M. Macron veut parler de sécurité. Vraiment?

M. Macron veut parler de sécurité. Vraiment?

À en croire les gazettes, M. Macron entame une «séquence sécuritaire», ces jours-ci.

L’idée même de «séquence sécuritaire» – que mes excellents confrères reprennent sans sourciller – me paraît assez indécente: elle semble rabaisser une préoccupation de plus en plus importante des Français au rang de gadget médiatique et électoral.

Comme si la sécurité de ses concitoyens n’était pas la principale mission du chef de l’État en tout temps!

Dans la pratique, cette «séquence» viserait, dit-on, à montrer que le bilan du sieur Macron est bon sur les trois sujets qui, paraît-il, vont occuper la campagne de 2022: la sécurité, donc, l’écologie et la crise sanitaire actuelle.

Personnellement, je doute que l’on soit capable d’annoncer les sujets d’une campagne présidentielle un an à l’avance.

Je doute surtout que M. Macron puisse affronter un débat présidentiel sur le sujet de la sécurité (d’ailleurs, sur les deux autres, ce n’est pas gagné non plus!).

Les questions régaliennes sont son grand échec – d’ailleurs, il avait été élu en 2017 en faisant l’impasse dessus.

À l’époque, j’avais trouvé étrange que ni Marine Le Pen, ni François Fillon ne l’attaquent sur ce terrain, mais il faut reconnaître que les médias étaient si manifestement au service de «Jupiter», présenté comme le nouveau Messie qui allait sauver la France, que tout ce qui pouvait gêner le jeune candidat était occulté ou inaudible.

Cependant, si c’est Emmanuel Macron lui-même qui fait le choix de mettre les questions de sécurité dans le débat public, il prend un risque considérable.

De toute évidence, son bilan en matière régalienne est catastrophique.

L’insécurité progresse à vue d’œil et les émeutes succèdent aux «faits divers».

Plus grave, Emmanuel Macron est comptable d’ au moins deux éléments qui aggravent cette situation.

L’immigration tout d’abord: sous son quinquennat, au moins 2 millions d’étrangers seront entrés, légalement ou illégalement, sur notre sol.

Or, même si la bien-pensance refuse de l’avouer, il existe bel et bien un lien entre immigration et délinquance.

C’est vrai, bien sûr, pour le terrorisme : la quasi-totalité des terroristes des dernières années était composée d’immigrés ou d’enfants d’immigrés.

Mais c’est vrai aussi pour divers trafics, notamment celui de drogue. À ce propos, Emmanuel Macron prend un autre risque en ouvrant un débat sur la légalisation du cannabis, puisque de nombreux spécialistes s’accordent à dire que la légalisation des drogues dites «douces» permet l’augmentation des trafics de drogues dures.

La deuxième chose dont Emmanuel Macron, sans en être le seul responsable, se trouve comptable est le laxisme judiciaire.

Certes, tous les juges ne sont pas laxistes, certes il y aurait beaucoup à faire pour améliorer les lois (là non plus, on ne peut pas dire que le bilan de LREM soit particulièrement brillant), mais, régulièrement, l’actualité nous rappelle que la justice ne protège plus les Français : elle libère des violeurs récidivistes (comme le tortionnaire de la jeune Anne-Lise tout récemment), elle absout des assassins (comme le meurtrier de Sarah Halimi), elle vide les prisons pour cause de covid, alors même que des dizaines de milliers de condamnés sont en liberté faute de place en prison.

Bref, ce n’est pas l’annonce de l’embauche de quelques policiers qui va nous faire croire qu’Emmanuel Macron et les siens peuvent protéger les Français.

J’ose espérer que, sur ce sujet au moins, on entendra davantage l’opposition qu’en 2017!

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Partager cette publication

Comments (5)

  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Macron, le constructeur de « Starteupes ».

    Sevré par sa maitresse d’école devenue entretemps sa chère moitié *), le jeune homme immature a été voté par défaut au poste suprême. Un grand remerciement à tous les zombis qui par leur vote l’ont mis en place.
    À défaut de bac à sable il joue maintenant avec la population pour parachever son éducation incomplète. On en voit de toutes les couleurs.

    Son dada c’est la “déconstruction”. Il agit comme le sale gosse qui “déconstruit” les châteaux de sable mieux réussis de ses camarades.
    Aidé par son gang tout y passe, la famille, les rêves des enfants, les fêtes chrétiennes, les transports, les propriétés individuelles, la casse de l’industrie, l’élimination des vieux, l’Histoire du pays qu’il dirige, etc…

    Si vous n’aimez pas son style continuez à attendre (en vain) la bouée certifiée et homologuée par la “drouate” la plus bête du monde, sinon essayez de vous agripper à la chambre à air « MLP ». Après tout il s’agit de votre peau que vous voulez sauver et à ce niveau là on devrait être moins exigeant.

    Merci de votre attention.

    *) dans les deux sens du mot cher.

    21/04/2021 à 11 h 57 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    pas besoin de faire appel à cette vieille antienne de l’ ultra-droite française le complot maçonnique … d’ ailleurs personne n’ y croit plus ( même pour  » expliquer  » la Révolution Française , l’ envie suffit amplement )

    Emmanuel Macron veut plus simplement  » moderniser  » la France c’ est à dire l’  » américaniser  » en commençant par la financiariser et par la communautariser encore plus

    allez au combat avec des armes politiques et philosophiques … modernes pas avec d’ antiques tromblons de  » vieux catholiques  » !

    21/04/2021 à 9 h 38 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    dans un entretient accordée à la chaine américaine  » C.B.S.  » Emmanuel Macron dit crûment : …

    qu’ ;;;  » IL FAUT DECONSTRUIRE l’ HISTOIRE DE FRANCE « 

    20/04/2021 à 12 h 21 min
    • Gérard Pierre Répondre

      A-t-on vu circuler des pétitions réclamant la … « Déconstruction de l’Histoire de France » ?

      NON !

      A-t-on vu, au fil de dizaines de samedi  »gilets jaunisés », une seule pancarte dans les manifestations réclamant la … « Déconstruction de l’Histoire de France » ?

      NON !

      A-t-on entendu, ne serait-ce qu’une seule fois, sur un plateau de télévision, un olibrius comme on nous en sert tant, militer pour la … « Déconstruction de l’Histoire de France » ?

      NON !

      C’est simplement là l’une des lubies de cette franc maçonnerie mondialiste et islamogauchiste qu’il sert avec un zèle particulier car ‘Histoire de France est, selon ces gens là, beaucoup trop imprégnée de Christianisme !

      … et le bonhomme dit ensuite, à qui veut l’entendre : « Je fais ce pourquoi les Français m’ont élu ! »

      AH OUI  ?

      20/04/2021 à 23 h 21 min
      • ELEVENTH Répondre

        C’est une erreur, un lapsus linguae . Il voulait dire qu’il FAUT DECONSTRUIRE LA FRANCE. Et c’est déjà bien parti.
        Dire qu’il existent des gens qui croient en ce type (en plus de ses commensaux, bien sur)

        21/04/2021 à 1 h 04 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: