Macron insulte la France

Macron insulte la France

Après sa condamnation de la colonisation « crime contre l’humanité », après son éloge des harkis, Emmanuel Macron poursuit son lassant pas de deux, toujours marqué par le « en même temps » d’un médiocre marketing politicien.

Il vient en effet de reconnaître la responsabilité de la France dans le « massacre du 17 octobre 1961 ».

Et, à en croire notre historien du dimanche, pas moins de 12 000 Algériens auraient été arrêtés à cette occasion (sur 25 000 manifestants !) et des dizaines de personnes tuées.

La réalité, c’est que cette affaire est un montage de la propagande FLN.

Tout d’abord, cette manifestation était interdite et elle visait à boycotter le couvre-feu imposé pour cause d’attentats du FLN, non seulement en Algérie, mais aussi en métropole.

Il est d’ailleurs cocasse que M. Macron qui appelait naguère à la plus grande sévérité des forces de l’ordre contre ceux qui avaient l’audace de ne pas respecter le couvre-feu contre le covid (tout de même un peu moins meurtrier que le FLN !) vante ainsi ceux qui refusèrent jadis un autre couvre-feu.

Rappelons aussi que le FLN força, sous la menace, bon nombre d’Algériens à rejoindre la manifestation, espérant que la manifestation dégénère et que des innocents y soient tués.

Il est donc déjà assez scandaleux de prétendre que la police soit responsable de ce « massacre ».

Mais il y a plus grave encore : cette manipulation repose, en réalité, sur ce que Bernard Lugan appelle un « massacre imaginaire ».

Le rapport du conseiller d’État Didier Mandelkern donne les noms de 7 tués seulement et estime qu’une vingtaine d’autres corps de Nord-Africains reçus dans les semaines suivantes à l’Institut médico-légal pourraient être rattachés à cette manifestation.

Soit une trentaine de morts.

C’est beaucoup bien sûr.

Mais c’est assez éloigné d’un massacre.

Surtout si l’on se souvient que, dans les années précédentes, plus de 1 400 Algériens furent assassinés par le FLN à Paris !

Bernard Antony rappelle ainsi qu’entre 1956 et janvier 1962, 10 223 attentats furent perpétrés en France métropolitaine par le FLN.

Nous étions face à une insurrection armée.

Ajoutons que Wikipedia qui n’est pas précisément sympathisant de l’Algérie française fait état de 10 fois moins de détenus que l’Élysée (1 200 au lieu de 12 000 !).

Mais cette propagande mensongère n’a qu’un but : apaiser le FLN qui continue à sévir à Alger pour le plus grand malheur des Algériens et convaincre les très nombreux Franco-algériens de voter Macron en 2022.

Le tout en insultant la France !

Partager cette publication

(4) Commentaires

  • quinctius cincinnatus Répondre

     » le Pakistan libère 800 membres d’ un parti islamique hostile à la France  »

    ( les dépêches de presse )
    vite, accueillons les !

    2 novembre 2021 à 14 h 16 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    avec Macron  » ce sera mieux après  »
    avec Zemmour  » c’ était mieux avant  »
    et si on se préoccupait tout simplement du présent ?

    2 novembre 2021 à 8 h 48 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    personnellement je compare régulièrement les décisions judiciaires en France et au Royaume Uni et je constate que pour un crime identique vous êtes condamné en France au maximum à une peine dite de  » sécurité  » de TRENTE ans ( en réalité vous sortirez avant VINGT ans sous la pression des bénévoles des prisons ) alors qu’ au R.U. vous finirez vos jours en prison cancéreux ou pas !

    28 octobre 2021 à 14 h 47 min
  • Bourlier Répondre

    Rien de surprenant de la part de ce freluquet prêt à tout pour se faire élire.
    Il n’a aucun tabous même pas peur, du moment que ça lui profite, d’ailleurs souvenez vous lors de la campagne de 2017, ne disait il pas qu’il n’y a pas de culture Française.
    Le pire président de l’histoire de France, c’est bien lui.

    26 octobre 2021 à 18 h 15 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *