Magistrat, il confond justice et politique

Posté le mars 19, 2011, 11:17
2 mins

Serge Portelli, magistrat, 57 ans, est actuellement vice-président au tribunal de grande instance de Paris et préside la 12ème chambre correctionnelle. Il dénonce la «fusion idéologique» de «la droite extrême» et de «l’extrême droite».

Pour tous ceux qui souhaitent continuer à vivre en démocratie, ceux pour qui chacun des mots de la devise républicaine est un engagement de vie, les mois à venir, en France, vont être décisifs. L’ancrage du pouvoir dans la droite extrême est désormais avéré et ne fera que s’accentuer.

Comment distinguer les propos d’un ministre de l’Intérieur de ceux d’un dirigeant du Front national et inversement ? […] Même s’il subsiste quelques divergences, l’essentiel est partagé. Leur ennemi commun est le même : l’Etranger. Toutes les peurs, toutes les angoisses – et elles ne sont pas moins nombreuses en 2011 qu’à n’importe quel autre siècle – se coagulent et se focalisent sur la cible la plus facile : l’autre, par sa nationalité, par la couleur de sa peau ou par sa religion.

Misant sur la facilité, l’ignorance, l’intolérance et la bêtise, ce pouvoir essaie de nous entraîner dans un repli suicidaire sur une illusoire identité nationale, quand la seule identité réelle est l’identité humaine. […]

L’urgence n’est plus seulement de réagir mais d’agir. De proclamer haut et fort les valeurs qui sont les nôtres : la nécessité de l’accueil des étrangers, le devoir de solidarité, l’amour de la différence, la volonté de partage, la passion de comprendre, l’absolu de la tolérance, la sauvegarde scrupuleuse des libertés, le respect intransigeant des droits fondamentaux pour tous. […]blogs.nouvelobs

10 réponses à l'article : Magistrat, il confond justice et politique

  1. Gérard ROLLAND

    22/03/2011

    Vous avez vu ??? Il est rasé comme eux ! Il serait pas sectaire par hasard ???

    Répondre
  2. medina

    22/03/2011

    Il n’est pas fou l’autre , plus on accueil d’étrangers, et plus il aura du boulot,car les autres ,le respect de l’autre , ils se torchent avec.

    Répondre
  3. Burny

    20/03/2011

    De quoi je me mêle ?

    Cet individu est fonctionnaire et donc astreint au devoir de réserve qu’il a transgressé, il doit être sanctionné ainsi que les médias qui lui ont permis de s’exprimer et sont complices de cette transgression…
    Mais je rêve que nous soyons dans un état de droit …

    Répondre
  4. Daviet

    20/03/2011

    L’ensemble des commentaires a fait le tour des réponses a adresser à ce monsieur.Il n’y a rien a ajouter tout est dit

    Répondre
  5. Pluto 69

    20/03/2011

    Combien « d’Autres » ce « Grand Humaniste » accueille-t-il sous son toit?

    Répondre
  6. dof

    20/03/2011

    un peu d’histoire!

    Pierre de Ronsard (1524 -1585)

    France de ton malheur tu es cause en partie,
    Je t’en ai par mes vers mille fois avertie.
    Tu es marâtre aux tiens, et mère aux étrangers
    Qui se moquent de toi quand tu es au danger,
    Car la plus grande part des étrangers obtiennent
    Les biens qui à tes fils justement appartiennent.

    bis répétitas !

    Répondre
  7. Lagès

    20/03/2011

    J’approuve les commentaires précédents-
    Ce Portelli est un dangereux gauchiste qui transformerait rapidement son sourire de carte postale en masque grinçant de Procureur de Tribunal révolutionnaire à la Fouquier Tinville dans l’éventualité d’un grand soir réussi

    Répondre
  8. Avauleau

    20/03/2011

    Pas grand chose à ajouter à ce qu’écrit Monsieur POINDRON dans son pertinent commentaire.
    Je souhaiterais savoir si le magistrat dont il est question habite à la Courneuve, ou dans des cités analogues où cohabitent, pacifiquement, bien sûr, une majorité de « minorités », qui comme chacun le sait, peuplent notre pays en toute discrétion, dans le respect de leur pays d’accueil, de leurs voisins, et de nos lois ancestrales…
    A-t-il jamais été « en situation » selon la formule de J.P. SARTRE ? Il n’y a pas même lieu d’en douter.
    On peut alors gager que son discours agressif et, oh combien conventionnel, qui nous donnerait la nausée si nous n’étions malheureusement mithridatisés face à ces déclarations abjectes omniprésentes, dépourvues de la moindre réflexion approfondie et honnête, aurait considérablement changé de teneur.

    Répondre
  9. DOE Jane

    20/03/2011

    encore un idiot utile ou qui se croit tel…
    et bravo au précédent commentaire auquel il n’y a rien à ajouter

    Répondre
  10. Philippe POINDRON

    20/03/2011

    Le meilleur moyen de déclencher la violence est précisément l’absence de différenciation que revendique notre homme. Monsieur PORTELLI est inculte. Il devrait lire René GIRARD et toute la réflexion de cet immense penseur sur la rivalité mimétique qui naît quand tout le monde est pareil à tout le monde. Monsieur PORTELI devrait lire RICOEUR qui a très bien fait la différence entre la mêmeté (celle qui fait que nous appartenons tous au genre humain, ce que nous ne pouvons ni ne devons contester) et l’ipséité (qui fait que nous pouvons parler en tant que peuple, patrie, groupe religieux, ou personne). On voit bien à quelles sources s’abreuve la pensée d’un magistrat qui devrait être discret, ne s’intéresser qu’à la loi, et non à la politique et au lobbying d’une pensée minoritaire et à tout le moins objet d’un débat non passionné. En outre s’il était respectueux de ses concitoyens, il ne traiterait pas ceux qui ne pensent pas comme lui « d’imbéciles ». Mais il est vrai que notre homme ne se prend pas pour son logarithme. Monsieur PORTELLI a des chances de devenir un jour « garde des sots ». (Que l’on me pardonne ce mauvais jeu de mot).

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)