Macron, pur « produit » de la publicité

Posté le mai 09, 2017, 2:00
3 mins

Macron est un pur « produit » de la publicité de notre temps, qui a réussi à le valoriser en le dotant de qualités qu’il serait le seul à avoir.

Regardons sur les différentes chaînes de télévision et dans la presse : la technique est la même. On habille un comédien ou une comédienne des vêtements correspondant à une fonction dans l’entreprise qui paie la pub et on lui fait tenir un discours qui doit convaincre les auditeurs que leur produit est le meilleur sur le marché.

Les talents d’orateur et l’intelligence très vive de M. Macron lui ont permis de passer de la publicité au monde réel et amené beaucoup de Français à le préférer aux autres candidats à la présidentielle.

Pour moi, il fait cela comme lorsqu’il était dans la banque : un achat d’actions qui semblent devoir rapporter gros.

Il est probable que, s’il avait échoué, il n’aurait pas persévéré en politique. La spéculation dans la banque, c’est plus sûr !

Macron n’a, en réalité, ni les qualités, ni l’expérience des problèmes de notre temps que les médias lui prêtent pour le compte de ceux qui le sponsorisent. Lesquels seraient aussi les patrons du Monde, de RMC et BFM-TV, si l’on en croit ceux qui dénoncent cette collusion.

Médias sur lesquels s’aligne la quasi-totalité de la presse en s’érigeant en procureur de ceux qui pourraient l’empêcher d’être élu.

François Fillon était le seul parmi tous les candidats à posséder toutes les qualités que Macron n’a pas : l’expérience, la détermination et la ténacité extraordinaire qui lui auraient permis de mettre en œuvre les réformes nécessaires pour arrêter la descente aux enfers de la France.

Et à ceux qui, comme moi, ont vécu le Front populaire, cette campagne a rappelé la situation tragique qui nous a conduits à la guerre en 1939, les pacifistes à tous crins de gauche préférant une utopie au réalisme, le beurre aux canons d’Hitler, et Pétain à de Gaulle.

René Crignola
Neuilly-sur-Seine (92)

Article suivant

Justice

3 réponses à l'article : Macron, pur « produit » de la publicité

  1. BRENUS

    11 mai 2017

    Mais que vous êtes têtus (dans le sens originel du terme, pas LGBT) : vous n’avez pas encore compris qu’il vous faut nécessairement hurler avec les chacals (pas les loups, ce serait trop noble) . Cessez de vous acharner sur le nouveau messie et, comme vous pouvez le lire et l’entendre de plus en plus de la part des moutons bêlants : DONNEZ LUI SA CHANCE…… Vous avez bien lu : SA chance, pas celle de la France, non. Et le plus beau reste à venir après la publication du gouvernement et de ses ministres avec entr’autres le président du club de rugby de Toulon Mourad . Pour les députés, ça commence déjà : l’illustre Ferrand à trouvé un biais pour faire passer un zozo qui devrait être écarté car déjà plus de mandants effectués : les marchealombre ne le mettont pas en avant, mais il ne lui sera pas interdit de se prévaloir de leur parti “parce que l’on ne doit pas se priver des talants naninanère…. Vous avez aimé le père Hollande, mais adorerez le fils spirituel. Il est question de mettre notre dame de Paris aux affaires étrangères : la preuve que la France ne recule devant rien (d’ailleurs il ne vaut mieux pas) !

    Répondre
  2. Jean-Marc Fournier

    9 mai 2017

    Vous avez vécu le Front populaire, mais aussi la débâcle et les français du Nord et de l’Est sur les routes de France…Il y avait urgence, et sans vouloir excuser quiconque, les règles de la démocratie étaient par trop bousculées pour dire que les français ont choisi Pétain plutôt que De Gaulle ! Qui connaissait De Gaulle à cette époque agitée hors des milieux bien informés? Très peu de gens et les préoccupations étaient toutes autres pour les populations. Je suis né en 48, sous le régime des tickets de rationnement (aux dires de ma mère) mais aussi je suis “né” gaulliste et le suis resté, encore maintenant…Bien qu’actuellement j’ai bien du mal à encaisser les dévoiements des politiques menées par nos prétendues élites. Macron n’est qu’une virtualité, un clone de Hollande, la projection de quelques esprits malades qui pour la France, n’ont que très peu d’appétences et des ambitions très réduites, voire inexistantes.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      9 mai 2017

      pitié ! ne nous ramenez pas De Gaulle ! il a fait son temps ! l’ époque n’ est plus la même ! et on peut même penser ( et craindre ) que si on le lui demandait Macron se dirait plus génétiquement ” gaulliste ” que vous !

      tenez personnellement , j’ ai vécu sous la mitraille allemande, les bombes U.S., j ‘ ai même été pris en otage , j’ ai fait de ” l’ arrêt ” à la fin de la guerre d’ Algérie et comme cela est surprenant je ne suis pas … ” gaulliste ” comme vous qui n’ avez rien connu de cette période

      alors un peu de pudeur dans l’ expression du ” patriotisme ” s.v.p. car vous n’ avez pas viscéralement vécu ce de quoi vous vous glorifiez d’ être

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)