L'UMP jaloux des primaires socialistes

Posté le novembre 11, 2011, 5:19
34 secs

A quelques mois des élections présidentielles et législatives, l’UMP jalouse les primaires socialistes. En effet, non seulement le PS s’est doté d’un candidat qui ne sera plus contesté en interne, grâce à la leçon de la défaite de Ségolène Royale, mais il s’est surtout doté d’une avance précieuse et d’outils politiques rutilants.

La médiatisation des primaires a en effet permis au PS d’exister sans avoir à faire de réelles nouvelles proposition. Temps de parole, véritable campagne de communication, le PS s’est offert une campagne de promotion à l’échelle nationale sans que cela soit comptabilisé dans les coûts de la campagne présidentielle. Ou comment s’offrir deux campagnes quand l’adversaire ne pourra en faire qu’une !

De plus, en cette période de disette et de désengagement politique, l’UMP qui est bien loin de la dynamique de 2006-2007 où les adhésions ne cessaient de croître, voit avec envie les listes de sympathisants que le PS a pu constituer grâce à la primaire.

Un atout non négligeable pour les professionnels de la politique et le « labourage » de terrain…