L'universalisme contre le particulier : les impasses du droit de l'hommisme

L'universalisme contre le particulier : les impasses du droit de l'hommisme

La sénatrice PS du Puy de Dôme, Michèle Andrée, présidente de la Délégation aux droits des femmes, s’est
alarmée dans un courrier adressé à Bernard Kouchner, ministre des affaires étrangères, d’un possible détournement du droit : la fédération de Russie a présenté au Conseil des droits de l’homme de l’ONU, un projet de résolution relatif à la
«promotion des droits de l’Homme et des libertés fondamentales à travers une meilleure compréhension des valeurs traditionnelles de l’humanité ».

 

Dans ce beau programme, notre parlementaire croit discerner le masque de pratiques discriminatoires et attentatoires au
droit des femmes comme l’excision, les mariages forcés ou les crimes d’honneur.

 

Il n’est pas faux que certaines pratiques traditionnelles, notamment dans les pays musulmans et d’autres pays du
Tiers-Monde, ne sont guère clémentes envers les femmes, quelque soient leurs torts, réels ou imaginaires.

 

Bizarrement, la lettre de Madame Michèle Andrée, n’a pas donné lieu aux
condamnations que d’autres avaient connu en parlant de l’inacceptable tolérance par la République de la polygamie sur le territoire français…

Les femmes concernées dans l’hexagone seront sans doute réconfortées de savoir, qu’à défaut de les sortir d’une situation avilissante et servile, la France se prononce sur le sort de
celles qui subissent les mêmes contraintes au-delà de nos frontières !

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: