Macron et le communautarisme

Posté le octobre 29, 2019, 8:54
3 mins

Dans un récent entretien à RTL, Emmanuel Macron a évoqué la question du communautarisme islamique.

Hélas, comme d’habitude, le chef de l’État multiplie les coups de menton en s’interdisant toute réussite pour la simple raison que le diagnostic et les solutions sont inadaptés à l’islam.

« Le communautarisme, dit-il, ça n’est pas le terrorisme, beaucoup de gens confondent. Mais c’est le fait que dans certains endroits de notre République il y a un séparatisme qui s’est installé, et au nom d’une religion, l’islam, en la dévoyant ».

À première vue, cette observation semble de bon sens. Effectivement, le communautarisme n’est pas le terrorisme et effectivement un séparatisme caractérise une part significative des musulmans. Mais on s’interdit de comprendre si on ne voit pas que terrorisme et islamisme sont liés et que le séparatisme est bien lié à l’islam tel qu’il apparaît dans le coran et les hadiths – et non à un islam dévoyé.

Il va de soi qu’on ne peut pas traiter identiquement des assassins et des personnes, même hostiles à la France, qui ne le sont pas.

Mais plaquer sur l’islam les distinctions entre spirituel et temporel, entre théologie et politique, qui nous viennent du christianisme, nous rend incapables de répondre à la grave menace que représente l’islamisme pour nos sociétés.

Avec ce diagnostic inadapté, les solutions ne peuvent être, elles aussi, qu’inadaptées.

Pour M. Macron, lutter contre le « communautarisme islamique », cela veut dire dissoudre davantage d’associations et interdire davantage de pratiques. En un mot, résume-t-il : « être intraitable avec les lois de la République ».

Mais ce n’est pas principalement la République qui est en cause : c’est la France.

Le débat sur le voile le montre à l’envi. On ne cesse de légiférer depuis 1989 et ces lois ne servent à rien. D’abord, parce qu’il n’y a aucune volonté de les appliquer. Mais surtout parce que les islamistes connaissent et utilisent les lois de la République pour tester les résistances de la société française.

Ce qui est en cause dans le port du voile n’est pas d’abord une vision plus ou moins extensive de la laïcité à l’école. C’est fondamentalement une façon de refuser la France. Aucune loi ne pourra s’opposer efficacement à ces provocations. Seul le vieil adage (plus moral que légal) « À Rome fais comme les Romains » pourrait résoudre le problème. Mais il s’adresse aux êtres civilisés et c’est bien là tout le problème !

9 réponses à l'article : Macron et le communautarisme

  1. quinctius cincinnatus

    05/11/2019

     » CULTURELLEMENT  » les Français (  » européens  » ) ne sont pas [ dans leur grande majorité ] communautaristes il FAUT donc qu’ ils le deviennent s’ il veulent être dans le sens de l’ Histoire … américaine et plus généralement anglo-saxonne c q f d

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    31/10/2019

    dans un débat télévisé (  » C’ est à dire  » sur la 5 ) un habitué des plateaux toujours ultra conciliant avec les pouvoirs en place ( Cayrol ) se demandait ce qu’ était le  » macronisme  » sans pouvoir y apporter une réponse

    voici la mienne : un leurre

    Répondre
    • OMER DOUILLE

      03/11/2019

      Cayrol n’est pas simplement conciliant avec les pouvoirs en place : il leur lèche la roue dans sa poursuite incessante d’auto valorisation. Avec, il faut bien le dire, peu de succès en réalité, bien qu’il tienne le crachoir au maximum pour s’attribuer le temps de parole.
      Demain, un super taré arrive au pouvoir : Cayrol va lui trouver toutes les qualités. Alors….
      Pourtant, à son âge, il devrait avoir fait le plein et se tenir tranquille en allant plutot à la pêche.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        03/11/2019

        s’ il tient le  » crachoir  » si longuement c’ est aussi que son débit est lent et sa pensée  » lourde  » , c’ est le débit d’ un obèse scléreux avec l’ âge

        Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    31/10/2019

    lu dans  » Le Bien Public  » ce jour

    on apprend ce jour que depuis fin Août un dénommé Moussa Ouasouss , député suppléant des Yvelines, cadre de LaRem et ancien candidat à la Mairie de Reims, par ailleurs ex membre du P.S. , un sacré pédigré en somme, a été mis en examen pour trafic de drogue entre le Rif marocain et la France

    sûr que le Media va s’ étendre longuement sur cette information si longtemps différée et pour tout dire délibérément occultée

    Répondre
  4. KAVULOMKAVULOS

    30/10/2019

    Hélas, s’il n’y a que « Marine » pour mettre fin à ce cirque avec son clown « blanc » micron en vedette, je crains vous et nous devions nous goinfrer de nombreuses rediffusions. Un peu comme à la TV d’état, en quelque sorte. Pour que le RN, qui semble comporter maintenant un bon noyau de personnes capables ait une chance de passer, il faudrait au moins deux conditions.
    – Que ce soit quelqu’un d’autre qui le manage – et pas Marine qui s’est ridiculisée contre Macron dans un débat au cours du quel elle avait tout loisir de botter en touche lorsqu’elle ne se sentait pas préparée ou pas d’attaque physiquement, avec un programme un peu moins méluchien.
    – et une situation de véritable panique des citoyens. Par citoyens j’entends également les 15 à 20% de satisfaits de la situation actuelle, nouveaux bourges droite et gauche confondus, qui voteront toujours pour leurs seuls intérêts, se foutant totalement et même méprisant ceux qu’ils appellent avec une sorte de délectation les « populistes ».
    Un peu comme les putes démocrates aux US, lècheurs de cul de Hilary, toujours prêts à foutre leur pays en l’air pourvu qu’ils démontent Trump. Ces dit « citoyens » devraient avoir tellement la chiasse de frousse, y compris les cathos de l’ouest, qu’ils se résoudraient à lacher enfin un peu de leur steak pour ne pas tout perdre. Mais ce ne sera pas demain la veille.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      01/11/2019

      d’ après les sondagiers ( Sananès ) une moitié des électeurs ayant voté François Fillon au premier tour de la présidentielle on rejoint le vote Macron – LaRem . C’ est ce que j’ avais pu déjà constater dans la circonscription où je vote pour les législatives … on ne prend jamais assez en compte , dans l’ opposition, le vote  » légitimiste  » ( le vote  » rassurant  » sur un … leurre ) … Et d’ ailleurs par QUI remplacer Marine Le Pen qui est cependant en progrès ( son entourage peut être ? ) … il faudrait que Macron échoue et encore sans pouvoir masquer son échec sur la dépense publique et l’ immigration-islam … donc le pire serait le meilleur pour le R.N. ! …Mais combien de Français le souhaitent ils ? Une enquête des  » 4 Vérités  » sur cette question de politique intérieure auprès de ses lecteurs serait assez instructive

      Répondre
  5. Hagdik

    29/10/2019

    « Il va de soi qu’on ne peut pas traiter identiquement des assassins et des personnes, même hostiles à la France, qui ne le sont pas. »
    En temps de guerre si !
    Et nous y sommes.
    Macron est payé pour dissoudre la France, il agit contre nos intérêts pour nous faire submerger par la vague afro-arabo-musulmane.
    Ces discours emberlificotés ne sont que des simagrées d’illusionniste. Un coup à droite, deux coups à gauche, une pirouette avec sibeth, deux ronds de jambes avec les pédés rappeurs, trois génuflexions devant les imams. Je surveille la pression sur la marmite et … Marine je t’attends à la prochaine !
    Pendant ce temps le tsunami enfle et notre mort devient de plus en plus certaine. Vous pensez que nous ne sommes pas en guerre ?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      31/10/2019

      ce qu’ il faut [ simplement ] comprendre :

      Macron  » travaille  » , toujours, cette fois ci à l’ Elysée, pour la  » Phynance apatride « 

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)