontières.

    "3) ils ont la meilleure politique extérieure. L’image de Sarkozy tout souriant d’avoit pu serré la main de l’agresseur George Bush en dit très long sur vers quoi la France s’en ira s’il est élu: la France deviendrait le nouveau caniche de Bush et remplacerait le fidèle mais fatigué Blair et ses soldats répandrait leur sang partout où l’ordonne Bush pendant que le trésor français se viderait."

    Elle est belle la politique extérieure de Villepin et Chirac : gesticulations à l’ONU pour freiner l’attaque américaine de l’Irak par les Américains, afin que Saddam puisse planquer ses ADM en Syrie ; flagornage du bourreau Poutine, manoeuvres militaires au large de Taïwan en compagnie des Chinois. On a beau ne pas vouloir être les "caniches" de qui que ce soit, on n’arrête pas de renifler les Russes et les Chinois ! Notre "multi-latéralisme" est plutôt unilatéral : on penche surtout pour les dictateurs, bourreaux, tortionnaires, …

    Répondre
  30. Pierre

    17 décembre 2006

    Pascal Sevran licencie par France 2 pour avoir dit que les africains ont trop d’enfants, le retour des voleurs Cambadelis, Emmanuelli (PS), Carignon (UMP), Juppe (UMP), etc. sur la scene electorale!

    L’UMP-PS-PC-UDF-VERTS-MDC favorable au vote des immigres en France et dans le meme temps, retire le droit de vote aux francais (installes en nouvelle caledonie depuis 1998 ans) en nouvelle caledonie sur un territoire qui est la France…!  ces memes partis qui veulent honorer les assassins du FLN algerien…!

    Ce parlement est bien le parlement de la honte, de la trahison!  Demandons des comptes!

    Cordialement

     

     

     

    Répondre
  31. Olivier

    17 décembre 2006

    Si c’était le cas, -ce que malgré tout je ne crois pas, mais c’est possible-, alors je ferais une chose trés simple : déchirer ma carte d’électeur et la renvoyer telle quelle au conseil constitutionnel, car je refuserais désormais de cautionner cette pseudo-démocratie et ses pseudo-élections.

    Répondre
  32. I SEE

    16 décembre 2006

    le pen fait peur a tous ces magouilleurs des partis en place qui se partagent ( le pouvoir et ses innombrables avantages) parceque si le front national arrivait a s’introduire dans la place, il mettrait son pif dans les dossiers a combines……le fric detourné, les derogations vendues, les adjudications truquees, les indemnités abusives….. etc etc etc …….

    car bien entendu il existe un modus vivendi entre les socialites et l’ump, qui ont gouverné la FRANCE depuis 30 ans qui veut que je ferme ma gueule si tu fermes la tienne !!!!!

    mais le bilan est tres simple!!!!  gerer une boutique et faire des dettes a ce niveau, releve de la malhonneteté et de l’incompetence !!!!!

    dehors tous ces pourris faute de pouvoir les mettre dedans !!!!!

    Répondre
  33. Anonyme

    16 décembre 2006

    ATTENTION A BEN CHIRAC.

    Un ami, Lieutenant  Colonel dans l’armée de l’air, s’est rendu il y a peu dans les émirats. Il a été surpris de l’intérêt de la population locale pour les présidentielles françaises de 2007.

    Il faut savoir que Chirac est une icône là-bas, et qu’il existerait même une statue érigée en son honneur. (à vérifier, mais peut-être qu’un lecteur de ce forum pourra confirmer ou infirmer l’info). Sans doute beaucoup seront surpris également de savoir que l’enseigne "Carrefour" est omniprésente dans ce pays  …

    Or, lors d’une soirée, "mon" Lieut Colonel s’est entretenu avec un Officier supérieur, dont  le discours a été le suivant :

    – " Sarko ne sera pas élu !"

    à la question: "Pourquoi?", l’ Officier aurait répondu:

    -"Parcequ’il ne nous aime pas et que nous ne l’aimons pas non plus. Il en a été décidé ainsi!" ….

    Et lorsque Royal a été évoquée, l’Officier s’est fendu d’un grand rire  ….

    N’oublions pas que les Emirats sponsorisent bien des mosquées en France, et que si on donne des consignes de vote aux fidèles, il y a beaucoup de chance pour qu’elles soient suivies …. et après ce qu’on m’a rapporté, je ne doute plus qu’un Chirac ou son poulain aura toutes ses chances en 2007 !!!

      

    Répondre
  34. EIFF

    16 décembre 2006

      Les sarkozystes et les villièristes avaient la possibilté de faire un autre choix que les éternels cocus de la fausse droite (désormais véritable remorque des groupuscules anti-nationales d’extrême gauche) en préparant l’union des droites et en négociant des alliances avec Le Pen. Ils ont refusé et ont clairement montré leur allégeance à la gauche immigrationiste et aux lobbies socialo-maçonniques de tous poils.

      L’UMPS propose un même programme commun: fabriquer du chômage de masse, entasser de nouveaux immigrés dans des cités-dépotoirs, arroser d’allocations et de subventions les inactifs, les fauteurs de troubles et les associations serviles du système.

      Ce que propose Sarkozy et Royal, réunis autour de la même pensée unique, Chirac et Mitterand l’ont déjà réalisé, transformer notre pays en une vaste zone de non-droits et de passe-droits pour les délinquants en cols blancs et la racaille et maintenir les fondations de la ripoublique bananière socialiste.

     Aujourd’hui c’est un Le Pen à 30%, demain et après demain 40 et 50% c’est possible.

      L’UMPS ne survivra pas trés longtemps en cas de nouvelles manipulations électorales et de déni flagrant de démocratie, et surtout devant les défis et les événements qui s’annoncent pour la France.

     

     

     

    Répondre
  35. Guess

    16 décembre 2006

    A esprit Saint 5 (c pr détendre l’atmosphère j’te rassure lol)

    "mais le pen a-t-il été président de la république, ministre , président d’une assemblée quelconque ?"       "pour faire quelque chose encore faut-il pouvoir exercer le pouvoir."

    Mais c’est bien ce que je dis : depuis le temps que cet homme fait de la politique il n’a jamais été capable de réaliser quelque chose de concret. Si une chose en fait : confisquer le débat sur l’immigration, c’est à dire jeter le discrédit sur tout homme politique qui s’empare du sujet. Et donc, laisser le mal s’agraver…

    Pourquoi une grande partie des cadres du FN l’ont quittés ?  Pourquoi les mairies gagnées par le fn on-t-elles été si vite perdues ? La seule mairie fn qui reste est celle d’un maire qui a quitté le fn… Tiens donc… Va donc lire les choses simples, vraies que dit cet homme à propos de le pen…

    Villiers vient du système et est bien décidé à le quitter. Le pen a toujours été en dehors du système ‘quoi qu’en ce moment il aurait plutôt tendance à faire le chemin inverse…). Le mérite de Villiers est bien plus grand car il est plus difficile de se remettre en cause, de reconnaître ses erreurs que d’agir dans un milieu que l’on n’a toujours connu.

    Maintenant, Villiers n’est pas vraiment en dehors du système et ne le sera jamais. C’est tout simplement un homme politique de droite. C’est plutôt l’UMP qui glisse de plus en plus à gauche. Il faut que villiers patiente et un jour il va voir arriver vers lui les déçu du fn et de l’ump qui auront enfin ouvert les yeux pour faire un vrais parti de droite…

    Merci à vous monsieur Dumait qui êtes un vrais démocrate (ce n’est pas comme sur certains sites pro fn…) 

     

    Répondre
  36. Esprit5

    15 décembre 2006

    de guess: "Et le pen qui n’a jamais rien fait en politique…"

    mais le pen a-t-il été président de la république, ministre , président d’une assemblée quelconque ?

    pour faire quelque chose encore faut-il pouvoir exercer le pouvoir.

    et vous n’ignorez pas que le pen a été empêché, par une diabolisation venue des puissants lobbies étrangers, d’exercer tout pouvoir qui serait aller bien sûr dans le meilleur intérêt du peuple français.

    et villiers comme tous les autres s’est prêté depuis toujours à cette exclusion.

