l'UMP à qui perd gagne

l'UMP à qui perd gagne

Le bruit circule à l’UMP : Jean-Louis Borloo se prépare à entrer à Matignon. Les grands
stratèges du parti présidentiel pensent qu’il faudra tirer les leçons des régionales à deux ans de l’élection présidentielle. Inter vient alors le fameux paradoxe de la stratégie :
Si la majorité présidentielle est complètement défaite, perd les deux régions qui lui restent, alors autant garder François Fillon pour encaisser les coups jusqu’au bout et
ne changer qu’à quelques mois de la présidentielle.
Au contraire, si la majorité présidentielle fait mieux que résister, regagne quelques régions, alors il faudra profiter de ce nouvel élan pour donner au cinquennat un second souffle avec
Jean-Louis Borloo comme Premier ministre.

Autant dire que cette analyse place François Fillon, chef de la majorité et préposé aux tournées en province pour animer la campagne dans la situation de « qui perd gagne »…
Une bien étrange façon de récompenser le mérite, si cher au Président de la République !

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: