L’unique débat important pour les Occidentaux

Posté le 15 avril , 2019, 4:18
6 mins

Quand cet article paraîtra, les conclusions du « grand débat » seront connues et largement commentées.

Ces conclusions sont sans importance.

Le « grand débat » lancé par Emmanuel Macron a été un subterfuge très coûteux et un élément sordide et lamentable dans la stratégie d’étouffement du mouvement des gilets jaunes.

Le but a été d’emblée d’éviter de consulter la population et de ne pas répondre à une remise en cause de la légitimité du Président en passant par les procédures qui s’imposent en pareil cas : des élections anticipées – les élections étant dans une démocratie digne de ce nom le seul moyen par lequel un vrai débat peut avoir lieu.

Emmanuel Macron a été élu par le biais d’un hold-up électoral.

Il continue sur la lancée du hold-up de 2017.

C’est logique de sa part. Mais c’est révoltant.

C’est, hélas, ainsi que la France est gouvernée pour l’heure.

Ce qu’on devrait souhaiter, par stricte salubrité, serait une réaction des Français et un rejet du subterfuge faisant que, faute d’être consultés dans le cadre d’élections nationales, les Français utilisent les élections européennes pour montrer leur rejet et leur dégoût.

Si les sondages se révèlent exacts, les élections européennes ne montreront pas ce rejet et la République en marche arrivera en tête.

Peut-on dire que ce serait, le cas échéant, bien davantage que consternant ?

Pourquoi la population française en est-elle arrivée à ce stade d’égarement ?

À mes yeux, c’est là le fruit d’un appauvrissement considérable de la réflexion politique en France.

Quiconque a écouté parler les douze candidats invités par L’émission politique, sur France 2, il y a dix jours, n’a pu qu’être consterné.

Sur nombre de sujets, les désaccords entre les candidats étaient mineurs, et une forme de consensus mou se dessinait.

Les désaccords sont apparus, surtout, sur l’immigration et les frontières. C’est très insuffisant.

Cet appauvrissement de la réflexion politique va de pair avec un appauvrissement de la réflexion intellectuelle et un lent anéantissement de l’information.

Des sujets majeurs ne sont quasiment pas abordés en France.

Les questions démographiques sont ainsi laissées de côté, alors qu’elles sont cruciales.

La question de la compatibilité de l’islam avec la civilisation occidentale est désormais absente (ceux qui pourraient la poser craignent visiblement d’être accusés de « racisme islamophobe » et préfèrent s’abstenir).

L’idée de « changement climatique » et celle de la nécessité d’une « transition énergétique » ne sont, peu ou prou, remises en cause par personne, parce que les discours expliquant les choses de manière pertinente sont occultés.

L’information sur la plupart des sujets est si déformée qu’elle peut être considérée comme relevant de la propagande.

Ce que je crains et ce qui me semble se profiler en ces conditions est un glissement de la France vers le crépuscule. Ceux qui veulent nier l’évidence et disséminer l’aveuglement ironisent sur le « déclinisme », et tentent d’expliquer que tout va bien. Je les appelle des pourvoyeurs d’anesthésie.

La France n’est pas le seul pays où appauvrissement de la réflexion politique, appauvrissement de la réflexion intellectuelle, et lent anéantissement de l’information s’opèrent.

Et elle n’est pas le seul pays où des pourvoyeurs d’anesthésie sévissent. Ce sont là des traits communs à quasiment tous les pays d’Europe et, au-delà de l’Europe, à tous les pays du monde occidental. La différence d’un pays à l’autre est que certains pays sont plus gravement atteints, et que d’autres le sont moins. Je vois dans ces traits un effet général de l’action de la gauche. Aussi loin qu’on remonte dans l’histoire de celle-ci, on trouve une détestation de la civilisation, un ressentiment vénéneux, une volonté de déstabiliser, détériorer, détruire.

L’unique débat qui devrait compter aujourd’hui pour les Français, pour les Européens, et pour tous les Occidentaux, devrait être : comment échapper à l’emprise délétère de la gauche ? Je dois constater que ce débat existe aux États-Unis, en Hongrie, en Pologne, en Italie. Je dois constater qu’il a existé au Royaume-Uni au temps de Margaret Thatcher et y a disparu depuis. Je dois constater qu’en France, il est largement absent. Cette absence doit inciter à sonner l’alarme.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

5 Commentaires sur : L’unique débat important pour les Occidentaux

  1. quinctius cincinnatus

    25 avril 2019

    François Hollande opposé à la fermeture ( sic *** ) de l’ E.N.A. : ” une école de référence ” dit il … de référence pour la gestion et la dette publiques ?

    *** je dis ( sic ) car elle serait remplacer par un I.S.F. ( prière de ne pas amalgamer ) qui serait son ” clone ” avec ses classes préparatoires à la pensée unique

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    24 avril 2019

    l’ important c’ est d’ en finir, et de façon définitive, avec l’ U.M.P.S. c’ est à dire avec son dernier avatar ” LaRem – MoDem “

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    18 avril 2019

    les ” mesures ” de Macron, enfin ce qu’ on en sait ?

    des confettis jetés à la foule pour clôturer le Carnaval du ” Grand Débat ” !

    Répondre
  4. OMER DOUILLE

    15 avril 2019

    Le hasard (ou le Ciel) fait souvent bien les choses. Macron vient de gagner quelques jours pour sortir sa “révélation” – dont il n’y a pas grand chose à attendre d’ailleurs- du fait de l’embrasement de la Cathédrale Notre Dame qui lui a donné l’occasion de faire un nouveau numéro de “show” et reporter son baratin. A croire que Lucifer a donné un petit coup de pouce lui aussi, tandis que nous, nous avons récupéré la scoumoune 666. Dommage pour ceux qui croyaient béatement être ce soir fixé sur leur sort. La cathédrale, elle, n’est pas prête à être opérationnelle avant 10 ou 20 ans, d’autant que le pays n’a plus de fric et que notre “devoir d’accueil” va encore épuiser d’avantage les fonds de tiroirs.
    Mais, comme le dit le sieur Romain Goupil – ex-Trotskyste et à ce jour laudateur de Macron- dans les émissions de TV : c’est notre honneur (de nous faire plumer, sans doute)

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    15 avril 2019

    tout aussi délétère que ” LaGauche ” , ” LaDroite ” !

    bien avant la ” série ” hebdomadaire des Gilets Jaunes qui en est maintenant à son 19 ième épisode j’ avais sur ce blog même souhaité la naissance d’ un parti politique qui aurait eu pour nom celui post-fasciste ou néo-fasciste de MOUVEMENT SOCIAL FRANCAIS car je jugeais alors en toute honnêteté et sans ” racisme ” aucun que nous en étions arrivés à devoir ( au deux sens du mot ) passer par ce ” stade ” pour sauver … l’ Europe et sa Civilisation

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)