    Répondre
  37. Guess

    15 décembre 2006

    En fait le pen parle de rassemblement patriotique. il invite villiers a se rassembler avec lui, ok. par contre s’il n’avait pas les 500 signatures, il enverrait chié tout le monde, villiers inclus. mais dans ce cas pourquoi ne donne-t-il pas ses signatures a villiers s’il ne peut pas se présenter ? son rassemblement patriotique ne va que dans un seul sens. de la foutaise comme d’habitude. pauvre mégret qui a cru à ça… c’est lui le pen le pire ennemi des patriotes, de la france qui fait chié TOUTE la droite et dont le système se sert pour arriver à ses fin…

    cette fois, même s’il améliore son score il ne sera pas au second tour. a part foutre la france dans la merde cet homme ne sert a rien.

    quand aux excités du fn qui critiquent les villiériste parce que villiers ne veut pas de l’union patriotique vous êtes placés très haut dans mon estime… surtout quand vous dites que si le pen n’aura pas ses signatures vous voterez Ségogo… vous êtes a l’image du vieux… la france vous n en avez rien à foutre…

    La première des choses qu un candidat sérieux doit nous dire : je vais sortir la france du communisme !!! en 45 les communistes on mit en place tout ce qui nous tue aujourd’hui avec l ‘accord de de gaulle (dire que j ai cru en ce fumier). JAMAIS nous ne repartirons de l avant si nous ne lèvons pas tous ces vérous. tous ceux qui veulent le pouvoir sans remettre en cause tout ça, l’europe soviétique et l’onu sont des imposteurs, des gignoles… ne rien faire ce serai comme dire je vais réviser ma 2CV et après elle va aller à 300 km/h sur autoroute, autrement dit le pouvoir pour le pouvoir mais surtout pas pour faire bouger les choses…

    Sincèrement, vous croyez que sarkopipo ou ségogo vont dire non à tous ces monopoles qui nous font crever ?

    Et oui la descente aux enfers va continuer, s’accélérer même… Et le pen qui N’A JAMAIS RIEN FAIT EN POLITIQUE DEPUIS TOUT LE TEMPS QU’IL EST RESENT SERAIT NOTRE SAUVEUR ?

     

     

    Répondre
  38. Jean-Claude THIALET

    15 décembre 2006

    15/12/06  4-V

    MARC : si votre diatribe s’adresse à l’ensemble des Français, tout à fait d’accord avec votre propos. Si c’est simplement aux participants à ce forum, je les trouve exaggérés. Les Français en général sont effectivement devenus "des couards et des fainéants". Mais c’est, d’abord, la faute à "nos" gourvernants qui  (à mon avis de propos délibéré)  ont – particulièrement à l’école – tué le goût de l’effort, du travail manuel, du travail bien fait, et de l’esprit d’entreprise, les valeurs morales du christianiseme que la morale républicaine de l’Ecole de Jules-Ferry avait partiellement conservées, l’amour de la France, etc.

    Des gouvernants qui, parallèlement, "distribuaient" l’argent des contribuables à leurs électeurs potentiels à grands coups d’avantages sociaux, d’aides de toutes sortes, de SMIC et de RMI. Avantages qui ont découragé les salariés de base qui, sachant manier la calculette, ont constaté qu’ils n’avaient plus aucun avantage à travailler. Et comme on leur avait enlevé tout sens moral (1), ils se sont dit "à quoi bon continuer à travailler ?".  Nous sommes à l’époque du "panem et circenses" qui a précédé la chute de l’Empire romain. A la différence que les "jeux du cirque" ont été remplacés par "les jeux du cirque médiatique". Du genre le  "coup de boule de ZIZOU, "l’affaire SEVRAN", l’affaire "JOHNNY", "l’affaire d’une MARIE ou d’un FRANCOIS". Ou encore la grippe aviaire. Des "affaires que les médias à la botte montent en épingle ("ça, c’est bon coco, ça fait vendre du papier aux gogos !") pour faire oublier les véritables problèmes : les mille-cent-quarante milliards de dettes de la FRANCE(2), celles de la SNCF (3), le déficit récurrent de la SECURITE SOCIALE  et du COMMERCE EXTERIEUR, le chômage et les délocalisation, la sécurité (pas seulement dans les banlieues !), l’immigration aussi incontrôlable qu’inassimilable, etc. On prête à de Gaulle le fameux "les Français sont des veaux", moi, je dis plutôt qu’ils sont devenus des autruches. Des autruches qui ne veulent rien voir ni entendre qui troublât leur quiétude. Une quiétude faite notamment d’avantages … acquis ! Les Français ont été émasculés. La plupart à l’insu de leur plein gré, peut-être. Mais comme ils n’ont pas encore été lobotomisés, il leur appartient de se réveiller avant qu’il ne soit trop tard. En commençant par mettre à la porte, l’an prochain, TOUS LES CANDIDATS qui se présentent sous l’étiquette dePartis ayant exercé le pouvoir ou y ayant participé ( Marie-George BUFFET, Dominique VOYNET, François BAYROU, pourquoi toussez-vous ?). Et en se retroussant sans tarder les manches pour ne plus compter que sur leur travail, leur esprit d’entreprise, et non plus sur la solidarité nationale, mot dont on a prostitué le sens.

            Cordialement, Jean-Claude THIALET

    (1) le développement délibéré de la pornographie au cinéma, à la TV et dans la presse y a contribué largement !

    (2)dettes dont la "Joconde des Sondages" et  "l’oxymaron" veulent nous faire croire qu’ils les résorberont "avec la croissance" (sic). Un peu comme si on voulait écoper avec une cuillère à café les cales du "FRANCE-TITANIC" remplies d’eau ! Le pore, c’est que ça marche avec les autruches qui s’apprêtent à voter pour l’une ou pour l’autre. D’auant qu’on leur promet, en prime,qu’on va continuer à les assister davantage. Sans leur dire où l’on trouvera l’argent !

    (3)dont les salariés sont régulièrement en grève alors qu’ils devraient avoir été mis à la porte après le dépôt de bilan d’une société qu’ils enfoncent de plus en plus, comme naguère le "FRANCE"

    Répondre
  39. Jacques

    15 décembre 2006

    jacques (pas moi, l’autre!):  " J’hésiterais donc entre Villepin et LePen si Villepin se présenterait."

    Ne confondez-vous pas "Villiers" et "Villepin"? Cela en dit long sur la visibilité de celui-ci.

    Répondre
  40. LESTORET

    14 décembre 2006

    Personne ne doute que Le Pen aura ses 500 signatures avant l’expiration du délai pour s’inscrire comme candidat. Chacun s’amuse à faire bouillonner ses méninges, mais c’est uniquement pour s’amuser car il serait vraiment invraisemblable que le FN ne puisse présenter valablement un candidat. Cela fait partie du jeu. Ceci dit, si Le Pen arrivait au second tour comme en 2002 je pense que ce serait une catastrophe pour ce pays qui en a déjà vu d’autres qui l’ont considérablement affaibli. Car si cela se produisait qu’on ne se fasse pas d’illusions: la masse entière des Français voterait pour le candidat dit "démocratique" pour rejeter Le Pen dans ses illusions. Les dés sont pipés.

    Répondre
  41. yrieix

    14 décembre 2006

    2002  1er tour CHIRAC-LEPEN

    2007 1er tour SEGO-LEPEN

     

    cela me parait logique, je ne suis pas un républicain tel que la république de 1789 encore moins celle de maintenant qui ressemble à une immense grosse …..!

    allez avouez le LEPEN c’est le moins gloacque d’entre tous, logique il n’a pas encore mis les mains dans les caisses. lepen facho?? non je ne le pense pas. chez les communistes comme chez les socialistes il y a certainement plus anti-democratique que lepen!

    le passé de lepen, je ne désire pas épiloguer sur le sujet, passé poujadiste peux t’etre, partisan qu’il etait pour l’algerie francaise oui certainement!

    bref..personne parmis ceux qui se presentent ne refletent ma position, je voterai, oui, mais en y glissant un mot dans la petite lettre!

     

    yrieix

     

     

     

    Répondre
  42. incongru

    14 décembre 2006

    Pourquoi vous préoccuper de JMLP ? Le duel final sera entre la gauche qui fait mine d’être à droite (Ségomaniaque …) et la droite qui revendique un parfum marxiste  (Karl Sarkosy …). Le libéralisme n’a aucun avenir dans ce pays et ce pays n’a aucun avenir …. Le totalitarisme syndical a vérouillé toute revendication de liberté, les pseudos-défenseurs de la plus élémentaire liberté ne répondent plus qu’à leur ambition personnelle, emboitant le pas aux syndicalo-solidaro-ne-touche-pas-à-mon statut-de-détaché-à-rien-foutre-pendant-que-les-autres-bouffent-de-la-merde. Peuple de France, relève la tête, la vie est difficile mais n’attend pas tout d’une aristocratie d’état qui se sucre au passage.  Ce que je donne à l’état pour les plus mal lotis sert en majeure partie à maintenir les avantages acquis de ceux qui sont sensés te venir en aide. A bas l’état totalitaire …. vive la liberté …

    Répondre
  43. jacques

    14 décembre 2006

    Je viens de regarder la video des émissions "Ripostes" avec Sarkozy et LePen.
    Voici mes réactions

    D’abord sur le format de l’émission. Je me réjouis (enfin) de voir une émission française qui ne soit pas une interview faites de questions complaisantes sans que les candidats ne soient jamais confrontés.

    Ceci dit, les "adversaires" en présence surprennent. Sont-ils vraiment représentatif des courants d’opinion en France?

    Ainsi, l’inspecteur du travail contre Sarkozy me semble tellement une caricature qu’on le croirait sorti d’un film. Est-il vraiment possible qu’un fonctionaire dans ce type de travail ait véritablement de telles idées? Est-il le 1 sur 1,000,000 exceptionel que les recherchistes ont réussi à trouver de peine et misère pour rendre plus "percutante" l’émission? Si ce n’est pas le cas, c’est vraiment dramatique. L’ignorance en économie (et dans la vie) de ce fonctionaire est simplement pathétique: il croit toujours au père Noël qui va lui apporter son travail dans le bec tout comme ça par enchantement.

    Idem pour les "contradicteurs" de LePen, aussi. Le disciple soutenant Bayrou était particulièrement déplacé et remplaçait son vide d’idée par des attaques ad hominen qui en disait plus long sur lui (et pas favorablement) que sur LePen. Si c’est cela la qualité des  disciples de Bayrou….. aie!

    Sarkozy s’est montré très solide et fort habile à répondre. LePen a à apprendre de lui, surtout dans la manière intelligente que Sarkozy avait de replacer les intervenants déplacer en insistant pour que le débat se fasse en terme courtois. Bien pensé et bien apprécié.

    Sur le fond, Sarkozy a fait d’excellents diagnostics, parfaitement corrects, en particulier sur l’UMP. Il a dit (à mot à peine couvert) que l’UMP avait été un échec et que cela expliquait la popularité du FN. Il a, avec raison, vanter les résultats obtenus dans son ministère qui était sous sa responsabilité et s’est dégagé du marasme dans les autres domaines en disant qu’il n’y pouvait rien et qu’il s”etait opposé à l’interne sur ces sujets sans rien pouvoir. Cela reste à expliquer car en tant que chef de l’UMP n’a dit pas le pouvoir sur la députation et le programme ? (je ne connais pas suffisamment la politique française à ce sujet et j’aurais aimé être éclairé à ce sujet).

    En ce qui concerne l’économie, un des 2 grands enjeux de la campagne, Sarkozy n’est pas crédible
    Ses mesures sont l’antithèse de ses principes:
    – le maintien de l’ISF est certain d’empêcher de riches entrepreneurs (dont la France a besoin) d’aller en France. Le problème de l’ISF n’est pas celui de l’ISF de l’immobilier (Sarkozy se fourvoie ici) mais bien celui des fortunes non présentement comptabilisé parce que non encore présentes sur le territoire français, qui VIENDRAIENT en France (comme elle vont aujourd’hui au Canada et ailleurs dans le monde, et qui aujourd’hui évite soignesement la France)
    – une diminution majeure de l’impôt sur le revenu n’entre pas dans son programme
    – dans ce context, enlever l’impôt sur l’héritage est absoluement absurde surtout avec ce qu’il dit. Quand on lui demande si cela ne va pas à l’encontre de son principe de mettre tout le monde au départ au même point (bien sûr que cela est totalement incompatible avec ses "principes"!) , il répond grosso modo qu’il suffira de donner aux autres pour qu’il retrouvent le même niveau que les enfants né avec un hochet en or. Mais Sarkzoy, s’il n’y a plus d’impôt sur les héritages, avec quel argent? l’impôt sur le revenu? De nouvelles dettes d’état? C’est totalement incohérent.

    La seule mesure positive de Sarkozy en économie, est une timide rérformette du code du travail. On est ici TRES loin de la situation dans d’autres pays comme le Canada, qui attiront préférentiellement, toutes autres choses égales, les entrepreneurs libre d’agir et de créer les emplois là et pendant le temps qu’on a en besoin. (Je rappelle que le résultat est le plein emploi au Canada avec le plus bas taux de chômage en 35 ans…!)

    J’ai l’impression que les connaissances de bases en économie manquent à Sarkozy. Il a probablement fait une sorte de "tri" de toutes les mesures qu’on lui proposaient et a choisi celle qui ont le plus de chance d’être populaire et/ou de satisfaire ceux qui le financent. Il en résulte ainsi une symphonie cacophonique plutôt incohérente.

    Le meilleur exemple est le suivant: après s’être présenté comme le défenseur de l’entrepreneur (ce n’était vraiment pas difficile face au caricatural inspecteur du travaille!) il propose de déduire les montant réinvesti dans des entreprises locales de l’impôt sur l’ISF. Donc, créer d’autres fonctionnaires pour adminstrer, d’autres formulaires, d’autres autorisations, d’autre inspecteurs, etc…
    Il est affligé du mal français: il y a une incapacité totale de tous les partis (socialistes, ump, bayrou) de résoudre un quelconque problème sans ACRROITRE la taille de l’état. Au moins les socialistes sont conséquents avec eux-mêmes. Mais quand l’Ump propose de réduire les poids adminstratifs et la coûteuse lourdeur de l’Etat français, en ACCROISSANT l’état, c’est inquiétant de voir jusqu’à quel point les députés de l’Ump ne réfléchissent pas et suivent comme des moutons la pensée unique. Et il y ce fond de "on ne peut pas faire confiance à l’entrepreneur de réinvestir par lui-même l’ISF sans mettre des contraintes sous la forme de déduction fiscale" : bref on veut que l’entrepreneur soit dirigé par l’Etat, bref on ne comprend vraiment pas ce qu’est un entrepreneur et comment s’effectue l’allocation du capital. L’éducation économique des dirigeants politique en France devra presque partir de zéro et devra inclure Sarkozy.

    LePen s’est montré moins capable de se contenir face aux attaques déplacées. En revanche, contrairement à Sarkozy, le fond de sa pensée est beacoup plus solide et cohérent. Il est le seul qui semble vraiment faire confiance à l’individu, et le seul qui ne se fait pas enchainer par les slogans creux et incohérents. Contrairement à tous les intervenants, je l’ai trouvé plus humain, et certainement plus vrai et sans artifice.

    A mon avis, pour "ripostes" en tout cas le score est: LePen 1.0, Sarkozy 0.5

    Ma confiance en LePen s’est grandement accrue. Il est tout simplement incroyable pour son âge. J’espère être dans la même forme à cet âge!

    J’ai l’impression que l’Ump vole vers le désastre, et si le coup des signatures de Sarkozy fonctionait (c’est un signe de manque de confiance ou de désepération plus qu’autre chose de l’Ump) ce serait le clou dans le cerceuil pour l’UMP parce que  les partisans du FN voteront socialistes (ou même s’abstiennent) en retaliation.

    Répondre
  44. Anonyme

    14 décembre 2006

    Esprit5 : "FRANCE QU’ES TU DEVENUE ???"
    Well, Elle est devenue ce que l’on en a fait, mon ami….Mais le pire, c’est que ce n’est pas fini.
    Aujourd’hui, en France, c’est le bonheur par rapport a demain. Et on ne fait pas grand chose pour inverser les choses.
    Observez bien ce qui arrive a un Peuple qui a balanc
    é ses valeurs, sa spiritualité, qui a choisi le collectivisme contre l’individu et dont la devise est malgre tout " A chacun sa m…!".
    Ce qui me gene, ce n’est pas moi, aujourd’hui, c’est mes petits-enfants, demain.

    Best,
    Mancney

    Répondre
  45. Calmos

    14 décembre 2006

    Le Communisme c’est plus  de 100 millions de morts tous Partis confondus…..et le compteur continue de tourner….

    La France devrait rejeter  ce groupuscule qui sévit dans le Pays avec .2 % délecteurs……..avec  comble d’horreur une vingtaine de députés aussi séniles les un(e)s que les autres….et qui avec la complicité de socialos démagos ont meme un "groupe"  fait à leur mesure à  l’Assemblée Nationale……..

    Ces Communistes …."grands" résistants….APRES…..que Hitler ai attaqué ce bon Staline…..(il ne l’aurait pas fait. ??….pas de résistants communistes…….)

    Ces  Communistes à qui nous devrions " les z’avantages à qui."……acquis pour  Eux…..ex: la CCAS….de chez EDF GDF…….ou ils puisent   allégrement……dont on attendra toujours la fin  des enquetes en cours…… Tu m’étonnes qu’Ils ne veulent  pas que cela soit  privatisé…….on a les motivations sélectives  et ciblées  au PCF…

    Et qu’à coté de cela….le FN    (qui ne vaut guére mieux)…….18%  d’électeurs..(on verra aprés ces élections )……..aucun députés…..on ne frise pas le ridicule…….on est en plein dedans……

    C’est vrai que le Monde entier ce gausse de nous……comment etre crédible…..????…..vouloir donner des leçons de  démocratie….avec des inepties  pareilles……..

    Répondre
  46. démokratie !

    14 décembre 2006

    En l’absence des 500 signatures pour JMLP, je souhaiterais que le front national rende public, la liste des maires qui lui auraient refusé le parrainage ! Pour que justice se fasse en 2008 !

    Répondre
  47. Guess

    14 décembre 2006

    A tous les fan de Le Pen,

    Mais il ne faut surtout pas vous inquiéter…

    Le Pen aura ses signatures. Il est un allié du système qu’il critique. Le système a besoin de lui. Se retrouver au soir du premier tour en face de Le Pen et c’est gagné !!! Clair qu’en ce moment les calculatrices de l’UMPS doivent chauffer dur… Car dans les états majors de l’UMPS, une seule chose compte : c’est moi (UMP) ou eux (PS) ou vice versa qui allons se retrouver face à l’escabeau Le Pen. Oui Le Pen n’est qu’un outil pour le système, un escabeau qui mènera à la victoire.

    Maintenant, rien ne dit qu’il sera au second tour. Mais c’est clair que celui qui a le plus à craindre c’est sarkogogo. Si les Chiraquiens se mettent à le dézinguer…

     Par contre, Villiers, lui est zapé, car il est beaucoup plus dangereux pour le système… Il avait sa place chez Moati et beaucoup de sondages sont présentés sans son nom sur la liste. Lui veut le pouvoir et s’en servire.

    En tous les cas la France risque de péter à la gueule des technocrates Ségogo et sarkogogo si… Croire que l’on va pouvoir réformer ce pays sans le sortir du communisme dans lequel il est poing et main lié est de la pure foutaise. Oui, car ce salaud de de gaulle a certe eu le pouvoir, mais il a donné TOUS les pouvoirs aux communistes… Et ça, plus que jamais nous le payons aujourd’hui.

    L’histoire est un éternel recommencement, ok. Mais attention le remake de 2002 n’est pas encore joué…

    Répondre
  48. Esprit5

    14 décembre 2006

    j’ai voté en 74 avec allégresse pour giscard que je considérais comme un homme intelligent et sérieux.   j’ai bien vite déchanté et pour ne pas revoir ce pitre malfaisant à l’élysée j’ai voté pour mitterrand en 81.   pensant qu’en quelques mois la france serait à genoux tuée par les socialistes et que de nouvelles élections remettraient aux commandes un président plus conforme à mes idées…  j’ai pu juger ensuite du résultat de ma brillante manoeuvre !!     si le pen n’a pas ses 500 signatures, ce qui serait proprement scandaleux vu le nombre énorme d’électeurs votant pour lui, je ne recommencerai pas la même erreur en donnant ma voix à la socialiste (avec toutes les anti-valeurs qu’elle représente à égalité d’ailleurs avec sarkozi).     je ne voterai même pas blanc.    j’ignorerai ce scrutin truqué d’un régime de marionnettes manipulées de … l’étranger.

    FRANCE QU’ES TU DEVENUE ???

     

    Répondre
  49. YOANN BASSAND

    14 décembre 2006

    bonsoir à tous

     

    Je pense que le pen aura ses signatures, que ce soit à droite ou à gauche, ils se planteraient littéralement à barrer la route au FN à des élections présidentielles, d’une part parcequ’ils le paieraient cher par la suite, d’autre part, il risquerait d’y avoir un vent de révolte dans notre cher pays.

     

    Plus grave que tout ceci, tous les instituts de sondages créditent le pen de 17 %, chose totalement fausse, le pen est crédité actuellement de 24,7 % des voix, ils suffit juste de faire un petit tour sur le site de la présidentielle 2007 pour s’en rendre compte (sondage en ligne). Il serait au jour d’aujourd’hui 2 points devant ROYAL donc au deuxième tour. Je veux bien qu’on se plante de 1 voir 2 %, mais de là à se planter de 7 points c’est grave, bien sûr les médias n’ont pas intérêt à ébruiter ceci dans les journaux télévisés sous peine de donner espoir au indécis qui pourrait eux aussi sanctionner la politique actuel.

     

    Si la gauche n’est pas au deuxième tour, elle n’aura qu’à s’en prendre qu’à elle même, elle n’a toujours pas reçu le message de 2002, et continue à mener une politique et un programme de droite.

    Répondre
  50. Michel Renard

    13 décembre 2006

    Bonjour,

    Racisme, raciste(s)…

    Il y a ceux dont on dit qu’ils le seront toujours quelque soit l’évolution de leur discours (Le Pen)… parce que cela nous arrange bien d’avoir cet épouvantail pour justifier un vote en faveur des "grandes âmes" qui clament leur antiracisme depuis la petite main de SOS-Racisme en 1984… sans avoir rien d’autre à dire de bien crédible.

    Il a ceux qui multiplient les "dérapages" racistes et qui vont finir par se faire exclure du PS (Georges Frèche)… enfin après les élections, ce serait mieux…

    Et il y a ceux qui s’y installent par calcul électoraliste, qui glissent sur la pente douce de l’ethno-politique, du raccolage communautariste, sans que personne ne leur rétorque quoi que ce soit… François Hollande a déclaré : le 9 décembre à l’émission de F.O. Gisbert : "ce qui ne va pas au Parlement, c’est plutôt la composition du Parlement, et là je vais au-delà de la gauche et de la droite : c’est qu’on est une assemblée qui est essentiellement blanche…" (http://www.dailymotion.com/ – à 20 mn 30)

    Personne n’a réagi… ! Personne…! Je demande donc : entre Frèche qui voit une équipe de France de foot trop noire, et Hollande qui voit une Assemblée nationale trop blanche… quelle est la différence. Pourquoi les horions pour l’un et le silence complaisant pour l’autre… ? Une équipe trop noire, une Assemblée trop blanche… où est la citoyenneté républicaine ?

    Michel Renard

    Professeur d’Histoire dans un lycée de la Loire

    http://ecoledelaculture.canalblog.com/

    Répondre
  51. jacques

    13 décembre 2006

    Personnellement je ne crois aucunement que Sarkozy change la France de façon significative. Il n’a pas de principes solides et ses propos libérals (lorsqu’il en a, et c’est rare) sont dits du bout des lèvres et démenti par le programme proposé le lendemain.

    J’hésiterais donc entre Villepin et LePen si Villepin se présenterait.

    En l’absence de Villepin, ce sera LePen s’il a les signatures et si Sarkozy lui met les batons dans les roues ce sera  Royal (1er et 2e tour) pour donner une leçon "royale" de démocratie à Sarkozy.

    Si LePen était battu au premier tour, et qu’au deuxième tour le choix est Sarkozy vs Royal, j’hésiterais entre l’abstention ou possiblement Sarkozy s’il a un langage véritablement libéral et qu’il le tienne pour 4 semaines d’affilé sans flêchir (cela me semble impossible de sa part mais sait-on jamais).

    Mon choix est fondé sur les raisons suivantes
    1) Villepin et LePen sont tous deux les plus libéraux.

    2) Ils ont des principes qu’ils maintiennent toujours contre vent et tempêtes (par exemple tous deux sont contre la discrimination, alors que Sarkozy veut établir la discrimination "positive" et transformé la France en champs de bataille où chacun cherchera à montre qu’il est le plus "loser" et donc mérite un traitement préférentiel) il y a aussi la question de la laícité que Sarkozy veut démolir alors que c’est un fondement de la république pour les deux autres.

    3) ils ont la meilleure politique extérieure. L’image de Sarkozy tout souriant d’avoit pu serré la main de l’agresseur George Bush en dit très long sur vers quoi la France s’en ira s’il est élu: la France deviendrait le nouveau caniche de Bush et remplacerait le fidèle mais fatigué Blair et ses soldats répandrait leur sang partout où l’ordonne Bush pendant que le trésor français se viderait.

    4)  Entre Villepin et LePen, LePen est plus libéral à l’intérieur et Villepin a l’extérieur. Dans le cas de LePen, il est vrai que sa politique économique extérieure est nettement protectioniste, mais comme ce qui aujourd’hui afflige le plus la France, ce sont ses rigidités intérieurs et qu’il est le candidat le plus apte a changé cela, il gagne ici sur VIllepin. Quelques années de LePen serait une bouffée d’air frais considérable pour tout entrepenneur et revitaliserait dramatiquement l’économie intérieure française.

    Mais je m’intérroge aussi sur le point suivant: LePen n’est plus jeune. A son âge un malaise est non seulement possible mais même probable. Que ce passerait-il si un malaise dans un prochain avenir l’empêcherait de se présenter. Que se passerait-il si Marine se présentait? Imaginez!

    Répondre
  52. sas

    13 décembre 2006

    Toute la décentralisation…."deferriene" et les communautés de communes ont été misent en place pour installer des roitelets , potentats locaux…..souvent malhônnetes, déviant, franc maçons et precaricateurs…..concentrant des tas de pouvoirs et de réglementations inutiles…..et la mane publique.

    c’est pour cela que cette décentralisation a été mise en place par des grouppes mafieux et initiés pour contrer d’autres grouppe mafieux et initiés jacobins eux  et centralisateurs….corrompus et innefficaces aussi…. et les profanes,tous les autres cons de franc, les millions de gaulois non privilégiés et non initiés…me direz vous ?????

    HORS JEU…..COCUS….ET PAYEURS

    sas

    Répondre
  53. EIFF

    13 décembre 2006

     sans Le Pen, plus dure sera la chute……pour les élites vendues et incapables, pour le peuple matraqué par la propagande socialo-maçonnique et par les agents du nouveau désordre mondial, pour les retraités qui verront leurs retraites disparaitrent, pour les chômeurs qui verront les immigrés toujours plus nombreux les concurrencer, pour la classe moyenne qui s’enfoncera dans l’exclusion et l’appauvrissement. Le Pen est le seul espoir pour rompre avec la génération Chirac-Mitterrand et le chaos UMPS. 1968, 1981, 1995, plus de 30 ans de goulag à ciel ouvert et de terrorisme intellectuel, ça suffit !!!!!!! 2007 Le Pen !!!!

    Répondre
  54. Florin

    13 décembre 2006

    S’il y a quelques milliers de POURRIS au pouvoir, c’est grâce à quelques millions de CONNARDS qui les ont élus sans discontinuer depuis 30 ans !!! Il faut du pognon pour les partis "hors système" et une propagande VISUELLE acharnée (les crétins ne lisent plus que le programme-télé, et ce qu’on leur dit à la télé reste incompréhensible pour eux).

    Je propose une autre affiche que celle, trop soft, du FN. J’imagine un couple sur une plage, en disant "mes parents ont toujours voté PS" "et les miens, RPR et UMP" …  "et ben, c’est p’tet pour ça qu’on est à poil aujourd’hui" … 30 panneaux loués autour du périph à Paris, 70 aux principaux carrefours routiers en France … et vous verrez, pas besoin de longs discours pour convaincre le chaland.

     

    Et si jamais on n’arrive pas à afficher la photo à poil, on peut les mettre en haillons, les cons finiront par comprendre à la fin …

    Répondre
  55. yrieix

    13 décembre 2006

    un petit coucou à pierrot du perreux.

    Répondre
  56. Marc

    13 décembre 2006

      Bonsoir.  Quand je lis les écrits de certains, je me pose la question, sont-ils des hommes ou bien des larves ? Les Français sont-ils devenus des couards et des fainéants, qui réclament tout de l’Etat, mais l’Etat, c’est nous qui le faisons vivre, c’est nous qui payons ces millions de fonctionnaires, dont on devrait diminuer le nombre de moitié, pour retrouver une gestion saine de l’Etat, mais qui le fera? Qui aura ce courage, qui sera la Margareth Tatcher qui réformera réellement ce pays encrassé dans sa fainéantise, où plus personne ne veut travailler de ses mains, c’est déshonnorant ! Alors que des dizaines de milliers d’emplois ne trouvent pas preneurs, il est beaucoup plus confortable de rester au chômage ! A pleurer que l’on -a pas de travail ! J’ai personnellement commencé à travailler à l’âge de 14 ans, avec des semaines de 55 h et celà 50 semaines par an, car nous n’avions en tout et pour tout que 2 semaines de congés payés ! J’ai grimpé les échelons par mon travail, pour finir par créer ma propre entreprise, et je ne suis pas le seul, bon nombre de mes camarades d’école, ont fait la même chose, à cette époque, on n’attendait rien de l’Etat, on travaillait, entre 2500  et 3000 heures de travail par an ! Aujourd’hui, la moyenne se situe à 1600 1700 heures, et les pauvres petits se plaignent ! Quelle époque, pauvre France ! Au lieu de pleurer sur votre sort, remettez-vous au boulot !

     

    Répondre
  57. claude

    13 décembre 2006

    Ce qu’il faut savoir c’est plus on fait de social (segolene) plus il faudra travailler (65 a 70 ans) c’est logique il faut bien le financer.LE PEN c’est le NOSTRADAMUS de la politique tous qu’il a pu dire depuis 20ans etait  bien la réalité.C’est aussi MONSIEUR PROPRE (pas de magouille )L’age ne joue pas tous ces collaborateurs sont jeunes et tres tres compétent.

    Répondre
  58. emile moussu

    13 décembre 2006

    Si le PS reprend la barre, alors tous ceux qui auront donné leur vote n’auront pas à attendre cinq ans pour avoir la gueule de bois .Ils l’auront avant !…Mais c’est marrant tous ces gens qui se font berner,et mener en bateau ! 12ans de Mittérandisme ne leur à pas suffit ! ils vont remettre ça avec la "Royale"!….(…mes choix seront ceux des Français !….) …avec çà ,vous serez tous gâtés !

     

     

    Répondre
  59. Jean-Claude THIALET

    13 décembre 2006

    13/12/06    4-V

    ERRATUM : à l’avant-dernier paragraphe de mon précédent "post", il fallait lire : 

    – Quant aux  dirigeants SOCIALISTES (et non du Front National) ils pourraient être tentés d’aider Jean-Marie LE PEN en espérant qu’il prendra le maximum de voix à Nicolas SARKÖZY. Pour l’instant, ils jouent les attentistes..

    Avec mes regrets et mes excuses pour ce lapsus calami.

    Cordialement, Jean-Claude THIALET

    P.S. MARC : de quelle planète débarquez-vous ? Ignorez-vous que même les  "petits maires apolitiques" sont dépendants des partis qui tiennent le pouvoir : Conseils départementaux, Conseils Régionaux, et bien entendu Ministères qui dispensent la "manne" en faisant semblant d’ignorer qu’elle provient des poches des contribuables, et non des leurs. Ces véritables potentats que sont les Présidents des départements, dew régions, les ministres ou sous-minustres, savent bien refuser, ou mettre sous le coude, les projets ou les demandes d’un "petit maire" qui aurait pu accorder sa signature (sans y avoir été "autorisé") à un candidat "non gouvernemental". Particulièrement à un Jean-Marie LE PEN qui a déjà fait chuter le "socialiste" Lionel JOSPIN, et qui, en 2007, pourrait jouer le même tour au "gaullien"  Nicolas SARKÖZY,  ou à une Marie-Ségolène ROYAL. C’est comme cela que sa se passe dans notre République bananière ! 

    Répondre
  60. Michel Renard

    13 décembre 2006

    Bonjour,

    Racisme, raciste(s)…

    Il y a ceux dont on dit qu’ils le seront toujours quelque soit l’évolution de leur discours (Le Pen)… parce que cela nous arrange bien d’avoir cet épouvantail pour justifier un vote en faveur des "grandes âmes" qui clament leur antiracisme depuis la petite main de SOS-Racisme en 1984… sans avoir rien d’autre à dire de bien crédible.

    Il a ceux qui multiplient les "dérapages" racistes et qui vont finir par se faire exclure du PS (Georges Frèche)… enfin après les élections, ce serait mieux…

    Et il y a ceux qui s’y installent par calcul électoraliste, qui glissent sur la pente douce de l’ethno-politique, du raccolage communautariste, sans que personne ne leur rétorque quoi que ce soit… François Hollande a déclaré : le 9 décembre à l’émission de F.O. Gisbert : "ce qui ne va pas au Parlement, c’est plutôt la composition du Parlement, et là je vais au-delà de la gauche et de la droite : c’est qu’on est une assemblée qui est essentiellement blanche…" (http://www.dailymotion.com/ – à 20 mn 30)

    Personne n’a réagi… ! Personne…! Je demande donc : entre Frèche qui voit une équipe de France de foot trop noire, et Hollande qui voit une Assemblée nationale trop blanche… quelle est la différence. Pourquoi les horions pour l’un et le silence complaisant pour l’autre… ? Une équipe trop noire, une Assemblée trop blanche… où est la citoyenneté républicaine ?

    Michel Renard

    Professeur d’Histoire dans un lycée de la Loire

    http://ecoledelaculture.canalblog.com/

    Répondre
  61. sas

    13 décembre 2006

    Si les manches à couille de la ripoublique responsables mais pas coupable comme bedier innocent secretaire d’etat aux prison qui vient de ramasser 18 mois FERME…..esianet de nous cocofier en faisant en sorte que jean marie lepen n’ait pas ses 500 voix…..ce sera le dernière demonstration que la république est un mythe…….que les enclumes se maintiennent en palce par des artifices….. et que les nationnaux doivent reprendre les commandes avec des manches de pioches….POUR SAUVER CE QUI RESTE DE LA FRANCE;

    fn ET PATRIOTES à VOS MANCHES …..

    sas

    Répondre
  62. Pierre

    13 décembre 2006

    Marc, soyons honnete!  Sarkosy-Chirac a le meme bilan et programme que Royale et les socialo-immigrationistes (c’est la une trahison du peuple de droite)!  en plus de cela, comme eux, ils font tout pour empecher 7 a 8 millions de nos compatriotes d’etre represente!

    La France qui etait le 3eme ou 4eme pays le plus riche en matiere de niveau de vie dans l’union europeenne il y a 15 ans, est maintenant 13eme ou 14eme…et ca descend de plus belle!  il faut bien reconnaitre que L’UMP-PS-PC-UDF-MDC-VERTS ont TOUT casse…!

    Cordialement

     

    Répondre
  63. Gérard Pierre

    13 décembre 2006
       Je n’ai jamais été un électeur de monsieur Le Pen. Son antisémitisme mal assumé, sa complaisance coupable à l’égard de dictateurs des pays du Golfe persique, son silence assourdissant sur les problèmes que pose l’islam à notre civilisation sur laquelle il envisage son O.P.A. politique, et beaucoup d’autres considérations trop longues à énumérer font que ce personnage me paraîtra toujours infréquentable et totalement inapte à représenter les valeurs de la France.
     
       Cela étant, il en va à mon sens du front national comme de l’herpès. Ses soins nécessitent un traitement à long terme. Lorsque aucune thérapie n’a jamais été entreprise et que le phénomène réapparaît périodiquement à la faveur d’un contexte favorable, vouloir empêcher son apparition à l’endroit où il se fixe par habitude le contraint à choisir un organe moins visible sur lequel il opérera ses méfaits pasagers. Les dégâts réels risquent alors d’être d’autant plus considérables qu’on s’imagine la maladie endiguée au seul motif que sa manifestation n’est plus apparente.
     
       Les maires de France, suspendus aux caprices des répartiteurs de subventions de nos conseillers généraux et régionaux ont compris qu’ils étaient sous surveillance et que la générosité des décideurs sera en relation directe avec l’observance d’une règle d’autant moins attaquable qu’elle est subliminale et non écrite.
     
       Qu’observe-t-on brièvement à l’heure actuelle ?
     
       D’un côté moins de 110 000 militants à jour de leurs cotisations ont « fabriqué » une présidentiable en la prélevant dans leur galerie des glaces de la rue de Solferino.
     
       De l’autre, en retenant par hypothèse les mêmes pourcentages de participation, de dispersion et de vasselage, 150 000 cotisants délivreront à terme un certificat de conformité au produit de leur marketing politique à géométrie variable.
     
      Entre les deux ? ………… le vide !
     
       …… Mais pas n’importe quel vide. Un vide pensé, réfléchi, voulu et organisé des deux côtés. Qu’un homme intelligent comme Dominique Strauss-Kahn n’ait réalisé que le score qui fut le sien par rapport à une candidate d’une telle profondeur ( au sens de creux, cela va sans dire ) n’est pas un hasard. Que madame Alliot-Marie se trouve dans l’incapacité de contrebalancer le poids de la « machine sarkozyste » pour faire valoir une différence d’approche a de quoi nous inquiéter sur ce qui se met en place.
     
       Que ceux que la presse, et notamment la télévision, nomme avec condescendance « les petits candidats » soient traités avec le dédain que l’on constate quotidiennement doit nous interpeller avec une certaine gravité sur la déliquescence de notre système de moins en moins républicain. A l’origine le mot vient du latin res publica « chose publique » et s’orthographie « république ».
     
       L’intention, certes excusable, des utopistes qui imaginèrent ce type de gouvernement était de faire en sorte que chaque citoyen, détenteur d’une parcelle de la souveraineté nationale, exerce cette souveraineté sans contrainte, en toute impartialité, dans le seul souci de l’intérêt général, par le truchement de l’élection. Par ce moyen, le citoyen confierait à un élu le soin d’exécuter ses volontés dans le seul souci de l’intérêt supérieur de la Nation et, indirectement, de ses habitants.
     
       Les successeurs de ces utopistes eurent tôt fait de reconquérir le pouvoir en constituant des partis politiques qui inversèrent l’ordre des choses. Ils s’intronisèrent directeurs de conscience des électeurs auxquels ils s’adressèrent comme des « sachant » s’adressent à des « apprenant »
     
       Hissées aux premiers rangs à force d’allégeances et de trahisons, plus soucieuses d’image que d’authenticité et rompues à la pratique du langage automatique, les deux élites militantistement sélectionnées, étalent leur brillante opacité à travers diverses promesses électorales à la tenue desquelles aucune d’elles ne sera, comme d’habitude, contractuellement tenue.
     
       La dérive est aussi prévisible qu’inévitable. Le passé est un prologue. Nous assistons depuis des années à toute une série de scandales depuis les emplois fictifs, les avantages immobiliers en nature, les financements douteux, les grâces sélectives, la main mise impunie des totalitarosyndicalistes sur un moyen de transport populaire, jusqu’aux affaires actuelles, en passant par la dégradation des soins hospitaliers, du niveau scolaire, de la laïcité, du parc automobile combustble et de bien d’autres choses encore.
     
      Est-ce par aveu subconscient ?… cette médiocratie jusque là représentée sous les traits d’une Marianne hermaphrodite, décida à plusieurs reprises de donner à la porteuse de coiffe phrygienne le visage d’actrices renommées qui ne furent pas précisément des vestales. D’où une évolution sémantique, plus soucieuse de pérennisation phonique que de représentation éthique, que l’on retrouverait plus réalistement dans « raie publique »  et qui se trouverait de plus en plus en adéquation avec les pratiques actuelles.
     
       Ce à quoi nous assistons me conforte de plus en plus de la nécessité d’opposer aux manœuvres « en cour » un BULLETIN BLANC ARGUMENTE. Choisir par défaut entre les deux machiavels de chef-lieu de canton ne pourra jamais, de mon modeste point de vue, constituer un choix respectable. Nous arrivons à un tournant de l’évolution de ces basses pratiques où nous devons dire aux apparatchiks : « STOP ! … TROP C’ EST TROP ! …MAINTENANT, C’ EST NOUS QUI NE VOULONS PLUS JOUER AVEC VOUS ! »
    Répondre
  64. Marc

    13 décembre 2006

    Personnellement,je ne crois pas que Sarkosy fasse pression sur les maires, et les autres, pourquoi ne vous en prenez-vous pas à eux ?.Ils sont pourtant nombreux ces maires soit-disant apolitique, qui justement à cause de cet apolitisme, pourraient très bien donner leur accord ! (Il y a plus de 36000 maires en France,) alors ne s’en prendre qu’aux seuls UMP,c’est se moquer du monde,mais c’est surtout sectaire ! Mais après tout, si vous voulez voter pour cette connasse de Royal, grand bien vous fasse, vous en paierez les pots cassés avec tous les veaux de ce pays de crétins, qui ne voit pas où est son intérêt, et qui se réveillera dans 5 ans, avec la gueule de bois, mais la France pendant ce temps, sera passée du 6ème rang mondial au 10 ou 12 ème ! Les emplois iront se créer ailleurs, et tout le monde en Frrance sera fonctionnaire…..au RMI.

    Répondre
  65. Jean-Claude THIALET

    13 décembre 2006

    13/12/06 4-V

    J’avoue ne pas avoir compris ce que voulait dire Jean ROUXEL dans un propos où il parle de "MAM", de signatures, etc. Veut-il démontrer que l’UMP, à travers ses différents changements de noms, est restée le "parti des godillots" qui obéit aux mots d’ordre du chef qu’elle s’est donné, ou plutôt qu’on lui a donné ? Ou laisser entendre que les tergiversations de Michèle ALLIOT-MARIE seraient dûes davantage au fait qu’elle n’a pas encore obtenu les "garanties" (et les postes qui vont avec !)  qu’une Christine BOUTIN ou qu’un Jean-Pierre CHEVENEMENT viennent d’obtenir de Nicolas SARKÖZY ou d’une Marie-Ségolène ROYAL ? A moins que la Ministre des Armées" ne joue les coquettes comme pour mieux se tenir en réserve de l’UMP au cas où le Ministre de l’Intérieur disjoncterait ? ou encore qu’elle ait  l’intelligence d’avoir compris qu’elle avait atteint les limites de sa compétence, et se borne à jouer à la candidate pour donner l’illusion que Nicolas SARKÖZY ne serait pas le candidat uninque de la "Droite" ?

    Pour ce qui concerne les "500 signatures", je ne crois pas que Jean-Marie LE PEN joue au martyr (depuis qu’il est victilme d’un odieux istracisme associativo-politico-médiatique, il a eu bien d’autres raisons) en invoquant la possibilité de ne pas les obtenir. Mais il faut reconnaître que, s’il les obtient, ce sera avec l’accord tacite de l’un des deux partis "gouvernementaux" (UMP et PS). A l’UMP, on est partagé entre deux craintes :

         – risquer un "21 avril" à rebours en retrouvant au Premier tour de la Présidentielle un face à face LE PEN/ROYAL.

        – celle d’une large défaite aux Législatives, défait provoquée par les électeurs du FRONT NATIONAL au cas où leur candidat naturel n’aurait pu participer à la Présidentielle.

    Quant aux dirigeants du FRONT NATIONAL, ils pourraient êtrre tentés d’aider Jean-Marie LE PEN en espérant qu’il prendra le maximum de voix à Nicolas SARKÖZY. Pourl’instant, ils jouent les attentistes.

    Ce qui prouve que dans notre "Ripoublique", la morale républicaine laisse toujours la place aux calculs les plus bas…

                                                              Cordialement, Jean-Claude THIALET

     

      

    Répondre
  66. Jaures

    13 décembre 2006

    Je rappelle, s’il en était besoin que si Le Pen n’obtient pas ses signatures il ne devra s’en prendre qu’à lui même et à son mépris des sufrages locaux. Il existe des milliers de maires "sans étiquette" qui pourraient lui donner leur signature. Si pour eux cela est honteux, on ne peut le leur reprocher. Quant à ceux qui espère un "grand soir" du Front, les électeurs de Le Pen ont des intérèts et des motivations si contradictoire qu’il me parait irréaliste d’espérer une révolte coordonnée. Qui s’en plaindrait !

    Répondre
  67. Joel

    13 décembre 2006

    > Jean-Marie Le Pen, lui, n’obtient toujours pas les 500 parrainages de maires nécessaires pour être candidat à la présidentielle.

    Decidement, apres les dessous de l’affaire Litvienko, l’auteur a des infos secretes emanant du Front National! Que voila une "source bien informee", ayant ses entrees a la fois chez Le Pen, Berezovski, et sans doute quelques autres.

    Soyons serieux: JMLP aura ses 500 signatures, a supposer qu’il ne les ait pas deja – du moins en tant que promesse.

    Et le vrai scandale n’est pas qu’il n’ait pas ses signatures, puisqu’il les aura. Le vrai scandale, le vrai danger, est qu’une eventuelle victoire de Le Pen ne sera pas acceptee par le president actuel francais. Un rapport d’un service de renseignement "d’un pays membre du G8" fait etat d’une annulation de l’election presidentielle sous pretexte d’irregularites, si JMLP etait elu, et ce sous l’impulsion du Mollah Ben Shirak, qui se posera alors en garant de la democratie.

    Ce rapport a ete publie sur FSP ici
    http://groups.google.com/group/fr.soc.politique/tree/browse_frm/thread/f6c883fff145af44/
    et meme s’il comporte quelques erreurs (concernant Jospin par exemple), il reste d’actualite.

    Gaius: "un nombre important de la population qui privé de ce bouchon de cocotte minute deviendra moins docile et à ce moment là , on peut s’attendre à tout"

    On peut s’attendre a tout en effet, mais rien n’arrivera. La MOINDRE velleite de revolte sera etoufee dans le sang pour "tuer la bete immonde". Mais d’ailleurs ne revez pas… Pensez vous que les francais sont prets a se revolter? Allons! Ce qui les interesse, c’est le week-end qui demarre le vendredi a midi (les fameuses RTT dont tous revent!), et toucher le RMI et les alloc a la date prevue pour ceux qui ont la chance de pouvoir vivre aux crochets des cretins qui travaillent pour eux. Ah j’oubliais, ils sont egalement passiones par les debats sur le mariage des pedes!

    La tres petite minorite ayant encore le sens des realites devrait plutot s’expatrier car quand la france sera exangue et a genoux, quand elle tremblera sous la botte des mollahs au pouvoir et sous la loi islamique, alors c’est de l’etranger que viendra la revolte et la victoire.

    Répondre
  68. superbaffeur

    13 décembre 2006

    Personnellement je trouve particulièrement honteux, de priver de 17% (à mon sens + de 20% potentiellement) de l’électorat de représentation.

    Où est la liberté dans tout cela?

    Répondre
  69. et on inversera le flux de l'immigration. »

    Mission accomplie

    13 décembre 2006

    et nul n’y craindra plus de devenir SDF.

    Claude Reichman
    Porte-parole de la Révolution bleue

     

    Répondre
  70. MINUX75

    13 décembre 2006

    Bonjour Il semble que SARKOZY soit aux abois, il y a un mois, il a fait arrêter deux intellectuels, jean christophe MOUNIK et georges CLEMENT qui étaient à la terasse d’un café, aujourd’hui, il cherche à empêcher LE PEN d’obtenir ses signatures. Ses dernières apparitions dans les médias le montrent préoccupé, les médias étrangers présentent sa rivale comme favorite des sondages. Enfin, d’après ses proches, il n’a aucune chance du fait qu’il est parti trop tôt, ceci est d’autant plus vrai qu’il y a usure du pouvoir. à bientôt

    Répondre
  71. Anonyme

    13 décembre 2006

    Je doute aussi que JMLP n’ait pas ses signatures.  Mais Sarkozy seraient idiot de s’y opposer car ça se saura. Il est plus malin que ça.  Celà dit, je constate que Sarko a un discours actuellement assez mitigé et je ne doute guère que quand la présidentielle approchera et que la campagne débutera, il sera encore plus franc à droite au fur et à mesure que la semaine du vote approchera.  Et s’il est présent au second tour, je parie que son discours sera assez proche de celui des grandes lignes de Marine Le Pen.  Mais franchement, un président de plus de 80 balais… on est plus sous la 3ème République des vieux ventripotents.

    Celà dit, il me semble beaucoup plus préoccupant que le FN n’ait eu aucune représentation à l’Assemblée Nationale alors qu’il a plus de voies que le PC qui lui, et représenté à l’AN.  Là, c’est une violation démocratique ENORME que trop peu de gens mettent en exergue.  Même si on est anti-Le Pen, on ne peut pas accepter cette violation flagrante des règles de la Constitution qui confirme ce pays comme une belle Ripoublique bannanière.  Et avoir le PC à l’AN alors que le communisme est quasi mort, sauf chez les saloperies de tyrans manifestes et bien connus qui continuent à tuer à tour de bras dans le silence, ça me débecte et c’est le moteur de ma rancoeur contre les rouges.  Et mieux que ça, la Chine qui condamne à mort des gens à tour de bras, se permet de vendre leurs organes en faisant du fric.  Immondes salopards !!!  Tout le monde montre du doigt les Etats Américains qui gardent la peine de mort, mais eux ne vendent pas les organes de leurs condamnés.  Enfoirés d’assassins de communistes de merde.  Et on a encore ce parti en France ?   Le monde entier montre du doigt la sombre méga-connerie des Français.  Il y en a marre !!!

    Maintenant, n’oubliez pas une chose, si JMLP n’est pas au second tour, pas de blem, il suffit à ses partisans de voter à donf pour le FN lors des élections des députés.  Alors là, le FN pourra influer la politique du gourvernement.  Donc pas de panique.  Il vaut mieux un jeune président de droite et ensuite avoir une AN cohérente avec droite et gauche, même si je pense que cette bipartition est ringarde au possible.  Je préfererai une AN de droite et verte, même pastèque, vu les enjeux mondiaux environnementaux actuels.  Les verts-pastèque sont plus tolérables que les rouges. Mais dehors le PC, payez-leur des billets pour la Chine, Corée du Nord ou Cuba, et qu’on en parle plus.

    Répondre
  72. charles martel

    13 décembre 2006

    dans ce cas , préderant l original socialiste a sa copie umpS  je vote pour miss nunuche des le premier tour

    Répondre
  73. gaius

    13 décembre 2006

    Je doute fortement que Lepen n’est pas ses signatures au final , c’est comme une course où on retarderait un maximun le départ d’un des coureurs pour garder un avantage sur lui , mais je n’ai pas la science infuse , tout peut arriver …cela serait une faute trés grave pour sarkosy qui perdra beaucoup de sièges de députés s’il gagne la présidentielle quand à royale si elle devient présidente , elle sera assise sur une poudrière , car comme je le dis souvent , voter Lepen c’est l’exutoire d’un nombre important de la population qui privé de ce bouchon de cocotte minute deviendra moins docile et à ce moment là , on peut s’attendre à tout … Pour ma part c’est exactement ce que je souhaite , que Lepen n’est pas ses signatures .

    Répondre
  74. bernard laudon

    13 décembre 2006

    FORFAITURE

     

    S’IL S’AVÉRE  QUE L’ UMP FAIT  PRESSION  POUR  QUE  JM LE PEN  N’ OBTIENNE  PAS  SES  500  SIGNATURES NICOLAS SARKOZY, POUR  LEQUEL  JE  SUIS  PRÊT  À  VOTER,  N’ AURA  JAMAIS  MA  VOIX CAR CE SERAIT DE SA PART UNE FORFAITURE.

    DANS PAREILLE ÉVENTUALITÉ COMPTONS QUE JM LP FERA VOTER ROYAL. IL AURA RAISON. ET SERA SUIVI.

    Bernard Laudon

     

     

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)