Macron et le patrimoine français

Posté le 27 novembre , 2018, 3:06
3 mins

On savait qu’Emmanuel Macron ne croyait pas à l’existence d’une culture française, puisqu’il l’avait déclaré en pleine campagne présidentielle.

Bien sûr, des esprits pragmatiques avaient alors pu se dire en substance : Je me fiche de ses conceptions culturelles, tant qu’il fait les réformes indispensables pour remettre la France en état de marche.

Mais ce genre d’idéologie aveugle ceux qui en sont affectés et le mépris du chef de l’État pour la culture française a bel et bien des conséquences concrètes – et financièrement désastreuses –, sans parler bien sûr de la fracture identitaire qui s’accroît chaque jour.

Ces derniers jours, nous avons appris coup sur coup deux nouvelles culturelles – dont le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles n’apparaissaient pas d’une urgence prioritaire en pleine crise des gilets jaunes.

Tout d’abord, une promotion de Saint-Cyr a été débaptisée de force par le gouvernement. Baptisée général Loustaunau-Lacau, elle portait le nom d’un militant « d’extrême droite ».

Que ce militant ait été un héros des deux guerres mondiales laisse indifférents nos oligarques. Qu’il ait été un résistant remarquable, « interrogé » 54 fois par la Gestapo, et déporté à Mauthausen, ne les intéresse pas non plus.

La jurisprudence De Gaulle interdisant de débaptiser une promotion de Saint-Cyr (il s’y était opposé pour la promotion Maréchal Pétain) ne s’appliquera pas.

Au même moment, nous avons appris que le budget de l’armée – contre toutes les promesses – serait amputé du surcoût des opérations extérieures, soit plus d’un milliard d’euros. Alors que nous sommes en guerre et que le budget de nos armées est probablement le mieux tenu de tous les budgets publics.

La haine des héros et de notre histoire entraîne le mépris de notre armée et l’amputation de son budget – donc notre affaiblissement collectif.

Puis, M. Macron a annoncé son intention de restituer des œuvres d’art à l’Afrique.

Là encore, le coût va être faramineux, ne serait-ce qu’en assurance pour le transport (la France ne compte pas moins de 90 000 œuvres d’art africaines). Mais le président est au-dessus de ces contingences vulgaires.

Alors rappelons-lui qu’il s’agit du patrimoine français dont il n’a aucun droit de disposer de sa propre initiative. Louis XIV ne se serait jamais permis une telle aliénation du patrimoine, mais nos modernes tyranneaux, eux, se croient tout permis.

Quant au mépris que cela témoigne de notre histoire commune, il vaut mieux ne pas en parler.

ARTICLE SUIVANT

Maires

14 Commentaires sur : Macron et le patrimoine français

  1. quinctius cincinnatus

    29 novembre 2018

    ” Sénégal : le Musée des Civilisations Noires bientôt sur orbite ” ( la presse )

    les amateurs d’ art ” nègre ” pourront alors s’ y rendre et le Sénégal ne sera plus alors seulement ce ” baisodrôme ” pour vieilles bourgeoises fanées et emperlousées à la recherche de jeunes et vigoureuses bites noires

    Répondre
    • BRENUS

      1 décembre 2018

      “Jeunes et vigoureuses bites noires…” Cette affirmation me parait masquer une certaine forme de jalousie. Etes vous en panne sur ce point? Ou, peut être aimeriez vous en profiter, vous aussi. Ne désespérez pas : comme dit l’acteur : tout est possible, tout est réalisable. C”est une question de zéro après le premier chiffre.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        1 décembre 2018

        non à bientôt 80 ans , toujours ” vigoureux ” ; la boxe peut être ?

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          1 décembre 2018

          Tiens en voilà encore de la boxe à côté du rugby, vous avez déjà tout fait dans votre existence.
          Auriez-vous séjourné dans un monastère shaolin lors d’une vie antérieure?

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            2 décembre 2018

            que voulez vous, chez nous, nous aimons les sports de combat et le défit individuel nous ne sommes pas de mous de la plaine , nous sommes des ” montagnards ” vigoureux

            mes deux premiers fils ont fait du sabre et le dernier du sabre japonais ; ma fille du fleuret ( à cette époque les filles ne pouvaient pas faire d’ épée ) mes neveux pratiquent des arts martiaux

            tous ont été champions régionaux

            quant à la boxe je l’ ai apprise au lycée

          • HansImSchnoggeLoch

            2 décembre 2018

            Il vaut mieux nous dire ce que vous n’avez pas encore fait ce serait plus simple.

            Dans ma région il est courant de dire:
            “Derière une grande gueule il n’y a d’ordinaire pas grand chose à trouver.”
            Je peux vous le traduire en dialecte alsacien si ce n’était pas assez clair.

          • quinctius cincinnatus

            2 décembre 2018

            que voulez vous, tout le monde n’ est pas limité , H@ns !

            allez ! arrêtez de me chercher noise ; nous avons mieux à faire !

          • HansImSchnoggeLoch

            3 décembre 2018

            Comme Macron vous êtes prétentieux, arrogant et suffisant.
            À défaut d’avoir Macron sous la main je vais me servir de vous comme défouloir et punching-ball.

        • BRENUS

          2 décembre 2018

          Grands “diseux”, petits “faiseux” comme disait mais ancêtres. Cela se confirme.

          Répondre
  2. Hilarion

    28 novembre 2018

    Je crains que ce que Macron a voulu dire, c’est qu’il n’avait rien à faire de ce qu’était la France et son passé. Que sa préoccupation à lui c’était le gigantesque foutoir mondial dans lequel il voulait absolument la faire entrer. Qu’en attendant l’atteinte de cette objectif, toutes les populations du monde étaient invitées à ce grand banquet offert aux frais du contribuable, bien dû, entre autres en réparation ” de crimes contre l’humanité” dont on se demande bien en remerciement de quoi il faisait cette déclaration aussi ignoblement mensongère qu’infamante pour le pays dont il souhaitait la présidence. Il est vrai que la présidence de la république est probablement le meilleur poste pour défaire un pays.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      2 décembre 2018

      pour Macron tout est ” égal “

      Répondre
  3. HansImSchnoggeLoch

    28 novembre 2018

    Tant que le patrimoine africain restera en France Macron aura raison de dire qu’il n’existe pas une culture française mais des cultures diverses.
    Quand ce patrimoine africain sera rendu, Macron devra changer sa rhétorique, la culture française s’étant purifiée d’éléments étrangers.

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    28 novembre 2018

    Macron s’ approprie mon … patrimoine

    voilà ce que je sais certainement

    Répondre
  5. BRENUS

    28 novembre 2018

    Oui il faut restituer ses oeuvres d’art à l’Afrique. TOUTES ses “oeuvres d’art”. Et surtout ne plus en importer.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)