Lyon-Turin : une absurdité dogmatique – Communiqué de presse de Bruno Gollnisch

Posté le décembre 04, 2012, 3:17
2 mins

député européen (commission des transports), Président du groupe FN au Conseil Régional Rhône-Alpes.

3 décembre 2012

Lyon-Turin : une absurdité dogmatique

Le chef de l’Etat et le Président du Conseil italien viennent de donner leur feu vert au pharaonique projet de liaison ferroviaire Lyon-Turinpar un tunnel qui traverserait en tunnel toutes les Alpes pour déboucher dans l’étroite vallée de Suze, déjà frappée d’importantes nuisances.

Le Front National, n’a pas, contrairement aux Verts, d’hostilité de principe dogmatique contre les grands travaux, sous réserve qu’ils soient conformes à l’intérêt général.

Dans le cas présent, il n’en est rien. L’opposition raisonnée du groupe d‘élus  Front National à la Région Rhône-Alpes, bien antérieure à celle des Verts, a été confirmée par les analyses des ingénieurs généraux des Ponts-et-Chaussées, des experts les plus qualifiés du transport ferroviaire, et, tout récemment, de la Cour des comptes.

En effet,il n’existe pas de marché pour une telle liaison.Ni passager, ni fret.

 La volonté de la réaliser s’insère dans un plan européen de ligne ferroviaire de Lisbonne à Kiev, qui n’a aucune pertinence économique, mais qui plaît beaucoup aux Eurocrates. Le coût exorbitant, fixé à plus de 25 milliards d’euros aujourd’hui, atteindra en fait le double de cette somme. Il importe peu de savoir si cela viendra des budgets nationaux ou européen, puisque l’argent est pris aux mêmes contribuables.

Loin de créer des emplois, le projet en détruira des milliers, en raison du déficit énorme que la collectivité devra supporter… Ce qu’il faut réaliser d’urgence, ce n’est pas ce mirobolant tunnel est-ouest, c’est la liaison Nord-Sud : Rhône-Saône-Rhin, cinq fois moins coûteuse et plus rentable, qui devrait être terminée depuis longtemps.

Consultez et commentez ce communiqué sur le Blog de Bruno Gollnisch http://www.gollnisch.com/2012/12/03/lyon-turin-une-absurdite-dogmatique/

 

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

5 réponses à l'article : Lyon-Turin : une absurdité dogmatique – Communiqué de presse de Bruno Gollnisch

  1. isocrate

    05/12/2012

    La liaison ferroviaire entre le couloir rhodanien et la plaine du Pô, deux des régions économiques les plus riches d’Europe, est un impératif stratégique pour les prochaines années. Le trafic (en ferroutage) entre la France, l’Italie et toute l’Europe de l’Est et du sud-est passera par là. Lyon-Grenoble et Turin-Milan sont des capitales régionales majeures de l’Europe, séparées par la barrière des Alpes. Il faut les relier de manière rapide, fluide et fiable (l’hiver notamment) . Cette ligne devra être complétée par une liaison rapide Nice-Turin, les deux capitales de l’Ancien Royaume de Piémont-Sardaigne distante de deux cents kilomètres mais à 4 heures l’une de l’autre ! Nice sera ainsi à une heure de Turin, et moins de trois heures de Lyon, évitant ainsi la LGV Nice-Marseille toujours introuvable. De même une liaison transpyrénéenne rapide Bordeaux-Toulouse-Barcelone-Madrid s’impose afin de désenclaver l’Espagne.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      06/12/2012

      il y avait techniquement plus simple plus moderne et plus écologique à faire : une liaison pendulaire ; mais l’innovation technique véritable car écologique fait peur à nos  » technocrates  » qui ne raisonnent qu’avec leur cerveau d’antan celui de leurs chères ( aux deux sens du mot ! )  » grandes écoles « 

      Répondre
  2. JEAN PN

    05/12/2012

    A l’heure de faire des économies, on dépense. Mais quand je dis dépenser c’est au sens maxi du terme.
    Le réacteur EPR devait coûter 3 milliards, nous en sommes à presque 9 et très très loin d’être fini.
    Le coût du chantier Lyon-Turin étant prévu à 25 milliards, si l’on prend l’exemple de l’ EPR, il en sera à 75 milliards à peine commencé, et la suite des frais… au prorata !
    Combien de politiques vont se sucrer sur le dos des citoyens ? Moi je dis BASTA les cons !!!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      05/12/2012

      il faut :

      – que les ego de chacun soient satisfaits ( voyez N.D. des Landes )

      – qu’il y ait une  » reprise  » de l’activité économique ( notre new-deal ! )

      – que les entrepreneurs Vinci , Lafarge , Caterpillar etc … fassent des  » profits  » ( avec de nouveaux travailleurs immigrés cela va sans dire )

      et qu’enfin les banques se sucrent au passage

      le cochon de con…tribuable règlera la note , son surcoût et ses dépassements budgétaires comme de bien entendu  » imprévus  » ( retards , malfaçons etc … )

      rassurez vous toutefois car ce projet pharaoniquement déraisonnable enthousiasmera les  » patriotes  » comme les  » planificateurs marxistes »

      Répondre
  3. grepon

    05/12/2012

    Ouwow! La Californie veut installer un TGV a nulle part aussi, mais pour plus de 100 milliards de dollars, et sans creuser un tunnel sous une chaine de montagnes.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)