Lynchages médiatiques à l’extrême gauche

Lynchages médiatiques à l’extrême gauche

Je ne me sens pas spécialement concerné par les tempêtes politiques qui secouent périodiquement les sectes écolo-pastèques.

Pourtant, l’espèce de terrorisme idéologique que font régner Sandrine Rousseau et ses congénères ne peut nous laisser indifférents.

Car, si nous n’y prenons pas garde, ce terrorisme quittera bientôt les officines écologistes pour pourrir la société tout entière – comme, jadis, les débats hystériques dans les « sociétés de pensée », si bien décrites par Augustin Cochin, ont préparé la guillotine et la Terreur.

Mme Rousseau, tenante de ce qu’elle appelle l’« écolo-féminisme », s’est fait connaître comme une pasionaria de causes sans rapport évident avec l’écologie.

Tantôt accusant Éric Piolle, alors l’un de ses concurrents, de l’avoir « bousculée » – sans que rien ne permette de vérifier ses dires, ni même ne permette d’en inférer la moindre qualification pénale –, tantôt prétendant à une vague expertise scientifique sur le sexe des amateurs de viande rouge, tantôt encore suggérant d’accueillir les terroristes afghans en France « pour les surveiller », la dame ne rate jamais une occasion de faire parler d’elle – ni, surtout, de « tuer », symboliquement au moins, ses opposants ou ses concurrents.

Après tout, me direz-vous, la politique a toujours été un jeu cruel et les personnes qui y « jouent » connaissent les règles. Et des Julien Bayou ou des Éric Piolle n’ont bien que ce qu’ils méritent, eux qui donnent des leçons de morale à la terre entière.

Certes. Mais prenons-y garde. Si nous restons les bras ballants devant ces invraisemblables atteintes à la vie privée, ces dernières ne seront pas longtemps cantonnées aux petites sectes de l’extrême gauche.

Nous ne pouvons pas accepter que des espèces de cellules d’enquête autoproclamées « fliquent » n’importe qui, n’importe quand.

Même au nom de la transparence (dont les potentialités totalitaires sont bien connues depuis longtemps). Et même si, comme tout le monde, je souris de voir les Bayou ou les Quatennens tomber sous les coups dont ils menaçaient d’autres malheureux naguère encore.

Non, il ne me semble pas sain que n’importe qui s’improvise procureur – surtout quand il est juge et partie. Non, il ne me semble pas sain que des responsables (ou plutôt des irresponsables !) politiques répandent le désastreux principe selon lequel la fin justifie les moyens.

Évidemment que la défense de l’intégrité des femmes est une noble cause. Mais, Mme Rousseau s’est rendue inapte à en parler, elle qui prétendait faire venir en France des terroristes afghans, peu connus pour leur respect des femmes. Et une belle cause ne se défend pas par n’importe quel moyen : ce genre de lynchage médiatique (en attendant pire, car la logique totalitaire pousse à toujours aggraver et, si Sandrine Rousseau rechigne à jouer les Fouquier-Tinville, d’autres prendront la place) est le plus mauvais service que l’on puisse rendre à la cause des femmes.

J’ajoute que je trouve assez ironique que cette pasionaria d’extrême gauche soit ainsi au service des sordides intérêts de la finance la plus sauvage et la plus apatride (car, figurez-vous, Madame le Député, que les pouvoirs sont d’autant moins dangereux qu’ils sont plus incarnés et plus enracinés et que, par conséquent, le pouvoir de Louis XIV était colossalement moins dangereux que celui de M. Macron, lui-même moins nocif que celui de Georges Soros !) car cette idéologie de la transparence et du déracinement ne peut servir ultimement les êtres humains, mais uniquement le Moloch consumériste.

Partager cette publication

(9) Commentaires

  • vozuti Répondre

    pour comprendre la logique gauchiste il suffit de connaître le dogme fondateur qui se résume en une phrase : « l’homme blanc est nuisible contrairement à l’homme musulman qui est une chance pour l’humanité ».
    de meme pour trouver un sens aux absurdités apparentes que les journalistes déversent continuellement, il faut connaître le dogme sur le complotisme qui est très simple: « les russes passent tout leur temps à comploter, contrairement aux occidentaux qui ne complotent jamais ».
    lorsqu’on connaît ce dogme, on comprend enfin pourquoi il est si stupide d’oser voir de la malveillance dans les folles décisions de dirigeants occidentaux, et inversement on comprend pourquoi les russes détruisent leurs pipelines, bombardent les centrales nucléaires qu’ils contrôlent ou qu’ils arrivent à truquer les élections américaines pour faire élire trump.

    8 octobre 2022 à 16 h 03 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    Saviez vous que chez les Indiens de la Nation Sioux des grandes prairies canadiennes le tipi était divisé en deux parties et qu’ au centre se trouvait le foyer ? Une moitié du tipi était attribuée à la femme, et le mari avait interdiction d’ y pénétrer de même qu’ il il lui était interdit de fouiller dans les affaires personnelles de l’ épouse, l’ autre à l’ homme … et c’ est la femme qui dirigeait la maison et l’ éducation des jeunes enfants
    Pour notre Renouveau familial intéressons nous aussi à le Sagesse Indienne !

    8 octobre 2022 à 11 h 28 min
  • Gérard Pierre Répondre

    « DANS MA CIVILISATION, celui qui diffère de moi, loin de me léser, m’enrichit. » … écrivait Saint-Exupéry à la fin de son livre Pilote de Guerre !

    Ceux qui le citent occultent souvent, volontairement ou simplement par ignorance, les trois premiers mots de sa phrase partiellement colportée ! … ce qui les autorise à bien des sophismes ou à bien des égarements !

    Que je le veuille ou non, « dame » Sandrine Rousseau appartient à MA civilisation, … et si j’écris dame en mettant le mot entre guillemets, c’est simplement parce que j’ignore le genre auquel elle a décidé d’appartenir et que je ne cherche en rien à l’offenser !

    Elle appartient à MA civilisation en tant que point de départ permis à toutes les billevesées que peut permettre la liberté de pensée et la liberté d’expression, … mais si, d’aventure, l’avenir devait donner corps à ses fantasmes, elle ne ferait alors plus partie de MA civilisation !

    Pourquoi ?

    Tout simplement, parce que loin de m’enrichir, … au contraire, … elle me léserait !

    Non seulement elle me léserait, ce qui en soi ne me perturberait que modérément, mais, pire : … elle léserait plus encore la Mémoire de la femme que j’ai aimée pendant cinquante quatre ans, … de la délicieuse personne qui m’a donné trois enfants, … de la belle âme qui était la sienne, … et qui ne se reconnaîtrait pas, de nos jours, dans les orientations préconisées par l’égérie de la malfaisance qu’est cette « possédée » !

    Dès notre mariage, mon épouse a choisi, délibérément, sans même que je l’y incite, d’être mère au foyer, et elle le fut sans qu’il me souvienne que cela ait fait l’objet d’une phrase tant nous étions en accord. C’est Elle qui mena tout naturellement notre foyer, … et c’est normal : Elle en était l’Âme, … et je ne me suis jamais senti humilié sous prétexte que si j’étais chef au bureau je ne l’étais pas à la maison. La raison en était simple : j’étais heureux !

    Est-ce que la harpie qui éructe sa haine du  « mâle blanc » dans les travées de l’Assemblée Nationale est en mesure de comprendre quelque chose d’aussi basique ? … À la voir, j’en doute ! … et pourtant, elle passe pour avoir fait des études !

    Vu ce qui en résulte, à ce stade, c’est confondant !

    7 octobre 2022 à 18 h 04 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      Saviez vous que chez les Indiens de la Nation Sioux des grandes prairies canadiennes le tipi était divisé en deux parties et qu’ au centre se trouvait le foyer ? Une moitié du tipi était attribuée à la femme, et le mari avait interdiction d’ y pénétrer de même qu’ il il lui était interdit de fouiller dans les affaires personnelles de l’ épouse, l’ autre à l’ homme … et c’ est la femme qui dirigeait la maison et l’ éducation des jeunes enfants
      Pour notre Renouveau familial intéressons nous aussi à le Sagesse Indienne !

      8 octobre 2022 à 11 h 28 min
      • Gérard Pierre Répondre

        Je vous reçois cinq sur cinq !

        8 octobre 2022 à 17 h 51 min
  • Sansillusions Répondre

    Rousseau, la harpie est, parait il, mariée ou à la colle avec un « kem » – comme disent les djeunes – Comme elle apparait totalement chtarbée, si son couple existe, cette rombière ne peut vivre qu’avec un paillasson, le « pôvre », sur lequel elle doit s’essuyer les grolles à longueur de journée. Ce doit être très distrayant de les voir fonctionner. Mais, ce qui me fait mal, c’est d’apprendre qu’elle a un statut d’enseignante publique qui lui garanti de vivre en parasite à vie à nos frais. Transformez la en caissière de super marché, elle se fait virer dès la première journée de travail – si elle connait le sens de ce mot- Peu nombreuses sont les femmes (les vraies) qui se reconnaissent en cette grognasse clairement mal satisfaite. Son parti vire peu à peu au gynécée foldingue. Dès lors, rien à craindre de ce groupe de barjotes. Laissons la en faire des tonnes pour amuser la galerie et dézinguer totalement les pastèques.

    4 octobre 2022 à 17 h 35 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      vocabulaire : beaucoup trop de poncifs faciles et vulgaires
      analyse réduite a minima
      doit faire d’ importants efforts dans la réflexion et l’ exposé
      risque de dégrader l’ image fort respectable des  » 4 Vérités « 

      5 octobre 2022 à 9 h 05 min
      • Sansillusions Répondre

        Réponse à l’imbécile pontifiant Q.C. :
        a) occupes toi de ton Q
        b) tu ne dédaignes pas de baver sur les 4V et de te prendre envers ce site pour le conseiller suprème, distribuant conseils et réprimandes dont nous n’avons rien à cirer. Si mon style ne te convient pas , ne me lis pas, c’est aussi simple que cela. Et laches moi la grappe. Capice ?

        6 octobre 2022 à 0 h 24 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

          Je suis … sans illusion … sur ce que vous êtes
          et je sais  » qui  » vous êtes !
          un doublon
          votre style vous trahit

          6 octobre 2022 à 15 h 14 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *