Macron sera-t-il le dernier président français ?

Macron sera-t-il le dernier président français ?

J’ai expliqué ici la semaine dernière ce qui venait de se passer en France : le passage a un système de parti unique à peine dissimulé.

Ce passage est le résultat d’une opération de communication remarquablement bien menée et d’un lavage de cerveau à l’œuvre depuis longtemps, et qui a placé la France peu ou prou dans une situation de monolithisme de la pensée.

Face à une gauche dogmatique et léniniste, qui constitue la marge gauche du parti unique, il y avait une marge droite en plein délitement intellectuel depuis longtemps, et qui était entièrement à reconstruire.

Le parti unique, ses concepteurs et celui qui l’incarne, Emmanuel Macron, comptaient sur la résignation d’une large part de la population, et l’alternative à la résignation était le chaos auquel conduit l’anomie.

Je n’ai rien à retirer à mes explications de la semaine dernière. Mais j’ai à leur ajouter des considérations que j’ai déjà énoncées dans le passé et qu’il me semble utile de réitérer.

D’une part, l’action d’Emmanuel Macron ne peut se trouver dissociée de son attachement à la construction européenne, telle qu’elle s’effectue depuis plusieurs décennies.

Il va imbriquer son action dans ce cadre : c’est un technocrate absolutiste guidé par d’autres technocrates absolutistes.

Et il a un projet. Ce projet est d’intégrer la France à un grand ensemble technocratique absolutiste qui vise à faire que ce qui reste de démocratie en France disparaisse plus complètement encore que c’est le cas aujourd’hui, et que toutes les décisions soient prises d’en haut, par des gens considérant qu’ils sont plus intelligents, plus clairvoyants, et à même de régir la plèbe sans lui demander son avis, sinon sur le mode du simulacre.

Pour cette raison, Emmanuel Macron pourrait bien être le dernier Président de la République française : celui qui mettra fin à toute forme résiduelle de souveraineté du peuple et des institutions françaises.

C’est d’autant plus préoccupant que la construction européenne technocratique absolutiste relève pleinement de ce que Friedrich Hayek a appelé le constructivisme, une volonté de modeler des sociétés à partir d’idées énoncées a priori, aux fins que les sociétés se conforment aux idées censées les modeler.
Friedrich Hayek a montré que le constructivisme s’achève toujours en désastre. La construction européenne s’achèvera, sans doute, en désastre.

Le chaos, que je vois comme alternative à la résignation, pourra vraisemblablement être retardé par la construction européenne qui fait que ce qui se passera en France ne sera qu’un fragment d’un ensemble bien plus vaste.

Le chaos, lorsqu’il déferlera vraiment (je pense qu’il déferlera), le fera à l’échelle du continent européen, et on peut alors vraiment s’attendre au pire.

D’autre part – et cela fait partie de la construction européenne, telle qu’elle s’effectue depuis plusieurs décennies –, Emmanuel Macron est un adepte du multiculturalisme et n’entend pas seulement en finir avec la démocratie, mais aussi laisser se poursuivre une dissolution culturelle dont le cœur est l’islamisation en cours.

Cette dernière est perçue par des gens, tels que les technocrates façon Macron, comme sans importance, dès lors que, pour eux, toutes les cultures se valent et dès lors que, pour eux aussi, l’islam est compatible avec ce qui a fait la civilisation occidentale depuis des siècles.

Emmanuel Macron, en étant le dernier Président de la République française, pourrait aussi être le dernier Président sous lequel subsisterait l’idée d’une civilisation occidentale en France et celle d’une culture française faisant partie intégrante d’une culture occidentale.

Pendant la campagne électorale, Emmanuel Macron, pas encore élu, a procédé à plusieurs déclarations très inquiétantes sur ces points.

Le chaos ne pourra, lorsqu’il viendra, qu’être renforcé par la dissolution culturelle.

Le fait que le cœur de celle-ci soit l’islamisation pourrait – dès lors que, non, toutes les cultures ne se valent pas et que, non encore, l’islam n’est pas compatible avec ce qui a fait la civilisation occidentale depuis des siècles – impliquer que le chaos soit plus violent encore.

Partager cette publication

(12) Commentaires

  • vozuti Répondre

    Certajns s’étonnent lorsque macron dit que les français « ne sont rien » (à part la caste à laquelle il appartient et qui détient le pouvoir, »ceux qui réussissent »).
    Cela fait pourtant 40 ans que cette caste traite la population (les sans dents) comme du bétail qu’elle remplace progressivement par un autre cheptel, originaire d’afrique,qu’elle considère plus adapté à ses besoins… rien de nouveau.

    03/07/2017 à 15 h 11 min
  • vozuti Répondre

    trump donne une leçon aux merdias
    https://www.youtube.com/watch?v=aw-Us1J2f4w

    02/07/2017 à 19 h 37 min
  • Jaures Répondre

    Parti unique, technocratie absolutiste, disparition de la démocratie, chaos, dilution de la civilisation européenne avec la charia au bout: voilà ce qui nous est promis pour la fin de ce quinquennat.
    Bien heureusement, c’est Millière qui le prédit.

    02/07/2017 à 9 h 30 min
  • vozuti Répondre

    Les langues commencent à se délier dans l’armée,au sujet du soutien apporté par le gouvernement français de l’époque aux auteurs du génocide.
    Le « modéré » et donneur de leçons de morale, juppé,ministre des affaires étrangères à l’époque,sera-t-il un jour condamné pour génocide?

    29/06/2017 à 18 h 34 min
  • A. F. Répondre

    Le dernier Président de la France était Chirac. Depuis, les 3 derniers (Sarkozy, Hollande, Macron) sont des proconsuls du gouvernement d’occupation, au service des USA et de l’Allemagne.

    29/06/2017 à 17 h 52 min
    • vozuti Répondre

      chirac…un vrai dictateur arabe…profiteur,paresseux,impitoyable avec ceux qui menaçaient son pouvoir,et le premier à avoir mis en œuvre le remplacement de population, en 1975.

      30/06/2017 à 3 h 08 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        exact ! … il est inquiétant que des lecteurs des  » 4V²  » n’ en soient pas encore conscients ! oui inquiétant pour l’ avenir car rares ont été ceux qui aient autant profité du système et du pouvoir que ne l’ a fait et que continue de le faire Chirac et son épouse … pour cela ils méritent, eux aussi, une place au … Panthéon !

        01/07/2017 à 8 h 31 min
  • Gérard Beyer Répondre

    Pas tout à fait Gérard Pierre, le relativisme est lié à une paresse quand on compare la globalité d’une civilisation par rapport à une autre mais avec la superposition des deux spectres représentatifs,pouvez-vous nier qu’il existe des fréquences où les différences sont marquées et pas toujours en faveur de la même ? C’est ainsi que notre civilisation est traversée par beaucoup d’autres quand il arrive que notre « Siècle des Lumières » fasse la différence. Là est l’enrichissement sans avoir besoin de tenir une comptabilité analytique.

    27/06/2017 à 22 h 09 min
    • vozuti Répondre

      encore un franc-mac…

      28/06/2017 à 14 h 32 min
      • Gérard Pierre Répondre

        Bizarre ! … j’ai eu la même réac !

        28/06/2017 à 19 h 34 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

           » réac  » ? dans un double sens ?

          vous savez, en France, on aime expliquer les changements par l’ influence privilégiée des  » intellectuels  » sur l’ Histoire ; pourquoi ? parce que ce sont eux qui  » écrivent  » l’ Histoire et qu’ il faut s’ y donner le beau rôle … Le laïus, mille fois entendu et qui se veut une démonstration imparable , de Mr Beyer se rattache à cette école de pensée … à la fois étroite, restrictive et donc finalement mensongère … aucun Historien Anglais ne la cautionnerait, c’ est une exposition typiquement franco-française que relaie sans faiblesse notre  » enseignement  » … bref c’ est l’ Histoire vue par le petit bout de la lorgnette de [email protected]ès

          01/07/2017 à 8 h 42 min
  • Gérard Pierre Répondre

    ¤ « … toutes les décisions soient prises d’en haut, par des gens considérant qu’ils sont plus intelligents, plus clairvoyants, et à même de régir la plèbe sans lui demander son avis, sinon sur le mode du simulacre. »

    Cette phrase n’est pas sans rappeler une confidence qu’avait faite madame Marie-France Garaud sur une antenne de télévision à l’époque du célèbre référendum du 29 mai 2005.

    Valéry Giscard d’Estaing, impliqué dans la rédaction du projet de traité constitutionnel européen lui avait dit : « Nous savons mieux que le peuple ce qui est bon pour lui ! »

    C’était il y a déjà douze ans, et ce n’était déjà pas nouveau !

    ¤ « … toutes les cultures se valent et dès lors que, pour eux aussi, l’islam est compatible avec ce qui a fait la civilisation occidentale depuis des siècles. »

    De même que, seuls les gens qui n’ont ni foi religieuse ni pour le moins le souci d’étudier les tenants et les aboutissants des dogmes religieux pensent que toutes les religions se valent, …… Les gens qui pensent que toutes les cultures se valent sont en réalité des personnes incultes !

    Tout relativisme n’est que le résultat d’une paresse intellectuelle crasse, doublée d’une inconséquence souvent consciente recyclée en finesse d’esprit ! …… une sorte de panurgie tout à la fois mortifère et conviviale !

    27/06/2017 à 12 h 30 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *